Comité des chefs d’Etats-major de la CEDEAO sur le Mali : Le concept d’opération stratégique conjoint harmonisé

Commentaires fermés [-] Texte [+] Email Imprimer

La réunion extraordinaire des chefs d’Etats-major de la CEDEAO (CCEM) s’est ouverte le mardi 6 novembre dernier à l’Ecole de Maintien de la Paix. Objectif: examiner le concept d’opération stratégique de la force internationale pour libérer le Nord du Mali.
La cérémonie d’ouverture était présidée par le ministre de la Défense et des Anciens Combattants, le Colonel Major Yamoussa Camara, qui était entouré du Président de la Commission de la CEDEAO, Kadré Désiré Oudraogo, et du Haut Représentant de l’UA pour l’opérationnalisation de la force africaine en attente, le Général Sékouba Konaté.
Dans son allocution, le chef d’Etat-major des forces armées maliennes, le Colonel Major Ibrahim Dahirou Dembélé, a souligné que cette session extraordinaire du Comité des chefs d’Etats-major constituait l’ultime étape d’un long processus devant aboutir à l’adoption d’un concept d’opération stratégique conjoint. Celui-ci, selon lui, permettra le rétablissement de l’intégrité territoriale du Mali.
Pour sa part, le Général Sékouba Konaté a déclaré que les crises auxquelles le Mali est confronté aujourd’hui constituaient des menaces sérieuses pour les principes fondamentaux de l’Union Africaine, notamment le respect de l’unité nationale et de l’intégrité territoriale, le rejet du terrorisme et celui du recours à la rébellion armée pour faire prévaloir des revendications politiques.
Le ministre de la Défense et des Anciens Combattants a tout simplement rappelé aux chefs d’Etats-major que les forces armées et de sécurité maliennes, dans la logique du contrat moral qui les lie à la nation, se devaient d’être le fer de lance de toute stratégie de sortie de crise et la contrainte «délai» mise en avant pour l’atteinte de l’objectif final recherché.
En marge de cette importante rencontre, le Haut Représentant de l’UA pour l’opérationnalisation de la force africaine en attente, qui était arrivé deux jours plus tôt, a profité de ce laps de temps pour rendre visite à certaines hautes personnalités de notre pays. Parmi elles, le Président intérimaire Dioncouda Traoré, le Premier ministre Cheik Modibo Diarra et le ministre de la Défense et des Anciens Combattants.
Ce dernier a exprimé toute sa joie de l’accueillir, en souhaitant pouvoir largement profiter de sa très grande expérience. «Nous n’avons pas su anticiper. Nous sommes en train de faire la mise à jour de nos forces. La CEDEAO s’est portée à notre secours. Cependant, nous avons aussi besoin de l’accompagnement de la communauté internationale et de l’UA», a-t-il conclu.
Pour sa part, le Général Sékouba Konaté a émis le souhait de voir tous les Maliens parler désormais d’une même voix, avant de déclarer: «nous serons toujours à vos côtés pour apporter notre contribution au peuple malien».
Pierre Fo’o Medjo   

 
SOURCE:  du   8 nov 2012.