Le bilan s’alourdit à Gao: Deux morts, douze blessés dont deux graves

9
Le bilan s'alourdit à Gao: Deux morts, douze blessés dont deux graves
Une marche contre la mise en place des autorités intérimaires en juillet 2016

De sources hospitalières, le bilan de la marche contre les autorités intérimaires s’est alourdi.

“Au moins deux personnes ont été tuées et douze autres blessés dont deux graves”, a appris maliweb auprès de sources hospitalières. Les mêmes sources précisent que la plupart des victimes ont été “touchées par balles”.
Ceoendant du côté des manifestants, on indique la mort de  quatre personnes.

Plusieurs jeunes ont battu le pavé, mardi 12 juillet à Gao, pour protester contre la mise en place des autorités intérimaires dans la ville. Les forces de l’ordre sont intervenues pour “réprimer” la marche.

Selon des élus de la ville, la marche n’avait pas été autorisée. “Le premier adjoint au maire est même passé sur certaines radios pour informer de ce manque d’autorisation”, explique notre source sous couvert de l’anonymat.

Actuellement, une vive tension règne encore dans la ville. Les jeunes menacent même d’aller “incendier le domicile de certaines autorités de la ville”.

Abounacar DICKO/maliweb.net

PARTAGER

9 COMMENTAIRES

  1. Il faut que les jeunes de Gao se ressaisissent et arrêtent de se faire manipuler par les politiciens qui n'ont rien à foutre de leur conditions de vie.Faire une marche contre la mise en place des autorités intérimaires pourquoi?La jeunesse de Gao n'a pas de motif pour obstruer le processus de paix dans notre pays.C'est l'opposition malienne qui les instrumentalise et les fait faire ce qu'elle n'ose pas faire elle même.Les deux personnes qui sont mortes sont elles des parentes des membres de l'opposition?L'opposition malienne n'a rien à faire avec la vie des jeunes.Tout ce qu'elle veut c'est pérenniser leur poste dans ces régions.Il faut que les jeunes ouvrent les yeux.

  2. “Nos enfants ne doivent pas devenir les victimes innocentes de notre passivité présente”.

  3. Toute mes condolenaces a la jeunesse et popualtion de Gao.
    “Nteroun nteroun fanga bin nteroun ka djoguin soo; nteroun,nteroun nteroun Mali jama fanga bin nteroun ka djiguin soo” Je pensais que la prochaine rebellion serait dans 5 ou 10 ans… huuum huuum non. Je pense que ca va etre plutot.
    Bien sur que “excede, meme la chevre fini par mordre” ”
    LA REBELLION POPULAIRE CONTRE LE DIKTAT D’UNE MINORITE. Du jamais vu ailleurs qu’au Mali..

  4. 1. L’état n’a pas le droit d’imposer à un peuple mais de composé avec ce dernier.
    2. Le Mali est un pays de droit et le peuple à le droit de manifester son désaccord avec le gouvernement en toute sécurité.
    3. L’armée doit rester républicaine, sa préoccupation actuelle doit être les ennemis du peuple et non le peuple
    4. L’état doit en tirer toutes les conséquences de cette manifestation et prendre toutes ses responsabilités.

    Que Dieu bénisse le Mali

  5. nous avons dit et redit dans ce forum le postulat suivant:
    ” Meme si IBK touche même à l’Or , ça se transforme en Zinc”

  6. le destin d’un peuple doit être respecter,il ne doit pas être gérer par un accord sans la volonté de ce peuple,tout le problème de Nord Mali viens de la,l’accord imposé par la communauté dite internationale est une chose la volonté de peuple est une autre chose.

  7. La vaillante armée malienne qui tire à balles réelles sur des civils. Elle court devant les djihadistes et autres criminels, mais affronte vaillamment les civils de Gao. On peut dormir tranquille nos forces de défenses sont là pour nous protéger de nous même.

  8. Les forces de sécurité maliennes sont plus promptes à tirer sur des civils désarmés que de traquer les bandits qui tiennent les coui.lles des membres du gouvernement. Les habitants de Gao ont compris qu’il n’ y avait rien à voir attendre de ce gouvernement et de son président. Ce n’est pas par la bouche qu’on gouverne, mais par les actes. Le Trimballé n’a rien vu encore.

Comments are closed.