Appropriation de l’Accord de paix par les Femmes Leaders : La MINUSMA en appui

1

atelier-minusmaCet atelier de haut niveau, qui s’est dĂ©roulĂ© le vendredi 8 mai 2015 Ă  l’HĂŽtel El Farouk de Bamako, Ă©tait soutenu par la MINUSMA, le MinistĂšre de la RĂ©conciliation Nationale et celui en charge de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille. L’objectif de cette rencontre Ă©tait permettre aux femmes leaders de se familiariser avec les termes de l’Accord de paix, pour que leurs prĂ©occupations puissent ĂȘtre entendues lors de la phase de mise en Ɠuvre.

Dans son intervention, le Directeur adjoint des Affaires politiques de la MINUSMA, Monsieur Francis Nazario a tenu Ă  prĂ©ciser le rĂŽle du collĂšge de mĂ©diateurs durant le processus et a invitĂ© les femmes Ă  s’impliquer davantage dans la nouvelle phase qui va s’ouvrir aprĂšs la signature de l’Accord par toutes les parties. 

Il a Ă©galement rĂ©affirmĂ© la disponibilitĂ© de la MINUSMA Ă  accompagner les autoritĂ©s et la sociĂ©tĂ© civile malienne, et dans ce cas plus spĂ©cifique les femmes, dans leur quĂȘte de stabilitĂ© et de paix pour le Mali. « La signature de l’accord de paix fera appel Ă  tous les segments de la sociĂ©tĂ© malienne. Parmi ces segments figure en bonne place la sociĂ©tĂ© civile qui assure des fonctions de sentinelle et d’interpellation de la classe politique, voire mĂȘme de rappel Ă  l’ordre des dirigeants du pays. » a-t-il soulignĂ©.

Dans son mot introductif, la PrĂ©sidente de la Plate-forme des Femmes leaders, Mme Doumbia Mama KoitĂ©, a indiquĂ© qu’aprĂšs la tenue de l’atelier, les femmes venues de toutes les rĂ©gions du Mali sillonneront le pays pour restituer Ă  leurs sƓurs de tout le Mali, les conclusions issues des travaux ainsi que le contenu de l’Accord de paix. Cela favorisera l’adhĂ©sion et la participation effective de toutes les couches de la population dans sa mise en Ɠuvre, a-t-elle prĂ©cisĂ©. « A mes sƓurs venues des rĂ©gions du Mali et celles du districts de Bamako, je vous exhorte Ă  mieux vous approprier cet instrument qui n’est pas celui que nous souhaitions mais qui constitue un bon moyen d’arriver Ă  un dialogue interne inclusif pour construire un monde de paix pour le Mali. » a-t-elle poursuivi.

Durant les travaux, nombreuses sont les femmes qui ont dĂ©plorĂ© la faible implication des organisations fĂ©minines et la marginalisation de leurs contributions dans le processus de nĂ©gociation d’Alger. En revanche, elles se sont dites prĂȘtes Ă  se battre en tant que premiĂšres victimes du conflit pour le retour de la paix et de la cohĂ©sion sociale sur toute l’étendue du territoire.

PARTAGER

1 commentaire

  1. La Minusma est lĂ  pour… minusmatter les bandits… 😉

    Si je les surprends Ă  tourner au prĂšs de nos belles femmes… ça va barder, croyez-moi ! :mrgreen:

Comments are closed.