A Gao, des mines antipersonnel au cœur de la ville

1
A Gao, des mines antipersonnel au cœur de la ville
A Gao,la population vit dans la crainte des mines auxquelles les jihadistes ont de plus en plus recours.
AFP PHOTO / BOUREIMA HAMA

Ce samedi 4 avril est consacré par l’ONU « Journée internationale contre les mines ». Les mines et autres engins explosifs non identifiés font des ravages dans le monde. Dans le nord du Mali, les groupes jihadistes y ont de plus en plus recours. Depuis juillet 2013, 193 incidents impliquant des mines ont fait 19 morts et 61 blessés parmi les civils. Reportage dans la ville de Gao où les habitants vivent quotidiennement sous cette menace.

Il y a trois jours, une jeune fille de 16 ans a été tuée près d’Ansongo, dans la région de Gao. Elle gardait ses moutons à quelques kilomètres de la ville, lorsqu’elle a sauté sur une mine. Depuis plusieurs semaines, c’est même le centre de la ville de Gao qui est visé : à quatre reprises, des engins explosifs ont été retrouvés cachés, ou ont explosé sans faire de victimes. Un phénomène nouveau.

« La stratégie des groupes armés terroristes a un peu changé parce que leurs attaques précédemment n’ont pas été très efficaces », expose « Marcou », chef du service de déminage des Nations unies à Gao, qui préfère taire son nom pour des raisons de sécurité. « Je pense qu’ils ont essayé de se retourner sur des cibles un peu plus souples. Le fait de mettre des charges relativement importantes en plein centre-ville aurait des effets collatéraux importants sur la population civile. »…..Lire la suite sur rfi.fr

PARTAGER

1 commentaire

  1. ——————-BONNES ET JOYEUSES FETES DE PAQUES A TOUS LES CHRETIENS DU MALI—EN MEMOIRE DE LA RESURRECTION DE JESUS-CHRIST –LA NAISSANCE DU CHRISTIANISME————-VIVE MALIWEB POUR UN MALIBA MEILLEUR –UN ET INDIVISIBLE———–GRAZIE DI CUORE

Comments are closed.