Pasteur Nouh Ag Infa réagit à la plateforme Politique d’Ansar Dine : « Ansar Dine veut l’autonomie du nord du Mali et y appliquer la loi islamique»

0

PFA : En effet, c’est là qu’elles ont mangé à leur faim, qu’elles ont eu accès à l’école, à l’eau potable, aux médicaments essentiels, à la sécurité, à un semblant de dignité…

Pasteur Nouhou Ag Infa
Pasteur Nouhou Ag Infa

Pasteur Nouh Ag Infa : Une rétrospective des statistiques et des films de l’époque et des enquêtes simples prouveront sans difficulté que les négro-africains dans le même contexte ont été écartés ou encore eu que des miettes malgré leur majorité évidente dans le besoin.
PFA :  Incroyable mais vrai ! C’est dire que les réalités infernales de l’exil sont un luxe pour ces populations comparativement à l’affreux train de vie qui est leur lot quotidien dans leurs terroirs habituels.
Pasteur Nouh Ag Infa : L’exil des Arabo-Touaregs, cette fois ci a été provoqué encore par le MNLA/Ansar Dine et leurs alliés qui avaient préparé de la chute de Kadhafi, leurs populations à cet exode, afin de pouvoir nettoyer le terrain par leur supériorité de feu militaire. Ainsi un incident qui n’a touché que 2 à 3 familles à Bamako et sans aucun mort, a provoqué un exode massif de tous les Arabo-Touaregs vers le Burkina, Mauritanie, Algérie, Niger sans que pour autant rien ne les poursuive à Bamako et qu’aucune menace dans le Nord du Mali au moins, ne leur soit manifeste. Les maires, les personnalités civiles à tous les niveaux du Nord Mali, ont tout fait pour tranquilliser et même loger beaucoup pour les retenir de cet exode fou et incompréhensible sans succès car chacun avait le mot de passe et les informations que les négro-africains ne possédaient pas. La vraie menace viendra non du Sud mais du Nord et par leurs frères Arabo-Touaregs.  Cela d’autant plus étonnant pour les négro-africains que dans leurs terroirs habituels, les Arabo-Touaregs contrôlaient les activités économiques et sociales les plus lucratives en toutes choses. La question qui taraudait en finalité chacun des négro-africains vivants les mêmesréalités quotidiennes que les Arabo-Touaregs sur le terrain, finie toujours par cette question fondamentale : « Mais que veulent ces gens en plus ? »
PFA : Depuis le retrait de la France coloniale de cette région, la méthode cynique des gouvernements de Bamako a consisté dans la propulsion de 02 ou 03 arabo-touaregs à des postes importants pour faire croire à l’opinion internationale que la communauté est bien intégrée. Et généralement ces pantins jouent parfaitement leur rôle : ils enroulent autour de leurs têtes des chèches kilométriques pour rendre ostensible leur vénale « targuité » et ne manquent aucune tribune pour répéter à l’envi que leurs congénères, au lieu d’être rejetés, sont plutôt « les enfants gâtés de la République ».
Pasteur Nouh Ag Infa : Dans le contexte du Nord du Mali et de toutes les régions du Mali, aucune ethnie ou tribu n’a eu à faire recruter à la fonction publique et dans les forces armées et de sécurité autant de parents et membres de famille en une seule fois autant que vous et seulement pour raison de sa couleur et d’être arabo-Touareg. Cette appellation et cette couleur sont devenues le diplôme et la référence permettant même à dessimples maires Arabo-Touaregs de communes rurales de tenir leurs conférences jusqu’à la Présidence de la République pourtant inaccessible a des hauts cadres négro-africains. De l’histoire de l’humanité on ne connait aucune démission de démocratie pareille. Pouvez-vous nous dire la masse salariale empochée par les Arabo-Touaregs en rapport aux autres ethnies et tribus du Mali ? Mais surtout en rapport aux ressortissants négro-africains vivant avec eux sur le même territoire géographique. Etes-vous prêt à dire à la communauté internationale que vos cadres détournaient, véhicules, équipement, sommes colossales, quittaient les services pour des mois et ensuite revenaient sans le moindre blâme, sans la moindre sanction et sans aucune incidence salariale ou d’avancement de promotion ? Sauriez-vous dire à la communauté internationale que les trahisons de vos Arabo-Tuaregs dans les forces armées et de sécurité ont couté la vie à de nombreux militaires négro-africains dont le cas le plus connu est surement celui perpétré par vos moudjahidines pourtant haut gradés de l’armée malienne contre leurs compagnons d’armes à Aguelhoc ? Ansar Eddine et ces autres Arabo-Tuaregs sont pantins de qui pour faire tout cela au détriment de leurs compagnons négro-africains ? Vous connaissant dans la vie du quotidien, vous n’êtes pas si soucieux de l’Islam que ça dans votre histoire et dans votre culture et par votre peuple. Est-ce seulement votre zèle pour l’Islam ou c’est un autre agenda ? Cet agenda autre ne vous sera jamais bénéfique car vos caractères insatiables finiront par vous faire d’être rejetés par vos alliés les plus généreux ou vous finirez par les trahir tout comme vous l’avez fait à Kadhafi et à ATT. Vous a été et vous êtes toujours les enfants gâtés de la République, mais cela ne vous suffira jamais ! Autant dire au gouvernement malien de sauver au moins ces meubles car vous ferez toujours bruler la maison quel que soit ce que l’on vous donnera en retour. Posez-vous aussi cette question : Quelle aurait été la largeur du gouvernement si chaque tribu/ethnie au Mali pouvait avoir 02-03 membres à chaque gouvernement comme vous continuer jusqu’à ce jour à en avoir ? Vous ne méritez vraiment pas les places qui vous sont attribuées au vues de vos références académiques et de votre représentativité démocratique à la base en comparaisonà beaucoup de cadres maliens laissés à la touche dans le pays.
PFA : Pendant ce temps  de  pauvres bergers sont sommairement exécutés rien qu’à cause de leur appartenance ethnique ;
Pasteur Nouh Ag Infa : Vous rappelez vos pratiques en bien des endroits au Nord du Mali sur des militaires et populations civiles négro-africaines.
PFA : Des enfants meurent comme des mouches suite à des épidémies facilement évitables.  Des mères trépassent en donnant la vie faute de maternités .  Des familles entières ne survivent que grâce à la cueillette, au racolage, à la mendicité et à l’aide étrangère ;  L’eau infecte des mares et puisards fait des ravages irréparables, etc. Pendant ce temps aussi :
Pasteur Nouh Ag Infa : La société négro-africaine d’aujourd’hui au Nord du Mali n’est pas mieux lotie. Bien au contraire, elle a régressé.
La lutte contre tous ces maux était honorablement engagée au Mali et la communauté internationale peut en témoigner, mais  vous avez encore été la cause de la perdition et de la destruction et de la rupture de la chaine et cela jusqu’à la lutte contre le palu et le choléra et le VIH/SIDA et la poliomyélite etc. Comment vous plaindre encore ici tandis que même celui qui vient soigner ces populations est tenu d’être soumis à votre loi de la Charia. Il n’y a rien au Nord du Mali qui est bon pour le développement que vous n’avez pas réussi à détériorer fortement sans maintenance ou même à détruire purement et simplement. Il n’a aucune pierre posée comme votre griffe de réalisation en matière de développement durant votre mascaradede conquête et de règne. Comme dans l’histoire, vous savez détruire, mais vous ne savez pas construire.  Comment oseriez-vous donc encore vous dresser en donneur de leçon au Mali ?
PFA :  Des touristes éberlués viennent tous les jours se délecter sadiquement de l’agonie d’un peuple en voie de disparition ;
Pasteur Nouh Ag Infa : Ce sont les mêmes touristes qui vous ont permis de dire que vos Arabo-Touaregs  ont mangé à leur faim, qu’elles ont eu accès à l’école, à l’eau potable, aux médicaments essentiels, à la sécurité, à un semblant de dignité…
Les négro-africains du Sud ont le même combat de développement à mener qu’au Nord. La région de Kayes et de Mopti entre autres exemples se débattent dans les mêmes défis que nos régions Nord du Mali. Mais si vous n’avez pas de quoi répondre aux besoins, autant accepter la visite des touristes et la prise des photos de n’importe quel hôte capable d’aider à changer cette situation délicate pour tous. Vous les faites d’ailleurs pour les chaines autres que celles occidentales. Les temps ont changé et l’on voit de nos jours que même la famille royale de l’Arabie Saoudite se retrouve toute filmée sur You Tube. Qui êtes-vous pour échapper à ces règles? Les Qataris et les Algériens font une forte campagne touristique aussi. Critiquer ici dans cette plateforme sans dire les réponses concrètes que vous lancer en réponse  aux défis posés au quotidien relève de l’utopie visant à tromper ceux qui vous écoutent sans vous connaitre.
PFA :  Des chinois, australiens, européens, etc débarquent tous les matins avec une armada impressionnante de moyens pour prospecter les ressources naturelles de la région sans que ses malheureux autochtones en espèrent la moindre retombée parce que le pactole est resté entièrement à Bamako ;
Pasteur Nouh Ag Infa : Pour le Nord du Mali, les prospections pétrolifères dans le bassin de Taoudéni étaient sous traitées et réalisées par vos amis Algériens. La main d’œuvre recrutée massivement à Tombouctou stipulait par vos alliances à ce que l’essentiel de ce qu’ils acceptaient et recrutaient étaient les Arabo-Touaregs. Nul n’était dupe de leur volonté non seulement de favoriser économiquement leurs semblables à qui ils distribuaient d’ailleurs facilement des passeports Algériens mais aussi cela leur assurait de secret défense au profit de l’Algérie que même les négro-africains du Bassin de Taoudéni, de l’Azawad ne sauraient rien des résultats de leurs prospections. Il est donc malhonnête de porter ici de telles plaintes. S’il devait y en avoir des plaintes ça aurait dû être du côté des négro-africains et non des arabo-Touaregs.
PFA : Des administrateurs véreux et dépaysés exigent arrogamment de leurs usagers de ne s’adresser à eux qu’en langue « bambara », etc.
Pasteur Nouh Ag Infa : De même, les Algériens dans le bassin de Taoudéni exigeaient que l’on ne s’adresse à eux qu’en Arabe. Tous les peuples du monde se retrouvant dans leur fief finissent par exiger du visiteur et de l’étranger qu’il parle leur langue, ne serait-ce que par les salutations. Mais cela n’a jamais justifié la partition d’avec le pays ou l’exigence d’une autonomie d’avec le peuple.
PFA : Bref, après plus d’un demi-siècle de citoyenneté théorique malienne, les communautés de l’Azawad n’ont connu que désolation, frustrations, injustice, répression aveugle et rejet systématique.
Pasteur Nouh Ag Infa : Nous aurions voulu tant entendre ce langage dans la bouche des Bellahs et des Harratins ayant réellement connu ce malheur depuis la nuit des temps des mains des Touaregs et des Arabes et non les Arabo-Touaregs qui n’ont été associés aux négro-africains du Mali que 52 ans seulement et sans que nul ne se souvienne de ce chapelet de malheurs que vous égrenez à votre compte comme si ce fut une chaine ininterrompue et exclusive sur la communauté arabo-touarègue. Cela est archifaux et n’a jamais pris place au Mali.
PFA : Aujourd’hui, elles revendiquent irréversiblement leur droit inaliénable à prendre en main leur destinée manifestement en péril à tous égards. L’autonomie de l’Azawad, une revendication légitime :
Pasteur Nouh Ag Infa : Cette revendication n’a aucune légitimité sur un territoire ou les négro-africains représentent la très grande majorité de la population, tandis que les mouvements comme Ansar Dine ne veulent transformer la dite autonomie qu’a un retour aux temps médiévaux de barbarie esclavagiste sous le couvert d’une mission venue d’Allah par l’Islam.
Connaissant le zèle et le dévouement du négro-africain colonel Bilal pour votre cause et comment il a fini tristement par la haute trahison des arabo-tuaregs, il serait fallacieux de croire que vous recherchez la paix et les droits humains pour tous les habitants de la Boucle du Niger, que vous appelez maintenant Azawad jusqu’à Douentza, en vue d’une autonomie pouvant conduire au bonheur de tous les fils et filles blancs et noirs de ladite zone géographique. Vous êtes tout faux et malheur au négro-africain et même à tout autre arabo-touareg malien qui sera votre allié dans cette affaire. Vous allez le trahir, comme d’habitude, jusqu’à l’os. Dans tous les cas ce ne sera pas juste de vous écouter, lorsque l’on considère que la majorité de ceux avec lesquels vous vivez dans l’Azawad et qui ne sont pas d’accord avec votre plateforme et votre revendication d’une autonomie surtout lorsque des faux types et renards de votre espèce veulent la piloter.
 PFA : Vers la fin de l’occupation coloniale du Soudan français, les autorités métropolitaines ont perçu la nécessité d’en détacher la partie saharienne afin de mieux l’administrer en tenant plus compte de son excentricité et de ses nombreux particularismes. Une loi a même été votée par l’Assemblée Nationale française en 1957 pour consacrer ce statut.
Pasteur Nouh Ag Infa : La France aurait été prête à la signer pour ses intérêts car faisant revivre son projet de l’Organisation des Etats Riverains du Sahara et non par souci de justice et de bonheur en faveur des arabo-Touaregs. Le Projet n’incluait surtout pas les Arabes mais exclusivement les Touaregs car les premiers ont toujours été vus comme des traitres à écarter, pour la France.  Au fait de nos jours aussi l’unité Arabo-Touarègue est de façade comme cela l’a été avec la rébellion Touarègue des années 90 où les Arabes ont fini par laisser entendre que les armes avec lesquelles vous avez combattu appartenaient  à eux du FIAA et se sont détachés (autre trahison) de vous dès que l’occasion leur fut donnée à Tombouctou où ils ont procédé à un recrutement massifsde leurs combattants. Cela n’a pas changé. Votre cause semble être la même mais au finish les Arabes n’ont jamais fait mystère en disant que : « Kidal aux Touaregs, Gao aux Sonrais et Tombouctou aux Arabes. » Cela n’a pas changé et si vous n’acceptez pas une plateforme d’unité nationale, il faudrait craindre que la recherche de nombreux autres Azawadissont à rechercher dans le temps sans que cela ne soit favorable à l’application de votre loi. L’Algérie le comprenant bien convoque les Arabes et les Touaregs à différentes périodes et sans faire d’aucun de ces groupes un porte-parole d’une entité non présente. Car le mariage du FLNA, d’Ansar Dine, du MNLA etc. est contre nature et ne marchera pas vers une plateforme commune malgré un objectif commun de l’Islam radical des 2 premiers. Revenez donc les pieds sur terre pour le bonheur de tous les fils du terroir Nord du Mali et de tout le Mali unifié, prospère et laïc.   57

PFA : Cependant, malgré une pétition dans ce sens adressée au Général De Gaule par plus de 300 notables du milieu, ce projet a été torpillé par une poignée de chefs de tribus trop inféodés au parti indépendantiste US-RDA.
Pasteur Nouh Ag Infa : Inféodés par des exemples moraux et par une fraternité/amitié  sincère qui a fait tache d’huile dans le passé et dans leur présent. Ne dit-on pas dans notre culture Tamachèque qu’ « Une barbe ne suit pas sa semblable que pour une raison bien sensée » ? Ils avaient toujours compris que nul ne pouvait les honorer et nul ne pouvait assurer leur développement et leur bonheur mieux que ces noirs de l’US-RDA et non d’autres dont la seule base de revendication sur eux et sur leurs biens est une référence de couleurs, de religion et d’hégémonie politique où ils ne seront que des pantins non rapprochés en finalité qu’à combler des effectifs et aêtre des concitoyens de seconde zone. C’est cela que sont vos frères hors du Mali. Malheureusement, Hegel dit que l’homme n’apprend rien de l’histoire et ceux qui refusent d’apprendre de cette histoire seront condamnésà la répéter. Vous êtes de la génération qui a oublié l’histoire.La poignée des Chefs de tribus dont vous parler étaient les chefs les plus capables et les plus éduqués du monde Tamacheq de l’époque. Ils avaient tous leurs sens et n’étaient pas baisés par la faim et les sècheresses et les maladies actuelles. Ils savaient bien ce qu’ils faisaient. La situation est circonstancielle et les négro-africains sont aussi mal a l’aise au Mali que les Arabo-Tamacheqs. Mais lorsque se trouve dans le même bateau naviguant dans la tempête, on ne le quitte pas et on ne le divise pas en maudissant les autres. On se bat avec les autres pour sauver toute la barque et ceux qui y sont en priant qu’après la pluie ce sera le beau temps. Il est regrettable de constater ici que ceux qui ont connu se croient les capitaines et supérieurs dans le bateau soient ceux-là qui se pressent de vouloir voir le bateau couler. C’est cela Iyad (aucun malien n’en a profité autant que lui et en un temps si court) et c’est cela Ansar Dine. Il est temps que vous soyez rassasiés et que vous laissiez le monde en paix.
PFA : C’est la myopie politique de ces leaders qui est la principale cause de l’enlisement actuel de la question de l’Azawad.
Pasteur Nouh Ag Infa : L’enlisement de l’Azawad vient de votre désir de faire revenir le Tawalayt (retour supériorité) sur les Imghad, Inisliman,Inhadan, Ikorchatan, Iboghalitan,Eklan etc. et tous ceux qui vivent dans l’Azawad comme dans un temps de vos rêves racistes, tout en prenant l’habit de l’Islam. L’enlisement vient du fait que votre Jihad se fait dans un pays  selon vous à 95% musulman. Des milliers de maliens peuvent vous enseigner et vous donner l’exemple de l’Islam pour des années encore. L’enlisement de l’Azawad vient de la haine viscérale contre tous ceux qui refusent a ceux que des guerriers sanglants d’hier deviennent aujourd’hui les donneurs de leçons religieuses et du comment aller au paradis tandis que leurs violations des droits humains et des notions élémentaires de toute religion monothéiste sont flagrantes.L’enlisement vient du fait que vous courez pour l’agenda d’étrangers envahissant l’Azawad sous le nom AQMI qui le disent a qui veut l’entendre que vous avez leur argent et vous êtes obligés de faire ce que vous faites même là où cela humilie, blesse et tue vos parents et votre peuple et votre Azawad et tout le Mali. L’enlisement vient de votre complicité dans le trafic de la drogue, des armes, des cigarettes, de l’esclavage, de génocide, de partition d’une région qui ne vous appartient pas à vous seuls, de votre méchanceté flagrante quotidienne sous l’habit religieux, de vos ambitions démesurées cherchant à commander tous les Touaregs (ou Ansar Dine ne représente pas les 30% des bras valides). L’enlisement vient du fait que sans aucune consultation et vote, vous parlez de vouloir une autonomie de l’Azawadoù tous les Arabo-Tamasheqs ne représentent pas plus de 5% de la population. Voulez-vous éternellement vous asseoir sur la nuque des négro-africains ? L’enlisement vient du fait que le Mali Nord et Sud a l’expérience que vous êtes insatiables et tout ce qui vous a été offert même lorsque vous étiez non Islamistes et sans autant de puissance de feu et sans Charia ne vous freinait pas contre la reprise du chaos. Avec le feu et la Sharia actuelle vous serez a jamais sans frein et tout simplement sans fonds et sans limite dans vos revendications. L’enlisement est le fait indiscutable est que vous avez vendu le Nord du Mali a d’autres puissances étrangères qui n’ont jusqu’ici pas arracher la faim, la soif, les maladies ni des Ifoghas, ni des autres Arabo-Touaregs et ni des négro-africains. Vous êtes la meilleure description d’un traitre qui ne parvient même pas à faire du bien pour lui-même a plus forte raison aux autres. Et tout cela est démoniquement fait par vous sous le couvert d’être en mission d’Allah !
PFA : Certains ténors de cette impardonnable politique de l’autruche sont encore vivants et ont aujourd’hui admis leur erreur historique monumentale. Si c’était à refaire, ils auraient sûrement adopté une position diamétralement opposée…
Pasteur Nouh Ag Infa : S’Ils regrettent leurs fidélité aux alliances passées, c’est probablement parce qu’eux-mêmes ont trahi et se savent découverts  dans leurs machiavélisme et leur double langage. Ceux qui sont restés fidèles et transparents continuent de couler de beaux jours pour ne rien regretter.
PFA : L’Azawad couvre la portion du territoire de l’ex-soudan français, contrôlée par les touaregs et alliés, au moment de la pénétration coloniale. Il correspond approximativement aux trois provinces actuelles du Nord du Mali.
Pasteur Nouh Ag Infa : Est-ce que cela justifie votre recolonisation des peuples et régions libres et indépendants depuis 52 ans déjà ? Et pour faire cela vous êtes arrivés avec fracas et détruits la sueur et les biens de ceux qui ont été vos alliés et de ceux qui ne le furent jamais en quelques jours. Est-cela la loi de l’Islam dans un pays a 95% musulman ? Ces trois provinces du Nord ont connu des empires : Songhoy et royaumes : Peulhs, Marocain etc. bien avant la période que vous évoquez ici. Est-ce que ce sera juste de les voir un jour aussi envahir tout l’Azawad sous le même prétexte et les mêmes argumentations que vous aujourd’hui ? Cette logique aurait permis à ce qu’aucun pays au monde ne puisse connaitre la paix car chacun a été colonisé et en en esclavage par un autre quelque part dans l’histoire, et cela à commencer par les plus puissants d’aujourd’hui : France, Angleterre, USA etc.
Votre reconquête par les armes est la plus grande insulte à nos temps modernes d’un monde  libre et civilisé. C’est simplement inadmissible et condamnable et mérite d’être combattu sous toutes les formes pour lui faire échec et le ramener à sa plus simple expression.
PFA : L’histoire de cette région a toujours fait l’objet d’une littérature tronquée et fallacieuse de la part des chroniqueurs maliens.
Pasteur Nouh Ag Infa : Tout ce qui vous fait croire aujourd’hui que vous êtes mandaté à décider du sort des autres sans les consulter et sans leur approbation a pour fondement cette littérature que vous condamnez ici. Or, il n’est pas sage de couper la branche sur laquelle on est assis.
PFA : Ces derniers oublient impudemment une chose : tout comme l’Azawad, le Mali dans ses limites actuelles n’a jamais été avant la colonisation une entité politique homogène.
Pasteur Nouh Ag Infa : Les Arabo-Touaregs n’étaient pas non plus une entité politique homogène avant la colonisation française. Les différents Tubals (Confédérations) Touaregs, les Kountas, les Berabiches, les Peulhs, les Songhoys etc. ne permettaient pas dans leurs rivalités politiques et conflits incessants de parler d’un Azawad homogène.
PFA : Ceux qui ont proclamé l’indépendance du Soudan français ont donné à ce dernier le nom « Mali »
Pasteur Nouh Ag Infa : Si tout nom convenu et attribué est condamnable, que dira-t-on de vous devenant aujourd’hui Ansar Dine et l’imposant à la face du monde?
PFA : En référence à un fabuleux Etat du moyen-âge (dont les frontières les plus fantaisistes n’ont jamais franchi la boucle du Niger), à l’instar de la Gold Coast qui a accédé à la souveraineté sous l’appellation « Ghana ».
Pasteur Nouh Ag Infa : Quelles sont les frontières territoriales historiques des Ifoghas devenus aujourd’hui Ansar Dine ? En chassant et en massacrant au quotidien les Touaregs du MNLA (représentant 70% de la population Touarègue de l’Azawad) votre èregéographique ne couvre pas historiquement pas plus que la région de Kidal. Comment donc expliquer aujourd’hui que vous voler hériter de tout l’Azawad appartenant aussi à tous les autres arabo-Touaregs et aux autres négro-africains. N’est-ce pas pour le vendre leur héritage sous leurs yeux à vil prix à leurs pires ennemis de tous les temps comme les Regeibat et alliés? Ansar Dine est le pire ennemi que les Arabo-Touaregs et les négro-africains ont jamais connu dans leur histoire. Pour les Arabes, l’équation est simple et historique. Ils vous utiliseront pour mater tous les héritiers de l’Azawad et ensuite vous liquider comme ils l’ont fait historiquement à vos cousins KelTarbanassa.
 PFA : Il y a donc lieu de se méfier de l’historiographie tendancieuse en vogue au Mali si on veut cerner objectivement la problématique de l’Azawad. Les épopées épicées, les panégyriques des griots, les chants des cantatrices, etc ne sauraient avoir la moindre valeur scientifique : légendes de Soundiata Keita né infirme et qui se lève subitement pour arracher tout un baobab, du serpent du Ouagadou-bida, de la disparition mystérieuse de Soumangrou Kanté, etc.
Pasteur Nouh Ag Infa : Ces épopées épicées, ces panégyriques des griots, ces chants des cantatrices, ces légendes etc. contribuent à la beauté du peuple de l’Azawad et de tout le Mali et fascinent plus d’un visiteur qui retourne heureux et qui conduit d’autres à aller au Mali du Nord et du Sud pour en faire l’expérience.
En retour, Messieurs d’Ansar Dine, qu’est-ce qu’un visiteur étranger musulman ou pas doit envier et vouloir aller visiter désormais chez vous. Si c’est la loi de l’Islam, d’autres pays musulmans ont plus de références pour l’expliquer et l’illustrer et encore mieux équipés pour les facilites de voyages et d’accueil. Que reste –t-il encore chez vous a voir ? Vos faces, vos barbes, vos turbans, ou vos habits bouffons ? La blancheur de vos habits contraste énormément avec vos mains remplies de sang innocent et vos cœurs remplis de haine et de méchanceté au nom de la religion. Quelqu’un a dit que lorsque l’homme fait semblant d’être un ange, c’est à ce moment qu’il est le plus diabolique. C’est justement le cas des leaders d’Ansar Dine connus dans leurs actes et dans le comment ils se sont enrichis malhonnêtement. Votre mission au nom d’Allah est bouffie de saletés de vols, viols, crimes, méchancetés de toutes espèces et de fanatisme discriminatoire. En fait, quel péché existe que vous n’avez pas commis ou fait un similaire plus énorme? Si la loi islamique doit s’appliquer à la lettre, cela doit commencer par vous-mêmes et par vos commanditaires.
A suivre…..
Pasteur Nouh Ag Infa

PARTAGER