Air Cocaine » refait surface : Le «service de sécurité malienne » accuse Ould Medou, Colonel Gamou et Sadou Diallo Et pourtant, d’autres suspects ont été libérés après le 22 mars 2012

18

Si les sieurs Ould Médou, colonnel Gamou et Sadou Diallo,  maire de Gao sont aujourd’hui suspectés de complicité dans la libération de narcotrafiquants liés à l’affaire d’«Air Cocaïne», il faudra signaler que d’autres suspects et non des moindres ont également été élargis en Août 2012, c’est-à-dire,  après le coup d’Etat du 22 mars. 

Les trois suspects Aquilino Sousa Meranda et Miguel Angel Devesa, Suza Miranda accusés de meurtre  et principaux suspects  dans l'affaire  "Air Cocaine"
Les trois suspects Aquilino Sousa Meranda et Miguel Angel Devesa, Suza Miranda accusés de meurtre et principaux suspects dans l’affaire “Air Cocaine”

Dans un article signé « Service de Sécurité malienne » publié sur Maliweb.net, «Suspicion de complicité pour la libération de deux narcotrafiquants», l’auteur accuse les colonels Ould Médou, El hadj Gamou et Sadou Diallo de complicité dans la libération, samedi dernier,  de présumés narcotrafiquants liés à «Air Cocaïne» (lire article).

L’on constate, soit dit en passant, que ce n’est pas tous les jours que les lecteurs ont droit à un article de presse signé « Service de Sécurité malienne » ; une maladresse, selon toute évidence.  

L’affaire remonte à novembre 2009. Un  Boeing 727 venant du Venezuela et transportant de la cocaïne avait atterri dans la région de Gao. Après avoir déchargé leur cargaison, les trafiquants ont mis le feu à l’appareil. Selon l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC), ce n’était pas la première fois que les trafiquants opéraient sur le même axe.

Il s’avère, en tout état de cause, que des suspects de premier degré ont été, eux aussi libérés en catimini, sans autre forme de procès (au propre). Miguel Angel Devesa, de nationalité espagnole et Eric Vernay, de nationalité française, préalablement inculpés dans la même affaire, ont été en effet relaxés. Comme par miracle et sans explication aucune, leurs avocats ont obtenu l’annulation de la procédure. C’était en Août 2012, soit cinq (05) mois après le putsch du 22 mars et sous le règne de l’actuel ministre de la justice, M. Malick Coulibaly.

De graves présomptions existaient pourtant contre  les deux européens. L’Espagnol Miguel Angel Devesa est un ancien policier déjà condamné en Espagne pour trafic de drogue. Il est considéré comme le véritable cerveau de «Air Cocaïne». Quant au français  Eric Vernay, il était le pilote du même avion. Les deux suspects ont bel et bien libérés en Août 2012dans des conditions encore floues.

Par ailleurs, l’Espagnol  (Miguel Angel Devesa) a été condamné au Mali dans une autre affaire de meurtre. Souvenez de ce fait divers macabre : « Pour 400 millions de FCFA Des espagnols de Bamako tuent leur associé » avait alors titré la presse.

Pour rappel, Thomas alias Johnny, de nationalité ukrainienne avait été abattu de trois balles le  22 août 2011 par le Portugais Suza Miranda, garde de corps de l’Espagnol Miguel Angel Devesa. Les deux hommes ont ensuite découpé  le cadavre en morceaux à l’aide d’une scie électrique.

Arrêtés et inculpés  pour meurtre et de complicité, de détention illégale d’arme à feu, la Cour d’Assises, lors de son audience du jeudi 27 octobre 2011, a condamné Aquilino Sousa Meranda et Miguel Angel Devesa à 5 ans de prison avec sursis. Un verdict alors jugé trop (pas très)  clément au regard de la gravité des faits. C’était en Octobre 2011, c’est-à-dire avant la chute du régime ATT.

La magnanimité de la justice malienne semble s’être visiblement poursuivie après ATT et même pis. Et pour cause. Si la procédure concernant l’espagnol Miguel Angel Devesa est arrivée à son terme dans l’affaire du meurtre de Thomas alias Johnny, elle a été tout simplement interrompue après le coup d’Etat de mars 2012 dans l’affaire « d’Air cocaïne».

C’est dans ce contexte que l’on annonce aujourd’hui la complicité des sieurs Ould Médou, colonnel Gamou et Sadou Diallo dans la libération de présumés narcotrafiquants liés à la même affaire. Une véritable boite de Pandore, ce dossier.

A suivre donc !

B.S. Diarra

PARTAGER

18 COMMENTAIRES

  1. Eric Vernay n’a jamais été pilote et ne pouvait donc pas etre aux commandes de l’avion.
    Il faut vérifier les sources avant de publier un article monsieur le journaleux

  2. LE MALI AVAIT VRAIMENT BESOIN D’ÊTRE NETTOYER DE CES CAFARDS DE POLITICIENS D’ATT ET COMPAGNIES. Merci beret vert , mm si le saoulard est assis sur son c… pendant que les autres sont au front !

  3. De toutes les façons très peu de maliens ont de l’argent propre drogue ou autre seul ceux qui trouvent pas parlent, je préfère l’argent de la drogue que celui detourné dans les hôpitaux par exemple, les maliens donnent trop d’importance à ce fait divers, les pays dans lesquels on plante la coca et on la transforme en cocaïne sont 1000 fois plus puissantes militairement que le Mali, les plans de coca sont encore aujourd’hui plantés en plein air et non dans des caves donc c’est beaucoup plus facile d’en empêcher cette culture que pour ces pays que le Mali où juste elle transite. L’europe centrale qui consomme la coc ne fait pas frontière avec le Mali donc forcement la drogue traverse un des pays du Maghreb avant sa destination finale, j’ai entendu dire que ATT ou d’autres hauts responsables maliens étaient impliqués mais tel que je connais le Mali il faut être le dernier des damnés pour se livrer au trafic de drogue quand on a 1000 manières de vider légalement les caisses de l’état.

  4. Air Cocaine n’aurait jamais existé sans des complicités à un haut niveau ,aussi bien à Bamako que dans le Nord 😉 😉 Je suis du meme avis que mon ami Sambou !! Un Boeing avec des tonnes de drogue ,c’est pas un chameau qui traverse le desert avec 50 kgs de coke sur le dos :mrgreen: :mrgreen:

  5. looser a raison ce qui sest passé a gao est la suite logique des engagements pris par sanogo et malick pour etouffer ce dossier ce quils ignorent une affaaire sale comme sa va les poursuivre il ne faut pas incriminer gamou ou autre cest la diversion la vérité éclatera bientot quand les langues vont se délier a bon entendeur salut

    • Dixit l’affaire Air cocaïne n’a pas été jugée. c’est le juge d’instruction qui a pris son ordonnance. Si vous avez des charges contre les inculpés libérés donnez les s’il vous plait. Il faut connaitre le dossier judiciaire pour accuser les gens!

  6. Je vous dit une chose en ce qui concerne la lutte contre la drogue la meilleure façon de combattre c’est de leurs faire consommer tous les produits avec lesquels ils sont arrêter, quitte à leurs faire avaler ça par force. Après ça s’ils sont en vie abattez les.

  7. Laissez le général gamou tranquille
    Aucun de vs ne peut soulever sa chaussure
    Il faut prendre armes et le rejoindre sur le front ou fermer vos sales guelles
    Le Mali ne peut pas payer elhaj gamou
    Il risque sa vie pr vous ces nègres inconscients corrompus de haute classe
    Au moins gamou n’a pas amener l’avion cocaine au Mali c’est att et labbo sa femme ils ont
    vendu le pays et même une partie de kidal
    Honte à ceux qui attaquent le seul homme guerrier que l’armée malienne à jamais eu
    Vive l armée malienne
    Vive elhaji Gamou Abas ses ennemis
    Pourquoi att n’a t il pas arrêter ses présumés dealers de cocane?
    Et l’argent du diaman ? De la douane? avec qui? Gamou ou sanogo?
    Ce officier supérieur du non de Gamou est un exemplaire dont l histoire
    Reconnaîtra .
    C est. Att qui doit être jugé pr ses nombreux delis contre la nation
    Allez à la source ou top pr mettre fin à cette affaire de cocaïne
    Vive l Mali Vive nos aliers Abas cette pourriture de mlna et dérives’
    (Stinking people

  8. combien kati el la justice en tete notre integre ministre de la justice malick ont pris avec miguel et compagnie pour les faire librer sans proces des centaines de millions ces gens la parlent toujours quelle honte poue le mali

  9. Qui a la liste des officiers et personnalités complices dans cette affaire.
    C’est une liste des services américains.

  10. Tous montre que se pays est pourri jusqua los d’ou la verité revien a Mr Oumar Mariko bienvrai que la france veut nous aider mes sa na pourra jamais reussi avec les gens avec les quelles il sont entrin de collabore car un complisse ne peu pa aider dans ceu qui lui conserne

  11. alors reprison pour les fuyards et prison pour meydou, gamou et sadou. cè facile et clair, force doit rester à la loi dasn un mali de renouveau

  12. au lieu d’accuser sadou et gamou il faut accuser ceux qui autorisé le survol de l’avion sur notre territoire,et ceux qui condamné avec sursis,on devrait décorer gamou pour son acte de courage

  13. Cette version ne surprend aucun nordiste. Les plus grands narcotrafiquants sont ces deux deux. Quant à Sadou harouna Diallo, Barman de sont état et pornographe, il ne l’a pas caché quand il est arrivé à Bamako. Il l’a dit haut et fort qu’il doit à son salut au narcotrafiquant qui sont ses amis. Mieux, nous venons d’entendre par la même presse qu’il a participer récemment à l’évasion de ces deux narcotrafiquants arrêtés par l’armée française à Gao et mis à la disposition de la gendarmerie. Le cas du Maire de la commune urbaine de Gao nous surprend du jour. Il ne sert à rien de prier sur la tombe de Askia Mohamed de Gao si on a les mains souillées de drogue.Nous observons attentivement la suite.

  14. Tous ces gens dont vous citez le nom étaient aussi des proches de l’ancien régime…Moi je pense que si on creuse bien cette affaire d’Air Cocaïne vous serez surpris d’entendre des noms d’autres personnalités (dont celui d’ATT lui-même)du régime defunt.Want and see.Allah ka tougnè bangué. 😉

Comments are closed.