Accords d’Alger : « Une paix feinte est plus nuisible qu’une guerre ouverte !», dixit Ousmane Mohamed Touré, leader de la NJA

14
Ousmane Mohamed Touré
Ousmane Mohamed Touré

Parmi les voix les plus dissonantes, celle de la Nouvelle Jeunesse Africaine (NJA). Nous vous proposons ici la réaction de son président, Ousmane Mohamed Touré, sur cet accord controversé.

 

L’Enquêteur : Quel regard portez-vous sur les accords d’Alger?

Ousmane Mohamed Touré : Nelson Mandela disait : « des gens courageux ne craignent pas le pardon, au nom de la paix. »  Nous, nous disons qu’il ne faut pas  tout faire pour avoir la paix. Par contre, il faut avoir la paix pour tout faire. Ces accords pourraient être de bons accords s’ils n’étaient pas imposés  à notre peuple. Il est évident que notre gouvernement n’a pas été à la hauteur. Sinon, comment comprendre que même pas une seule fois le gouvernement malien n’a cherché à discuter en tête à tête avec les parties adverses. Un Etat, c’est des stratégies et comme le dirait l’autre, « les pays n’ont pas d’amis ; ils n’ont que des intérêts ». J’aurais été un dirigeant malien, je ferais tout pour rencontrer, à Alger, les responsables des mouvements armés et leur cracher la vérité,  leur rappelant que, si ce n’est pas la débonnaireté de la communauté internationale (dans un  article je disais ‘’Wallah’’ le Mali est trahi par la communauté internationale et  les  incrédules m’ont taxé d’extrémiste,   je racontais ce qu’Abdoulaye Bathily, ancien N°2 de la Minusma, avait dit aux rebelles). Je vous le jure, lors de la rencontre de la Minusma et des groupes armés à Bamako, un jeune curieux de la NJA (Nouvelle Jeunesse Africaine) a vu et entendu ceci: Ambery Ag Rhissa, idéologue du Mnla, voulant quitter la salle de réunion entre les groupes armés au CICB, a été supplié par M. Bathily de la Minusma de rester pour assister aux travaux, afin de ne pas laisser la paternité aux Maliens, le hic ce n’est pas de dire de rester mais de laisser la paternité aux Maliens, en son temps nous l’avions dit, personne ne nous a écoutés. Chacun fera son jugement, même les lecteurs aberrants !  La seule limite à notre épanouissement de demain sera nos doutes d’aujourd’hui. C’est pour cela que nous devons nous poser des questions sur la façon éhontée d’amadouer un groupuscule malfaiteur et contrefacteur qui ébranle tout un  pays. Comment comprendre qu’un Etat entier court derrière des moins que rien qui ne représentent aucun peuple, aucune population. La communauté internationale qui est toujours  « pacifique »  et qui ne perd jamais son sang-froid que quand il s’agit des marches populaires et légitimes des braves populations de Gao et sur lesquelles on tire à bout portant sans vergognes ? Je disais que cette communauté est  incapable  de s’imposer à ces flibustiers qui se disent rebelles et qui essayent de pester plus haut que leur cul. Je vais vous dire une seule chose clairement : malgré tout ce qui se dit, l’Algérie est un ami du Mali, ce pays  a démontré et à chaque fois que cela est vital,  les Algériens ont  rappelé à l’ordre ces faux azawadiens quand ils insultaient nos gouvernants dans les négociations, alors que la communauté internationale a toujours été muette quand on a insulté les dirigeants maliens. Avant les négociations, l’Algérie n’avait jamais reçu même à un niveau ministériel les monarques du CMA, alors que le Maroc en la personne de Roi a reçu Bilal Ag Chérif et a même souillé la grande mosquée de son pays. Il faut clairement savoir cela, le Maroc est un pays de business  donc partenaire, alors que l’Algérie pour nous est un pays frère. C’est un constat !  Il faut qu’on le sache. C’est important de faire comprendre au Président de la République et à son gouvernement somnolant que la base des rebelles est insignifiante par rapport à celle que le Mali a. Notre gouvernement ne doit pas chercher dans les cornes de l’âne, c’est clair comme de l’eau de roche. Alors, si les rebelles peuvent manipuler tout le  monde avec une telle base, imaginons ce que le gouvernement pourrait faire avec la sienne. Il faut des gens qui ont la conviction et l’amour du pays. Je vous dis clairement qu’une paix feinte est plus nuisible qu’une guerre ouverte. Les récalcitrants font de la manipulation, c’est juste  pour légitimer leur férocité, les sévices et les crimes de guerre qu’ils ont perpétrés. Il faut retenir avec fermeté que la réinsertion socio-économique de ces bandits en citoyens honnêtes est une injure grossière au code de la morale universelle. En dernier mot la signature à la va-vite de cet accord cabalistique imposé à nos gouvernants est l’essence même de la faiblesse de nos dirigeants.

L’Enquêteur : Ces accords sont ils bénéfiques pour notre pays ?

OMT : On dit souvent, ce n’est pas notre aptitude, mais notre attitude qui détermine notre respect.  Le paraphe des accords même est un terme qui tient la confusion,  le paraphe est une griffe ou même un seing, nous ne sommes pas dans les accords signés mais, je reconnais que peut-être les sociétés civiles différentes des sociétés serviles ont pu avoir le réflexe de contraindre le gouvernement à avoir cette fois-ci, une position plus ou moins approuvable sur le terme ‘’Azawad’’ dans le texte. Il ne fallait pas qu’on laisse le mot fuser de partout comme s’il s’agissait du Kaarta ou du Wassoulou… ce n’est pas la même chose.  Je réitère que le mot ‘’Azawad’’  est devenu une revendication politico-territoriale, en ce sens que nous ne le reconnaissons pas. Au début de la rébellion, beaucoup de gens sont passés par-dessus, parce qu’on pensait que c’était comme le Kaarta, le Kénédougou,  etc. et qu’il s’agissait de simples problèmes développements. Alors qu’il ne s’agit plus d’une question de développement, il s’agit de créer un Etat sur notre territoire et ça, il faut que les gens en prennent conscience. Donc, c’est la première fois que dans un accord, l’Etat malien prenne conscience et peut être même inconsciemment que ce mot a une sensation totalement dangereuse pour l’unité nationale et qu’il soit mis en débat devant le peuple malien qui doit trancher. Nous pensons également que c’est une avancée même si pour moi, on ne doit rien discuter avec ces gens-là. La logique formelle m’impose à dire les choses comme cela se passe. Maintenant, concernant le texte lui-même s’il ne violerait pas la Constitution, on pourrait “fourrager’’ mais toujours et seulement dans le respect de l’intégrité territoriale de notre pays. (sic) Je suppose que  la constitution n’est pas concernée. Tout ce qui est dedans n’a rien à voir  avec la constitution, d’ailleurs  nos gouvernants ne sont pas déraisonnables pour changer la constitution pour  l’accord. Tant que le peuple n’a pas voté une nouvelle constitution. La CMA joue au dilatoire et elle sait bien qu’elle ne peut pas aller plus loin. Parce qu’elle n’a aucune base légitime. Nos dirigeants doivent tirer des leçons des expériences passées. Et éviter de faire confiance aux “businessmen’’ de la communauté internationale. Le Mali survivra si seulement la jeunesse se lève, se réveille et se prépare en guetteur pour voir si réellement il n’y a pas d’autres démons derrière ce qui est paraphé comme accords.  Enfin, voir si l’application de ce supposé document ne sera pas occultée et au finish dévié vers l’azawadisation d’une partie de notre patrie mère. Ces molosses  du Mnla  ont compris qu’en face d’eux ils ont un Etat faible. Nous sommes comme au fond  d’un trou punis par les fautes de nos dirigeants, leurs  incohérences, leur petitesse leur  soumission aveugle, leur goût pour la facilité, leur propension à accepter la médiocrité, à tolérer le mensonge et à ne pas s’insurger contre l’injustice. Tout cela ne doit pas pour autant paralyser notre jeunesse et notre peuple. Bref, un accord avec des groupes armés, des individus sans foi, ni loi, ne saurait être avantageux pour notre pays; mais si on nous l’impose, il faut qu’on l’accepte tout en se préparant à le défaire (sic), car il faut utiliser contre le  traitre sa traitrise pour le vaincre un jour.

 

Aliou Badara Diarra

 

PARTAGER

14 COMMENTAIRES

  1. Comme toujours, Ousmane tes contributions n’ont jamais fait défaut, tu as toujours su dire les maux par les mots, je pense qu’il est temps que nos dirigeants ouvrent les yeux écoutent les bonnes personnes afin de pouvoir prendre les bonnes décisions.
    Continus, Ensemble nous vaincrons

  2. camarade,votre droiture et votre ligne de conduite dans les choses politique sont incontestable, la N.J.A fera tous,je dis bien tous pour dresser le gouvernement dans son devoir de proteger l’intégrité territoriale du MALI.

  3. J ai vu ton débat a africable comme d hab tu as submerge les autres car tu parles avec ton cœur amigo je suis d accord avec toi . Malic

  4. Camarade ousmane tu es l un des meilleurs wallah toutes tes analyses sont a la hauteur.tu es toujours resté sur la même ligne, je te considère mais est ce que ces gens du pouvoirs savent Vque tu es si non ils vont de te consulter car tu es une personne claire dans tout ce que tu fais . Commande

  5. ce malien du nord est surement un esclave des indépendantistes ,il a la trouille !!!

    Ces gents ne connaissent que la force. Si nous demandons la paix aujourd’hui,c’est parce qu’ils ont fait la guerre. Donc quiconque veut la paix prépare la guerre!!!

  6. La vérité finira par triompher, tu as raison un etat n a pas d ami mais des intérêts, nos dirigeants actuels sont étouffées par la corruption, ils sont limités et en plus les vieux qui dirigent sont là pour se soigner, je suis sur que si on met des gens valables des jeunes durs de toute tendance à NÉGOCIER AVEC CES CHIENS DU mlna LE MALI NE SERA PAS Là MAIS DES VIEILLARDS QUI NE SAVENT les codes diplomatique et n ont pas de militantisme comme des gens comme toi ne peuvent rien faire pour le pays, il faut continuer nous te soutenons camarde, Vive la paix mais pas une paix feinte
    kanema

  7. ah camarde laisse moi dire la verité a ce faux con faux malien du nord, lis le texte du camarde Oussou, un ignare comme toi qui te soule la gueule, je parie que tu ne comprends rien en plus n insulte pas les gens du nord tu mets malien du nord toi tu es de la CMA donc faux malien qui vole au nord.
    KOO DOUMBIA

  8. une fois de plus tu es fort , continues tu ne trahies jamais ta façon de faire ,président wallah on est ensemble, tu es valable les imbeciles chanteront font toi tu chantes clair
    Koo Doumbia

  9. malien_du_nord, tu ma fais rire à verser des larmes, les petits Songhois sont tous des peureux. Ce sont des hommes comme toi qui font siffler les balles. Investit toi pour trouver une vraie paix. Calme toi, c’est bientôt fini!

  10. Une paix feinte est plus nuisible qu’une guerre ouverte! c’est plus facile à dire quand on est assis dans son salon.
    Si c’est toi qui reçoit les balle qui sifflent, tu vas c.hier dans ton froc et tu ne tiendras pas ce genre de discours

  11. La mauvaise fois de certains dirigeants de la minisma contre le Mali est tellement évident, mais notre Gouvernement fait la sourde oreille. Une chose est sûre, la minusma quittera le Mali la tête basse, parce qu’il n’aura point atteint son objectif de partition de notre pays. L’échec qu’elle enregistrera impactera malheureusement sur toute l’organisation onusienne. Mais le Mali en ressortira très revigoré.

Comments are closed.