Après l’attentat à la BMS de Kidal qui a coûté la vie à deux casques bleus : Alfousséïny Ag Ahyaor dit Mourtala et d’autres suspects arrêtés et conduits à Gao

5
La BMS détruite par endroit. On aperçoit des casques bleus qui avaient bouclé le secteur après l'attentat
La BMS détruite par endroit. On aperçoit des casques bleus qui avaient bouclé le secteur après l’attentat

Alfousséïny  Ag  Ahyaor, l’un des auteurs de l’explosion de la banque malienne  de solidarité de Kidal  et d’autres suspects ont été arrêtés samedi 10 mai. Ils ont tous été conduits, le même jour,  à  Gao  à bord d’un hélicoptère de la force Serval.  Alfousséïny Ag Ahyaor dit Mourtala  non moins secrétaire général de la mairie de Tinessako,   est réputé proche du MNLA. Certains  aussi le décrivent comme très proche des milieux islamistes.  L’attentat  qui a coûté la vie,  en octobre 2013,  à deux casques bleus sénégalais devant la BMS, avait été en son temps revendiqué par un terroriste malien du nom de Sultan Ould Badi. Alfousséïny Ag Ahyaor et les autres personnes arrêtées seront auditionnés par les forces de sécurité malienne avant leur éventuel transfert vers Bamako.

L’antenne régionale de la banque malienne de solidarité (BMS) de Kidal avait fait l’objet d’une convoitise depuis sa réouverture. Des bandits armés avaient, à maintes reprises, tenté de forcer le barrage de l’armée malienne pour  y accéder, mais sans succès. Des coups de feu étaient souvent tirés en direction des militaires. De guerre lasse, les assaillants ont fini par changer  de mode opératoire. Ainsi,  le vendredi 27 septembre 2013, des éléments de la garde nationale, en poste à l’agence régionale de la Banque, ont été victimes d’une attaque à la grenade faisant deux blessés.

 

 

Malgré cette attaque, les bandits ne sont pas parvenus à accéder à ladite banque.

 

En raison de la multiplication des attaques, les autorités maliennes prirent la décision de mettre à l’abri l’argent de la BMS en le ramenant à Gao.

 

La période d’accalmie  qui s’en suivit ne fut rompue que le samedi 14 décembre 2013 lorsque  deux casques bleus sénégalais, venus en renfort au dispositif sécuritaire mis en place aux alentours de la BMS,  trouvèrent  la mort dans  un attentat à la voiture piégée.  En effet,  c’est une voiture  bourrée d’explosifs qui a foncé sur  l’antenne locale de la BMS tuant les deux soldats sénégalais qui s’y trouvaient.

 

L’attentat avait  été revendiqué en son temps,   selon nos confrères de l’Afp,  par le jihadiste malien Sultan Ould Badi,  dans un appel téléphonique où il déclarait que cette attaque est une réponse aux pays africains engagés aux côtés du Mali et de la France dans la guerre contre le narcojihadisme.

 

 

L’arrestation d’une grosse  pointure  de cet attentat constitue une grosse prise pour les militaires maliens et leurs alliés français et africains dans la traque des narcojihadistes. Son audition devrait permettre de remonter la piste  de tous ceux qui sont mêlés  à  cette opération.

 

Abdoulaye DIARRA

 

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. Ceux qui pensent trouver une solution en négociant avec les groupes criminels mnla et maa perdent leur temps et prolongent la souffrances des populations

    CEUX QUI PENSENT TROUVER UNE SOLUTION EN NEGOCIANT AVEC CES CRIMINELS PERDENT ENORMEMENT LEUR TEMPS ET NE FONT QUE AGRAVER LES SOUFRANCES DES DREFUGIES QUI ONT HATE DE RENTRER CHEZ EUX.

    NOUS AVONS TOUJOURS DIT QUE LE PROBLEME DES REBELIONS RECURENTES TIRENT SA SOURCE DANS LE GRAND BANDIDISME LE TRAFFIC DE DROGUE , LE TRAFFIC D’ARMES JUTEUX ETC , PROPICES DANS CETTE VASTE ZONE.
    C’EST EXACTEMENT COMME LES CARTELS MEXICAINS ET LES FARCS QUI CHERCHENT A CONTROLER DES ZONES ENTIERES , C’EST POURQUOI ILS S’OPPOSENT TOUJOURS A UNE PRESENCE REPUBLICAINE DANS CES ZONES.
    LES GROUPES CRIMINELS QUI ONT PRIS LES ARMES / MNLA MAA ANCARDINE ETC ONT MEME ETE DESAVOUE PAR LES COMMUNAUTES QU’ILS PRETENDENT REPRESENTER.
    EN PROTEGEANT CES CRIMINELS LE CONSEIL DE SECURITE NE FAIT QU’AGRAVER LE PROBLEME AVEC L’IMPUNITE DU LEVE DES MANDATS INTERNATIONAUX CONTRE CES CRIMINELS QUI ONT FAIT TANT DE VIOLS ET TANT D’AUTRES CRIMES CONNEXES.
    💡

  2. J’ESPERE QUE CETTE FOIS SI LA JUSTICE PRIMERA SUR LA PRESSION DU MNLA ET SES DEFENDEURS.

    • Esperons que justice sera faite. Et ca serait tellement facile de se nettoyer la baraque si L’A.N se instaure la peine de mort, specialement dans des cas flagrants de meurtres et de detournements de fond.

  3. Bonne prise. Ces criminels répondront de leurs actes odieux ici bas d’abord avant le jugement dernier. Les fammilles sénégalaises éplorées par ces terroristes vont certainement applaudir cette arrestation et vont exiger que justice soit rendue. Voilà que des éléments du MNLA sont une fois encore identifiés dans des actes crapileux. Tout va se savoir un jour.

Comments are closed.