Camps de réfugiés maliens au Burkina Faso : Un abri pour des éléments du Mnla

9 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Incapable de résister à la force de frappe des Moudjahidines, le Mnla cherche désespérément un abri. Certains de ses éléments ont regagné, avec armes et bagages, des camps de réfugiés au Burkina Faso.

Après sa défaite sur le terrain, des éléments du Mouvement national de libération de l’Azawad (Mnla) se sont retranchés dans certains camps de réfugiés en Mauritanie, au Niger et au Burkina Faso. L’information a été confirmée par le Secrétaire général du Réseau paix et sécurité, Mme Fatoumata Maïga. «Il y a des combattants dans les camps du Mnla, ceux qui ont quitté le Mali après l’affrontement avec le Mujao. Il s’agit des jeunes très agités», a-t-elle déclaré à la faveur d’une conférence de presse animée, dimanche dernier au Centre Aoua Keita.

Ce qui vient corroborer la thèse selon laquelle, de nombreux combattants du Mnla n’ont pas trouvé mieux pour se mettre à l’abri de l’Armée malienne et des islamistes du Mujao que de se cacher dans les camps de réfugiés au Burkina Faso.

Face à cette situation, la vigilance doit être de mise du côté des autorités militaires pour que la sécurité soit renforcée à  Gossi et à Hombori, deux localités frontalières avec le Burkina Faso. La présence des éléments du défunt Mnla dans les camps de réfugiés interpelle la Communauté internationale pour qu’elle joue son rôle. Car, il est inacceptable d’héberger dans ces genres d’endroits, des bandits armés qui se cachent derrière l’ethnie pour commettre de pires atrocités sur d’innocentes populations. La question mérite d’être posée à la population, car par le passé, des anciens rebelles des années 90, ont utilisé les mêmes procédés, dans le nord pour attaquer les positions de l’Armée malienne, avant de se cacher dans le camp d’Essouk.

Jusqu’où iront donc les manœuvres dilatoires du Mnla qui n’a plus de légitimité que des propagandes et des intoxications via les médias internationaux. En tout état de cause, les agissements des éléments de ce mouvement  doivent être pris au sérieux.

Paul MAHAMANE

 
SOURCE:  du   8 jan 2013.    

9 Réactions à Camps de réfugiés maliens au Burkina Faso : Un abri pour des éléments du Mnla

  1. OUEDRAOGO

    Cher Paul MAHAMANE, si vous manquez d’inspiration, allez vous reposer. Le Mali a besoin d’informations utiles à la population, aux autorités et aux militaires. L’information que vous donnez ici, en plus d’être erronée, elle est totalement inutile. Tous les pays savent le risque d’accueillir des réfugies armés, sauf le Mali de ATT. Vous êtes professionnel je suppose. Alors allez sur le terrain pour vérifier les informations que vous recevez. Je suis certain que vous ignorez même le nom des villages burkinabè qui accueillent les réfugiés, de même que les dons que le Burkina aux réfugiés. Respectez les lecteurs, SVP.

    Même les USA ont eu besoins des pays voisins de l’Afghanistan et de l’Irak avant d’y intervenir. On ne va pas en guerre en multipliant le nombre de ses ennemis. Comprenez que pour reconquérir le nord, le Mali aura besoin de l’appui du Burkina, de la Mauritanie, de l’Algérie et le Niger. Les spécialistes le savent, les Autorités maliennes le savent.

  2. Andervision

    lefameux groupe du MNLA n’ont plus place partout;car leur president ATT les aient quittes.ils ne sont pas serieux ses des vrais traitres.
    si le Mali ne les elimines pas ça sera la vente aux enchers de la population. :roll: :-D :!: :!: :!: :!:

  3. Bouglass

    Si le déclarant est ignorant ou poursuit d’autre but, les lecteurs doivent être clairvoyants et savoir que dans aucun camp de réfugiés on ne peut tolérer des armes.

    Que monsieur le rapporteur ait le courage de s’aventurer entre le Mali et le Burkina et il verra à la frontière le déploiement sécuritaire qui s’y trouve. S’il veut vérifier la fiabilité de cette disposition, qu’il tente de dissimuler une arme légère et verra si celle-là ne sera pas détectée.

    De grâce du sérieux et ne tentez pas d’infantiliser le lectorat pour servir vos intentions combien louches.

    • Bouglass

      J’ajoute ceci:

      Un journaliste digne de l’être doit avoir un carnet d’adresses bien fourni afin de vérifier les allégations et informations. Si notre gribouilleur en a qu’il veuille contacter un seul réfugié pour savoir qu’elle consigne sécuritaire prévaut dans les camps.

  4. Kone31

    ………..DIONKOUNDA doit tenir des propos d’hommes avec BLAISE pour qu’il prenne des mesures car, c’est sur son territoire.

  5. Abdoooooooooo

    Il faut les identifier ils seront tous exterminer ces vermines. Ces apatrides n’ont leurs places que dans l’enfer. Maudits racistes

  6. w

    Le meme sort bientot pour le reste des bandits armés bientot , Wait and see?

  7. Diem

    Non-sens. ils ne peuvent entrer dans les camps de refugies avec des armes. Et aucun n’accueillerait des refugies armes. Un peu de serieux!!!!!!!!!!!!!!!!

  8. coulibalycoulibaly

    Ces raciste de MNLA doivent etre extreminer.