Sory Ibrahim Traoré, secrétaire général de l’ADP Mali : «Deux ans de longue attente pour le peuple, deux ans d’incertitudes…»

64
Sory Ibrahim Traoré, secrétaire général de l’ADP Mali
Sory Ibrahim Traoré, secrétaire général de l’ADP Mali

Pourquoi école du Parti, qui seront les apprenants ?

L’école du parti répond à une exigence légale en référence à l’article 35 et 36 de la charte des partis politiques qui leur instruit de jouer un rôle d’éducation des citoyens conformément aux idéaux de paix, de démocratie, d’unité nationale et de défense des intérêts du peuple. La crise que nous connaissons depuis 2012 est en partie de la démission de la classe politique. C’est en réponse à cette situation que l’ADP Maliba,  sur recommandation de son premier congrès ordinaire tenu les 7 et 8 février, a décidé de faire sa priorité l’éducation civique de ses militants et de toute la société malienne.

Quels seront les modules enseignés et comment va se dérouler la formation ?

Les apprenants sont prioritairement les dirigeants et militants de l’ADP Maliba, mais aussi l’ensemble de la population malienne, avec comme priorité les femmes et les jeunes. Les modules sont, entre autres, citoyenneté, démocratie et bonne gouvernance, animation des partis politiques autour d’une idéologie et d’une identité politique, genre, paix et réconciliation nationale, le Mali de 1960 à nos jours : succès, échecs et perspectives, etc. Il y aura des modules sur demande aussi. Les cours auront lieu dans une salle au siège du parti, mais d’autres salles peuvent être louées au besoin, et nous envisageons de collaborer avec les structures nationales et internationales qui œuvrent dans le même domaine. Notre siège se trouve au quartier du fleuve dans la rue du Haut conseil des collectivités, ex-primature, derrière le centre d’odontostomatologie.

Au temps de l’US-RDA, de l’UDPM et même de l’Adéma, il y avait des écoles du parti. Quelle sera la différence ?

Nous nous sommes inspirés d’une volonté des pères de l’indépendance qui avaient souhaité faire du parti politique un creuset de formation et d’éducation à la citoyenneté au service du peuple. Mais à la différence de l’école de l’US-RDA, qui formait seulement au socialisme, nous, nous formons toutes les tendances politiques pour éclairer le choix du peuple et améliorer l’animation de notre démocratie. L’ADP Maliba s’engage dans la voie d’un véritable changement pour le renouveau de l’action politique en vue de redonner confiance au peuple malien, et pour notre réussite, nous avons besoin du soutien de toutes celles et tous ceux qui sont capables de nous aider à conduire ce bateau démocratique et républicain à bon port. Je vous informe que l’école du parti Adéma, selon nos informations, est restée au stade de projet. Un projet qui n’a pas encore vu jour.

Quels commentaires faites-vous des deux ans d’IBK au pouvoir ?

Deux années de longue attente du Peuple, deux ans d’incertitudes marquées par de graves scandales. Pour le moment, le changement n’est pas au rendez-vous. Nous espérons que le président IBK va tirer les leçons et prendre une nouvelle voie. Sans quoi, l’attente est toujours longue et les Maliens veulent voir les choses bouger positivement.

Kassim TRAORE

Déclaration du Bureau Politique National du Rassemblement Pour le Mali à l’occasion du deuxième anniversaire de l’accession du Camarade Ibrahim Boubacar KEITA à la magistrature suprême du Mali

Porté à la gestion des affaires publiques, à travers une immense volonté populaire exprimée à hauteur de 78% des voix, à l’issue d’un scrutin d’une grande transparence, le camarade Ibrahim Boubacar KEITA a aujourd’hui, 4 septembre 2015, deux ans à la tête de l’Etat.

Le Rassemblement Pour le Mali saisit cette occasion pour manifester toute sa reconnaissance  et tout son soutien aux efforts quotidiennement déployés par  un homme mis en mission et dont l’engagement n’a d’égal que sa dévotion pour le Mali, rien que le Mali et tout pour le Mali.

En deux ans, dans un contexte caractérisé par de grandes incertitudes et d’immenses défis, avec une grande modestie dans l’appréciation des différents jalons posés dans le sens du développement de notre pays, le Rassemblement Pour le Mali affirme haut et fort que le cap fixé est bon.

A ceux de nos compatriotes, sans doute pressés de voir des progrès dans plusieurs domaines, le Rassemblement Pour le Mali rappelle que le Camarade Ibrahim Boubacar KEITA a été investi à un moment où l’Etat était en péril et la Nation plus que jamais menacée dans son existence en tant que communauté de destin historiquement et géographiquement constituée au fil des âges.

C’est pourquoi, le Rassemblement Pour le Mali apprécie fondamentalement les progrès accomplis  dans plusieurs domaines. Certains de ces progrès sont en rapport avec la survie même de note pays. Tel est le cas de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale, signé le 15 mai et le 20 juin 2015.

Cet accord n’est pas la panacée, mais il convient de lui créer les conditions idoines pour son application conformément aux engagements pris par les différentes parties, à savoir la cessation des hostilités, le désarmement des factions armées, la réconciliation nationale sur la base de la justice et de la vérité. Le Rassemblement Pour le Mali est tout aussi heureux de constater que le socle de la  gouvernance se raffermit sur la base d’une consolidation des acquis régulièrement engrangés et l’expression d’une transparence progressive dans la gestion des affaires publiques. Nous sommes tout simplement admiratifs de la croissance économique en pleine progression, passant de 7,2%  en 2014 contre 6% dans l’ensemble des économies de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine.

Nous sommes tout aussi réconfortés de la riposte apportée à l’épidémie de la maladie à virus Ebola qui a  semé le deuil et la psychose dans la sous région. Aujourd’hui, plusieurs patients des pays voisins viennent se soigner au Mali, parce que la politique sanitaire a fait que nous disposons, de plus en plus, des infrastructures de base comme les centres d’hémodialyse. Les efforts déployés par le Président de la République en faveur des paysans, à travers l’octroi des intrants agricoles subventionnés, les équipements hydro-agricoles et les tracteurs sont à saluer. Il ne s’agit pas encore d’un bilan, mais de la juste évaluation des actes posés. Deux ans représentent les deux tiers de la durée du mandat que le peuple souverain du Mali a confié à Ibrahim Boubacar KEITA qui, avant d’être Président de la République est surtout un militant du Rassemblement Pour le Mali. Le Rassemblement Pour le Mali reconnait à sa juste valeur la solidarité internationale à travers la contribution apportée par les partenaires de notre pays, notamment la France, les Etats Unis, l’ONU, l’Union Européenne, l’Union Africaine, la CEDEAO et l’Algérie, chef de file de la médiation.

Le RPM se réjouit de l’accompagnement des partis politiques de la majorité présidentielle

Le Rassemblement Pour le Mali en appelle à la cohésion des efforts de tous les maliens pour que notre Nation puisse continuer son existence et retrouver son lustre d’antan. Les défis restent énormes. Ils sont à la hauteur de nos ambitions. La paix est fragile. La précarité des conditions de vie est réelle. Mais nous devons garder l’espoir que notre pays n’a d’autre choix que de faire face à son destin aujourd’hui menacé. Unis nous pouvons.

Vive le Rassemblement Pour le Mali

Vive le Président Ibrahim Boubacar KEITA

Vive le Mali.

Bamako, le 03 septembre 2015

Le Vice-président, Porte-parole du BPN/RPM

Dr. Boulkassoum HAIDARA

PARTAGER

64 COMMENTAIRES

  1. C est grave que des individus ou la même personne fait des commentaires pour soutenir les 2 ans d’ibk laisser s il vous plaît les gens s exprimer si vous faites les questions et les réponses vous allez vous bloquez vous meme
    attention le réveil sera brutal
    Do ,directeur, machin continuer

  2. Félicitation a IBK pour ses 2ans au pouvoir nos soifs sont apaisées par votre combat de tous les jours qui renforce la sécurité de la population. Bravo à IBK le superlatif !!!!!!

  3. De ton point de vue ces deux ans peuvent être une attente mais pas pour nous. Nous sommes satisfaits de la gouvernance d’Ibrahim Boubacar Keïta. Durant toutes ces deux années IBK nous a montré qu’il aime son pays et qu’il serait toujours prêt à faire l’impossible pour le Mali qu’il porte avec amour dans son coeur. Même les aveugles se sont rendus compte de toutes les sacrifices d’IBK pour les maliens.

  4. Avant d’avoir deux ans au pouvoir, le président Ibrahim Bouacar Keïta a réalisé des choses auxquelles nous ne nous attendions pas. Il a signé pour la paix et la réconciliation, il adonné une autre vision à l’éducation malienne dont il me plait de dire que celle a plutôt pris un bilan positif depuis quelque temps, il a permis la construction de 1552 logements sociaux, il a distribué 1000 tracteurs aux paysans, etc. Aussi, il envisage, dans les jours à venir, pour le Mali des autos routes, la construction de 20 000 logements sociaux, la création de 100 000 emplois pour la jeunesse, etc. Qui peut dire qu’IBK n’est pas un homme ambitieux ? Apprécions les gens à leur juste valeur. 😉 😉 😉 😉 😉 😉 😉 😉 😉 😉 😉 😉 😉 😉 😉 😉 😉

  5. Le Mali d’abord n’est pas un simple slogan mais une des soucis primordiaux du président IBK. De ce fait, il ne peut jamais cacher une telle atrocité. C’est de l’avenir du Mali qu’il s’agit.

  6. Unis nous pouvons.
    Vive le Rassemblement Pour le Mali
    Vive le Président Ibrahim Boubacar KEITA
    Vive le Mali.

  7. On ne peut pas connaitre ce que le président fait concrètement, car c’est un homme de stratège. Alors aux autres pourquoi ne pas s’unir et aller dans la même directive.

  8. Le président n’est pas un magicien qui peut venir et changer notre vie à coût de baguette magique. Nous devons lui laisser le temps d’abord car tout le monde sait très bien comment était le pays. Il faut d’abord refaire la base d’abord.

  9. Ce n’est qu’au prix d’une ardente patience que nous pourrons conquérir la cité splendide qui donnera la lumière, la justice et la dignité à tous les hommes. IBK nous a promis beaucoup de choses à la fois alors laissons lui le temps de traduire ses paroles en acte. Il a déjà commencé avec donc attendons de voir le reste. Ne nous hâtons pas aux conclusions fictives.

  10. Que je sache IBK a été élu pour 5 ans et il se trouve que nous n’avons même pas encore atteint la moitié de son mandat. Ce qui serait pour nous c’est d’être patient.

  11. Le bilan des deux années du Président en exercice, Ibrahim Boubacar Keïta est tout simplement extraordinaire. En deux ans IBK a accompli ce qui était l’impossible pour ceux qui l’ont précédé. Soyons quand même en mesure de reconnaître son travail et ses efforts.

  12. IBK est la route vers la lumière, le chenin vers la gloire et la liberté, l’homme qui faut à la place qu’il faut. Il est le seul détenteur du remède capable de faire rétablit notre patrie. IBK a besoin que le soutien de toute la diversité éthique, culturelle, religieuse et tant d’autre qui ceux sont unis pour le propulser à la tête de la plus haute magistrature. Ensemble mais dans là nous avons tous choisi Ibrahim Boubacar Keïta, mais pourquoi ne pas la main dans nous ne bâtissons notre très chère patrie. Les maliens la lutte est loin d’être fini, la lutte continue.

  13. Mon espoir s’agrandit tous les jours dans la gouvernance d’IBK. Pour l’instant, je ne vois rien qui peut désespérer quelqu’un. Ibk n’a rien fait qui peut désespérer quelqu’un. Sa gouvernance est, pour moi, est impeccable.

  14. Ces critiques ne servent à rien du tout car elles ne nous mènent nulle part. A force même de critiquer trop on finit par décourager le président dans son travail. Je pense qu’on doit plutôt l’encourager pour qu’il se donne encore plus.

  15. Le malien est trop pressé de voir le bonheur surgir de nulle part alors qu’on ne fait pas ce qui nous incombe. Ceci est un défaut qu’il faut corriger. Nous avons tous été témoin du drame du régime précédent et nous savons tous que l’Etat était dans un état chaotique très difficile à réparer. Malgré tout cela IBK a eu le courage et la volonté de se donner comme tâche de sortir le pays dans cet état chaotique et de mettre un terme à la crise afin que la paix et la stabilité règnent dans notre pays.

  16. Le bilan se dégage à la fin d’un programme et au milieu, ce n’est même pas le cas de chez nous ; on est à deux ans seulement et les ennemis aboient partout. On doit attendre d’abord qu’on soit au moins à trois ans pour commencer un peu à prédire.

  17. Less than 2 years agreement for peace and national reconciliation was signed. In less than two years, when the country is in crisis, our economy was revived. In less than two years the Bamako-Senou International Airport was declared the first in West Africa licensed to carry cargo and postal products in Europe. In less than two years there have been 16,000 jobs created. In less than two years 15,552 social housing have been attributed to N’Tabacoro. In less than two years the minister of the economy and state finances has made a forecast of 1,000 billion state budget by the year 2016.
    After all these achievements we still talk two years of long wait for people two years of uncertainty. There are none so blind as those who refuse to see.

  18. Tu as raison, le régime en place n’est pas le fautif mais s’est un régime qui subit les séquelles des méfaits passés. Le régime passé a la lourde tâche de trouver une solution de sortie de cette crise multidimensionnelle. Le régime a besoin de soutien de la part de toute la population pour redresser le pays tout entier

  19. 💡 💡 💡 💡 💡
    Normal, que les 2 ans soit ainsi pour ceux qui veulent qu’elles le soient. Après tout on ne peut pas redresser un pays qui fait plus de 20 ans dans la malice des dirigeants dans les régimes passés. Un pays qui a été trahi pendant toutes ces années avec une économie rabaissé, une armée négligée, une éducation vouée à l’échec, la sécurité des personnes et des biens et même l’intégrité territoriale sont tous menacés et le pays se retrouva sans mille doutes dans un chaos total.
    💡 💡 💡 💡 💡 💡

    • MALIDEN KPOURA

      Précison que sur ces 20 ans IBK a été Premier Ministre pendant 6 ans, Président de l’Assemblée Nationale pendant 5 ans et Député à l’Assemblée pendant 5 ans. Soit 16 ans sur 20!

      Donc IBK est le fait bel et bien partie des “dirigeants des régimes passés” qui ont trahi ce pays.

      MONSIEUR, NOUS VOULONS DES ARGUMENTS. 👿

  20. La gouvernance actuelle est jusqu’à présent est bonne, le problème est que la vision de plusieurs personnes se limitent juste à aujourd’hui. Pour tirer conclusion des 2 ans du président passé à la magistrature suprême, on doit d’abord prendre en compte l’état actuel dont il trouva le pays et aussi des difficultés en général dans le pays.

  21. Monsieur TRAORE on vous comprend parce que vous n’avez pas réussi à entrer dans le gouvernement raison pour laquelle vous le critiquez 😀 😀 😀 77,6% de voies 😀 😀 😀 une plébiscite pour la première fois au Mali et pensez-vous que c’est pour rien qu’IBK a obtenu cela ❓ ❓ ❓ Il faut faire tout mais une seule réponse ” LE CHIEN ABOIE MAIS LA CARAVANE PASSE” IBK la solution nous comptons sur vous encore et joyeux anniversaire 😀 😀 😀 bonne chance pour le reste.

  22. Avec des investissements forts ou est l’incertitude Sory Ibrahim Traoré, secrétaire général de l’ADP Mali ❓ ❓ ❓ je te donne cela 😀 😀 😀 l’hôtel Sheraton-Bamako : Le futur chef-d’œuvre coûtera 40 milliards de Francs CFA. La construction de l’hôtel Sheraton engendrera 600 emplois dont 200 emplois directs et 300 indirects pendant la phase d’exploitation. Sheraton-Bamako sera réalisé par une entreprise turque spécialisée dans les réalisations d’hôtels de haut standing. L’entreprise Kenza Yapi travaillera avec le cabinet d’études malien de Mamadou Kaba pour le suivi des travaux.

  23. Si cette idée va dans les intérêts généraux de notre pays, je pense que c’est une très bonne idée, après tout c’est le Mali d’abord. Ce dont nous voulons est de voir le pays sortir de cette crise sans précédent. Le pays aspire au changement et IBK est le président capable de faire jaillir le pays de tout entier de cette crise.

  24. Ou est l’incertitude ❓ ❓ ❓ Avec plus de 71000 emplois crées 😀 😀 l’espoir est vraiment permis monsieur 😀 😀 😀 IBK c’est vraiment la solution et nous comptons beaucoup plus sur lui. 😀 😀 😀 😀

  25. Ces deux ans ont été les ans de réconciliation national avec tout cela le développement du pays prenais sa partie. En ses deux ans beaucoup des choses ont été faites, mais il est important que la population participe dans ce développement.
    Un homme à lui seul ne peut faire un peuple.

  26. Nous les maliens nous sommes fiers de vous monsieur le président le bilan de votre deux ans au pouvoir est à féliciter 😀 😀 😀 Incertitude ZÉRO 😀 😀 😀 Les hôpitaux, les IFM, les centres hydrauliques, des subventionnements des denrées agricoles, la signature de l’accord de paix, l’adoption d’une loi de programmation militaire d’ici 2019, la réception des financements des partenaires étrangers des sommes colossales, avec plus de 71000 emplois crées 😀 😀 l’espoir est vraiment permis monsieur 😀 😀 😀 le journaliste 😀 😀 😀 IBK c’est vraiment la solution et nous comptons beaucoup plus sur lui. 😀 😀 😀 Bonne chance pour le reste mon MASSAKE ❗ ❗ ❗

  27. Our political parties are all bands of thugs. Each party, on the eve of the municipal and regional elections, seeking to gain the trust of the people to be well planted. That’s why they are all IBK’s regime as a first in Mali that is and will not live up to the expectations of the people. In less than two years since he came to the signing of a peace agreement, something desired by all citizens. You talk about how long wait, Ibrahim Traoré? This is the time lost perhaps in the holding of regional and municipal elections.

  28. L’espoir est permis, parce que, sur le marché de l’emploi, les horizons sont prometteurs. Déjà, 36% des 200 000 emplois promis par IBK pour ce quinquennat sont pourvus. A ce rythme, il n’y aura pas de doute que l’homme de parole respectera ses engagements. KANKELETIKI an dalebila alibi

  29. Un adage bamanan propre de chez nous au Mali, ne dit- il pas, que celui qui travaille sous la pluie, n’a aucune chance de se faire apprécier valablement ? Les deux ans du Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, à la tête du pays, sont à l’image de celui qui sue sous la pluie.
    Mais un jour viendra que l’effort de notre président sera connu de tous…

  30. IBK a besoin de soutien des maliens, il doit être soutenu pour le bien de la nation, Jamais l’Etat malien n’a été face à un péril aussi imminent. Les Maliens font face au plus grand défi de leur histoire : vaincre l’ennemi qui menace de détruire leur identité. Quand il y a eu le « 11 septembre », toute l’Amérique s’est mise debout comme un seul homme. Quand la France a été frappée par les terroristes (affaire Charlie Hebdo), tous les Français se sont unis. Quand la Tunisie a été frappée dans son cœur, tous les Tunisiens ont parlé d’une seule voie… Quand un pays est menacé dans son intégrité, sa liberté, sa culture, les fils/filles de la nation se doivent de se donner la main.
    Le Mali est frappée par le terrorisme, le néocolonianisme, l’intégrisme religieux, la guerre géopolitique des grandes puissances…, les Maliens se doivent de s’unir pour y faire face. S’unir pour rester fort ou se diviser pour périr.
    La menace qui plane au-dessus du Mali, n’épargnera personne. Elle ne fera l’affaire d’aucun Malien. Qu’on ne s’y trompe ! Cette menace qui s’appelle « terrorisme religieux » « néocolonianisme » va détruire notre identité et transformer nos vies en enfer.
    Pour sauver le Mali, les Maliens doivent mettre de côté leurs différences politiques, religieuses, ethniques. Le Mali n’a qu’un seul drapeau, une seule armée, un seul territoire. Défendons le Mali. Soutenons le président de la République et son gouvernement contre les « ennemis » du Mali.

  31. En deux ans le Mali a renoué ces partenariats avec différents pays, en deux ans le Mali s’acquitte ses dettes intérieures pour relancer l’économie, avec le payement aux banques et aux particuliers de la somme de 500 milliards de nos francs en l’espace de six mois. En deux ans le Mali progresse, avec un taux de croissance de 7,2%, contre 1,7% au moment où IBK venait aux affaires, en septembre 2013. En deux ans le Représentant du FMI au Mali, martèle haut et fort qu’avec l’avènement d’IBK au pouvoir, «le Mali a décollé». En deux ans l’enseignement supérieur se modernise, les examens se crédibilisent davantage, les bourses sont distribuées dans la plus grande transparence, performance jamais égalée au Mali. En deux ans la lutte contre la corruption, qui anéantit tous les efforts du gouvernement, est bel et bien engagée. En deux ans ……….. Ferme ta bouche si tu n’a rien à dire. Tous ceux-ci ont été réalisés au bout de deux ans, dans trois ans le Mali sera sans égale.

  32. L’arrivée du chef de l’Etat Ibrahim Boubacar Keita a coïncidé à une difficulté sans pareil. Le Mali était au bord de la faillite, mais grâce à IBK et son gouvernement les choses commencent à rentrer dans l’ordre. Rien ne nous empêche d’attendre la fin de son mandat enfin de recevoir les résultats concrets. Le président IBK est un homme stratège et dévoué pour la cause de son peuple. Mais force est de reconnaitre qu’il fait de son mieux pour le Mali.

  33. Ne soyons pas pessimistes, unissons pour soutenir IBK. En tant que politicien vous devez connaitre parfaitement la difficulté dans laquelle nos gouvernants se battent pour l’honneur du Mali et de son peuple. Deux ans ce n’est pas cinq ans, or on élu IBK pour un quinquennat. Alors pourquoi ne pas attendre la fin de son mandat pour ensuite le juger.

  34. La patience n’a jamais été au rendez-vous des maliens. Mais Dieu seul sait à quel point IBK et son gouvernement se déploie pour le Mali. Sandji koro wochi tii don, sinon rien ne prouve qu’IBK ne se déploie pas comme il le faut pour sauver l’honneur du Mali et du peuple y compris. La cause pour laquelle il a été élu à savoir la résolution de la crise du septentrion malien fut conclu à moins deux ans de son quinquennat. Mais force est de reconnaitre que les ennemis du Mali ont renversé la situation paisible que notre chère patrie a eu pendant quelque temps. La France et l’ONU font tout pour mettre l’accord de paix issu des assises d’Alger. Pour plus de détails, cet accord qui prône le retour définitive de la paix, l’unité et la réconciliation de toutes les fils du Mali impacte négativement le souhait des occidentaux. A reconnaitre que ces opportunistes veulent juste nous voir diviser enfin de profiter des ressources naturelles qui anime le sol du nord Mali. C’est à nous de comprendre notre président et le soutenir dans ce moment difficile.

  35. Etant donné que le Malin est plongé dans la crise depuis vingt ans maintenant, les maliens doivent avoir une patience de cinq ans pour voir le pays sortir dans le gouffre. Ce qu’il faut IBK fait tout son possible pour sauver le Mali. N’oubliez pas que sa venue a coïncidé à un K.O total. Néanmoins, malgré les obstacles tout bouge.

  36. Avec IBK l’espoir est permis, Oui, l’espoir est permis, parce qu’il existe un cadre pour le processus de paix, avec la signature de l’Accord d’Alger, dont la mise en route permettra à notre cher pays de recouvrer la souveraineté perdue dans la région de Kidal.
    Oui, l’espoir est permis, parce que le Mali bouge. Malgré les difficultés conjoncturelles, le Mali progresse, avec un taux de croissance de 7,2%, contre 1,7% au moment où IBK venait aux affaires, en septembre 2013. Qui dit mieux!
    Oui, l’espoir est permis, parce que le Mali est un pays où le climat des affaires est propice, un pays prisé par les investisseurs, qui se bousculent au portillon. Le Représentant de la Banque Mondiale pour les opérations au Mali vient de confirmer que les clignotants à Bamako sont au vert et son institution encourage les porteurs de projets à venir au Mali.
    Même son de cloche chez le Représentant du FMI au Mali, qui martèle haut et fort qu’avec l’avènement d’IBK au pouvoir, «le Mali a décollé».
    Oui, l’espoir est permis, avec des projets structurants pour sortir des villages du noir, de l’obscurité, avec tout l’impact que l’électrification peut apporter, en termes de développement, de sécurité et de joie de vivre dans une agglomération.
    Oui, l’espoir est permis, parce que le Mali s’acquitte ses dettes intérieures pour relancer l’économie, avec le payement aux banques et aux particuliers de la somme de 500 milliards de nos francs en l’espace de six mois.

  37. Aucun accord n’est parfait mais cet accord, je l’ai dit plusieurs fois, constitue une très bonne base pour faire la paix, traiter des questions de fond qui ont entraîné des difficultés au nord de notre pays, restructurer notre appareil sécuritaire et créer ainsi les fondements d’un Etat de nouveau en mesure de faire face à ses obligations.
    Si on l’applique dans la lettre mais surtout dans l’esprit, avec bonne foi, il y a de bonnes chances que le Mali retrouve de nouveau de bons espoirs vers demain.
    Engageons-nous ensemble derrière le président IBK, pour apporter au Mali ceux dont ce pays à besoin.

  38. Le poste de chef de file de l’opposition politique a été institué, l’accord de paix a été signé, une loi de programmation militaire a été adoptée, plus de 15550 logements ont été construits à N’Tabacoro, plus de 15000 emplois ont été créés, les militaires maliens ont été dotés des équipements, des projets ont été financés, des contrats d’achat d’armement ont été passés, des contrats agricoles ont été passés aussi, j’en passe, pendant deux ans de crise sécuritaire. Est-ce ces deux peuvent être considérées comme de longue attente pour le peuple, deux ans d’incertitude ? Non je ne pense pas que cela soit possible. 😥 😥 💡 💡

  39. Pourquoi nos hommes politiques ne peuvent jamais tenir une conférence de presse ou une rencontre sans pour autant critiquer la gestion d’IBK ? Je suis à la recherche d’une réponse à cette question depuis le jour où Soumaïla Cissé a fait sa première apparition devant la presse à la Maison de la Presse. Ce jour-là le monsieur était tellement attendu par le peuple qu’il n’a pu rien dire de concret sur les problèmes actuels du pays. 😛 😛 😛 😛

  40. VIVE LA PAIX ET LA RECONCILIATION
    VIVE LA DEFENSE ET LA SECURITE
    VIVE LE DEVELOPPEMENT
    VIVE UN MALI INDIVISIBLE
    VIVE LE PATRIOTISME

  41. Tout le monde sait réellement ces deux ans d’IBK a été quelque chose d’extraordinaire, seul les individus mal intentionnés explorent à rendre la situation plus difficile.
    Juridiquement le pays était en circonstance exceptionnel, alors il faut du temps pour que le Mali soit stable, malgré tout cela le président IBK a réussi de rendre pacifique la situation.

  42. On sait tous que certains partis cherchent à gagner la confiance du peuple à travers des critiques envers le régime en place. Donc personne ne tiendra compte des analyses des connards et des flemmards, pardonnez détracteurs je voulais dire. En deux ans le pays est économiquement stable. Ce qui n’a pas été le cas même en période de stabilité sous les anciens régimes. De ce fait je décrète les deux ans d’IBK comme des années de succès et de réussite. Mais je suis conscient de l’insécurité qui secoue le pays. Je n’ai pas voulu mentionné cela. Car cela n’est le fruit de la gouvernance d’IBK. 💡 💡 💡 😈 😈 😈

  43. Monsieur SORY IBRAHIM, a mal analysé la situation actuelle du pays, avant de dire que deux ans de longue attente et d’incertitude, il faut un peu revenir en arrière pour pouvoir bien connaitre la réalité à propos de la situation normale du pays.

  44. A moins de 2 ans un accord pour la paix et la réconciliation nationale a été signé. A moins de deux ans, au moment où le pays traverse la crise, notre économie a été relancée. A moins de deux ans l’aéroport international de Bamako-Senou a été décrété le premier de l’Afrique de l’Ouest autorisé à transporter du fret et des produits postaux en Europe. A moins de deux ans il y a eu 16000 emplois créés. A moins de deux ans 15552 logements sociaux ont été attribués à N’Tabacoro. A moins de deux ans le ministre de l’économie et des finances de l’Etat a fait une prévision de 1000 milliard de Budget de l’Etat d’ici l’année 2016.
    Après toutes ces réalisations on parle encore de deux ans de longue attente pour le peuple, deux ans d’incertitude. Il n’y a pas plus aveugle que celui qui refuse de voir.
    😆 😆 :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  45. Tous ceux qui disent que «Deux ans de longue attente pour le peuple, deux ans d’incertitudes » sont des individus qui cherchent de nuire à la gouvernance d’IBK, sinon tout le monde était au courant de la situation dont le pays a confronté.

  46. Nos partis politiques sont tous des bandes de voyous. Chaque parti, à la veille des élections communales et régionales, cherche à gagner la confiance des peuples pour être bien planté. Voilà pourquoi ils trouvent tous le régime d’IBK comme un premier au Mali qui n’est et ne sera pas à la hauteur des attentes du peuple. En moins de deux ans déjà il est parvenu à la signature d’un accord de paix, chose voulue par tous les citoyens. Vous parlez de quelle longue attente, M. Ibrahim Traoré? Il s’agit du retard pris peut-être dans la tenue des élections régionales et communales. 😀 😀 😀 😀 😀

  47. Chacun peut dire ce qu’il veut, mais de toutes les façons, la plus part de la population Malienne sait réellement qu’IBK est l’homme de la situation, tout le monde a dit son avis concernant la mode de gestion de gouvernance d4IBK, mais de tout compte fait nous sommes fiers de lui, ces deux ans ont été un miracle pour le peuple Malien, car les conditions de vie des hommes sont devenu facile.
    C’est grâce à lui que le pays a viré la page de 20 ans de corruption du vol, de la tricherie, du détournement du dernier publique.

  48. ADP Mali c’est la CMP non? donc aux fauves qui refusent de voir comme nous autres maliens, la balle est dans votre camp. On ne peut aucunement cacher la vérité avec vos posts malhonnêtes pour jeter des fleurs à un régime incapable de servir le minimum excepté voler les deniers publics, les mêmes tares pour lesquelles, ils ont élus. Entre eux mêmes, les discours sont contradictoires. Les mêmes gens de Alpha à ATT à commencer par le N° 1 lui même. Les mêmes causes produisent les mêmes effets

    • Those who say that 2années IBK was a long wait for the people and 2 years of uncertainty, I also wonder if these people were aware of the seriousness of the situation in Mali. Those who really this idea are wrong because IBK has done a lot for Mali in these
      2 years.

  49. On est vraiment fière d’IBK et de son équipe pour tout ce qu’ils ont fait et qu’ils sont en train de faire pour le Mali.

  50. Vive le Rassemblement Pour le Mali

    Vive le Président Ibrahim Boubacar KEITA

    Vive le Mali

  51. Vraiment merci au Bureau Politique National du Rassemblement Pour le Mali. Le président a vraiment besoin de votre collaboration pour la réalisation de ces projets.

  52. IBK est l’homme dont le Mali a besoin, ceux qui critiquent ces faits finiront par l’apprécier. Car IBK a seulement des bonnes intentions pour le Mali.

  53. Ceux qui disent que les 2années d’IBK a été une longue attente pour le peuple et 2ans d’incertitude, je me demande aussi si ces personnes étaient conscient de la gravité de la situation du Mali. Vraiment ceux qui cette idée sont dans l’erreur, car IBK a beaucoup fait pour le Mali dans ces
    2 années.

  54. Mes chers amis, j’ai eu à le dire et je le répèterai autant de fois que je vois mes frères et sœurs et chers compatriotes en désespoir ‘’ L’ESPOIR EST PERMIS ET FAIT VIVRE LA OU IL N’Y A PAS DE VIVRES’’.
    Je me permettrai point de jurer sur quoi que ce soit, mais je réitère mon intime conviction vis-à-vis à ce régime. Le temps était chaud et difficile à surmonter quand le peuple investissait le président dans sa mission. Dieu merci, les grands pas furent posés et depuis lors les choses commencent à bouger.
    Seulement, je tiens à dire à tous ceux qui sont impatients de se patienter avant la fin du quinquennat. Sur cinq ans, il n’y a que seulement deux ans qui sont écoulés et il lui reste encore TROIS ANS. Rien ne confirme qu’il ne parviendra pas de surmonter et de s’y émerger pour être à l’attente de la population.
    Je répète encore un dicton bambara qui dit que : « On ne se méprend pas sur la nature d’une mauvaise danse qui commence ».

  55. Le Président IBK a fait des nominations au sein de l’opposition, et ceci prouve vraiment que les libertés et la démocratie sont garanties sous le régime d’Ibrahim Boubacar Kéita. Cela prouve aussi que la gouvernance d’IBK est transparente et qu’il est sur le droit chemin.
    IBK veut que l’opposition aussi, qui se dit « éclaireur de la population » soit associée à toutes les étapes de la gouvernance. L’opposition doit alors accompagner le Président, et non lui mettre à chaque fois les bâtons dans les roues.

  56. Nos opposants ne sont que des opportunistes. Ils ne lèvent la voix que quand leurs intérêts sont en jeu. Ils ne font rien pour accompagner au mieux le Président et son gouvernement. Ils ne s’adonnent qu’à des critiques inutiles.

  57. Notre très cher IBK a dit lors de la signature de l’accord : « Mes frères et sœurs, nous sommes ici réunis dans la plus grande confiance. Nous ferons en sorte que nul ne soit déçu. Main dans la main nous ferons du Mali plus fraternel, plus convivial que jamais. » Ces paroles venant d’un Président doit être une très grande preuve pour les maliens, qu’il ne vise que le Mali prospère.

  58. Nous devons tous aller dans le même sens que le Président à présent et nous impliquer dans l’application de l’accord, qui nous mènera vers une paix durable.

  59. Nous félicitons le Bureau Politique National du Rassemblement Pour le Mali. Le Président IBK a besoin de leur soutien.
    Le Président dans sa mission a besoin du soutien de tous les maliens, et surtout de sa famille politique. Il doit être normalement compris par les membres de la mouvance présidentielle mieux que personne. Mais on constate un grand silence de leur part face aux opposants, qui agissent parfois par vengeance, parce que la plus part sont des candidats malheureux et des partisans du régime précédent, qui font tous pour nuire IBK.
    Les maliens, qui ont élu IBK à 77%, doivent toujours le soutenir et le comprendre dans tous ses actions. Sa famille présidentielle doit vraiment « resserrer les rangs » comme il l’a si bien dit. Ils doivent se défendre face aux opposants car ils manquent de bonne foi.
    L’accord signé par le Président était la seule solution de sortie rapide de crise. Il a même dit lors de la signature de l’accord que, « Cet accord conclu est une base solide pour travailler à la restauration de la paix, la sécurité et la stabilité du Mali…sa mise œuvre relève de l’engagement de chacun. » Soutenons-le et laissons de côté les haines.
    IBK est Notre Président, le Président malien. En moins de 2 ans de son quinquennat, il a déjà beaucoup fait pour le Mali. Soutenons-le et soyons persévérant car le meilleur reste à venir.

  60. Quand je pense au bilan d’IBK je me pose la question de savoir si vraiment je suis encore dans le Mali de 1992…..

    C’est une desullusion totale….. L’inconscience, le vol a ciel ouvert, le manque de courage, de vision, la traîtrise, la mégalomanie pathologique, la malhonnête intellectuelle, sont juste quelques traits de caractère de ce maudit cafard avec sa gueule de latrine publique….

    Le peuple doit s’assumer et se révolter en masse. Il faut aller le bastonner sur ses grosses fesses… de merde….et le foutre dehors avant qu’il ne soit trop tard… C’est lui qui doit être corrige pas Dioncounda….

    Mais ou est donc passe Mariko…… le cheytane National….?

    • President IBK has made appointments to the opposition, and this really proves that freedom and democracy are guaranteed under Ibrahim Boubacar Keita of. It also proves that governance IBK is transparent and it is on the right path.
      IBK also wants the opposition, which says “scout of the population” is associated with all stages of governance. The opposition must accompany the President, and not put it every time the sticks in the wheels.

Comments are closed.