Ousmane Kornio, spécialiste en prévention et gestion des conflits : « Les populations et les forces de sécurité doivent changer de comportement et rester vigilants »

1
Ousmane Kornio
Ousmane Kornio

En dépit de cet acte grandiose, force est constater que l’insécurité demeure la préoccupation des plus hautes autorités. Les armes continuent de crépiter. Nous avons tendu notre micro à un expert en armes légères, Ousmane Kornio,  spécialiste en prévention et gestion des conflits.

 Le Pouce : Depuis la signature de l’accord de la paix, on assiste à une recrudescent de l’insécurité. Quelle lecture faites-vous de cette situation ?

Ousmane Kornio : « C’est une situation à laquelle il fallait s’attendre. Après toute cette phase de négociation, on sait qu’à l’issue de la signature de l’accord, il ya des gens qui sont pour et d’autres qui sont contre. Ceux qui sont contre vont absolument se manifester, comme on assiste actuellement. Il faut s’attendre à la continuité de cette manifestation. Et cela pour pendant plusieurs années. Il ne faut surtout pas paniquer. Il faut plutôt changer de comportement. C’est-à-dire que les populations doivent rester vigilantes. Les services de sécurité aussi doivent être vigilants. Tout le monde doit prendre ses dispositions pour essayer d’éviter le pire ».

Le Pouce : Avez-vous été surpris par ce qui s’est passé à Sévaré ?

Ousmane Kornio :  « En fait, ce qui s’est passé à Sévaré ne m’a pas surpris. Ce qui s’est passé à l’Hôtel Byblos aurait pu se passer à l’Hôtel Mandé comme au Motel ou à n’importe quel autre point de la ville ou du territoire du Mali. Cela dans la mesure où aujourd’hui les terroristes n’ont pas de couleur. Ils sont partout. Ils ont les mêmes intentions de nuire et de saboter le processus.  Mais, je ne pense pas qu’ils puissent y parvenir. Les anciens groupes rebelles qui ont signé l’accord sont de bonne fois. Je crois que ces terroristes ne sont pas leurs partisans. Si les anciens rebelles et la partie gouvernementale arrivent à s’accorder sur la mise en oeuvre de l’Accord, je ne pense vraiment pas que ces ennemis de la paix puissent arriver à leur fin. »

Le Pouce : Des Conseils ?

Ousmane Kornio : « C’est de prôner la vigilance à tous les niveaux, surtout pour la population qui doit changer de comportement. Il s’agit de signaler toute personne suspecte, aux forces armées de sécurité. Aussi, il faut que les forces de sécurité changent de comportement. Elles ne doivent jamais baisser la garde. Il faut contrôler avec rigueur et professionnalisme tout le monde et aussi éviter l’amalgame. C’est ce que veulent ces terroristes. Dès qu’il ya amalgame, ils trouvent à créer au sein de la population une panique et puis exécuter cette même population. »

Entretien réalisé par Tiémoko Traoré

PARTAGER

1 commentaire

  1. Le gouvernement doit mettre en place:
    – un système généralisé de repérage dans tous les coins et recoins du pays, quartier, fraction, bars, restaurant, école, bus, centre de santé, marché, etc.
    – un système rapide d’intervention,
    Le problème l’armée manque de tout, le gouvernement n’a pas encore mesuré l’ampleur de la tâche, le plus dur reste à venir.

Comments are closed.