Autorités intérimaires : Chacun y trouve son compte

7
Koulouba : Le Président de la République rencontre les leaders de la CMA et de la Plateforme (samedi, le 27 février 2016)

Une “entente” a été trouvée entre le gouvernement et les groupes armés sur la mise en place des autorités intérimaires. Cette “entente”, qui n’est qu’une autre version de la convention subsidiaire signée quelques mois plutôt par les mêmes parties, met les mouvements armés au centre de la gestion des collectivités des cinq régions septentrionales du Mali.

Pour certains responsables de la CMA, qui nourrissent toujours une envie indépendantiste, les autorités intérimaires sont une “une manière forte” pour eux de participer à la gestion des affaires des localités comme Tombouctou et Gao contrôlés par l’Etat.

Du côté du gouvernement, on se rabat plutôt sur le neuvième point de l'”Entente”. Il évoque le calendrier de mise en place des autorités intérimaires. Ainsi dès le 15 juillet, l’administration de l’État sera de retour dans toutes les collectivités des régions du nord. Particulièrement à Kidal où l’État rêve tant de remettre le pied après la crise de 2012 et les événements de mai 2014. Il y aura également un représentant de l’État dans l’Adrar des Ifoghas, à l’instar des autres régions.

Suivront ensuite le redéploiement des services techniques de la santé, de la justice, de l’énergie, de l’eau. Mais pas de forces armées naturellement. Celles-ci attendront le processus de mise en oeuvre de l’accord.

Aboubacar DICKO
Aboubacar DICKO

Nous n’allons pas évoquer les postes juteux que proposent les autorités intérimaires aux groupes armés. Enfin, ce n’est pas anodin s’ils avaient fait de leur mise en place une condition pour continuer à œuvrer à l’application de l’accord de paix.

Du côté du citoyen lambda, que de la frustration. On a, une nouvelle fois, donné l’impression qu’il faut se promener avec une Kalach dans un grand boubou pour avoir du mérite.
Le deal est fait !

Aboubacar DICKO/maliweb.net

PARTAGER

7 COMMENTAIRES

  1. En tout cas si le redéploiement des représentants de l’Etat n’est pas accompagné de la sécurité bonjour les dégâts. les groupes armés ne reconnaitront jamais ces autorités fussent-elles représentants de l’Etat. un beau jour ils seront tout bonnement assassinés à l’image du désastre de Kidal le 24 mai.
    Quand est-il pour le processus de cantonnement des groupes armés.
    Dans la tête des responsables de ces groupes armés, la cause est déjà entendue. Ils ont leur territoire, ils ont leur force armée et maintenant ils ont leur administration. quelle naïveté de la part de nos gouvernants.

  2. Etat naïf du Mali de IBK. Qui assurera la sécurité des représentants du Mali. Tout le monde sait que les rebelles de la CMA ne peuvent rien contre Iyad Ag Ahly. Alors, gare au Monsieur qui ira à l’Adrar des Ifhogas au nom de IBK car tout le monde saura ce qui l’attend. De la même manière que ceux qui iront à Kidal comme ça. Ils seront la risée de la population; ils seront provoqués par la population sous l’injonction des criminels de la CMA en cachette et ils seront obligatoirement cantonnés en un lieu précis pour ceux qui auront la chance. Gouverner, c’est prévoir et c’est agir.

  3. Si monsieur ABOUBAKAR DICKO l'auteur de cet article a l'impression que pour avoir du mérite il faut se promener avec une calach,q****.Les compromissions faites par le gouvernement malien sont uniquement pour que le pays aient la paix.Nous avons confiance à l'Etat malien pour la suite du processus de paix.

  4. RAISON de sécurité les syndicats national ne devront pas accepter d’envoyer les services techniques à KIDAL sans forces armées et des sécurités nationale personne ne confiance les kidalois ils ne sont pas de paroles 😀 😀 😀 😀

  5. “Nous n’allons pas évoquer les postes juteux que proposent les autorités intérimaires aux groupes armés.” Quel postes juteux encore doit chercher si l’on a honte apres avoir envoyes des centaines de milliers de nos citoyens a la mort et famine et dans la desolation la plus absolue…. les gens de la CMA vont mal mourir eux tous pour leurs crimes contre les innocents populations…le gouvernement peut leur donner tout ce qu’ils veulent comme pourvoir et privilige, mais helas Allah va toujours prendre sa retribution un jour sur les malfaiteurs!

  6. Tout le monde sauf les populations des cinq régions du qui se voient imposés ses propres bourreaux aux nom d’une reconciliation qui, plus que la guerre les tue. :whew: :whew: Les populations du Nord doivent une fois encore payer le prix du confort du fauteuil de KOULOUBA. Leurs elus seraient moins efficaces que les bourreaux pour les gouverner ! ❗ ❗ ❗ ❗ ❗

    • S’ils avaient honte ils auraient demande un PARDON a ces populations et se mettre au travail pour remedier le mal qu’ils deverse sur elles depuis 2012. Mais helas, ils veulent toujours plus d’argent et le pouvoir a travers le chantage et autres cirques politique.

Comments are closed.