Trois questions à l’honorable Yacouba Traoré président de la commission TP : « Nous sommes conscients de nos responsabilités et nous ne décevrons les attentes »

0
Honorable Yacouba Traoré
Honorable Yacouba Traoré

Fraichement élu président de l’illustre commission dite des TP, l’honorable Yacouba Traoré s’est prêté à nos questions.

Quels sont les sentiments qui vous ont animent au moment où on  vous a confié la très lourde responsabilité de présider la commission des Travaux publics de l’équipement des transports et de l’habitat ?

Honorable Yacou : c’est un sentiment d’immense joie surtout par rapport à l’élégance qui a prévalu à tous les niveaux lors de la mise en place d’abord du bureau de l’assemblée nationale et ensuite au sein des différentes commissions qui ont en toute indépendance désigné leur présidents respectifs. Quant à nous mêmes, je tiens à remercier mes collègues députés qui ont porté leur confiance sur ma modeste personne. Nous sommes conscients de nos responsabilités et nous ne décevrons pas inchallah !

 

Quelles sont les tâches auxquelles vous allez vous atteler immédiatement ?

Ecoutez, nul n’est sensé ignorer que notre pays a traversé une trop longue période de difficulté qui a saper plusieurs secteurs de développement.

Aujourd’hui, le Mali a besoin des infrastructures routières sans lesquelles on ne peut parler de désenclavement. Or sans désenclavement il n’y a pas de développement. Ensuite, si vous constatez avec moi que presque toutes les compagnies de transport au Mali sont en difficulté, nous réalisons qu’il y a un énorme défi à relever. Pour notre mandat, nous mettrons tout en œuvre pour harmoniser les textes qui permettront à ces différents secteurs de sortir de leurs difficultés.

 

Avez-vous un message particulier ?

C’est encore une fois de remercier le peuple malien de nous avoir fait confiance, le président Ibrahim Boubacar Kéita et nous mêmes. Nous voulons les rassurer quant à notre disponibilité à rester à leur écoute et à faire prévaloir leur volonté conformément aux principes de la démocratie.

Propos recueillis par Abdoulaye Niangaly

Commentaires via Facebook :

PARTAGER