Autonomie de Kidal : le collectif pour la défense de la République s’oppose

0
Autonomie de Kidal
le collectif pour la défense de la République

Le collectif pour la Défense de la République a organisé le lundi 5 mai 2014, au carrefour des jeunes, un point de presse sur la position incomprise du gouvernement concernant la situation de Kidal. Le collectif a annoncé l’organisation d’une marche pour désavouer le MNLA.

 

 

L’objectif de ce point de presse du Collectif pour la Défense de la République était d’informer l’opinion nationale et internationale sur l’organisation d’une grande marche pour désavouer le MNLA qui a défié le gouvernement à travers son communiqué datant du 24 avril 2014.

 

 

Le collectif est composé des Sofa de la République, du mouvement Vert-Jaune-rouge, du réseau Handi-action, du syndicat des ouvriers, de Stand-Up For Mali,. Les organisateurs ont fait savoir que  la marche aura lieu le vendredi 8 mai 2014 à 8 heures précises. Elle débutera au niveau de la place de liberté pour s’achever à la place l’indépendance. Selon le conférencier Mohamed Bathily dit Rass Bath, le Mnla a déclaré dans son communiqué qu’il ne désarmera pas sans obtenir le statut politique et juridique.

 

 

Pour le conférencier cela sous entend pour le peuple malien, l’obtention d’une forme juridique qui va à l’encontre des fondamentaux tels que  les principes d’égalité de toutes les régions du Mali en droit et en devoir. « Etant attaché aux principes de l’unicité, de la laïcité nous avons l’obligation de soutenir le gouvernement et de lui rappeler d’agir conformément à la volonté du peuple malien.», a-t-il précisé. Plus loin, il dira que Kidal est une région du Mali tout comme Kayes qui contribue à travers ses impôts au développement du pays et qui en retour doit bénéficier au même titre que kayes  du bien fait de la protection de l’Etat.

 

 

Avant d’ajouter qu’aucune région ne doit être privilégiée par rapport à d’autres sous prétexte d’avoir pris les armes. «Ceux-là qui ne veulent pas comprendre cela et qui veulent exercer une pression sur le gouvernement du Mali pensant qu’il n’est pas soutenu, nous sortons pour leur prouver que le peuple malien n’a pas élu un homme à cause du thé, des pagnes… mais a élu un projet de société et un programme de société », a souligné le conférencier.

 

 

Pour conclure, il dira que la communauté internationale se détrompe parce que le gouvernement malien est l’émanation et à le quitus du peuple malien, tant qu’il s’agit de défendre l’intégrité, l’unicité du territoire et l’égalité de toutes les régions du Mali.

                                                                                    Ousmane Baba Dramé

PARTAGER