Après les frappes françaises à l’ouest du Mali : Des troupes maliennes « cassent du barbu » à Diabali

15 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Un boulevard tout  tracé pour une rapide reconquête du Nord-Mali ? En tout cas, tout porte à le croire lorsqu’on constate avec quelle  ferveur guerrière les troupes maliennes ont « cassé  du barbu » dans la localité de Diabali (Ouest du pays, région de Ségou) suite aux frappes aériennes des forces françaises dans la nuit du lundi au mardi dernier.

A en croire nos sources, dès leur arrivée à Diabali au matin du lundi dernier, des islamistes dirigés par  un chef d’AQMI, Abou Zeid ont camouflé leurs pick-up dans les broussailles pour  s’infiltrer dans la ville. Notre source assure que  contrairement à ce que pensent certains,  l’armée avait dans un premier temps effectué un repli tactique. Mais dès le début des frappes aériennes des forces françaises sur la localité de Diabali, les troupes maliennes ont appliqué le système de guérilla pour traquer les islamistes.  « Au moins une douzaine d’islamistes ont été tués et  plusieurs blessés. Leurs minutions ont été détruites et plusieurs de leurs engins saisis par l’armée malienne », précise notre interlocuteur. Par ailleurs, un habitant d’une localité située à une vingtaine de km de Diabali déclare à l’AFP qu’il a vu des islamistes armés en fuite après ces frappes et que plusieurs d’entre eux sont morts dans un accident de véhicule. Pendant ce temps, les djihadistes  qui se trouvaient coincés à Diabali ont pris en otage un élu régional et sa famille à leur domicile. Mais (toujours selon notre  source), ils seront vite obligés de relâcher leurs otages avant de fuir cette zone située près de la frontière mauritanienne où l’armée de ce pays a renforcé ses patrouilles.

Depuis le début des raids aériens de la France au nom de la lutte contre le terrorisme, les islamistes armés ont déserté les grandes villes du Nord. Déjà, de nombreux pays occidentaux et africains se dirigent vers les zones de conflit pour appuyer  les armées française et malienne. Konna a ainsi été libérée, et  les  islamistes ont fui Gao  pour une destination inconnue. A Kidal et Tombouctou, les populations témoignent que les « fous de Dieu » se font de plus en plus très discrets et que leurs parades, plutôt leurs crâneries à bord de véhicules tout terrain surmontés d’effrayantes mitrailleuses se font désormais rares ils ne sont pas aussi fous que cela…En plus du déploiement rapide de la force internationale pour épauler l’armée malienne dans sa guerre contre les djihadistes, l’autre nouvelle réjouissante est venue de l’Algérie qui a finalement accepté d’ouvrir son espace aérien aux avions de la coalition. Alors, toutes les fanfares sonnent à l’unisson, si bien que des militaires maliens se surprennent à  trépigner d’impatience pour rejoindre le front.

Pourtant, il n’y a pas si longtemps, un certain Capitaine Sanogo ne voulait ni voir, ni entendre parler de soldats étrangers, fussent-ils français, fouler le sol malien et arguait que l’armée malienne avait les moyens de bouter les  envahisseurs  hors du pays. Mais aujourd’hui, c’est la surprise des surprises : l’homme de Kati et sa soldatesque remercient les partenaires qui participent à la reconquête du Nord-Mali, des partenaires parmi lesquels…la France en premier lieu. Qu’en pense aujourd’hui le Capitaine qui, muni de son bâton de…Capitaine (pèlerin ?), rend visite aux blessés sur le front ?  Mais laissons le tombeur d’ATT qui a de nos jours  « mis beaucoup d’eau dans son vin » : c’est que des précédents sont là pour prouver qu’on ne règle pas une telle crise comme une lettre à la poste. Le cas afghan est encore là où, depuis 2001, l’OTAN  peine à dicter sa loi. Et ce n’est pas pour rien que l’Hexagone a renforcé son plan « Vigipirate » au moment où les islamistes menacent de frapper le cœur de la France. Et pour qui connaît le rôle que joue le cœur dans l’organisme, il y a de quoi méditer sur ces propos, surtout que ces « fous de Dieu » viennent de donner la preuve par l’épreuve en prenant le contrôle de la localité de Diabali, même si ce contrôle a été de courte durée. En attendant, les terroristes disposent de nombreux réseaux dormants. Aussi faut-il cr  aindre les représailles contre les civils.

Jean Pierre James

 
SOURCE:  du   16 jan 2013.    

15 Réactions à Après les frappes françaises à l’ouest du Mali : Des troupes maliennes « cassent du barbu » à Diabali

  1. Reit

    -«  l’armée avait dans un premier temps effectué un repli tactique« 
    -« les troupes maliennes ont appliqué le système de guérilla pour traquer les islamistes« .
    –  »plusieurs de leurs engins saisis par l’armée malienne  »

    Hahahaha
    L’armee malienne est presente surtout sur le web! :o()
    Une armee n’applique pas de  »guerrilla », sinon elle ne s’appelle pas une armee.
    – Les  »soldats » maliens ont fui diabaly, car ils avaient peur des barbus.
    – Avec les  »engins » recuperes des islamistes, les troufions maliens pourront se parader dans les rues de bamako (loin du nord surtout).

    hahaha

  2. M'BAYIIRI

    En ces temps durs, on rencontre beaucoup de griots au Mali qui n’ont plu de chefs dignes ayant un sens appréciable de l’Honneur à vanter; hélas! ces griots du temps se laissent aller à chanter n’importe quoi, même contre l’imasquable vérité, pour gagner leur pitance quotidienne: c’est ce que montrent plus d’un journaliste !

  3. celui qui se tape blanche merde et sa coco 100 armes

    coco=blanche merde= sanene ba kulé fa kule den kulé itakou bakou :evil: :?: :lol:

  4. Manden

    Les vrais journalistes sont actuellement au front tu ferrais mieux de te taire

  5. tienimango

    tuez tous ces rats du desert …le mali sera le cimetiere d,aqmi et mujao ansar shetane mnla tous confondus….vive l,armee française et l,armee malienne ….

    • zayd

      Que des propos haineux dans vos article et commentaire.
      A croire qu’on est sur le francais de souche à la sauce malienne
      et apres on ose dire que c’est nous les musulman les extrémiste avec vos appel au meurtres bandes d’animaux assoiffés de sang derrière vos écrans.
      Vive votre bêtise plutôt.

  6. Djon Te

    un enfant avec une plume et un bout de papier appelle JOURNAL…

  7. npogo

    L’armée Malienne et celle de la France doivent mater les térroristes sans anoncer le nombre de mort parmis les t´erroristes. ils faut les tués silencieusement.

  8. L'endurant

    Ces djihadiste son facilement reconnaissable, il faut les tue tous, regarde maison par maison. :twisted:

  9. guimbe1

    Les choses commencent a s’éclaircir la France et les africains ne peuvent rien contre les islamistes,les populations sont prises en otages par les islamiste, bientôt ,les ruptures des stocks ,la famine et les maladies comme en Somalie,reste une lueur d’espoir ,le dialogue,pourquoi les maliens ont peur des négociations,certains pays encore non considères comme ennemis par AQMI peuvent intervenir pour trouver une solution négociée et définitive a ce conflit.

    • saidi

      Que ton souhait se retourne contre toi . Ils n’ya a negocier qu’ils partent appliquer la charia chez eux en Algerie.

    • blanche neige

      gimbe1 tu veux negocier avec les islamistes ?? negocier quoi ? qu’ils ne donneraient que 50 coups de fouet au lieu de 100 ? qu’ils ne couperaient qu’un doigt au lieu de la main ? que les femmes porteraient le tchador sur la tete mais que d’aller jusqu’au pieds il serait court comme une mini jupe ????? :mrgreen: :mrgreen:
      Non mon vieeux ces gens là sont tellement arriérés qu’aucune discussion n’est possible avec eux ; ils feraient quelques promesses pour sauver leur peau ,qu’ils renieraient le lendemain .
      La seule discussion avec eux est l’extermination :evil: :evil:

      • celui qui se tape blanche merde et sa coco 100 armes

        J+47 jours: le nombre de jours que ta femme t’a fuit avec sa fille … sale pervers pédofile blanc…

    • servaloo7

      Moi je me pose tout simplement la question si vous êtes un homme d’actualité ou un homme de caserne. Oui vous qui parlez de négociation. Négocier avec qui et pourquoi? ou alors ne savez-vous pas que ces islamistes sont les descendants du Diable et qu’on ne négocie pas avec le Diable car soit il vous écrase soit vous le réduisez en miettes

  10. Hango

    Cette nouvelle n’est pas fondé desolé…