Accord de paix : l’incompréhensible tergiversation de la Coordination de l’AZAWAD

9

IBK-avanceC’était hier que la Coordination des mouvements de l’AZAWAD (MNLA, HCUA, MAA dissident) devait se concerter sur l’opportunité de signer l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali. Leur refus de signer l’accord serait d’autant plus surprenant que le gouvernement ait décidé d’avaler des couleuvres, en acceptant des compromis importants, même si c’est sous le couvert d’une décentralisation avancée.

Cela prouve encore une fois que l’Etat, comme il l’a paraphé : « est déterminé               à            éliminer définitivement les causes  profondes de   la situation actuelle       et à promouvoir une véritable réconciliation   nationale fondée sur    une réappropriation               de l’Histoire à travers une unité nationale         respectueuse   de la diversité humaine caractéristique de la Nation malienne ».  C’est donc à ce titre que l’Etat a accepté des compromis de taille.

Concernant        l’appellation      Azawad, l’accord mentionne que :« L’appellation           AZAWAD recouvre une réalité socio-culturelle, mémorielle et symbolique partagée par différentes populations du nord Mali, constituant des composantes de la communauté nationale. Une compréhension commune        de cette appellation qui reflète également une réalité humaine, devra               constituer la base du consensus nécessaire,      dans     le respect du caractère unitaire de l’Etat malien et de son intégrité territoriale. » Outre ce compromis, le gouvernement malien a décidé de se conformer à une gouvernance qui tienne compte, entre autres,  des spécificités locales et qui   s’articule autour des     éléments suivants:

–  la mise en       place d’une architecture institutionnelle fondée            sur des Collectivités territoriales dotées d’organes                élus au suffrage universel et de pouvoirs étendus;

–  la gestion par les populations des        régions concernées de leurs      propres affaires sur la base du principe de la libre administration;

–  une    plus grande représentation des populations du nord au sein des institutions nationales;

–  le renforcement de    l’État de droit,   en rapprochant la justice des justiciables;

–  la mise en place  d’un système de défense    et de sécurité basé sur les         principes d’unicité, d’inclusivité et de représentativité;

–  une    participation     active   et significative  des populations, en      particulier celles du       nord à la gestion de la sécurité locale;

–  un       redéploiement progressif des forces   armées et de   sécurités reconstituées du Mali;

–  la mise en       place     d’une    Zone de Développement des Régions du Nord,              dotée   d’un Conseil consultatif interrégional et d’une Stratégie Spécifique de développement                 adaptée aux réalités socio-culturelles et géographiques ainsi       qu’aux conditions climatiques.

La Stratégie sera              financée notamment   par un  Fonds  pour le développement durable dont les ressources proviendront de sources  publiques nationales et de contributions internationales. On ne saurait donc mettre en cause la bonne foi d’un Etat qui accepte de se dépouiller de si importantes prérogatives.

Compte tenu de toutes ces concessions du gouvernement malien, il reste, aujourd’hui, incompréhensible que la Coordination des mouvements de l’AZAWAD tergiverse encore pour signer l’accord.

 

B.D.

PARTAGER

9 COMMENTAIRES

  1. Thanks for a marvelous posting! I truly enjoyed reading it, you will be a great author.I will be sure to bookmark your blog and will eventually come back from now on. I want to encourage continue your great posts, have a nice afternoon!
    New Era Fitted Hats http://www.twofangtu.cn/fitted-hats

  2. RFI parle des population de Kidal comme si elle était gagnées à la cause du MNLA, alors que ces bandits se mettent à menacer cette population en la faisant sortir de force. C’est dommage, ce qui se passe à Kidal, c’est vous les blancs, mais la situation vous tomberez sur la tête sans équivoque. Vous pourriez gagner les ressources de Kidal sans faire ces genres de comportement, en cherchant à donner cette partie de notre pays à des bandits sans foi, ni loi.

  3. “azawad” REGROUPE LES 3 RÉGIONS (Gao +Toumbouctou+kidal) selon ces vagabonds.
    Ils veulent concerter “leurs bases” avant de “signer” “l’accord de paix” alors pourquoi ne sont ils pas allés à Gao et Toumbouctou ???

    QUELQUES SOIT L’AVANCE PRISE PAR LE MENSONGE , UN JOUR IL SERA RATTRAPER ET DÉPASSER PAR LA VÉRITÉ

    QUE LE BON DIEU BÉNISSE LE MALI

  4. Cet accord transfère des pouvoirs sans les ressources donc voué à l’échec. Il faut repartir au moins 60% du budget national dès 2017. Cet accord n’accorde rien de particulier au nord alors que la révolution des touaregs est pour le nord. bonnes chances aux révolutionnaires et aux tenant du pouvoir.

  5. LE CONSEIL DE SECURITE A ETE ON NE PEUT PLUS ETRE CLAIR……………

    SOIT LES CRIMINELS (MNLA ET ALLIES) SIGNENT OU ALORS ILS SERONT TRAITES EN ENEMIS……………………..

    💡

  6. Bonjour,
    Ne laissons pas nos terres occupées injustement par des djihadistes et des terroristes ou des personnes mal intentionnées qui profitent de la situation au Mali.

    TOUS, ensemble, avec nos partenaires, nous ferons un front uni contre ces terroristes et ces djihadistes et nous assurerons notre sécurité collective de façon durable.

    Acceptons TOUS et mettons TOUS en oeuvre l’accord pour une paix durable et pour la réconciliation au sein d’un Mali, sécurisé, Un et Indivisible sans fédération.

    Je lance un appel aux groupes armés de la coordination des mouvements de l’Azawad pour accomplir urgemment l’acte honorifique et patriotique de paraphe du projet d’accord d’Alger et de la signature de l’accord définitif de paix et de réconciliation au Mali, voir ci-dessous la lettre ouverte en ligne, que j’ai adressée, au MNLA, à la coordination et aux indécis pour l’acceptation (en le paraphant) de ce projet d’accord et de l’accord définitif (en le signant) qui en sera issu :

    http://www.maliweb.net/contributions/accord-pour-la-paix-et-la-reconciliation-au-mali-lettre-ouverte-au-mnla-a-la-coordination-des-mouvements-de-lazawad-et-aux-indecis-847772.html

    Cette lettre ouverte était aussi adressée au Président Malien, aux Maliens et aux Partenaires.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    EXPERT TIC, GOUVERNANCE ET SÉCURITÉ
    E-mail: Webanassane@yahoo.com
    TEL 78 73 14 61

  7. Ces Bandits armés ont besoin d’être matés sinon, ils continueront à menaces le peuple de Kidal en le faisant marcher de force pour dire qu’il est d’accord pour cette AZAWAD sans contenu. On ne peut pas comparer AZAWAD avec le WASSOULOU, le KENEDOUGOU et le BELEDOUGOU, ces entités ont eu une histoire depuis la nuit des temps avec des royaumes connus du colonisateur français et des autres peuples du monde. AZAWAD est sorti de la faiblesse de nos gouvernants sous la démocratie de Alpha OUMAR KONARE et de ATT. C’est dommage de voir comment la faiblesse d’une gouvernance peut aboutir à des bêtises comme AZAWAD.

    « Dans la vie des Nations et des peuple, il y a des instants qui semblent déterminer une part décisive de leur destin, ou qui en tout cas s’exprime au registre de l’histoire en lettres capitales, autour des quelles les légendes s’édifient, marquant de façon particulière au graphique de la difficile évolution humaine des points culminants, des sommets qui expriment des victoires de l’homme sur lui-même, et sur le milieu naturel qui l’entoure. » fin de citation de Sékou TOURE Ex-Président Guinéen de Conakry, le grand Panafricaniste.

Comments are closed.