Ansar-Dine et Mnla à Alger : La fuite en avant des rebelles maliens

19 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Les groupes armés du nord malien MNLA (Mouvement national de libération de l’Azawad) et Ansar Dine islamiste ont suivi avec beaucoup d’attention l’adoption, le jeudi, par le Conseil de sécurité, à l’unanimité de ses membres, de la résolution 2085 autorisant le déploiement d’une force internationale au Mali. Ces groupes qui sèment la terreur, depuis janvier 2012, dans les régions nord qui occupent plus des 2/3 du territoire du Mali, ont annoncé vendredi à Alger leur engagement à cesser les hostilités et à négocier avec les autorités maliennes.

Les leaders d’Ançardine

Les représentants d’Ansar Dine et du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) ont convenu de « s’abstenir de toute action susceptible d’engendrer des situations de confrontation et toute forme d’hostilité dans les zones qui sont sous leur contrôle, et tout mettre en œuvre pour y faire respecter cet engagement », selon une déclaration distribuée aux journalistes. Cette déclaration lue lors d’une conférence de presse organisée à l’issue d’une réunion sous l’égide de l’Algérie ne dit pas que les groupes armés du MNLA et jihadistes d’Ansar Dine vont se retirer de ces régions occupées, encore moins renoncer à l’application de la charia dans le nord du Mali. Au contraire, ils veulent « sécuriser les zones sous leur autorité, à travers la mise en place de forces de sécurité composées des éléments de leurs groupes respectifs », selon leur déclaration.

Médiation algérienne              

Les groupes armés Ansar Dine et MNLA récusent-ils le médiateur de la CEDAO, le Président burkinabé Blaise Compaoré ?  Selon une déclaration du représentant d’Ansar Dine Mohamed Ag Akharib, « il appartient maintenant au pays médiateur (l’Algérie) de fixer un calendrier des négociations. C’est un processus qu’on vient d’engager, il faut qu’on aille vite ». Cependant, il « refuse catégoriquement de renoncer à la charia », sachant bien qu’il s’agit d’un préalable pour Bamako. L’émissaire du MNLA, Bay Dikmane s’est également inscrit dans cette médiation, qu’il croit être « une opportunité pour le Mali de se remettre sur les rails et de trouver une voie pour le dialogue », alors que le 4 décembre dernier à Ouagadougou les mêmes groupes ont eu une première rencontre avec le gouvernement malien, sous la médiation de Blaise Compaoré. « … Nous demandons à l’Algérie et la communauté internationale de nous accompagner à la recherche d’une solution pacifique », a ajouté Mohamed Ag Akharib.

Cette rencontre d’Alger vise certainement à relancer des bases de négociations pour les groupes armés qui ont dit leur disponibilité à la négociation avec les autorités maliennes de la transition. Ils se sont également engagés « à agir de manière à permettre la libération de toute personne se trouvant en état de captivité et/ou d’otage dans la zone affectée ». Mais, selon certains connaisseurs du dossier, il s’agit là d’un moyen de se poser en négociateur pour la libération des otages, ce qui est une position privilégiée pour mieux profiter des rançons exigées au pays d’origine des personnes enlevées. Ce serait une passerelle permettant de maintenir des liens solides avec Alqaida au Maghreb islamique (Aqmi) et le Mouvement pour l’unité du Jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao) que la résolution 2085 vise à démanteler. Actuellement dix Européens, dont sept Français, et au moins trois otages algériens sont détenus dans cette région, par des groupes islamistes, dont Aqmi et le Mujao.

A Bamako, les autorités maliennes se disent certes disposées au dialogue avec ces Maliens, mais indiquent des points non négociables comme  l’intégrité du territoire national, la laïcité et le caractère républicain de l’Etat. Ce qui veut dire que pour Bamako, Ansar Dine doit s’engager, comme préalable à toute négociation, à renoncer à l’application de la charia et le MNLA doit s’inscrire dans le cadre d’un Etat unitaire, sans ambigüité. La déclaration des groupes rebelles et islamistes sous l’égide de l’Algérie au lendemain du vote de la résolution 2085 qu’ils ont dénoncée à cette occasion n’est pas plus qu’une fuite en avant, parce que n’apportant rien de nouveau sinon qu’un recadrage de leur feuille de négociation. La résolution 2085, outre le déploiement des forces internationales, invite aussi  les autorités de transition à Bamako à engager des négociations « crédibles » avec les groupes présents dans le Nord.

Nouvelles amputations                      

Pendant ce temps, les islamistes d’Ansar Dine ont perpétré de nouvelles amputations de la main sur deux personnes à Gao, et donné des coups de fouet, au lendemain du vote de la résolution 2085 du Conseil de sécurité de l’ONU autorisant le déploiement d’une force armée internationale. Ils affirment que les amputations vont continuer en application de la charia.

B. Daou

SOURCE:  du   24 déc 2012.    

19 Réactions à Ansar-Dine et Mnla à Alger : La fuite en avant des rebelles maliens

  1. Dr ANASSER AG RHISSA

    Bonjour,
    Que faut-il pour que les négociations génèrent des résultats utiles pour une reconstruction durable dans l’unité du Mali ?

    Pour ce faire, des PRINCIPES (refus du terrorisme, non impunité, respect des droits de l’homme et coexistence pacifique) et des CONDITIONS (dépôt des armes, intégrité territoriale et laïcité), CONSTITUANT L’ENGAGEMENT RESPONSABLE ET PATRIOTIQUE, doivent être respectés par TOUS.

    En cas de non respect, par une partie prenante, de cet engagement, cette dernière ne doit plus être acceptée dans les négociations.

    J’ai écrit une lettre ouverte au Président et à tous les Maliens pour proposer un GUIDE et une PLATEFORME de concertations nationales et de négociation pour une sortie durable de la crise Malienne.

    CES DERNIERS SONT INDISPENSABLES, POUR AVANCER DANS LES NÉGOCIATIONS EN SE RESPECTANT ET POUR DES RÉSULTATS UTILES POUR LA RECONSTRUCTION DURABLE DANS L’UNITÉ DU MALI.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    EXPERT TIC/GOUVERNANCE
    Webanassane@yahoo.com

  2. dohoro

    au nom de quoi ‘Algrie impose ses malades de charia;oporteniste d’un independace imagineure au mali! il fau negocier avec des gents qui n’ont pas de principe.

  3. adama sacko

    l armee malienne unissez vous .a visage decouvert nos voisins et ennemis algeriens se moquent de nous.mais que ces maudits opportinistes qui ont pris des armes contre nous les paieront pour l eternite.
    A sanogo je dis ceci :tu finira malheureux.

  4. kongoloma soké

    la position de nos gouvernants est déroutante sinon absurde pourquoi meme considère cette fameuse accord MNLA-ANSAR DINE d’autant plus que Blaise est le médiateur de la CDEAO? le role de l’algerie est maintenant claire:elle veut sauver ses rejetons que sont le MNLA ET ANçardine. c’est elle qui a creé soutenu et armé ces groupuscules.c’est en algerie qu’ils se ravitaillent c’est également là qu’ils vont se soigner et se réfugier en cas de poursuite donc l’algerie est juge et partie et puis l’armée algerienne n’a aucun interet a ce que le mali se stabilise car cette situation la permet de rester sur le devant de la scene politique en prétextant l’insécurité et de se livrer a un trafique qui ne dit pas son nom avec le nord mali.le mal du mali c’est l’algérie dommage que que nos gouvernants ne voient pas cela ou ont peur de le crier haut et fort.on ne doit compter que sur nous meme pour éradiquer cette mènance et retablir l’integrité de notre territoire. cette capacité nous l’avions.et puis nos politiciens que la préservation de leurs sordides interets occuppent n’ont rien a perdre pour attendre.quand la situation se normalisera ils répondront tous de leurs méfaits .que dieu protège le mali

  5. Sans pisser

    FRERES MALIWEBIENS, SALUONS COMME IL SE DOIT LE RETOUR DE YANNICK TOUTAIN!!! LE POSTEUR LE PLUS CON DE TOUTE L’HISTOIRE DU FORUM!!! :-D :-D :-D :-D :-D

    JE SAIS PAS VOUS, MAIS MOI IL COMMENCAIT A ME MANQUER!!! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    Un mélange détonnant (et étonnant !) de vociférations hystériques stalino-soviet des années 70, d’imbécilité à faire peur, et de surexitation qui laisse à penser que notre Toutain’Khamon ne s’exprime que lorsqu’il a une crise d’hémorroïdes aigue, ou que lorsque il s’est mis les doigts dans la prise !!!

    MES FRERES, SALUONS COMME IL SE DOIT LE RETOUR DE YANNICK TOUTAIN!!! LE MALIWEBIEN DE LOIN LE PLUS CON DE TOUTE L’HISTOIRE DU FORUM!!! :-D :-D :-D :-D :-D

    JE SAIS PAS VOUS, MAIS MOI IL COMMENCAIT A ME MANQUER!!! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
    Un mélange détonnant (et étonnant !) composé de vociférations hystériques stalino-soviet des années 70, d’une imbécilité à faire peur, et d’une surexitation qui laisse à penser que notre Toutain’Khamon ne s’exprime que lorsqu’il a une crise d’hémorroïdes aigue, ou que lorsque il a mis les doigts dans la prise !!!

    YANNICK (ta mère !) BIENVENUE A TOI ! :mrgreen: :mrgreen:
    YANNICK (ta mère !) BIENVENUE A TOI ! :mrgreen: :mrgreen:
    YANNICK (ta mère !) BIENVENUE A TOI ! :mrgreen: :mrgreen:
    YANNICK (ta mère !) BIENVENUE A TOI ! :mrgreen: :mrgreen:

  6. s coulibaly

    Nous pouvons apprendre de l’histoire des autres peuples qui vivent en paix entre eux. Par exemple les europeens après deux grandes guèrres avec des millions de morts dont beaucoup d’africains (NOIRS,arabes,et autres)vivent en paix et ne font plus generalement de guèrre sur le sol europeen.La mème situation s’est produite en Amerique du nord.
    Pourquoi devons nous continuer à nous entretuer dans des guèrres en Afrique?
    La crise maliènne risque d’aboutir à une grande guèrre entre l’Algerie (soutenue par le Maghreb)et le Mali soutenu par la CEDEAO.Les puissances (ONU,FRANCE,CHINE,RUSSIE,USA,UE)feront le double jeu vendant les armes aux deux camps,et faisant les arbitres et mediateurs.ça sera comme la guèrre IRAN-IRAK.Personne n’en sortira vainqueur,à part les puissances.Donc cherchons de ne pas arriver au point de non retour.Le temps des guèrres est fini.

  7. L'intégrité du Mali sera une chimère si on négocie avec le MNLA et Ançardine

    En exigeant de négocier avec le MNLA et Ançardine, le Conseil de sécurité a créé un piège sans fin au Mali pour plaire à l’Algérie qui est l’allié incontestable du MNLA et d’Ançardine.
    La CEDEAO a prêté le flanc.

    Le MNLA n’a pas de parole et fait tout pour être reconnu afin d’obtenir des privilèges qui ne l’empêcheront pas de récidiver dès qu’il aura l’occasion. Le MNLA est pire que Ançardine et le Mujao parce qu’il est sans foi ni loi. La preuve est que c’est le MNLA qui a vendu les otages français aux islamistes. Le MNLA vient de s’allier à Ançardine avec lequel il avait déjà tenté de fusionner.
    Par ailleurs, c’est le MNLA qui expressément pillé la ville de Gao et commis plus de crimes et de violations de droits humains que les islamistes.

    D’autre part, le Conseil de sécurité n’a pas été juste parce qu’il a oublié d’exiger la participation des populations majoritaires du Nord (sonrhais, peuls, etc)aux négociations.
    Le gouvernement actuel du Mali n’est pas représentatif de ces populations majoritaires du Nord pour parler en leur nom. Le Gandakoy et Ganda Izo ont été taxés de milices pour être écartés alors qu’il n’ y a pas pire milice que le MNLA.
    Le Coren non plus n’est pas représentatif du Nord en raison de sa politisation et de l’opportunisme de ses responsables qui sont tous de vieux politicards à la recherche de strapontins.

    L’autorité du Mali ne sera jamais rétablie ou effective tant que le MNLA et ses alliés islamistes auront un mot à dire. L’Algérie en sort confortée pour son leadership régional et ses intérêts mafieux.
    Dans tout ça, l’impuissante CEDEAO est incapable de comprendre la menace de l’Afrique de l’Ouest qui n’aura jamais la paix et la stabilité avec Ançardine et le MNLA fusionnés sous le parraînage d’Alger. Enfin, la France que je remercie pour son implication importante, a cédé devant l’Algérie.

    Enfin, le vautour Blaise Compaoré, l’ami du MNLA qui a sacrifié le Mali pour les retombées du commerce de la drogue, est devenu le dindon de la farce face à l’Algérie.

  8. Yanick Toutain

    Les bandits esclavagistes de l’ONUàfric (USAfric, EUROPEàfric-Françafric) sont des marionnettistes qui tiennent dans leurs mains puissantes leurs grosses marionnettes : les généraux d’Alger, Blaise Compaoré, Alassane Ouattara, Jonathan Goodluck et l’émir du Qatar. Et les grosses marionnettes agitent à leur tour les petites : Amadou Toumani Touré qui coordonnait l’invasion par le nord de son pays, Ançar Eddine, MNLA et ceux qui organisaient l’invasion du Mali par le sud – tous les politiciens corrompus du Mali dont le dernier vient d’être dégagé par le capitaine Sanogo.
    Ce seront donc 400 petits pantins militaires de l’ONU-MISMA fasciste qui vont venir CASSER en DEUX l’armée malienne.
    Un coup d’Etat destiné à ouattariser le pays, imposer un gauleiter fasciste au Mali comme en Côte d’IVoire….
    Et les bandits du nord (Ançar Eddine, MNLA, Mujao, AQMI) seront laissés bien tranquilles par leurs véritables employeurs….. Ils ont servi de prétexte à justifier l’invasion de Bamako.
    Rien de plus normal que de voir les petits pantins s’accorder ensemble à Alger sous le patronage des pseudo-éradicateurs des FIS-GIA !
    On a donc de « gentils coupeurs de mains » – Ançar Eddine- allié au MNLA, qui vont lutter contre les « méchants coupeurs de mains » Mujao, « allié » à AQMI ! Les abrutis esclavagistes vont donc encore prendre l’Africain pour un demeuré !!!
    Il va donc falloir de nouveau CDR néosankaristes pour balayer cette pourriture esclavagiste criminelle !!!

  9. Algerie et Mauritanie= Axe du mal

    • celui qui se tape blanche merde et sa coco sans 100 armes

      arrêter avec vos raccourcis ridicules…

      Pourquoi pas dire:

      les nègres= imbéciles lâches qui se font volé leurs richesses et se font découper en morceaux depuis des siècles par les autres races de la terre…

  10. 1FILSDUMALIBA

    Salut frere Anasser, on se retrouve au pays, notre Maliba. Bon sejour. Il nous faut l’organisation une vraie concertation nationale, l’acceptation de soi meme et nous connaqitre reellement au lieu de critiquer aveuglement un tel ou l’autre, nous devons nous auto critiquer individuellement et collectivement. Apres ceux la je pense fort bien les chooses changeront pour de vrai.

    • Dr ANASSER AG RHISSA

      Bonjour,
      Merci mon frère, on se retrouve effectivement chez nous.
      Tu as raison, la discipline et l’ouverture aux autres doivent commencer chez soi-même et en partant de soi-même.

      Tu peux m’envoyer un mail.

      A bientôt
      Dr ANASSER AG RHISSA
      EXPERT TIC ET GOUVERNANCE
      E-mail: Webanassane@yahoo.com

  11. Dr ANASSER AG RHISSA

    SANS ACCEPTER L’IMPUNITÉ ET LE TERRORISME, SAUVER DURABLEMENT LA FAMILLE MALIENNE EN SE PARLANT ET EN S’ENTENDANT, DANS L’UNITÉ ET LA COHÉSION, POUR UN AVENIR MEILLEUR ET POUR LE BIEN-ÊTRE DE TOUS.

    Bonjour,
    Merci pour tous ceux qui contribuent à la recherche d’une solution durable pour sortir de la crise au Mali.

    Contrairement à ce que DISENT certains, ce n’est pas tous les touaregs qui ont profité du pacte national issu des accords signés suite à la dernière rébellion. Ce n’est pas non plus tous les touaregs qui font partie du MNLA ou d’Ansar Dine.

    Contrairement à ce que CROIENT certains, ceux qui ont profité le moins du pacte national, c’est la communauté touareg de base : celle qui ne connait le MNLA et Ansar Dine que par les atrocités qu’ils commettent et dont elles sont grandement victimes.

    Cette communauté touareg de base est de loin plus importante que les touaregs membres du MNLA et Ansar Dine. En plus, elle ne supporte pas le MNLA ni Ansar Dine ET elle n’est pas d’accord sur les atrocités que le MNLA et Ansar Dine ont commis.

    La seule solution durable de sortie de crise au Mali, c’est celle qui permettra aux Maliens de vivre ensemble sans exclusion et sans problèmes et qui refuse le terrorisme et l’impunité.

    Sachez que toutes les filles et tous les fils du Mali attendent du Mali, qu’il leur donne de l’espoir pour une telle vie commune sans exclusion et sans problèmes en n’acceptant pas l’impunité et le terrorisme.

    Sans accepter l’impunité et le terrorisme, les Maliens doivent trouver un terrain d’entente pour vivre mieux ensemble, dans l’unité, une vraie vie de famille unie, solidaire ayant des projets d’avenir pour son bonheur et celui de ses enfants et petits enfants.

    Les frères et sœurs Maliens doivent se réconcilier tout en REFUSANT L’IMPUNITÉ ET LE TERRORISME et en garantissant à tous, la quiétude, la paix et la sécurité durables.

    Après une guerre entre Maliens, entre frères et sœurs, la réconciliation nationale sera difficile voire impossible.

    Sachant que la guerre contre le terrorisme, qui doit de toute façon être engagée, comme le prévoit la nouvelle résolution 2085 de l’ONU, votée à l’unanimité le 20 décembre 2012 à New York, exige un front uni (national et international) et une cohésion nationale pour la remporter, ça serait dommage de la démarrer en ordre dispersé.

    Sans accepter l’impunité, le terrorisme, la charia « destructrice » et la scission du pays, les Maliens doivent ouvrir leurs cœurs et s’accepter pour créer un Mali nouveau où plus jamais ce qui s’est passé et ce qui s’était passé ne devront se répéter.

    Pour ce faire, l’engagement responsable de tous (respect des principes et conditions) est indispensable et il n’est jamais tard de se mettre ensemble pour sauver durablement la famille Malienne.

    J’ai proposé dans la lettre ouverte adressée, en ligne, au Président du Mali et à tous les Maliens, un guide et une plateforme de concertations nationales et de négociation pour une sortie durable et honorable de la crise au Mali, qui intègrent de tels principes et conditions.

    Ces principes (refus du terrorisme, non impunité, respect des droits de l’homme, coexistence pacifique) et ces conditions (dépôt des armes, intégrité du Mali et laïcité) constitueront un engagement responsable.

    Ce dernier doit être signé par toutes les parties prenantes avant de commencer les négociations, qui doivent être inclusives.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    Expert TIC et Gouvernance
    E-mail: Webanassane@yahoo.com

  12. Albert Atangana

    Ces rebelles me semblent vraiment de mauvaise foi: ils veulent à la fois le beurre et l’argent du beurre;face à une telle situation,il appartient aux autorités maliennes de se montrer diplomatiques; elles doivent négocier sans négocier;histoire de satisfaire la communauté
    internationale sur laquelle les séparatistes font tant de pression; et
    l’armée malienne doit se préparer mentalement,matériellement à aller
    seule libérer les régions dont le contrôle lui échappe

  13. Kassin

    La 2085 est très bien faite!
    Elle pose comme première condition l’intégrité du territoire du Mali
    Elle invite le gouvernement malien d’engager des « négociations credibles » avec les groupes armés non reconnus comme terroristes qui acceptent « sans condition » l’intégrité territoriale du Mali.

    (N’oubliez pas que nos autorité ont déjà soit officiellement soit officieusement commencé à discuter avec les bandits armés du nord, alors même qu’ils ne reconnaissaient ni l’intégrité territoriale du Mali ni le caractère laïc de notre république, demandez à l’ancien ministre Soumeilou Boubeye Maïga et au ministre Tieman Coulibaly qu’ils vous disent la vérité sur ce qu’ils faisaient à Alger et à Ouaga vous verrez que la 2085 est un progrès notable car c’est un texte qui garantit l’unité du Mali « sans condition »).

    Elle invite le gouvernement malien avec l’aide de la Cedeao à engager des poursuites judiciaires contre tous ceux (au nord comme au sud) se sont rendus coupables de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité.

    Ensuite la 2085 exige des élections avant avril 2085 car franchement entre nous, personne ne traitera avec un pays où des militaires débarquent nuitamment pour remplacer un premier ministre et renverser un gouvernement.

    Au 21ème les gens sont beaucoup plus sérieux que ça. Puisque ce sont les états membres de l’ONU qui financeront la guerre (notamment l’union européenne) et enverront des troupes (notamment africaines) il faut avoir d’abord des engagements fermes des états dans ce sens pour boucler et budget et unités de combats.

    Pour cela les états qui mettent la main dans la poche et qui envoient leurs enfants à la mort en lieu et place des drogués de Kati, ont besoin d’avoir un interlocuteur crédible à Bamako (qui n’est ni la marionnette Dioncounda, ni le fusible Diango, encore moins l’ivrogne fuyard des combats qu’est Sano-de-la-gueule alias De Gaule des manguiers de Kati), donc il faut des élections crédibles et vite.

    Elles vont avoir lieu avant avril 2013, et l’Onu donnera armes, argent et troupes au nouveau président issu des urnes car légitime et légal pour exécuter les termes du droit international d’une résolution onusienne.

    Au apprentis sorciers et les charlatans jetteurs de cauris qui parlent de division de fait du pays si les élections sont faites avant la libération du nord, je leur dis que cette division de fait c’est maintenant qu’elle existe car ni l’armée ni l’administration ne daignent pas mettre le pied au nord.
    Le Mali, avec la 2085, a une garantie internationale sur L’INTÉGRITÉ DE SON TERRITOIRE il nous faut juste un président élu pour aller récupérer nos terres reconnues comme telles par l’ONU.

  14. emoo

    Negocier avec des individus sans foi qui ont le sang de leur freres et partents sur les mains est une option dans laquelle aucun malien digne de ce nom ne se reconnait pas…

    Dioncounda et Django… j’espere que vous avec bien compris… aucune pression fur elle internationale si ce mot a encore un sens ne doit vous y forcer…. les laches militaires maliens n’ont paa d’autres choiz que de faire cette guerre avec les maliens qui ont en encore l’obligation…

    Il n’y as pas de solution durable que la guerre a ces criminels, voyours… b.at.a.t.r.d.s, fils de p.u.t.e.s.

  15. NORD-SUD

    AUTORITES MALIENNES EVITEZ NOUS UNE AUTRE REBELLION DANS CINQ OU DIX ANS , RECUSEZ LA MEDIATION ALGERIENNE ET CONTINUEZ A PREPARER LA GUERRE POUR OBTENIR UNE PAIX DURABLE, SEUL UNE INTERVENTION EFFICACE ET BIEN MESUREE SANS BAVURE NOUS PERMETTRA DE RELEVER LA TETE ET VOLER PLUS HAUT. IL YA TROP DE DISCORDANCE; ALLEZ VOUS NEGOCIER AVEC DES HOMMES QUI ONT MASSACRE DES MALIENS, MIS EN EXODE DES MILLERS DE FAMILLES, PILLER LES BIENS PUBLIQUES ET PRIVES DE MALIENS ET TANT D’AUTRES DEGATS. SOYEZ JUSTE POUR UNE FOI ET FAITES LE BON CHOIX SINON VOUS SEREZ JUGER PAR L’HISTOIRE.
    CES HOMMES AVEC QUI VOUS VOULEZ DIALOGUER ONT TOUS DEJA LES MAINS SOUILLEES DE SANG, ALORS POUR UNE FOI PRUDENCE ET PENSEZ A AGUELHOC