Mali: cinq soldats maliens tués dans une nouvelle attaque contre l’armée

13
Mali: les jihadistes mettent à rude épreuve les militaires au nord et au centre
(Illustration) Militaires maliens à l'entraînement. © US Air Force photo: Master Sgt. Ken Bergmann

Bamako, – Cinq soldats maliens ont été tués samedi et huit blessés dans l’attaque d’un camp militaire dans le nord du Mali qui connaît une recrudescence des violences, dénoncée par cinq pays du Sahel qui pressent l’ONU de créer une nouvelle force antijihadistes dans la région.

Les forces armées maliennes “déplorent cinq morts, huit blessés et neuf véhicules perdus” après l’attaque à Bintagoungou (nord), “ce samedi aux environs de 05 heures du matin”, a précisé l’armée dans un communiqué.

La localité de Bintagoungou est située à environ 80 km à l’ouest de Tombouctou, une des plus grandes villes du nord du Mali.

Cette attaque n’a pas été revendiquée dans l’immédiat samedi.

Plus tôt dans la journée, des sources locales l’avaient attribuée à des jihadistes, indiquant également à l’AFP que deux soldats avaient été tués et que plusieurs étaient portés disparus après cet assaut.

De son côté, l’armée malienne a affirmé, sans plus de détails, que l’attaque a été menée “par des bandits pour le moment non identifiés”, selon le communiqué. “Les blessés ont été transportés à Tombouctou grâce à l’appui de nos partenaires”, la force française antiterroriste au Sahel Barkhane, et la Mission de l’ONU au Mali (Minusma).

La Minusma a évoqué sur son compte Twitter une “attaque meurtrière” contre l’armée malienne, sans donner de bilan, et précisé avoir envoyé un hélicoptèren pour l’évacuation des blessés. “Le magasin de munitions du camp a été incendié. Huit véhicules de l’armée ont été brûlés” et des militaires sont “portés disparus” après l’attaque, a affirmé à l’AFP un élu local.

L’attaque du camp militaire de Bintagoungou survient après la mort jeudi d’un soldat malien dans l’explosion d’une mine posée par des jihadistes près d’Asongo, dans la région de Gao, également dans le nord, selon le ministère
malien de la Défense et des élus locaux. Dans une attaque distincte le même jour, des jihadistes ont incendié des postes de douane et de gendarmerie à Hombori, dans la même région, selon le ministère.- Pour une force antijihadistes au Sahel –

Le ministre malien des Affaires étrangères, Abdoulaye Diop, au nom des pays du G5 Sahel, a pressé vendredi le Conseil de sécurité de l’ONU d’adopter rapidement une résolution soutenant la création d’une force africaine
antijihadistes dans le Sahel.

Le Mali, qui préside actuellement le G5 Sahel, est membre de cette organisation avec la Mauritanie, le Niger, le Tchad et le Burkina Faso. Ces pays ont accepté en mars de constituer cette force antijihadistes de 5.000
hommes. Mais les discussions sur un projet de résolution français appuyant cette force politiquement et financièrement piétinent en raison notamment des réticences des Etats-Unis. Samedi, plusieurs milliers de personnes ont par ailleurs marché dans la capitale Bamako contre un référendum sur un projet de révision de la Constitution prévu le 9 juillet, à l’appel de l’opposition et de la société civile.
Les organisateurs de cette manifestation ont critiqué la tenue de ce référendum, arguant notamment de l’insécurité dans le nord du Mali.
“Comment peut-on organiser un référendum au moment où une partie du territoire est occupée ?”, a lancé Oumar Diallo, un responsable de la société civile, faisant allusion à des zones du nord et du centre du pays victimes
d’attaques jihadistes et où la présence de l’Etat malien est faible.
Le précédent scrutin au Mali, les élections municipales, avait dû être reporté à plusieurs reprises pour finalement se tenir en novembre 2016 sur une partie seulement du territoire en raison des violences dans le pays, en particulier dans le Nord.Le nord du Mali était tombé en mars-avril 2012 sous la coupe de groupes jihadistes liés à Al-Qaïda. Les jihadistes ont été en grande partie chassés de cette région par une intervention militaire internationale, lancée en janvier 2013 à l’initiative de la France, et qui se poursuit actuellement. Mais des zones entières échappent au contrôle des forces maliennes et étrangères, régulièrement visées par des attaques meurtrières, malgré la signature en mai-juin 2015 d’un accord de paix, censé isoler définitivement les jihadistes et dont l’application accumule les retards. Longtemps concentrées dans le Nord, les attaques se sont étendues depuis 2015 vers le Centre, puis le Sud.

PARTAGER

13 COMMENTAIRES

  1. Que leur âme se repose en paix, mais sincèrement je suis très déçu de nos hauts gradés des corps militaires, je me réfère sur l’image photo de nos soldats qui s’entraînent devant et à la vue des civils, des enfants mineurs et autres, il est qu’on passe aux choses sérieuses .

  2. Abdoulaye DIOP est un gamin qui ne connaît rien de la Géostratégie. Ni la MINUSMA, ni BARKHANE ne pourront empêchés les attaques en recrudescence sur nos forces armées et les civils. C’est un devoir régalien pour le Mali d’armer ses forces pour protéger sa population et défendre l’intégrité de son territoire. Est-ce que ce gamin de DIOP a compris cela jusque là ? Prenez un effectif de 5 millions pour la MINUSMA et 5 millions pour BARKHANE, avec les moyens qu’il faut, le résultat serait le même. Bande d’ignorants

  3. Trop de pertes en vie humaine, à quand la fin? Allons nous continuer à être indifférents? A nier nos faiblesses? Vers où se dirige – t-on ?

  4. Condoléances aux familles des disparus, et prompt rétablissement aux blessés

    Mais ceci dit, 5 Morts plus 8 blessés, et COMME TOUJOURS………….0 victime et 0 prisonnier chez les assaillants!

    Et COMME TOUJOURS également……….9 véhicules “perdus” (traduisez: volés par les assaillants!)

    Et COMME TOUJOURS enfin, ce carnage n’a pas eu lieu au cours d’une bataille sur un théâtre d’opératon, mais dans banalement UN CAMP MILITAIRE de notre propre armée!!!

    Et après cette MULTI-ENIEME défaite contre l’ennemi djihadiste (en moyenne, (UNE par semaine depuis déjà des lustres et des lustres!), j’entends encore nos Dignes-fils-de-Soundiata-crétins-de-service se dresser sur leurs ergots pour prétendre “fièrement” n’avoir besoin D’AUCUNE FORCE ETRANGERE pour lutter contre le terrorisme!!!!

    Notre armée est à ce point sous-équipée et surtout sous-formée, qu’elle n’est même pas de taille à sécuriser……….SES PROPRES CAMPS!!!! (Que dire donc de sa “capacité” à sécuriser le TERRITOIRE?!)

    Face à cette armée d’opérette, on peut hélas comprendre pourquoi tous nos pays voisins s’inquiètent, je cite, “du danger que représente le Mali”, et on peut tout aussi comprendre pourquoi la France, 1ere cible des djihadistes, tient à s’occuper ELLE-MEME du nettoyage de ce nid à terroristes que constitue le nord de notre pays!

    Quand je pense que dans ses discours de campagne, le bouffon-acheteur-de-Boeing promettait la main sur le coeur “une refonte totale de nos armées”, je le cite…. Et qu’à peine assis sur le trône, l’imbécile s’est aussitôt empressé de lancer le faux marché Kagnassy dit “de défense”, et de rendre son fiston Karim multi-milliardaire tout en laissant nos soldats entièrement démunis….

    C’est à vomir!

    Et dire enfin que c’est encore ce même bon à rien criminel qui prétend maintenant se tailler sur mesure une constitution (LA NOTRE!!!!!!!)

    N’importe où ailleurs qu’au Mali, ce minable de Zonkeba aurait été jeté dehors par la population dès les premiers mois de son quinquennat de la honte!!!…

  5. Pour ceux qui doutent que le Mali est loin d’avoir recouvré l’intégrité de son territoire, lisez cet article! Encore dommage pour la Cour constitutionnelle que l’Histoire jugera sans doute!

  6. Au lieu de se préoccupé des vrais problèmes du pays, nos pseudonyme démocrates songent plutôt à nous imposer une réforme constitutionnelle de façade digne des regîmes réactionnaires qu’admirerait notre LADJI national

  7. Mali sorassiw bè ou yêrê kè tchiè yé ni bè ko alissa; Toujours le même scénario d’attaque et aux mêmes heures: 4 heures du matin, 5 heures du matin. Hé on dirait qu’ils n’ont pas de doigt pour appuyer sur la gâchette. La honte n’est plus rien pour nous maintenant. Nous en sommes vacciner contre.

    • Ttu as out a fait raison car quand on a un leader comme IBK qui n’a pas honte et qui ne sait meme pas c’est quoi la honte alors nous allons avoir des victoires de ce genre des Jihadistes, qu”Allah sauve le Mali!

      • Salut King ,”Dieu sauve le Mali ” j’ignore s’il peut faire quelque chose pour vous !
        l’armée malienne est en dessous de tout ,et sans l’aide de Barkane ,IBK aurait déjà rejoint ATT au Sénégal .Les soldats maliens préférent dormir à l’ombre plutot que dee monter la garde dans leur camp ;on ne peut rien faire contre çà,et puis de leur donner un armement correct et moderne ne sert à rien s’ils ne savent pas s’en servir, c’est pas perdu pour tout le monde puisque les djihadistes savent trés bien s’en servir !

        • Salut foudkg. Dieu peut nous debarasser d’IBK cas-meme, ce sera le meilleur cadeau pour nous car le gars est sans dignite et sans honneur!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here