Après Nampala : Monsieur le Président, « Ça ne peut pas continuer ainsi, ça suffit, ça suffit »

14
Après Nampala : Monsieur le Président, « Ça ne peut pas continuer ainsi, ça suffit, ça suffit »

L’article de notre confrère mauritanien Alakhbar publié la semaine dernière a évoqué 5 militaires maliens capturés par Ançar-dine, lors de l’attaque du 19 juillet 2016 contre le camp de l’armée malienne de Nampala, près de la frontière avec la Mauritanie. Le 4 aout 2016, le lendemain de la publication des images des 5 militaires maliens, le ministère de la défense au cours d’un point de presse a parlé de la disparition de 6 militaires maliens, sans avouer que les nôtres sont aux mains des djihadistes. Les funérailles de 17 militaires maliens tombés à Nampala ont eu lieu à Ségou le 21 juillet en présence du président de la République, chef suprême des Armés, Ibrahim Boubacar Kéita qui a décoré à titre posthume les 17 soldats morts lors de l’attaque djihadiste de la veille.

 

« Cinq soldats maliens sont apparus dans une vidéo de 4.42 minutes transmise à Alakhbar, mercredi 3 août, confirmant être capturés par le groupe jihadiste Ançar-dine, actif dans le nord du Mali », a écrit Alakhbar. Les cinq soldats précisent qu’ils ont été enlevés lors de l’attaque du 19 juillet 2016 contre le camp de l’armée malienne de Nampala, près de la frontière avec la Mauritanie. Le premier intervenant a affirmé avoir été capturé le 19 juillet par Ançar-dine pendant qu’il était en mission de sécurisation de Nampala. La vidéo montre les autres militaires maliens capturés (un caporal, et trois soldats) se présenter. Dans la vidéo, on aperçoit des combattants de Ançar-dine derrière les otages et qui dictent à ces derniers ce qu’ils disent, en ce qui concerne notamment la date de leur enlèvement. « Le rapport d’enquête diligentée sur le terrain, le 24 juillet dernier, suite aux événements douloureux survenus à Nampala, le 19 juillet 2016, a établi un bilan qui fait état de 17 morts, 6 portés-disparus et 37 blessés. », selon le porte-parole du département de la Défense et des Anciens Combattants, le Colonel Abdoulaye Sidibé, au cours de la conférence de presse le jeudi dernier. Le bilan de Ançar-dine fait  état de  20 morts du côté de l’armée malienne et de 4 jihadistes tués.

Un hommage national s’est déroulé jeudi 21 juillet, à Ségou, en présence du président, Ibrahim Boubacar Keïta. Le chef de l’Etat malien s’est recueilli devant chacune des dépouilles, avant de les décorer à titre posthume. Le visage serré, des militaires suaient à grosses gouttes sous un soleil de plomb, les cercueils de leurs frères d’armes sur les épaules.

Les quinze cercueils ont défilé lentement devant l’assemblée avant d’être déposées sur des tables recouvertes d’un linceul blanc. Près d’un millier de personnes étaient présentes, silencieuses, dans l’enceinte du camp militaire. Le président, mais aussi le premier ministre et le représentant spécial de l’ONU au Mali, des journalistes de la presse nationale et internationale, ont fait le déplacement à Ségou, la capitale de la quatrième région administrative dont dépend Nampala. « Soudain un cri déchire l’assistance, un militaire s’effondre : « Ça ne peut pas continuer ainsi, ça suffit, ça suffit », s’époumone-t-il avant d’être écarté par les services de sécurité, a écrit notre confrère de Le Monde. Selon notre confrère Le Monde, après « la débandade » de Nampala, le gouvernement a verrouillé toute la communication liée à cette affaire. « La communication y a été ultra contrôlée ». La presse y avait interdiction de s’approcher des familles des victimes. Ibrahim Boubacar Keïta s’est aussi rendu à l’hôpital de la ville pour rencontrer les blessés. Une visite à huis clos. Impossible d’accéder au centre hospitalier. Du côté des militaires présents à la cérémonie, on avoue sans détour « que c’est une claque, une humiliation. Une défaite logistique. On n’était pas préparés. » Certains osent même dire que cette communication ultra contrôlée est là pour éviter « les polémiques », selon Le Monde. Le président, lui, n’était pas là pour s’étendre sur les circonstances, mais pour « porter le deuil de nos enfants dans la fleur de l’âge », selon notre confrère.

B. Daou

 

PARTAGER

14 COMMENTAIRES

  1. Aicha-jolie, est-ce que toi tu as verifie’ les mensonges qu’on te racontait? Allez ma cherie, je t’aime bien! Mes salutations a’ tantie. En ce qui concerne les idiotes, MOI SOU MENFOU!!!
    Sacko Mousso, Tantie ne sera pas digne de la qualite’ de ta langue de Moliere que je constate ici!!!!!!!!!!! RIRE!!!!!!!!!!!!!

  2. IBK est la seule solution à la crise que vous le voulez ou pas il sera la seule solution.

  3. Merci !!! Monsieur le ministre pour votre engagement, tout le mali vous soutient gravement.

    • “… soutient GRAVEMENT”?????????????????????? D’OU’ NOTRE PROBLEME!!!!!!!!!!!!!

  4. C’est juste pour ça que la population malienne ait crue en vous vive IBK, vive le gouvernement malien et vive l’armée malienne.

    • Sadio, ITE’ SABALI!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
      Il y a du progres parce que MOGO CHI FA NI ABA MA NANI dans ce post! ALLAH YIZID!!!!!!!!!

  5. Le President IBK est pris entre le marteau et l’enclume! Il connait que la France et les Accords d’Alger sont incontournables dans cette affaire. Il veut bien agir mais ce sont nos intellectuels malhonnetes et nos faux politiciens qui sont les premiers a’ dire qu’ils sont contre parce que cela va conduire au federalisme! ENTRE DEUX MAUX IL FAUT CHOISIR LE MOINDRE!!!
    IBK doit savoir qu’il est le seul au sommet! Les maliennes et les maliens l’ont elu pour prendre des decisions difficiles mais cruciales qui feront sortir le Mali de la crise! Celles et ceux qui tiennent un discours digne des anne’es 60, doivent comprendre que les independances fictives que nous avons eues, ont ete’ perdues depuis le jour ou’ les institutions financieres internationales ont commence’ a’ dicter nos politiques de developpement economique et social! Financierement, nos pays sont pauvres! NOUS SOMMES DANS LE ROUGE!!! Ce sont les autres qui comblent nos deficits budgetaires!!! Nous ne pouvons ni defendre ni nourrir nos populations. Je suis bien triste de faire cette declaration mais consciencieusement, je ne peux pas contourner nos realite’s!!!! LA SAGESSE DIT: SI ON N’A PAS LES MOYENS DE SA POLITIQUE, ON FAIT LA POLITIQUE DE CEUX QUI ONT LES MOYENS! ON EST INTELLIGENT SI ON PEUT REPONDRE AUX QUESTIONS. ON EST SAGE SI ON PEUT OBSERVER ATTENTIVEMENT ET POSER DE BONNES QUESTIONS!!! Notre probleme est d’agir avec le coeur et non la tete! Je suis fils d’une bamakoise qui avait l’habitude de dire que je suis le plus arrogant et le plus im.be.cile de ses 13 enfants. Sa phrase prefere’e etait: HARI NI IMBE’ SA N’TA KE’! En d’autres termes: Meme si je vais mourrir, je ne le ferai pas! Des fois, je peux etre tres TETU comme… elle!!!! En analysant le cas malien, je vois toujours la philosophie du HARI NI IMBE’ SA INTA KE’ refaire surface!!!! Mes amis, je vous dis tout simplement: AW TE’ SA AW DOUN FANA BINA AKE’ !!!! Vous n’allez pas mourrir et vous allez le faire pour le bien de notre faso!!!!
    La RCI a connu une guerre civile qui a fait plus de 3000 morts mais aujourd’hui, elle est debout grace a’ la sagesse du President Ouatara qui sait la’ ou’ il ne faut pas aller!!!! Meme si nous ne savons pas, observons ce que les voisins font!!!! Ecoutons les grands decideurs!!! En moins de six mois, le Mali peut etre remis sur les rails en appliquant les elements suivants:
    1- Appliquer les Accords d’Alger. Toutes celles et tous ceux qui sont contre, seront libres d’exprimer leurs opinions mais s’ils tentent le desordre, ils seront arrete’s, mis en residence surveille’e et eloigne’s du micro.
    2- Arreter la destruction des kiosque jusqu’a’ la mise en place des mesures immediates d’accompagnement
    3- S’inscrire a’ 100% et sans aucune hesitation dans la logique de la lutte contre le terrorisme. Je ne vous apprends rien en vous disant que cette lutte est devenue un fonds de commerce pour certains! Le Mali doit cesser de projeter l’image du maillon faible. DANS CE DOMAINE, SOYEZ PLUS ROYALISTE QUE LE ROI!!! OBSERVEZ LES ACTIONS DU PRESIDENT DEBY ET CELLES D’AUTRES PRESIDENTS AFRICAINS. FAITES COMME EUX!!!! Quand on vous dis jump, demandez HOW HIGH?
    Nous avons plus de 7000 km de frontieres terrestres a’ defendre. Nous vivons dans un monde ou’ la justice, la morale et la raison ne gouvernent plus! IL S’AGIT DE SAVOIR TIRER SON EPINGLE DU JEU! TOUT LE RESTE N’EST QUE FOUTAISE!!!!

  6. Ce n’est pas trop tôt, mais quand même merci pour la riposte monsieur le ministre de la défense ces assaillants méritent d’être tués.

  7. Quelle importance doit on donner à cet article?Ce journaliste cite un journal mauritanien et un journal français comme étant ces sources.Mais entre nous des évènements qui se sont passés dans ton pays ne doivent pas t'échapper.Mais ces paresseux ne font rien et prenne des informations qui leur viennent des milliers de kilomètres pour intoxiquer les populations.

  8. Quelle importance doit on donner à cet article?Ce journaliste cite un journal mauritanien et un journal français comme étant ces sources.Mais entre nous des évènements qui se sont passés dans ton pays ne doivent pas t'échapper.Mais ces paresseux ne font rien et prenne des informations qui leur viennent des milliers de kilomètres pour intoxiquer les populations.

  9. La gouvernance de nos autorités politiques et leurs mercantilismes sont les seules causes de la situation que vit le MALI d’aujourd’hui.
    Il faut des autorités de la trempe des premiers dirigeants du MALI indépendant pour mettre fin à cette situation.
    Nos problèmes ce n’est ni les rebelles CMA,ni les jihadistes,encore moins les français .
    Nos problèmes c’est au niveau de nos hommes politiques qui ne pensent qu’ à leurs intérêts personnels.
    La NATION est leur dernier souci.

  10. Ça suffit ! Ça suffit ! Trop c’est trop !…… ! En réalité il n’en est rien, ces mêmes crétins reviendraient toujours à Nampala, Diabali et Sévaré pour commettre leur forfait. Nos soldats continueront de tomber inutilement sous les balles de ses crétins parce qu’il n’y a rien pour les en dissuader. Ce n’est pas la première fois que Nampala subit l’offensive des motocyclistes et des piétons.

    Ça suffit vous dites ? Jusque-là on ne fait que plaindre les faits ou les relater sans jamais évoquer les raisons. Le pays n’est pas seulement un pays en guerre, c’est un pays occupé depuis 2012 et pourtant cela ne nous a pas empêché de mettre un Bleu comme Karim à la tête de la Commission Défense et Sécurité. Nous sommes le seul pays au monde qui a pris un chômeur pour lui donner une telle responsabilité comme premier boulot. On bousille nos maigres sous en milliards entiers pour paraît-il habiller nos soldats pendant que des piétons peuvent leur tendre des embuscades sans laisser des plumes, faute de moyens…..

    • Ainsi que de mettre un clown comme Ministre de la défense dont le seul fait d’arme est de porter une tenue militaire lors de ses visites inutiles dans les garnisons. Quand au petit porcin, tant qu’il est requinqué cela est suffisant.

  11. Vous citez quel Le Monde, le journal français la? Je ne crois pas. L’evenement se passe à Segou-Mali quand même, même il a plus de moyen. On ne fait pas un journal étant dans son salon.

Comments are closed.