Aux combattants maliens sur le front au nord

0
1

Ô vous mes frères d’armes

Dans ce désert assoiffant et terrible,

Vous qui aviez laissé la vie à Ménaka, à Aguelhok…,

Continuez à défendre le Mali ,

Notre patrie, notre dignité, notre seul espoir.

Dissipez la peur, armez-vous, prenez courage,

Car la patrie est en danger,

Et c’est notre dignité qu’on nous veut prendre,

Pour diviser notre terre, nos frères indivisibles.

 

La force militaire, chose trop nécessaire,

Contre des traitres qui n’entendent point nos soupirs,

L’heure est venue de les réduire en cendre,

Aucun lopin de terre ne sera cédé

A ces traitres, poltrons et infidèles,

Et nous sommes résolus tous de mourir s’il le faut.

Ô ! Vous mes frères d’armes

Dans ce désert violent, Vous qui aviez laissé la vie à Ménaka, à Aguelhok…,

Recevez mes louanges, réanimez votre courage,

Témoignez votre patriotisme, repoussez les assaillants.

Prouvez aux traitres et au monde entier,

Qu’il existe Un Peuple Malien capable de se défendre,

Et ce sont Vous, braves hommes qui détiennent le flambeau.

 

Continuez donc à le défendre jusqu’à la dernière goûte de sang,

Puisque l’ennemi a découvert son front,

Et nous sommes débout sur les remparts,

Rehaussez notre drapeau partout sur le territoire, à Ménaka, Aguelhok.., partout !

 

Vive l’Armée Malienne !

Vive la République du Mali !

 

Brahim Diamouténé

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.