La commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées de France… : Pour une dissolution de Barkhane

4
L’opération Barkhane est un cheval de Troie pour le Mali

La Commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées de la France a récemment publié un rapport d’information sur les «interventions extérieures de la France» et fais des propositions dans le but, dit-elle, «d’amélioration des conditions d’engagement et de désengagement de nos soldats, à travers une approche globale et coordonnées des forces dont dispose l’Etat français». Le document, élaboré par six sénateurs fait 7 propositions à destination du pouvoir politique et de l’institution armée.

Le point n° 4 propose ainsi d’«Agir au sein des Nations unies en faveur de forces «Casques bleus» plus robustes et plus efficaces».

En termes plus clairs, les opérations militaires françaises sont appelées à se dissoudre dans les forces onusiennes appelées «Casques Bleus». C’est dire que les missions telles Sangaris en République centrafricaine, et Chammal en Irak et en Syrie, et Barkhane au Mali sont appelées à disparaître en se fondant dans les «Casques bleus».

Motif évoqué par les Sénateurs: «Amélioration des conditions d’engagement et de désengagement de nos soldats, à travers une approche globale et coordonnées des forces dont dispose l’Etat français».

Des voix autorisées s’élèvent cependant en France pour dire que l’opération Barkhane en l’occurrence, a été un échec.

Au Mali, l’on s’interroge aussi sur son efficacité au regard du maigre résultat obtenu depuis la mutation de «Serval» en «Barkhane» le 1er août 2014. Et pour cause, les jihadistes les plus recherchés Belmocktar, Iyad Ag Ghali, entre autres) courent toujours et continuent de mener la vie difficile aux armées nationales et à la mission onusienne.

B.S. Diarra

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. on créer un conflit pour ces intérêt et puis on se pressente pour le résoudre tout gentiment h c’est trop cool ça!!!!

  2. on la remplace par des force définitive comme en cote d’ivoire!!! sur les deux bases de kidal et de tessalit annexés depuis!!! en tout l’objet de la mission est atteint coté français, mais le coté africain???

  3. Comrades the ineffectiveness found in Malian military effort is due to a failure to fight to unconditional surrender. In what Europe plus America refer to as Third World (Africa) it is exercise in futility to not commit to warfare to the fullest degree. In Mali the failure breathe new life into terrorists or jahadists or whatever you like to refer to them as. In addition, it left Mali security plus development trapped in a condition of indetermination. We had adequate ability to cost effectively resolved the condition instead followed a European designed passage which have left Malians on the door step of annihilation at any minute especially with the Ghadaffi supported terrorists making Kidal a terrorist haven. We do not need more friendship the French way unless it include endless supply of the weapons we deem essential to providing security adequate for Mali to become a modern developed nation. Comrades that is keeping it real. Peace piece. Very sincere, Henry Author Price Jr. aka Obediah Buntu IL- Khan aka Kankan.

Comments are closed.