Ousmane Samaké, grand imam de la mosquée Al Madina Al Mounawara de Magnambougou à propos du mois de carême : « L’islam ne peut aller sans ce pilier car il constitue l’un de ses fondamentaux ».

1

Dans son bureau, contigu à sa Mosquée, dénommé, Al Madinah Al Mouna wara, l’Imam Ousmana Samaké, Grand Imam, parle de ce mois béni. C’est quoi le Ramadan ? Qu’est-ce qu’il faut éviter et qu’est-ce qui est recommandé ?

Mali Sadio : Assalâmu alaykum (que la paix soit sur vous) Samaké, Parlez-nous un peu du Ramadân et  As-Siyyâm, ?

Iman Ousmane : Wa alaykum salâm wa rahmatul-lahi (que la paix soit sur vous, ainsi que la miséricorde d’Allah et ses bénédictions). Au nom d’Allah, Le Tout Miséricordieux, et Le Très Miséricordieux, louange à Allah Seigneur des mondes et que la bénédiction d’Allah soit sur le dernier envoyé de Dieu, Mohammad Rassuluh, sa famille, ses compagnons, notamment : (Aboubacar Siddiq, Oumar ibn Qat ab, Ousmane ibn Affan et Ali ibn Abitalib) et ceux qui les ont suivis dans la bonne voie jusqu’au jour de la rétribution. Je témoigne qu’il n’y a de divinité que Dieu et Mohammad rassuluh est son prophète. Je vous remercie de m’avoir donné l’opportunité de répondre à vos questions  d’actualité sur ce mois béni qui est le Ramadân. Le Ramadân est l’un des douze mois en l’islam et non moins 9ème de l’année, c’est le mois pendant lequel les musulmans observent le jeûne qui est l’un des piliers de l’islam. Cela veut dire que l’islam ne peut aller sans ce pilier car il constitue l’un des fondamentaux de l’islam. Quant à As-Siyyâm, c’est un mot arabe qui exprime le pluriel d’un autre mot dont le singulier est «asaoum». Il s’agit d’observer le jeûne qui consiste à s’abstenir de boire, de manger, de fumer et d’avoir des rapports charnels ou tout autre acte susceptible d’annuler le jeûne de l’aube jusqu’au coucher du soleil avec l’intention de se rapprocher d’Allah.

Mali Sadio : Maintenant, dites-nous, comment jeûner pendant le mois de Ramadân ?

Imam Ousmane : Gloire à Dieu! Comment jeûner, jeûner le Ramadân est d’abord un acte d’intention, si cet acte d’intention n’est pas formulé, il n y a pas de jeûne. Le jeûne du Ramadân peut s’apparenter à n’importe quel mécanisme d’abstinence. Tout le monde sait que dans la vie il peut arriver aux gens de sortir de chez-eux, puis rester sans rien manger et de revenir à la maison sans rien boire. Quand on observe ce geste il s’apparente au même geste que le jeûne, à la différence que ces gestes-là ne sont pas le jeûne, parce que le jeûne est une adoration et pour cela la formulation de l’intention avant l’acte lui donne tout son contenu, voilà pourquoi, il est nécessaire de poser comme acte premier l’intention. Formuler clairement devant Dieu ton intention de jeûner est un facteur endogène qui n’est pas visible à l’œil mais dont Dieu fait un constat, alors cet acte d’intention engage le jeûne. Pour cela à partir du lever jusqu’au coucher du soleil, le croyant s’abstient de boire, de manger et d’avoir de rapport sexuel avec son épouse. Voilà ce qui est dit dans la tradition.

Mali Sadio: Quelles sont les catégories de personnes qui ont l’obligation de jeûner ?

Imam Ousmane : Alhamdulilah ! Jeûner est un acte obligatoire pour chaque musulmane et chaque musulman. Cela est prescrit dans le glorieux Coran (Sourate2 al- Baqarah, verset  183) «Ô les croyants! On vous a prescrit as-Siyam comme on l’a prescrit à ceux d’avant vous, ainsi atteindriez-vous la piété». Toute personne considérée comme étant en bonne santé a l’obligation de jeûner s’il est musulman. Toute personne n’ayant pas une contrainte de nature à empêcher forcément de jeûner a l’obligation de jeûner pendant le mois de Ramadân, donc  c’est un acte obligatoire sur chaque musulman et chaque musulmane.

Mali SadioQuelles sont les catégories de personnes qui sont exclues  de jeûner pendant ce mois ?

Iman Ousmane : Alhamdulilah! Celui qui n’est pas obligé de jeûner est d’abord celui dont l’empêchement de jeûne est reconnu par la réglementation même du jeûne ou par la charia et cela commence naturellement par la personne atteinte de la maladie de nature à l’empêcher d’observer le jeûne, cette personne est exemptée du jeûne. Cela peut également commencer par la maladie durable et la maladie considérée comme passagère, notamment le cas des femmes enceintes et d’autres types d’empêchements périodiques, donc pendant la période de ces maladies et empêchement compte tenu du cycle menstruel, les femmes sont exemptées de jeûne. Alors tous ces éléments sont de nature à empêcher les hommes et les femmes de jeûner. Il y a également d’autres catégories de personnes comme celles qui sont en voyage. Il est dit dans le Coran verset 185 de la sourate2  al-Baqarah «Et quiconque est malade ou en voyage, alors qu’il jeûne un nombre égal d’autres jours », il y a également le cas des personnes âgées, les personnes dont l’âge est avancé n’ayant plus la plénitude de leur moyen sanitaire, ces personnes sont exemptées de jeûne. Tous ces éléments peuvent empêcher le musulman de procéder à son devoir obligatoire qui est le jeûne, dans le même ordre d’idées, on peut citer les personnes qui ne jouissent pas de leur faculté mentale. Toutes ces catégories d’individus sont exemptées de jeûne car un être humain ne sera jugé que par ses facultés mentales, une fois des facultés mentales atteintes, ces personnes cessent de répondre aux mêmes obligations que les individus normaux.

Mali Sadio : Imam Ousmane Samaké, il y a-t-il, des recommandations pour des croyants en jeûne ? Autrement dit, qu’est-ce qui est recommandé pendant le jeûne?

Iman Ousmane : Alhamdulilah! Ce qui est recommandé aux jeûneurs pendant le jeûne c’est exactement ce qui est recommandé pendant la période ordinaire. A titre d’exemple : Faire la lecture du Coran, multiplier les prières surérogatoires, s’organiser de telle manière à pouvoir accomplir les cinq (5) prières dans les maisons d’Allah qui sont les mosquées, faire des aumônes pendant les journées du Ramadân, tel que le sacrifice, travailler dans le bon sens, œuvrer dans le sens du bien, multiplier également les invocations d’Allah, demander l’aide du Seigneur, chercher la prudence auprès de Lui, prier Dieu pour qu’il nous accorde une bonne finalité, insister surtout sur les prières surérogatoires.

Mali Sadio : Quelles sont les interdictions pendant le jeûne?

Imam Ousmane : Rappelez-vous Mr Keita, que le jeûne, c’est l’abstinence de boire, de manger et d’avoir des rapports charnels avec son épouse. De là, on voit directement en gros ceux qui sont  interdits, en plus de ça ce qui est interdit pendant le jeûne, c’est tout simplement ceux qui sont interdits en temps ordinaire, en temps ordinaire tout le monde sait que tout comportement illicite est interdit par la charia, donc, c’est exactement le cas de celui qui jeûne. Celui qui jeûne doit s’abstenir de toute immoralité et surtout toute démarche sexuelle à l’endroit de son épouse.

Mali Sadio : Quel est l’aliment approprié pour la rupture du jeûne?

Imam Ousmane : L’aliment approprié pour la rupture du jeûne est celui que le prophète Mohammad (que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur lui) a préféré pour la rupture, notamment la datte, celle-ci était l’aliment préféré du Prophète. Car il y a un hadith qui est prévu à cet effet. Donc toute personne qui rompt son jeûne avec la datte a fait un acte conforme à celui que le prophète a fait.

Mali Sadio : Hustaz, on dit souvent que le jeûne peut apporter des bienfaits. Pouvez-vous nous parler des apports du jeûne sur l’être humain ?

Imam Ousmane : Il va s’en dire que le jeûne est un acte d’adoration et pour cela, tout ce qui est adoration est de nature à faire du bien. Dieu par définition est Dieu du bien. Il a crée l’homme et ne veut que du bien de celui-ci. Il a nous a imposé le jeûne et a fait de celui-ci l’un des piliers et des principes fondamentaux de l’islam. Au plan scientifique, beaucoup de recherches nous ont permis de découvrir l’impact du jeûne pour la santé de l’homme et cela nous a permis de comprendre la certitude que le jeûne ne veut pas de difficultés pour nous. C’est pourquoi il a inscrit le jeûne du Ramadân et toute maladie dont le jeûne est de nature à aggraver l’évolution peut effectivement empêcher le musulman de jeûner. A l’opposé il a été constaté que pas mal de gens ont été soignés par les conséquences légitimes du jeûne. Cela veut dire en réalité que le jeûne est un facteur d’amélioration de notre santé dans la grande majorité des cas, donc cela nous réconforte dans notre croyance en Dieu. Tout ce que Dieu nous impose ne peut nous être qu’utile.

Mali Sadio : Quel  appel lancez-vous à l’endroit de la communauté musulmane?

Imam Ousmane : Le dernier mot que j’ai à lancer à la grande majorité de notre pays qui est constitué de musulmans, j’appelle les uns et les autres à observer le jeûne et à s’éloigner de tout ce qui est contraire aux valeurs  du jeûne et de l’islam particulièrement pendant la Ramadân. J’invite également les musulmans à s’investir dans le sens du bien et s’éloigner de tout ce qui peut provoquer la colère divine. Au nom d’Allah Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux ! Gloire à ton Seigneur de la puissance. Il est au-dessus de ce qu’ils décrivent ! Et paix sur les messagers, et louange à Allah, Seigneur de l’univers.

Mali Sadio : Choukkran (Merci) Imam Samaké !

Imam Ousmane : Choukkran. Que la Paix soit sur tous les croyants !

 Propos recueillis par Drissa Keita

PARTAGER

1 commentaire

  1. Un vrai escroc cet imam pour celui qui le connait directement. Imam qui est passé par la case prison pour détournement de fonds. Voilà une des nombreuses personnes qui qui abusent de la naïveté des gens.

Comments are closed.