Abdramane Ben Essayouti, Imam de la grande Mosquée de Tombouctou : « La situation sécuritaire est alarmante et la population est déçue…»

3
Abdramane Ben Essayouti, Imam de la grande Mosquée de Tombouctou : « La situation sécuritaire est alarmante et la population est déçue…»

Au cours d’un séjour de 72 heures commencé le mardi 05 avril 2016 dans la citée des 333 saints avec les responsables de la Minusma (Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la paix et la stabilisation au Mali), l’Imam de la grande mosquée de Djingareyber de Tombouctou, Abdramane Ben Essayouti nous a accordée un entretien. Dans cet entretien, il a été essentiellement question de la situation sécuritaire qui prévaut dans la sixième région administrative du Mali, les difficultés auxquelles les populations sont confrontées et bien d’autres sujets intéressants la ville de Tombouctou. Pour ce grand dignitaire de la région, la situation sécuritaire est alarmante et la population est déçue. Pourtant, malgré la situation sécuritaire perplexe sur le terrain, ce grand érudit ne perd pas espoir. L’imam se veut optimiste pour le retour de la paix au Mali.

Selon l’Imam Ben Essayouti, la ville de Tombouctou est malade. Pour preuve, l’ambulance de l’hôpital fut enlevée récemment en plein jour vers 9 heures. A l’en croire, l’insécurité existe à Tombouctou car on ne peut pas aller à Goundam tranquillement ni participé aux foires hebdomadaires sans être déposséder de ses biens. « il y a tellement de sortie à Tombouctou même si on envoie tous les régiments de Bamako, la sécurité ne sera pas assurée à 100%. Les terroristes sont des gens imprévisibles», a-t-il dit. Avant d’ajouter que la Minusma ne peut pas se substituer à l’armée malienne car elle a un mandat bien déterminé. « La population est déçue. Tombouctou est une région enclavé. Tombouctou ne vit que par le commerce. Le problème de désenclavement existe, il suffit que les bateaux s’arrêtent pour que Tombouctou tombe en crise. On n’a pas de route. On est vraiment embourbé. On est tellement stressé qu’on n’a pas envie de sortir. Il faut vraiment équiper l’armée malienne pour qu’elle puisse combattre », a souhaité l’imam.

Enseignant de formation, l’imam Abdramane Ben Essayouti a déploré les attaques terroristes perpétrées au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire etc. A l’en croire, la menace terroriste pèse sur toute l’Afrique de l’Ouest car il y a des cellules dormantes même au Sénégal. Concernant la mise en place des autorités intérimaires dont la loi fut adoptée par l’Assemblée nationale le 31 mars 2016, le leader religieux a fait savoir qu’il est trop tôt pour se prononcer là-dessus. Il affirme tout de même que « c’est un chemin qu’on peut tenter». A ses dires, les refugiés et les déplacés ne sont pas toujours de retour au bercail. « L’absence de l’administration joue beaucoup sur la région car il faut des services financiers pour bouger les choses », a souligné l’imam. Par ailleurs, il a signalé que l’école se porte bien dans la citée des 333 saints. Malgré la recrudescence de l’insécurité dans sa région, l’imam de la grande Mosquée de Djinkareyber, Abdramane Ben Essayouti s’est dit optimiste pour l’avènement de la paix. A l’en croire, Tombouctou a connu des péripéties de ce genre, surtout, avec les touaregs, les marocains etc. Mais la situation a fini par changer. Selon lui, la situation va changer de manière positive.

Aguibou Sogodogo, envoyé spécial à Tombouctou

 

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Pourtant ce même Imam aurait dit en 2006 lors du défilé de mode que les ténors de cet évènement pourraient tout faire, mais de ne pas accepter que les filles mannequins ne soient pas nues c’est à dire qu’elles ne défilent pas en simple slip et que si cela se faisait les conséquences seraient incalculables pour la ville. Pourtant les organisateurs se sont pressés à mettre les filles nues sur le podium du défilé de mode. Il faut souvent écouter les plus vieux surtout que c’était la première fois que cela se faisait à Tombouctou. Qu’Allah le tout puissant aide et protège notre très cher Mali au bord du précipice.
    NB: Il y a des choses que l’homme doit respecter même si cela ne correspond pas avec sa propre vision des choses. Il faut respecter l’autre dans sa croyance.

  2. Il parle d’insécurité et il continue de vivre la-bas, les maliens du nord, résidant, dans le sud continuent d’aller passer des vacances la-bas?
    L’Imam n’a rien dit de tous cela, arrêtez un peu. Vous n’êtes jamais sur le terrain et vous faite dire aux gens ce qui anime votre esprit tordu. Ce n’est pas de cette manière que nous pouvons nous en sortir dans ce pays.

    Nous devons positiver de temps en temps vous aussi. Ou bien ?

  3. “« La situation sécuritaire est alarmante et la population est déçue…» 😮 😮 😮 😮 😮 😮 😮 😮

    On voit qu’au REPUBLICAIN, on a trouvé une stratégie toute faite. Vous avez pour mission de vendre la peur.

    Es ce qu’il l’a réellement dit? 💡 💡 💡 💡 💡 Parce que avec vous, plus rien ne nous étonne. Deja que le silence de TIEBILE n’est pas de bonne augure alors faisons avec vous.

    On va encore faire comment? 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥

Comments are closed.