A Gao, les femmes prisonnières de la loi des islamistes

2
Les femmes sont les premières concernées par l’application de la charia, la loi islamique, dans les villes contrôlées par les extrémistes.
REUTERS/

Cela fait plus de six mois que tout le nord du Mali est passé sous le contrôle de groupes islamistes. Ceux-ci imposent chaque jour un peu plus leur loi aux habitants. A Gao, comme dans les autres villes de la région, la charia a été instaurée. Premières concernées, au quotidien, les jeunes filles ne cachent plus leur exaspération. Reportage exclusif de RFI à Gao.

Les jeunes filles de Gao étouffent

Impuissantes, obligées de subir les nouvelles loi, elles demandent l’aide des Maliens du sud, l’aide de la communauté internationale

 

RFi / 01/10/2012

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. tous celui ki ne pas musulman.kite notre azawad.on noblige personne a accepter notre charia.sa te plais pas tu vas au sud.nous on le veut comme et ce reste avec nous laime ou est le probleme.yerkoye mafabagui

Comments are closed.