Aïchatou Ould Moulaye de la jeunesse d’Anefis : «La Cma faisait payer 20 000 Fcfa à chaque véhicule…»

11

Aïchatou Ould Moulaye de la jeunesse d’Anefis :  «La Cma faisait payer 20 000 Fcfa à chaque véhicule…»C’est une population révoltée qui a accueilli le jeudi 3 septembre 2015 la délégation de la plateforme à Anefis. La place publique de la ville était bourrée de monde. Jeunes et femmes s’y étaient donné rendez-vous  empêchant, dans un premier temps, le convoi en provenance de Gao de se frayer un chemin. Il aura fallu l’intervention des forces de sécurité afin de trouver un chemin à la file de véhicules.

Les populations ont maintenu cette effervescence en occupant la place publique jeudi et vendredi. C’est le samedi, dans l’après-midi, qu’une certaine confiance s’est établie entre les différentes parties. Au bout de  longues heures de discussions entre les différentes parties, selon Aïchatou Ould Moulaye. Elle explique que «la population avait commencé à bien respirer, avec une patrouille sécurisante, tout autour de la ville». Aïchatou Ould Moulaye affirme par ailleurs que les rackets et les pillages des boutiques étaient devenus de mauvais souvenirs pour la population. Et d’ajouter : «La foire hebdomadaire d’Anefis ne se tenait plus parce que les hommes de la Cma venaient s’approvisionner gratuitement. Chaque véhicule qui passait par Anefis payait 20000 Fcfa et chaque passager 1000 Fcfa, sans compter les menaces. Car personne ne pouvait parler du Mali. On croyait qu’avec leur signature de l’accord, le 20 juin 2015, que les choses allaient changer. Mais rien.»

C’est après avoir fait comprendre cette situation à la délégation de la Plateforme, que les populations se sont mises à sa disposition. C’est pourquoi, dans son communiqué, la Plateforme insiste sur l’implication des populations à toutes les démarches, en leur donnant la parole, mais aussi en veillant à leur sécurité. Selon les habitants d’Anefis, la Cma les avait privés de toute liberté de mouvement. D’où cette quasi-certitude de Fadh Ag Almahamoud, secrétaire général du Gatia, «le départ de la plateforme des localités qu’elle occupe ne se fera pas rapidement». Même si le président de la République le désire, c’est la réalité du terrain qui est en train de primer.

Surtout qu’après les combats qui se sont déroulés à ‎Touzek, le 17 août 2015, et la prise d’Anefis par la plateforme, celle-ci était obligée de renforcer ses positions dans cette localité. Car après son départ de Touzek, la première localité d’Anefis qu’elle avait libérée, la population était victime de vols. Hier, dans cette zone d’Edjarer, un campement nomade a reçu la visite de quelques éléments de la Cma. Des chefs de familles ont reçu des coups de poing d’‎Akli, généralement appelé par certain TERAYRAYTE. Ils ont emporté une valise contenant une somme de 385. 000 Fcfa, des bijoux d’une valeur de 2.000.000 Fcfa et deux motos, selon un ressortissant de cette localité, qui se trouvait parmi les manifestants d’Anefis. Il a aussi expliqué à la délégation la souffrance des habitants de cette localité dont l’unique véhicule 4X4, qui servait à leur approvisionnement en eau potable, a été criblé de balles.

«Tout cela se passe et c’est en ce moment que la Minusma et IBK vous demandent de nous abandonner sans chercher à comprendre, alors que la Cma viole le cessez-le feu en envoyant depuis 5 jours dans les secteurs du Lac Faguibine des anciens combattants d’Ançar-Eddine qui sont dans le HCUA, pour rançonner et terroriser les populations à Tin-Aicha (à environ 55 km au nord de Goundam) et d’autres à Koïgouma (Gargando), à environ 50 km au nord de Goundam. Ils ont même établi un check-point à Echelle pour des fins terroristes…», s’est-il indigné.

Voilà pourquoi la délégation de la Plateforme avait eu du mal à se faire comprendre par les populations. Alors qu’elle était venue échanger avec ses combattants, après ses différentes rencontres avec les forces vives de Gao et la société civile. Un autre problème demeure à Anefis, d’où sont originaires plusieurs combattants de la Plateforme ; lesquels ne souhaitent pas laisser leurs parents à la merci de la Cma. C’est dire que  le retrait de la Plateforme d’Anefis se fera à un rythme très lent…

Kassim TRAORE

PARTAGER

11 COMMENTAIRES

  1. Merci Elmaouloud ancien depite de Goundam pour ta verite.la communaute Bellah t’est reconnaissante.

  2. L’armée doit prendre ses responsabilités pour défendre le peuple des villes du nord comme a Menaka il est temps qu’elle rentre a Kidal.

  3. jE TE SALUE MA BELLE AVEET DU COURAGE MAIS MOI JE SUIS A ARLIT AU NIGER… JE PENSE A VOUS

  4. Quand c’est Aichatou, IL FAUT DIRE MINT MOULAY!!!!!!
    OULD – FILS
    MINT = FILLE
    C’EST DONC AICHATOU FILLE DE MOULAY ET NON AICHATOU FILS DE MOULAY A’ MOINS QU’AICHATOU ICI, NE SOIT UNE HOMME!!!!!!

    • Merci pour ce petit eclairecissememt Capi le general. Japprends quelque chose ici. Mais sois un peu gentil cas même pour la brave dame etc non envers notre journaleux. 😉 .
      C’est ca fait du bien d’entendre ou de lire des frères et soeurs et pères et mères relater leurs calvaires quotidiens, leurs souffrances chaque jour aux mains de ces criminels terroristes – jihadistes et assassins du cma et alliés. Quelle tristesse profonde et ne sympathise avec Vous. Ces malades apatrides assassins ne triompheront pas même s’il faut le PIRE et payer le Prix qu’il faudra. Bon courage.

      Alors ladji bourama woloni kabakoh alias IBK le zounbrin mafieux et chef des vampires et sa racaille là Vous êtes plus qu’interpeler. La situation est extrèmement grave pour nos frères et soeurs, pères et mères, fils et filles du Nord Bref du Mali tout entier.

      • Je n’ai rien contre Aichatou que je considere comme ma fille!!!! Je suis ne’ et j’ai grandi dans un milieu MAURE!!!!!! C’est important de faire la difference entre OULD et MINT!!!!!! OULD veut dire FILS DE!!!!!!! MINT VEUT DIRE FILLE DE!!!!
        Abdel Karim Keita = Abdel Karim Ould Boubacar
        Si nous utilisons le mot ABOU avant le nom, cela signifie PERE DE!!!!! ABOUBACAR signifie le pere de BACAR
        Seul ALLAH EST KARIM!!!!!! La’ ou’ je vois nos gens utiliser KARIM, C’EST PLUTOT ABDEL KARIM QU’ILS DOIVENT UTILISER!!!!
        Personne ne s’appelle … ALLAH!!!! C’est toujours ABDOULLAH qui signifie l’esclave d’ALLAH!!!! Le meme cas est vrai pour KARIM!!!!Comme ALLAH est KARIM! Un Homme qui est par definition dans notre religion, un esclave d’ALLAH EST DONC Abdou AL KARIM!!!!!!!
        Allez les amis, faisons attention aux petits details car des fois, ils sont tres importants!!!!! Quand je vois AICHATOU (LA FILLE D’ABOUBACAR ET EPOUSE DU PROPHETE MOHAMED), suivi de OULD, l’ECOLI KARAMOGO en moi, m’oblige a’ donner des explications!!!! J’apprends beaucoup ici sur maliweb!!! A chaque fois que j’ai l’opportunite’ de donner en retour, je n’hesite pas!!!!

Comments are closed.