Après la signature de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali… IBK doit pousser les partenaires du Mali à la mise en œuvre des sanctions

29

IBKMême si l’on doute de la ferme volonté des partenaires du Mali à mettre en branle les promesses de sanctions à l’encontre des torpilleurs du processus de paix, l’acte posé par les autorités maliennes, le 15 mai dernier, aura donné un certain nombre de leçons. Il s’agit d’exposer au grand jour la mauvaise foi des narco-séparatistes kidalois pour être dans la posture de celui qui aura été poussé à bout.

L’Etat malien  a, aujourd’hui, montré  à l’extrême sa volonté d’aller à la paix quasiment à tous les prix. Malgré les hésitations du début du mandat, IBK a fini par se résoudre à une résolution politique de la crise sécuritaire. Il a fallu courageusement poursuivre le processus de Ouagadougou – qui a permis de tenir les élections présidentielle et législatives – par Alger.

Comme on le reconnait, nul ne peut faire l’économie de discussions de paix dans des crises majeures comme celle du septentrion malien. Mais IBK n’a certainement pas sous-estimé l’intransigeance des narco-séparatistes qui s’agrippent, peine perdue, à leurs revendications sécessionnistes.

Conscients finalement que cette doléance visant la partition du pays ne pouvait prospérer outre mesure, les indépendantistes ont fini par choisir simplement de torpiller le processus de négociation. Ils afficheront un bellicisme outrancier en refusant de parapher le document, pis-aller auquel toutes les parties réunies dans des discussions de huit mois étaient parvenues le 1er mars 2015. C’est ainsi qu’ils ont multiplié les attaques et agressions diverses contre plusieurs localités du septentrion, rompant à souhait le cessez-le-feu, sous un silence assourdissant de la MINUSMA. Celle-là qui s’empresse de crier haro à la moindre tentative des mouvements unionistes pour protéger les populations.

Ce climat d’attaques répétitives avec son bilan macabre obligera, hélas, à de nouvelles ouvertures… Mais il doit aussi convaincre la communauté internationale à enfin envisager la mise en œuvre des sanctions prévues contre les ennemis de la paix.

L’on reconnaît aujourd’hui que l’“Accord pour la paix et la réconciliation au Mali “, censé clore tout le processus de négociations, va s’accommoder de quelques ajouts, du moins, à en croire diverses sources, relativement à sa mise en œuvre. L’on doit bien se rendre compte que le discours d’exaspération de IBK, le 15 mai dernier au CICB, lors de la cérémonie de signature du document, n’aura pas permis de poser le scellé sur le processus d’Alger. Hélas, le “discours du cœur” ne suffira pas pour verrouiller hermétiquement le dialogue avec les “frères Bilal Ag Chérif et Ambéry” de ce qu’il est désormais convenu d’appeler pudiquement “la Coordination…“. L’on a beau martelé que les discussions sont terminées, l’on tend encore la perche à ceux qui ne connaissent que le langage des armes pour, dit-on, les amener à apposer leur signature sur le document qu’ils ont été quasiment suppliés de parapher.

Ainsi, des voix ne cessent de s’élever aujourd’hui pour annoncer que des … heures supplémentaires de discussions doivent être offertes aux narco-séparatistes pour leur permettre d’intégrer le train de la paix. Serait-ce alors un nouveau round de discussions à ouvrir à Alger ? Cela ne semble pas être le cas. Dans la mesure où des sources proches de la Médiation estiment que ce sont des discussions touchant au mécanisme de mise en œuvre de l’Accord que les groupes de la Coordination avaient fini par parapher dans la capitale algérienne le 14 mai dernier. Mais, il se murmure que le gouvernement malien n’envisagera pas voir durer ces échanges, qui sont les bienvenus dans le cadre du comité de suivi de l’Accord. Comme pour dire que c’est dans la concrétisation du document que des ajustements pourront se faire quasiment au cas par cas. Histoire de sauvegarder l’essentiel : l’unité, l’intégrité du territoire du Mali dans la paix.

En clair, Bamako, qui apparaît comme grand quémandeur de paix, ne doit plus faire d’autres concessions au risque de vider l’accord de sa quintessence en y ajoutant des compromis particuliers sur son application. Poussés au bord de la compromission tout en continuant à lâcher du lest, IBK et son gouvernement apparaîtront comme ” trimballés ” par les bandits et autres narco-trafiquants kidalois.                             

    Bruno Djito SEGBEDJI

PARTAGER

29 COMMENTAIRES

  1. PKagame
    “nfp, arretes tes conneries qui consiste a croire que ce n’est pas le droit du Mali de beneficier de l’aide de la Communaute Internationale…cest le plein droit du Mali en tant membre a part entiere.” 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯

    D’où sors-tu cette “interprétation” de ce que je dis? 🙄 🙄 🙄 🙄

    Je n’ai JAMAIS dit (ni pensé d’ailleurs! 🙄 ) que ce n’était pas le droit du Mali de faire appel à la communauté internationale!!!
    Jamais, et nulle part! 🙄 🙄 🙄 🙄

    Ce que j’ai dit, et que JE CONTINUE A DIRE, c’est que nous passons notre vie à FAIRE APPEL “AUX AUTRES”, et en même temps, nous passons aussi notre vie à CRACHER sur ces mêmes autres! 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿

    Et c’est hélas vrai dans TOUS LES DOMAINES! 😳 😳 😳 😳 😳

    C’est NOUS qui appelons la France pour nous libérer des barbus, et NOUS qui quelques mois plus tard à peine, insultons la france de tous les noms (mais tout en la laissant se taper le boulot et traquer les djihadistes à notre place! 8) )

    C’est qui faisons appel aux crédits du FMI et à l’aide des partenaires extérieurs, mais c’est aussi NOUS qui les traitons de salauds, d’affameurs, etc (tout en continuant d’empocher leurs aides! 8) )

    C’est NOUS qui faisons appel à l’Algérie en tant que médiateur, et c’est NOUS qui insultons aussitôt grossièrement l’Algérie (mais tout en la laissant faire le boulot et continuer la médiation 8) )

    Et la liste serait encore longue! 😳 😳 😳 C’est CA que je dis et RIEN D’AUTRE!!!!!!!!!!!

    DE DEUX CHOSES L’UNE :
    Ou bien on est capables de régler NOS problèmes tous seuls, et à ce moment-là ON LE FAIT ! Ou bien on en est pas capable et on a besoin d’aide, et là, ON FAIT APPEL A D’AUTRES !
    Mais si on fait appel aux autres, on a au moins la décence de ne pas systématiquement leur cracher à la g… PENDANT QU’ILS NOUS AIDENT ! C’est juste une question de………………. DIGNITE ! 👿 👿 👿

    Rien ne nous empêchait de virer la Minusma dès le 1er jour si sa politique ne nous convenait pas ! Or, on s’est bien gardé de le faire, on se contente juste de lui cracher à la g… quotidienement (mais on la laisse quand même continuer sa mission tout en l’insultant !

    Soyons sérieux, soyons adultes : Aucune aide ne nous est IMPOSEE ! Si une aide ne nous convient pas, on y met un terme ! Un point, un trait !!!!!!!!!!!!! 8) 8) 8) 8)

  2. KASSIN,

    CE POST EST JUSTE BRILLANTISSIME!!!!!

    ON DEVRAIT LE LIRE TOUS LES MATINS DANS TOUTE LES SALLES DE CLASSE DE LA JEUNESSE MALIENNE, TANT IL CONSTITUE A LUI SEUL LE PLUS MAGISTRAL ET LE PLUS LUCIDE RESUME DE LA SITUATION QUE L’ON PUISSE FAIRE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    UN POST………D’ANTHOLOGIE!

    Juste bravo!

  3. Balle à terre!

    Depuis combien de temps déjà le Mali est en crise?

    La guerre a éclaté en janvier 2012 mais c’est depuis 2006 que le pays en crise avec la recrudescence des attaques armées de la bande à Ibrahim AG Bahanga et consorts de “l’Alliance”.

    Par une étrange gouvernance du reniement de la réalité du pays, le régime ATT a cru bon de concéder les Accords d’Alger 1 de 2006 qui instituent la mise en place “d’unités spéciales de sécurité” dirigées par les ressortissants du Nord.

    Cette décisions de confier la sécurité des régions nord du pays aux ex combattants des rébellions armées du Nord est l’un des facteurs déterminants du pourrissement de la situation sécuritaire du Nord et de la clochardisation de l’armée malienne que nous connaissons aujourd’hui.

    Pourtant cette une décision prise par les généraux ATT et Kafougouna Koné sans véritable débats nationaux dans le pays.

    Dans la foulé en 2009, Bahanga abandonne ses amis de l’alliance et reprend seul les hostilités contre le Mali dans le nord du pays malgré l’implication personnelle du Colonel Kadhafi et de l’algérie pour le faire revenir à la raison.

    Bahanga, régulièrement invité à Koulouba pour lui faire raisonner, s’est entêté dans la guerre et c’est finalement l’actuel Général Gamou (alors chef d’état major particulier de la présidence du Mali sous ATT) qui se chargea de lui traquer dans le nord du pays jusqu’à sa mort brutale par accident 2011 en pleine crise libyenne.

    Justement c’est en 2011 que quand la Libye partait en lambeaux sous les bombes de l’OTAN et des rebelles du CNT contre le guide de la Jamariha arabe libyenne, qu’ATT et ses généraux ont vu le château de carte des accords d’Alger 1 de 2006 s’écrouler en une matinée.

    Car justement à cette époque le Mnla est créé et se veut une organisation politique et séparatiste et que des groupes touareg lourdement armés de la légion islamique de Kadhafi déferlaient dans le nord du pays avec armes et bagages.

    Beaucoup se sont plaints pourquoi le régime ATT ne les a pas empêché d’entrer avec des armes chez nous?

    Mais ils ont oublié justement que cela faisait longtemps que le régime ATT ne contrôlait plus l’immensité du nord du Mali à force de laisser le terrain aux ex combattants des unités spéciales diriger par des Colonels AG Mossa ou Bamoussa et autres Fagaga!

    Pendant que ceux-ci faisaient leur loi dans le septentrion, l’Aqmi s’est installé depuis 2003 et œuvrait à une funeste entreprise de traffic d’otages occidentaux d’armes et de stupéfiants.

    Au lieu de prendre le taureau par les cornes, le régimes ATT préférait fêter tranquillement et avec faste et arrogance un cinquantenaire bidon de l’indépendance du Mali en 2010 et 2011 pour se mentir à lui même.

    Au jugement des diplomates américains révélé par le site internet WikiLeaks qui disait que l’armée malienne était très mal formée et aux critiques des pays voisins qui disaient que le Mali est “le ventre mou” ou le maillon faible de la lutte antiterroriste au Sahel, ATT répondait qu’il “n y a même pas de maillon” à fortiori que le Mali soit le maillon faible.

    Que le nord du Mali était le sud d’un autre pays.

    Que les gens de l’Aqmi ne sont pas de chez nous, sous-entendu qu’ils sont venus d’ailleurs.

    Bref, il y avait tous les ingrédients d’un effondrement du pays et le régime ATT le niait jusqu’à la dernière minute avec une Mariam Kaïdama aux commandes qui dormait presque debout.

    Aujourd’hui nous vivons la même chose ou presque avec le régime IBK.

    Tout le monde voit des attaques quotidiennes des rebelles de la CMA contre l’armée, contre le Gatia et même contre la minusma et le régime IBK ne jure que par un accord d’Alger 2 dont ceux qui nous attaquent par les armes ne sont pas signataires.

    Il est évident que dans cette situation une nouvelle guerre est inévitable puisqu’elle est déjà déclarée par les combattants de la CMA.

    De septembre 2013 à mai 2015, le régime IBK n’a pas compris les erreurs du régime ATT car il a tout fait pour ne pas reconstituer l’armée et le positionner au nord du pays.

    Pire le régime IBK né dans l’épicentre de la crise malienne ne veut pas qu’on le critique.

    Trop bizarre!

    Après les tentatives ratées de Mahamadou Camara, alias Louis Camara de Funès tellement il était marrant, ex ministre de la communication et de l’économie numérique de museler la presse et l’Internet, c’est au tour des journalistes de métier, ceux-la même qui sont en charge de la diffusion de l’information par ce qu’ils en ont fait une profession habituelle, de jouer au super VRP du régime IBK contre les internautes qui pointent du doigt les dérives du régime IBK et du danger un il fait courir au Mali.

    On a vu Makan Koné, journaliste avocat de fortune, avec sa sortie contre les “Hassidi”, il est maintenant récompensé (pour services rendus) avec un poste auprès du premier ministre Modibo Keita car son mandat à la maison de la presse à pris fin.

    On a vu le nouveau patron de cette maison de la presse, DAK l’Apôtre de l’éditorial “En un mot”, s’insurger contre les “bobards” de monsieur Toureh de la Plateforme quand il a osé critiquer la presse malienne et sa couverture de la conférence de presse du controversé Ladsous de l’ONU.

    On le voit tous les jours avec Chanana, le journaliste Maison de Ladji Charlie Bourama qui débarquait carrément dans sa valise lors des campagnes présidentielles de 2013 jusque chez les Intallah à Kidal.

    On le voit avec Gaoussou Drabo, le pape de la chronique “L’avenir politique du Mali”, excellent journaliste de l’Amap et du quotidien national l’essor, grand négociateur de l’Accord d’Alger 2, qui ménage très bien et avec doigté et minutie, les pouvoirs successifs au Mali qu’il pleuve ou qu’il neige.

    Et on le voit aujourd’hui avec l’excellent Adam Thiam du journal le républicain pourtant de l’opposant Tiebilé Dramé, qui mitraille les internautes de “l’anonymat” en colère contre cette passivité de la crème de la presse malienne envers un régime IBK jusque là médiocre face à une crise gravissime dans le pays.

    Son alibi à lui Adam Thiam, nouveau directeur général de la non violence de “si on se respectait”?

    Les invectives sur internet!

    Quel pêché d’Israël!

    1. Dioncounda fut battu en 2012, dans son bureau présidentiel, un record mondial détenu par le Mali, depuis que la clan de Louis XVI fut passé à la guillotine au 18ème siècle en France.

    2. Deux contrats de 69 milliards chacun d’équipements dits militaires avec sacs de couchages et autres babioles et chaussettes à 30000 FCFA la paire pour dit-on un fallacieux “secret de defense” mais pour engraisser très bien les Kagnassy et autres mafieux sans scrupule sui ont les entrées faciles à Sebenicoro, sur le dos voûté des maliens.

    3. Des motos d’Apparats pour 800 millions de nos francs pour agrémenter les sorties fanfarons du Mandé machin truc.

    4. Un viel avion Boeing 737 de 5 milliards tout au plus grassement surfacturé jusqu’à 21 milliards de l’argent public d’un pays en guerre et sans armée.

    5. La rénovation de la Maison privée d’IBK à Sebenicoro avec l’argent public d’un pays en guerre et sans armée à des coup de milliards.

    6. D’interminables voyages d’IBK en Jet privés ultra luxueux qui coûtent la peau des fesses sans oublier les hôtels de luxe, les voitures de luxes et les bateaux de luxe.

    7. La nomination du fils aînée d’IBK à la commission de defense de l’Assemblée Nationale d’un pays en guerre alors qu’il n’a aucune expertise avérée dans aucun domaine sécuritaire si ce n’est son goût de luxe de papa forgé dans les nuits québécoises quand il s’essayait à l’école bussionnière pour finalement n’avoir aucun diplôme universitaire.

    Oh que j’ai honte!

    8. Sans compter la prise de la présidence de l’Assemblée nationale par le Beau père maison du fiston National, avec en prime les marchés publics de cette deuxième institution de la république et tous ces anciens matériels passés aux casseroles de sa fille bien aimée, la Mami Lolo, princesse sérénissime de Sebenicoro et épouse pleine de vie du Fiston National.

    Ça rigole plus!

    9. Et ce n’est pas tout, une nuée de coussins et une flopée de neveux de la fratrie des Keïta sont lancés à la conquête de la république à travers des postes ministériels et de conseillers en tout genre pour aspirer l’argent public du Mali partout où il passe.
    Je Pense à Ben Barka, Baby et autres mange mil bien tapis dans l’ombre de Sebenicoro.

    10. Sans oublier les professeurs en agrégation du vol de l’argent public, Blaise Mogotigui Sangaré, conseiller à Koulouba, Zoumana Mory Coulibaly nouveau patron de l’ONAP, etc. et un dernier rapport du vérificateur général qui fait état de 153 milliards de l’argent public partis en fumée en deux petites années.

    “Ne dabali bè bannan”!

    Et tout cela dans un pays qui devrait avoir comme priorité la reconstitution RAPIDE ET EFFICACE de son armée pour réparer les erreurs et les fautes du régime ATT.

    Mais notre cher Adam Thiam n’a en cure de ces 10 points cités plus haut, il est dérangé PLUTÔT par nos jougs verbaux, qui je rappelle bien sont des agressions légitimes mais bénignes d’un peuple qui en a ras le bol des dirigeants corrompus et qui voit son avenir compromis chaque jour par un régime peu amène avec l’argent public d’un pays pauvre et en crise.

    Donc balle à terre, journalistes-cherche-poste, nos invectives contre IBK et son régime sont légitimes et douces comme l’agneau comparées aux agressions des soldats ratés de Kati qui ont déjà fait fuir un autre occupant de Koulouba avant lui par son flanc rocailleux de Dar salam à Bamako.

    Allah bonima!

    Salute.

  4. Capi
    “il a toujours ce cote’ …rebelle et cette dignité’ ”

    De la quoi??? 😯 😯 😯

    De la DIGNITE ce vieux con??? 😯 😯 😯 😯

    Il est L’ARCHETYPE du vieux dictateur Africain Roi-Nègre-à-l’ancienne, de ceux qui font aujourd’hui LA HONTE de toute l’afrique, et toi tu parles de sa….. DIGNITE? 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯

    Pas possible: On ne doit pas parler de la même personne! 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄

  5. Djeli baba, il est clair qu’il y a des gens qui ne savent que montrer du doigt l’autre le blanc, non le jaune, de grace IBK est un gros con que personne au monde ne va suivre, il est laisse a son sort et c’est au Mali et aux Maliens de trouver une solution a leur erreur, car IBK ne devrait pas etre elu president de la republique car il est voleur, corrompu et nepotiste. Personne, ni la MINUSMA, ni la France et ni les autres membres des Nations-Unies vont faire quoi que ce soit, le temps que IBK restea au pouvoir, ce sera le statu quo jusqu’au moment que nous allons avoir un president serieux et patriote.

  6. Soldat Rate:
    ” IBK n’a qu’a infliger des sanctions lui meme… au lieu de faire recours encore une fois ….aux ‘complices’ des ennemis …. pour des sanctions….”

    Where did the president say that MINUSMA is “Complice des ennemis” ? ❓ ❓ IBK a ete tres clair est simple: il dit que La MINUSMA doit etre impartiale dans ses actions vis a vis du conflit. Il a aussi dit que le “Mali ne demande que son dû ni plus ni moins”.

    nfp, arretes tes conneries qui consiste a croire que ce n’est pas le droit du Mali de beneficier de l’aide de la Communaute Internationale…cest le plein droit du Mali en tant membre a part entiere.

    Ce qui choque les arrogants (qui n’arrivent pas encore a s’extirper de la mentalite du colonisateur) comme Ladsous cest que le Mali a finalement expose la faillite de la MINUSMA, qui est en train d’engloutir les milliards en dollars de tous les pays du monde sans rien realiser au Mali…rien que caresser les 2000 bandits armes au sens du poil contre 16 millions de braves citoyens maliens qui n’ont jamais demande que de vivre en paix.

  7. Un grand article par Mr. SEGBEDJI. Il n y a plus rien a negocier. La seule chose a negocier aveC les ENNEMIS DE LA PAIX cest le PARDON pour leurs crimes qu’ils ont commis contre l’etat malien et son peuple. Leurs crimes de traitrise, de viol de femmes, de sang des civils, de complicite pour la destablisation du Mali etc.. y en a marre!

  8. “Poussés au bord de la compromission tout en continuant à lâcher du lest, IBK et son gouvernement apparaîtront comme » trimballés » par les bandits et autres narco-trafiquants kidalois.”

    Il n’y a rien de nouveau sur ce point! 😯 😯

    Depuis le 1er jour, Ibk, le prétendu homme à poigne, n’a pas arrêté de “se coucher” devant les rebelles! 😯 😯 😯

    Au tout début, quand 2 de ses ministres se sont fait caillasser comme des malpropres à Kidal, pour toute « réplique à poigne » 🙄 🙄 , Ibk a gentiment invité les chefs rebelles dans les luxueux salons de Koulouba…………pour « échanger » avec eux ! 😳 😳

    Suite à ça, il a massivement libéré DE LUI-MEME des tas de prisonniers mnla, et toujours DE LUI-MEME, il a fait lever les mandats d’arrêt et fait rentrer à l’assemblée (et sur sa propre liste !) plusieurs de ces tueurs ! 😳 😳 😳 😳 😳

    Les tous premiers à avoir menacé les rebelles récalcitrants de sanctions, ce sont les intervenants INTERNATIONAUX 8) 8) , et non le gouvernement ! 🙄
    Ibk et le gouvernement se sont contentés de reprendre ça APRES EUX, et du bout des lèvres ! 😳 😳 😳

    Depuis le 1er jour, Ibk ne fait pas face aux rebelles et se cache au contraire derrière la Minusma (qu’il ramasse stupidement quand il est en public ! 🙄 ) et derrière la médiation internationale !
    Encore aujourd’hui, ce serait donc aux PARTENAIRES 8) 8) de faire appliquer les sanctions, plutôt que le président du Mali les fasse LUI-MEME appliquer !!!! 🙄 🙄 🙄 🙄

    On est toujours les premiers à s’en prendre “aux autres” quels qu’ils soient, à les insulter, les accuser de ceci et celà, mais malheuruesement, on est aussi toujours à ATTENDRE TOUT DE…………… CES MEMES AUTRES ! 👿 👿 👿

    Cette attitude est lamentable! 😥

    • Il est clair qu’il y’a toujours des malades qui ne comprennent toujours pas que les blancs essaye de nous monter contre IBK. Les français sont touchés par les mots véridiques d’IBK. Mais je ne suis pas étonné l’argent est la clé du monde, et le guide des journalistes comme toi “nfp”. Tu fais la honte des journalistes maliens. 😈 😈 😈 😈 😈 😈 😈

  9. LET’S STILL GO FOR POSITIVE REINFORCEMENT STRATEGIES INSTEAD OF PUNISHMENT!!!!!

  10. 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥
    Avec la folie publique de Ladji Lagaffe … envers la minusma… qui a tourne le souffle du vent … qui etait pourtant favorable au Mali… vers une autre direction… une opportunite extra ordinaire a ete rate … d’isoler d’avantage les bandits…. 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥

    Moussa Ag,… IBK n’a qu’a infliger des sanctions lui meme… au lieu de faire recours encore une fois … aux “complices” des ennemis …. pour des sanctions….

    • LES SANCTIONS PEUVENT DONNER DES RESULTATS QUE NOUS NE VOULONS PAS!!!! QUAND ON N A PLUS RIEN A’ PERDRE, ON PEUT FAIRE N’IMPORTE QUELLE BETISE!!!! ENCOURAGEONS LES UNS ET LES AUTRES A’ SAVOIR QUE LA DESTRUCTION DU MALI N’EST DANS L’INTERET DE PERSONNE!!!!
      AU LIEU DES SANCTIONS ET AUTRES PUNITIONS, DONNONS LEUR DES OPPORTUNITE’S, DES PROJETS DE DEVELOPPEMENT, UNE VIE MEILLEURE POUR EUX ET LEURS FAMILLES!!!!
      ACHETONS LA PAIX!!! INVESTISSONS DANS LA PAIX!!!! EVITONS LA FUITE EN AVANT!!!!

    • “Avec la folie publique de Ladji Lagaffe … envers la minusma… qui a tourne le souffle du vent … qui etait pourtant favorable au Mali… vers une autre direction… une opportunite extra ordinaire a ete rate … d’isoler d’avantage les bandits….”

      Alors là mon frère, j’ai vu ça EXACTEMENT comme toi!

      Mais quand j’ai parlé de “gaffe politique”, tu as vu les réactions…. 🙄 🙄 🙄 🙄
      Et je suppose qu’autour de lui à Koulouba, on a dû lui expliquer que son petit coup d’éclat populiste à deux balles contre la Minusma était totalement idiot, puisque deux jours après, il se répandait en louanges sur “le remarquable travail de la Minusma”, etc etc… 🙄 🙄 🙄

      Ridicule! 🙄

      • 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆
        Non seulement… idiot… mais pas fondee… en mon opinion… mais il etait peut etre soule de la presence de Mugabe… 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥

        En tout cas… pendant qu’apres le folklore… tout devait etre focalise sur le refus des bandits a participer au desaccord de mer.de…. et les isoler d’avantage… 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡

        … voila qu’il a trouve moyen de nous sortir d’autres distractions… qui les ont force eux meme a consacrer leurs efforts a un control de dommage … plustot qu’a mettre au devant la mauvaise volonte des bandits… 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄

        Et on se permet de pretendre qu’il n’a fait que dire … ce que pense le peuple… 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄

        Moi je dit dans ce cas… qu’il ne faut pas s’arreter en route… il faut simplement mettre a la porte la minusma si on est convaincu qu’ils sont des complices de l’ennemi… 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡

        Moussa Ag,… Au Mali … on finira par dire que meme Dieu est complice des bandits armes… 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥

        Lui qui les a aide a nous infliger des defaites jusque la … malgre nos prieres… et nos INCHALLAHs… a ne pas finir… 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥

        • MOUSSA AG, ITE’ SABALI!!!!!!!!!!!!
          GRANPA MUGABE’ N’A QUE 92 ANS, IL EST EGALEMENT LE PRESIDENT EN EXERCICE DE L’UA!!! TU LAISSERAS NOTRE GRANPA CONTINENTAL EN PAIX!!!! RIRE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
          on a serious note, il faut reconnaitre que Mugabe’ a certes commis des fautes mais il a toujours ce cote’ …rebelle et cette dignité’ que nous ne trouvons que très rarement parmi les dirigeants africains d’aujourd’hui!!!

    • hohohohohohohohohooooo, comme tu fait rire toi, débouche ta crane je vais te faire comprendre que Ladji Bourama n’a fait que dire les quatre Vérités à ces opportunistes. Tas du mal à pigé cela? alors là mon frère je te suggère d’aller apprendre l’école primaire.

Comments are closed.