Chérif Ousmane Madani Haidara à propos de la négociation proposée par les djihadistes : « Même si le voleur change d’habit, il restera toujours un voleur »

4 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Chérif Ousmane Madane Haïdara

Vendredi dernier sur les antennes d’une radio étrangère, le guide spirituel de l’association Ançar-Dine international, Cheick Chérif Ousmane Madani Haidara, s’est prononcé contre la demande de négociation de cessez-le-feu émise par les groupes terroristes qui sévissent au nord de notre pays.

Très en verve et catégorique, le commentaire du guide est on ne peut plus clair. Selon lui, « pour qui connait un peu le passé de ces gens-là, il est très difficile d’aller en négociation avec eux. Arguant que même si « un voleur change d’habit, il restera toujours un voleur ».

Pour Haidara « il est hors de question d’arrêter l’offensive menée contre ces bandits qui veulent tout simplement gagner du temps afin de pouvoir sauver leurs têtes ». En plus, il explique que si l’on se réfère aux nombreuses exactions (tueries, exactions et humiliations) commises par ces rebelles, il est quasi-impossible, voire impensable  de songer à un quelconque arrangement des choses. A cela, il ajoute volontiers que le jeu est déjà joué et qu’il faut alors les pousser jusqu’au mur afin d’en finir une fois pour toutes avec ce problème qui n’a que trop duré à ses yeux.

Dramane Dembélé

 

SOURCE:  du   30 jan 2013.    

4 Réactions à Chérif Ousmane Madani Haidara à propos de la négociation proposée par les djihadistes : « Même si le voleur change d’habit, il restera toujours un voleur »

  1. Van Traoré Président de l'AJDCV

    Nous acceptons toutes choses sauf la division de notre pays le Maliba, et l’imposition de la charia, il faut que les gens se disent partout par ce que nous avons déjà commencé à bouter les bandits armées du nord du Mali et ensuite les faux musulmans qui étaient au nord du Mali comme Ançardine, Mujuao et leurs alliés à qui on ne peut pas accorder l’autonomie.
    Même si un criminel change son vêtement il est toujours criminel c’est comme le cas du MNLA.
    Au nord du Mali qui a commencé la guerre ? Ce sont les membres du MNLA, ils ont égorgé nos soldats tout le monde est au courant de ça.
    Messieurs du MNLA, nous vous demandons de vous rendre car votre cohabitation avec les autres devient difficile.
    Vous avez allumé le feu et vous voulez jouer aux pompiers.
    Vous êtes compris de tous par vos agissements.
    L’ingratitude ne paye jamais.
    Le Mali vous instruit.
    Le Mali vous soigne.
    Grace au Mali vous connaissez aujourd’hui la France.
    Vous voyez comment la communauté Internationale se mobilise.
    Il est lâche d’appeler des djihadistes pour violer vos sœurs jadis jolies et bien éduquées dans les campements.
    Vous avez assoiffé les vieux et veilles et même des enfants innocents.
    Vous avez affamé les siens et les avez poussés dans les camps de désolation.
    Enfants maudits, si l’armée vous trouve …..
    Vive l’armée Malienne,
    Vive la France.
    Vive le Mali Un et Indivisible.

  2. soribd3

    En tous les cas la rébellion touareg ne date pas d’aujourd’hui au Mali.
    Heureusement que ce n’est qu’une minorité dentre eux qui a cette attitude.
    Mais vous avez n’a fait que trop durer. Ces voyous ne peuvent pas changer alors il faut les éradiquer.
    Un jour, le scorpion a demandé au crapaud dele faire traverser un lac. Le crapaud lui promets moi de ne pas me piquer, il répond  » promis » . Le crapaud lui ait si tu me piques nous allons échoués tous les deux.
    Le crapaud le port sur dos arrivés en plein milieu du lac, il a piqué le crapaud. Ce dernier lui mais nous allons mourir tous les deux. Il répond  » je sais mais c’est plus fort que moi ».
    C’est aussi ça le problème qui a entre les maliens ( toutes ethnies confondues) et les rebelles. À chaque fois que nous avons fait la paix avec eux, ce sont eux qui attaquent lâchement.
    Il faut les mater.
    Vive le Mali.