Aziz Diallo face à la presse : «La France doit accompagner le peuple malien et non un groupuscule qui cherche à diviser notre pays pour des intérêts personnels»

74
Mali: lancement du premier projet de développement pour le nord
Le premier projet de développement depuis la signature de l’accord de paix est consacré à la région de Kidal.
REUTERS

Le Réseau d’appui pour une meilleure gouvernance au Mali (RAMGMA) a organisé le jeudi 29 octobre 2015 une conférence de presse à son siège à Boulkassoumbougou.

Le Réseau d’appui pour une meilleure gouvernance au Mali (RAMGMA) est une organisation de la société civile ayant pour objectif d’interpeller, de dénoncer, critiquer et proposer des solutions concrètes à toutes situations qui se présentent dans notre pays.

Les responsables du réseau ont profité de cette conférence de presse pour se prononcer sur la visite d’Etat du président de la République en France, du 20 au 24 octobre 2015. Selon le conférencier, Aziz Diallo, la visite  d’Etat d’IBK en France était opportune car elle a permis de démontrer au peuple français que non seulement le Mali est une grande nation, mais aussi qu’elle aspire à une paix durable.

Il a aussi souligné que la France est une nation de démocratie, laquelle lui a favorisé la compétition politique. Par conséquent, déclare-t-il, elle devrait respecter la volonté du peuple malien. «Aujourd’hui la France doit accompagner le peuple malien, et non un groupuscule qui cherche à diviser notre pays pour des intérêts personnels», a- t-il lancé.

«Le Mali et la France doivent se donner la main pour lutter contre le terrorisme et les preneurs d’otages», a-t-il suggéré avant d’exhorter le gouvernent à une gestion efficiente de  la somme de près de 2000 milliards de franc CFA promis au Mali lors de la conférence internationale pour la relance économique et le développement du Mali.

Cependant, le conférencier s’est abstenu de réagir aux propos du président de la République qualifiant Tiébilé Dramé de «petit monsieur». «Le réseau prend acte», a-t- il fait savoir.

Arouna Traoré

 

 

PARTAGER

74 COMMENTAIRES

  1. Je suis désolé du comportement d’aliéné de mon frère Aziz . Mon frère il y a mille façons de se faire valoir que nous étaler votre éloge de la France . Les concepts de pitié , de solidarité , d’amitié entre les Etats sont creux . La France a ses pauvres , ses mendiants , ses malades et il faut être Aziz pour croire à la clémence de la France pour les ex-colonisés . La France défend ses intérêts au Mali . La nature de nos relation dépend de ce que nous pouvons apporter aux Français dans un monde où la convoitise des ressources naturelles d’Afrique oppose toutes les puissances .

    • C est ce qui arrive quand ton salaire vient de la France. Il est directeur general de canal+

  2. Ce reseau est comme les milliers truuffes de jeunes au coeur pourri incapable d’aller a l essentiel et se positionner sur des princpes et des valeurs democratiques.Dire q ils prennent acte est deja honteux.Si a ce stade on est incapable de prendre position sur des qstions de principes et de valeur j m demande si c est pas un reseau de yoyos voulant juste se faire voir.
    Dommage pour le pays avc ces jeunes sans aucun repere moral qui puisse etre le socle de leur participation a la vie active.Encore un reseau d amuseurs

  3. Tous les maliens doivent travailler pour le bien être collectif car nous avons un compte à rendre aux génération futuress 😆 😆 😆

  4. Parlons de développement comme le fait Aziz, c’est de ça on peut profiter sinon palabre la il n’y a rien de bon dans ça.

  5. Travailler pour l’intérêt supérieur de la nation,c’est de ça notre pays a besoin pour développement. 👿 👿 👿

  6. CMA,opposition, majorité présidentiel on a qu’un seul Mali donc faisons attention à nos actions.

  7. Quand le pays est attaqué avant de te demander quel est ton parti tu subis d’abord des dommages qui ne pourront plus être réparé donc unisson-nous pour la Maliba

  8. Si tous les maliens se donnent les mains,moi je suis certain que nous ferons des progrès exceptionnel,et ce dans tous les domaines 😥 😥 😛 😛 😛 😛

  9. Les intérêts personnels ne sont rien à côté de l’intérêt collectif.Alors faisons attention à nos actes. 🙁 🙁 🙁

  10. Plantons les bases de le réconciliation et du développement. L’occident viendra en dernier recours.

  11. Effectivement,tous les Maliens doivent se donner la main quand il s’agit de l’intérêt du pays. 😉 😉 😉

  12. Si tous les Maliens pouvaient comprendre et agir comme Aziz Diallo le pays ne respirerait que le vent de la paix et du développement. 😥 😥 😥

  13. Ce sont de bonnes suggestions mais notre problème on peut le régler sans la France.

  14. Le groupuscule ne lutte vraiment que pour son intérêt personnel.Mais notre pays n’a pas besoin de querelle fratricide mais plutôt de l’union sacrée autour de la république. 🙁 🙁 🙁 🙁

  15. Aziz tu es un digne fils du Mali car c’est des hommes comme toi que la société civile a besoin 😉 😉 😉 😉 😉 😉 😉 😉 😉 😉

  16. Il est bon d’interpeller la France mais nous même devons être unis pour montrer aux yeux des rebelles que d’une manière où d’une autre ils doivent respecter leur engagement sinon le peuple agira.

  17. Certes,la France doit accompagner le Mali dans son projet de développement.Mais nous devons d’abord nous entendre en interne avant d’attendre l’aide extérieure.Donc le groupuscule doit arrêter ses comportements du genre à faire douter de la crédibilité de notre pays.

  18. La France a posé des actions au Mali mais beaucoup reste à faire.

  19. Quelqu’un a dit une fois que l’ONU n’a jamais réglé de conflit et à y voir de près il n’a pas tord alors IBK prends tes responsabilités!

  20. On connaît tous les intentions de la CMA mais on les tient à l’oeil.

  21. En tout cas on compte sur la France pour nous aider à sortir de cette impasse. Que la France contraigne les rebelles à respecter l’accord de paix

  22. Ce groupuscule n’aura jamais d’oreille attentive au niveau de la France car tout le monde connait leur intention. 😀 😀 😀

  23. La France et le Mali ont toujours entretenu de bons rapports en terme de coopération et le Président IBK a toujours entretenu ces relations pour le bien de la population malienne. 😆 😆 😆

  24. Le peuple malien espère un lendemain meilleur avec son partenaire traditionnel basé sur le jeu d’intérêt
    Tout le monde y gagnera

  25. Il est bon que la France accompagne les maliens mais nous devons être unis nous même d’abord. Ce problème nous concerne d’abord les autres seront obligés de nous suivre sur la route de la paix

  26. Sans accord par d’aide de la France
    ces terroristes ne s’enrichiront pas avec ces aides

  27. La France doit effectivement accompagner le Mali dans tous ses projet de développement 😆 😆 😆 😆

  28. L’intervention militaire de la France est toujours la bienvenue si seulement si la diplomatie échoue

  29. “La visite d’Etat d’IBK en France était opportune car elle a permis de démontrer au peuple français que non seulement le Mali est une grande nation, mais aussi qu’elle aspire à une paix durable”. C’est ce genre de paroles que quelqu’un qui aime son pays doit dire

  30. Il y a au moins des gens encore sensés dans ce pays. Belle initiative Aziz.

  31. La France a beaucoup pour cette crise tant militaire que financier
    elle ne nous abandonnera jamais

  32. Depuis l’éclatement de cette crise, elle a été étudié sous toutes ses racines afin d’être traitée efficacement
    le gouvernement s’y attèle

  33. Rein n’est à négliger pour la réconciliation surtout depuis l’atelier de 2012 et IBK est prêt à tous les défis

  34. Les bailleurs de fond et les partenaires privés se sont tous saisis des accords
    Donc les aides octroyées à ce effet seront investies avec rigueur, aussi avec le concours ou l’appui de la société civile

  35. Ces terroristes seront surpris de la fin de cette crise car la France y joue un très grand rôle
    Et ça ne saurait tardé chers et vaillants fils du MALIBA

  36. Tous derrière IBK le Mali n’aura aucun problème
    😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀

  37. Personne ne profitera de cette crise car tout est peaufiné avec diplomatie de HOLLANDE + IBK pour un dénouement parfait

  38. Pour aborder les dossiers qui fâchent, les deux camarades de l’IS (IBK et HOLLAND)trouveront les mots justes pour éviter qu’ils ne viennent gâcher les retrouvailles.
    Sachez que pour la paix au mali IBK et HOLLAND travaillent pour cette bonne cause
    💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡

    • IBK est diplomatique laissons le diriger et regardons ses prouesses
      💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡

  39. Il nous faut de nouvelles reformes pour ne retomber dans les erreurs du passé car les politiques étaient tellement focalisés sur les capacités de la démocraties et de la gouvernance malienne qu’ils n’ont pu anticiper la crise de 2012.
    Et voilà IBK en a hérité ainsi il tente avec beaucoup de maturité et de diplomatie pour une sortie définitive de cette crise qui en a trop duré

  40. La place de l’élevage dans l’économie et la société, la réforme foncière sont aussi des enjeux cruciaux évoqués.
    Cette crise a beaucoup points à résoudre sauf une diplomatie effective de notre colonisateur

  41. Enfin le 3ème point de la visite:
    Autre point de contentieux entre la France et le Mali, la question migratoire. Au plus fort de sa politique de chiffre en matière de reconduites à la frontière, Nicolas Sarkozy a exercé de très fortes pressions sur le gouvernement du président Amadou Toumani Touré (ATT) pour obtenir la signature du fameux « accord de gestion concertée des flux migratoires ». Le ministre de l’Immigration et de l’identité nationale Eric Besson puis son successeur Brice Hortefeux se sont alors rendus à Bamako plusieurs fois en vain dans l’espoir de décrocher la signature du gouvernement malien.
    💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡

    • Et d’apprès mes recherches:
      Depuis l’arrivée de Hollande et l’abandon de la politique du chiffre, ce dossier n’est plus prioritaire dans les discussions franco-maliennes. Pour le Mali, l’émigration vers la France reste cependant un enjeu politique et économique
      💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡

    • Selon une étude de la Banque africaine de développement (BAD), la diaspora malienne en France transfère chaque année au moins 50 millions d’euros, soit beaucoup plus que l’aide publique au développement (APD) accordée par Paris. Les immigrés maliens sont même les premiers « investisseurs » dans la région de Kayes, dans le sud malien. Preuve de l’importance de cette diaspora, le président IBK a prévu de rencontrer samedi ses compatriotes
      💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡

  42. Le problème du « Nord du Nord » et celui de la place de l’Islam dans le champ politique malien restent entiers,
    Les champs sont vastes au vue de tous ces aspects

  43. En étayant le 2ème sujet de la visite d’état(L’affaire Michel Tomi)je peux affirmer que :
    Michel Tomi, soit directement abordée dans les discussions entre IBK et son hôte, au nom de la séparation des pouvoirs. Toutefois, l’ombre de ce dossier judiciaire planera incontestablement sur le séjour du chef de l’Etat malien en France. Les juges en charge de l’enquête ont, rappelle-t-on, mis en examen Tomi pour corruption d’agent public étranger
    💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡

    • je soutiens Adonis en ajoutant que:
      l’homme d’affaires, qui a fait fortune dans les jeux et le transport aérien au Mali et dans d’autres pays africains, n’a pas accordé ses largesses au président Malien en échange des passe-droits. Les juges enquêtent également sur le rôle joué par Tomi dans l’acquisition du nouvel avion du président malien. Autant on admet à Bamako l’’indépendance de la justice, autant on soupçonne l’Exécutif français d’avoir « fuité » les développements de l’enquête dans la presse pour faire pression sur IBK.
      💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡

    • l’affaire Tomi a créé une gêne entre IBK et Hollande.
      Et comme IBK n’est pas hypopcrite sa viste d’état en france était pour régler tous ces dilèmes
      💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡

  44. c’est un dialogue direct et libre entre chercheurs et acteurs du soutien au Mali, militaires ou civils, diplomates ou praticiens du développement, en vue de l’examen en commun des grands axes et des différentes composantes politiques, sociales et économiques de la crise, sans omettre dans celle-ci l’impact de l’aide extérieure.
    La France joue réellement son rôle mais le dénouement d’une crise est difficile

  45. Quel pourrait-être l’apport de la recherche européenne, et spécifiquement française, à une analyse de la crise au Mali, dans une perspective de sortie de crise évitant les erreurs du passé ? C’est la question que s’est posée dès les premiers mois de l’opération Serval en 2013

  46. Quoi craindre si tout est défini dans les accords qui nous lient.
    ces terroristes seront mis en état de nuire

  47. La politique étrangère est l’action menée par un État en vue d’établir des relations diverses avec d’autres États, de coopération internationale, commerciales, …
    La France n’a abandonnera son fils dans les mains de ses terroristes qui sont nos ennemis communs

  48. Pour la résolution du conflit au nord nous comptons sur la démocratie française.
    La France a un devoir envers le Mali

  49. Cher Aziz Diallo sachez bien que la visite d’état était aussi une visite pour mettre en lumière sur 3 sujets qui fâchent:
    1- La question de la situation actuelle au nord Mali
    2- L’affaire Michel Tomi
    3- L’ accord de gestion concertée des flux migratoires

    Tout cela contribue à la paix au Mali.si tous n’est pas mis en lumière a paix ne peut revenir

    • je suis d’accord avec Bebal car le 1er sujet se portait sur l’Opération Serval avaient « sanctuarisé » Kidal, permettant au Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), totalement défait par leurs ex-alliés islamistes, de revenir dans le jeu militaire. A Bamako, la pilule a eu du mal à passer. Ce dossier avait, on s’en souvient, entrainé une passe d’arme entre le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian et le président IBK .
      💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡

    • La situation a certes évolué depuis cette empoignade verbale entre
      Et pour parachever le 1er sujet :
      le président malien et le ministre français de la défense. Entre temps, un accord de paix a été signé en février dernier à Alger entre l’Etat malien et des groupes armés puis complété le 20 juin par l’adhésion de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) qui inclut notamment le MNLA et le Haut conseil pour l’unité de l’Azawad (HCUA). En dépit de ces avancées, Kidal reste une « zone grise » où l’administration et l’armée maliennes n’ont toujours pas de présence effective. Signe de cette spécificité par rapport au reste du territoire national, la rentrée scolaire prévue le 19 octobre n’a pas eu lieu à Kidal. Dans l’euphorie de la visite d’Etat, Hollande et IBK devraient esquisser des pistes de solution pour Kidal.
      💡 💡 💡 💡 💡

  50. Sachez Mr.Aziz Diallo que depuis la crise sécuritaire de 2012, et son éclatement, l’armée nationale n’a plus eu droit de cité dans cette région du nord du Mali, chassée par les mouvements rebelles touaregs. Depuis, le Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), aidé par les forces djihadistes, contrôle la zone. L’armée française qui avait suscité l’espoir en engageant la reconquête des régions de Gao et Tombouctou a arrêté son opération Serval à la lisière de la ville « sans la moindre justification ni des autorités françaises ni des autorités maliennes », comme le regrette Amadou Djikoroni, un sexagénaire habitant Kidal. Conséquence, les djihadistes sont toujours présents dans la région. L’armée française et les forces de la Mission des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma) sont accusées par une partie des Maliens de ménager la rébellion du MNLA. La visite d’IBK en France apportera probablement des éclairages sur ce dossier.
    💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡

  51. Mr.Aziz Diallo sachez que pour la reconstruction des régions nords du Mali ,L’aide au développement de la France envers le Mali s’est élevé à plus d’1,5 milliard d’euros. Premier partenaire extérieur du Mali, la France envisage d’y engager 300 millions d’euros supplémentaires en prêts et en dons pour divers projets liés aux infrastructures d’ici 2018
    💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡

  52. Au-delà des questions politiques et institutionnelles (avec notamment la création d’assemblées régionales) qu’il se propose de régler, l’accord d’Alger a besoin de financement pour être mis en œuvre. L’Etat malien n’en a pas les moyens. IBK va donc multiplier les contacts avec les opérateurs économiques français, afin de permettre la construction de routes, adductions d’eau, centres de santé et d’écoles au nord du Mali prévue dans l’accord d’Alger.
    💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡

  53. L’enjeu de cette visite est d’accélérer la reconstruction du Mali et la sécurisation du nord du pays, notamment dans la région de Kidal.
    Alors Mr.Aziz Diallo N’allons pas vite en besognes et regardons le boulot qu’effectuera IBK et la France.
    💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡

  54. Même si la france est opportuniste elle regorge d’énorme potentialité et oeuvre pour le bien du mali.
    la france fait son boulot
    🙄 🙄 🙄 🙄 🙄

  55. La France se nomme diversité.
    Et la france a de grand dessein pour le mali
    :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  56. La France ne peut être la France sans la grandeur.
    La france veut un Mali grand et independant
    💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡

  57. sachez bien que la france se préoccupe du mali autant que le Mali lui même
    😛 😛 😛 😛 😛 😛 😛

  58. IBK mettra en œuvre seulement les accords militaires et financières signés avec la France

  59. La France ne sait jamais insurger dans les affaires internes du Mali Mr DIALLO
    Si vous ne l’appréciez pas pourquoi attendre son aide alors

  60. Il n’y a pas de doute que les fonds ne soient pas bien gérer
    Mr DIALLO ,IBK a toujours associé la société civile à sa gestion des affaires de l’état

Comments are closed.