A Gao, les appels se multiplient pour qu’on Ă©vite les amalgames

20
Un homme soupçonnĂ© d’avoir collaborĂ© avec les jihadistes, entourrĂ© par des habitants, Ă  Gao.
REUTERS

AprĂšs le contrĂŽle de la ville de Gao par les forces maliennes, alors que les jihadistes avaient Ă©tĂ© dĂ©faits, des foules se sont attaquĂ©es aux biens de certains Touaregs et Arabes accusĂ©s d’avoir sympathisĂ© avec les groupes islamistes. Mais depuis quelques jours Ă  Gao, des voix s’Ă©lĂšvent de plus en plus pour qu’on Ă©vite les amalgames.

Gao, ville libérée, mais également triste. Triste, sans les communautés arabes, ou les communautés touarÚgues qui, en temps normal, cohabitaient pacifiquement avec les populations sédentaires.

Aujourd’hui, dans les huit quartiers de la ville, on ne voit plus de Touaregs, on ne voit plus d’Arabes. Ceux lĂ  que l’on appelait de maniĂšre pĂ©jorative les « peaux rouges » ou les « peaux blanches ». Certains ont vu leurs boutiques pillĂ©es, d’autres leurs maisons. Alors, le reste a fui. Les appels au calme se multiplient.

Certes, des Touaregs et des Arabes faisaient partie des mouvements jihadistes, mais « non aux amalgames ». « Les Touaregs sont une minoritĂ© au nord, mais ils sont quand mĂȘme du nord, explique Ousmane Maiga, membre du Conseil des jeunes de Gao. Ce sont des Maliens. Il y a des Maures, des Arabes, des Bozos, des Bambaras. Nous sommes obligĂ©s de vivre ensemble. Je lance un appel au calme. Aujourd’hui, c’est le moment, je pense, de se retrouver pour discuter.»

Une initiative est en cours pour organiser une caravane. Dans un premier temps à la périphérie de la ville de Gao, pour faire revenir ceux des Arabes et des Touaregs qui sont partis précipitamment.

RFI

PARTAGER

20 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,
    Figurant dans la rĂ©solution 2085 de l’ONU et dans la feuille de route du gouvernement Malien, les nĂ©gociations sont incontournables pour que les diffĂ©rentes parties prenantes, comme elles doivent toutes accepter la condition d’intĂ©gritĂ© du Mali, puissent comprendre leurs diffĂ©rends, rĂ©flĂ©chir au futur souhaitĂ© et s’entendre sur des problĂ©matiques consensuelles.

    Comme dĂ©veloppĂ© dans ma proposition de sortie de crise, pourront ĂȘtre consensuelles des problĂ©matiques liĂ©es Ă  la bonne gouvernance de la dĂ©centralisation, au dĂ©veloppement rĂ©silient, au dĂ©veloppement et Ă  l’intĂ©gration Ă©quitables de TOUTES les communautĂ©s dans un environnement dĂ©mocratique, dĂ©centralisĂ© et sĂ©curisĂ©.

    En plus du consensus, il faut disposer de MÉCANISMES de contrîle et supervision et de GARANTIE DE LA NON IMPUNITÉ.

    Ces derniers Ă©taient inexistants dans les accords rĂ©sultant des rĂ©bellions passĂ©es d’oĂč l’aspect cyclique de ces derniĂšres.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    EXPERT TIC/GOUVERNANCE

  2. Merci bien de ton commentaire frere Je suis Malien, les coupables et les complices doivent payes. Seulement laissons la justice faire son travail mais je favorable aussi pour la justice populaire avec preuves a l`appui avant tout.

  3. Nous voulons pas d’amalgames mais tous ceux qui ont collaborĂ©s avec les terrorristes doivent etres lynchĂ©s , nous voulons un Mali propre!

  4. Il ne faut pas persecuter les croyants innocents sur la base de leur apparence (barbe etc..).

  5. “les touaregs sont une minorite au nord mais ils sont quand meme du nord….” AH BON? j’au toujours crut que ces racistes etaient majoitaire au nord! Sur quelle base veulent-ils gouverner tout le nord, s’il n’y sont qu’une monrite? Peut-etre la peau rouge? C’est triste, cette sale organisation de MLNA

  6. Le cri du Lou PART_I
    Les gens oublient trop facilement. RĂ©conciliation, oui, dialogue franc, oui. Mais dire que nous devons tout mettre derriĂšre nous et aller de l’avant comme si rien ne s’est passĂ©, c’est une insulte pour les Victimes. Les criminels n’auraient JAMAIS trouvĂ© la force si tout le monde dans le nord s’Ă©tait levĂ© contre eux

    La citoyennetĂ© s’accompagne de responsabilitĂ©s. Ainsi, les citoyens qui ont choisi de rester indiffĂ©rent face aux crimes odieux et/ou pour assurer la sĂ©curitĂ© et le confort aux criminels sont autant coupables que les criminels et doivent ĂȘtre punis au mĂȘme titre que ces criminels.
    Parlons des faits
    1. PAS un seul Touareg vu sur des nouvelles nationales ou internationales protester contre les «islamistes», et pourquoi? Les Touaregs sont Maliens ou non? Soutiennent-ils ou s’opposent-ils Ă  la criminalitĂ©?
    2. Comme indiquĂ© ci-dessus par Koumba “les populations noires du sud n’ont violente Aucun touareg et arabe DANS LE SUD»

    Suivez Le cri du Lou PART_II

    • Le cri du Lou PART_II
      Rappel (2. Comme indiquĂ© ci-dessus par Koumba « les populations noires du sud n’ont violente Aucun touareg et arabe DANS LE SUD»)

      Mais les Touaregs dans le nord ont tué, mutilé, violé ou simplement regardé avec indifférence le crime commis.

      ******** Proverbe _1 ***********
      “- En fin de compte, nous nous SOUVENONS PAS des mots de nos ennemis, mais le SILENCE de nos amis.” Martin Luther King – Jr.

      Donc ** sont-ils nos amis, les Touareg du nord??
      3. Alors pourquoi les CRIS de LOU. Certainement ce sont EUX, ces Touaregs QUI, dans leurs PAROLES et leurs ACTIONS se sont dépouillés de leur citoyenneté Malienne.

      ******** Proverbe _2 ***********
      Et donc, mes collĂšgues Touaregs: NE DEMANDEZ PAS ce que votre pays peut faire pour vous – DEMANDEZ ce que vous pouvez faire pour votre pays .” JFK

      Alors nous pouvons commencer Ă  parler

      • Bonjour,
        Merci pour vos contributions.

        Quand vous poussez vos cris en faisant l’amalgame de mettre tous les Touaregs dans le mĂȘme sac, naturellement le dĂ©bat n’est plus le mĂȘme.

        Ce type d’amalgame, amĂšne le Mali en arriĂšre. Sachez que TOUS les touaregs n’ont pas commis les atrocitĂ©s dont vous parlez et n’ont pas regarder avec indiffĂ©rence le crime commis.

        TOUS LES TOUAREGS NE SONT PAS DU MNLA NI DE ANSAR DINE NI DU MUJOA NI D’AQMI ou AUTRE GROUPE TERRORISTE.

        La plupart ont Ă©tĂ© eux-mĂȘmes victimes de ces atrocitĂ©s dont vous parlez en poussant vos cris. Ils pourront pousser les mĂȘmes cris que vous.

        Sachez mieux diriger vos cris exclusivement vers ceux qui ont commis ces atrocités ET NON TOUS LES TOUAREGS.

        L’heure du dialogue et de la rĂ©conciliation est arrivĂ©e pour dissiper tous ces amalgames, parler du mieux vivre entre tous les Maliens et du futur qu’ils souhaitent crĂ©er dans l’unitĂ©.

        Bien cordialement
        Dr ANASSER AG RHISSA
        EXPERT TIC ET GOUVERNANCE
        E-mail: Webanassane@yahoo.com

  7. Dr Ag Rhissa, à ce que je sache nous avions déjà négocié et dialogué au cours des rebellions passées. Quel fut le résultat ? Eh bien une nouvelle rebellion !!
    Que pouvons nous bien negocier cette fois ci ? Ne me dites pas dĂ©veloppement du nord car les precedents accords signĂ©s s’y Ă©taient largement consacrĂ©s. En plus la problematique de developpement toutes les rĂ©gions et toutes les ethnies. Alors que pouvons nous negocier concretement ???

    • Bonjour,
      Figurant dans la rĂ©solution 2085 de l’ONU et dans la feuille de route du gouvernement Malien, les nĂ©gociations sont incontournables pour que les diffĂ©rentes parties prenantes, comme elles doivent toutes accepter la condition d’intĂ©gritĂ© du Mali, puissent comprendre leurs diffĂ©rends, rĂ©flĂ©chir au futur souhaitĂ© et s’entendre sur des problĂ©matiques consensuelles.

      Comme dĂ©veloppĂ© dans ma proposition de sortie de crise, pourront ĂȘtre consensuelles des problĂ©matiques liĂ©es Ă  la bonne gouvernance de la dĂ©centralisation, au dĂ©veloppement rĂ©silient, au dĂ©veloppement et Ă  l’intĂ©gration Ă©quitables de TOUTES les communautĂ©s dans un environnement dĂ©mocratique, dĂ©centralisĂ© et sĂ©curisĂ©.

      En plus du consensus, il faut disposer de MÉCANISMES de contrîle/supervision et de GARANTIE DE LA NON IMPUNITÉ.

      Ces derniers Ă©taient inexistants dans les accords rĂ©sultant des rĂ©bellions passĂ©es d’oĂč l’aspect cyclique de ces derniĂšres.

      Bien cordialement
      Dr ANASSER AG RHISSA
      EXPERT TIC/GOUVERNANCE

  8. les criminels et apatrides du mn..font beaucoup de bruits aucun touareg ou arabe n a ete tue ni a tombouctou ni a gao, en ce qui concerne les pillages ,le mn..avait saccagé methodiquement la ville de gao sans faire la distinction entre les biens de l Etat et privés alors que kidal a ete preservée,moi j encourage les gens du nord a traquer et a eliminer physiquement les apatrides du mn..si vous ne les connaissez pas referez vous a la liste de leur gouvernement car ils n ont rien a voir avec les touaregs avec lesquels on a souvent vecu cote a cote,je salue le deputé AG IMBARCAOUANE qui n a jamais varié dans son attachement au mali,comme voulez vous qu on fasse l amalgame quand il ya un MONSIEUR comme lui?

  9. En fait ce qu’il y a Ă  Gao, Tombouctou et autres villes conquises, ce n’est pas de l’amalgame, c’est peut-ĂȘtre des reprĂ©sailles. Sans pour autant les justifier, chacun s’y attend. Quand un voisin, une connaissance ou mĂȘme un simple habitant s’attaque Ă  ta famille en lui faisant subir des supplices de la tortures, du viol, de la flagellation, ou de la lapidation sous le prĂ©texte d’un quelconque fanatisme. Et pendant ce temps tu reste impuissant devant ces faits, il faut reconnaĂźtre qu’il n’est facile de se contrĂŽler lorsque le pouvoir change de main. Seulement il faut continuer la sensibilisation au pardon et la maĂźtrise de soi.

  10. Nous disons qu’il n’y a pas d’amalgame ni de stigmatisation de qui se soit
    Nous disons au fort de l’occupation par ces « ramassis de voyous » qui violaient tuaient handicapaient les noirs au nord ni l’armĂ©e ni les populations noires du sud n’ont violentĂ© aucun touareg et arabe dans le sud
    Nous disons que ce sont des accusations farfelues faites Ă  dessein

    Nous disons partout dans le monde quand 1population a subi des exactions de la part de l’occupant et ses collabos aprĂšs la victoire sur l’occupant l’ennemi les mĂȘmes populations donnent des corrections mĂ©ritĂ©es aux ennemis et collabos qui n’ont pas pu fuir en attendant l’arrivĂ©e des forces chargĂ©es de protĂ©ger tout le monde

    Nous disons ceci est 1comportement humain normal incrustĂ© dans le gĂšne de l’Humain par celui qui l’a crĂ©e aux fins que plus jamais il vient Ă  l’idĂ©e de qui se soit de collaborer avec l’ennemi de la tribut du clan du pays
    Nous disons c’est le « reflexe animal » de survie de l’Humain

    Nous disons que les populations française allemande chinoise etc l’ont fait aprùs la victoire sur les nazis les nippons
    Nous disons 1population libĂ©rĂ©e qui ne le fait pas est 1population pathologique faite de naĂŻfs de tarĂ©s d’idiots de naissance due Ă  1mutaion de gĂšnes
    Nous disons donc que les populations maliennes Ă©tant normales elles ne sauraient de dĂ©roger Ă  ce principe sacro-saint humain de survie et doivent donner 1correction Ă  la hauteur de son degrĂ© de collaboration Ă  tout ĂȘtre quelque soit son ethnie son Ăąge son rang social aux fins que plus jamais il vient Ă  l’idĂ©e de qui que soit de collaborer avec l’ennemi du Mali

  11. mais c’est les meme tete qui change les masque aujourd’hui MNLA lendemain ansar din attention 2 ou 3 voir 4 NOME mais c’est la mĂȘme groupe qui les permet de aller une cote a l’aouter mali France doit ĂȘtre vigilant 😈

  12. Bonjour,
    La rĂ©conciliation nationale EXIGE DES NÉGOCIATIONS ET UN DIALOGUE FRANCS ENTRE MALIENS et donc, un engagement responsable de chaque Malien et de chaque groupe formĂ© de Maliens.

    Cet engagement est constituĂ© de principes (refus du terrorisme, non impunitĂ©, coexistence pacifique, respect des droits de l’homme, refus des amalgames) et de conditions (dĂ©pĂŽt des armes, promouvoir la dĂ©mocratie, intĂ©gritĂ© du Mali et laĂŻcitĂ©).

    Sans ce dernier, il n’y aura pas de rĂ©conciliation durable entre les Maliens et la spirale de l’instabilitĂ© repartira.

    Sachant que la justice va faire son travail, TOUS les Maliens doivent prendre de la hauteur: NÉGOCIER ET DIALOGUER ENTRE EUX DANS LE RESPECT DE CET ENGAGEMENT EN SE BASANT SUR UNE COMMISSION NATIONALE DE NÉGOCIATION AVEC DES RAMIFICATIONS RÉGIONALES.

    Ainsi, les Maliens s’entendront en faisant valoir la justice. Ne soyons pas pressĂ©s.

    Avançons dans l’unitĂ©.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    EXPERT TIC/GOUVERNANCE
    Webanassane@yahoo.com

  13. trĂšs bien parce que nous savons maintenant qu’il y avait beaucoup de rĂ©concilier qui Ă©tait Ă  cĂŽtĂ© de la djihad, mais d’utiliser la vengeance n’est pas juste que la communautĂ© internationale pense beaucoup Ă  confusion guerre Mali racial ou religieux, mais nous savons rĂ©alitĂ©s maliennes mali religions ethniques toujours Ă©tĂ© respectĂ©s s’ils se rĂ©concilient maliens frĂšres, sƓurs toujours soupçonnĂ© quelque chose ou s’il commet un crime doit ĂȘtre apportĂ© la justice, mais si quelqu’un se cache doit ĂȘtre dĂ©sarmĂ© immĂ©diatement renforcĂ© ce qui ne peut se faire justice faire de notre propre main certains pays ennemi Mali qu’ils voulaient que la situation se dĂ©tĂ©riore, mais dieu merci, ne va pas arriver Ă  surmonter tous les

  14. il faut savoir gardé raison.sa sait mal de voir le mali versé dans un autre chaos encore.il faut se pardonner et construire le mali.

Comments are closed.