Trois questions à Mamadou Diakité dit Youba : ‘L’Adema est en train de s’effriter, je quitte tôt”

0
3

Après avoir quitté l’Adema pour rejoindre le camp de Modibo Sidibé, Mamadou Diakité dit Youba, ancien membre de la section Adema de Nioro du Sahel, membre de la Commission centrale du contrôle financier de l’Adema, nous a expliqué les raisons d’un tel choix. Selon lui, il vaut mieux prendre ses distances avec l’Adema que de rester pour amuser la galerie autour de la candidature du Pr Dioncounda Traoré. Nous l’avons rencontré lors de la tournée de l’ancien Premier ministre Modibo Sidibé dans la Commune de Baya à Sélingué.

L’Indépendant : Pourquoi avez-vous quitté l’Adema?

 

Mamadou Diakité : Mes raisons, c’est ma vision de la chose politique. Je me suis démarqué du parti depuis la conférence de presse que le président de l’Adema a animée à la Maison de la presse pour expliquer  comment les choses vont se passer. C’était bien avant les primaires du parti. C’est le lendemain de cette conférence que j’ai pris position pour Modibo Sidibé. Mes raisons sont simples, je crois en l’homme, je crois en sa vision pour notre pays et je crois en son amour pour le Mali.

 

L’Indep. : On peut dire qu’après Zoumana Mory Coulibaly, Oumou Traoré c’est votre tour. D’autres cadres et responsables de l’Adema vont-ils vous suivre ?

 

M. D : Il y a beaucoup de nos camarades qui n’ont pas encore le courage de démissionner. Cependant, ils sont en train de faire beaucoup d’actions en faveur de Modibo Sidibé dans la discrétion. C’est pourquoi, je les appelle à être plus courageux et à nous rejoindre car la porte est grandement ouverte pour les accueillir.  Je vois le parti s’effriter.

Cet effritement est dû aux frustrations consécutives aux primaires où certains ont muselé le débat autour de la candidature du parti. On devrait laisser le processus aller à son terme. On ne peut pas violer les textes du parti et en même temps créer une commission de bons offices pour essayer d’écourter coûte que coûte le processus. Malheureusement, ils sont parvenus à leur fin. C’est dommage pour la démocratie. Voilà, entre autres raisons qui expliquent mon choix de quitter l’Adema.

 

L’Indep. : Pourquoi vous avez choisi Modibo Sidibé qui n’a même pas de parti politique ?

 

M. D : ça fait 20 ans qu’on est dans cette situation. Là où je suis, franchement je préfère un indépendant qu’un candidat issu d’un parti politique. Il y a assez de non-dits autour des candidats venant des partis politiques. Compte tenu de mon expérience politiques et des brimades dont j’ai été victime dans l’Adema, je préfère aller avec un indépendant. Je crois en Modibo Sidibé, en ses compétences. Enfin, je crois en ses chances pour bien diriger le Mali.

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.