Concertation nationale de novembre 2012 : Le CORREK crie Ă  la marginalisation…

4

Les cadres et les déplacés de guerre ressortissants  de la 7ème région vivant à Bamako avaient pris d’assaut les locaux du Palais de la Culture Amadou Hampathé Bah ce samedi 20 octobre 2012.  Cette assemblée, à l’appel du Collectif des Ressortissants de la Région de Kidal(CORREK),  a été une occasion de manifester leur solidarité envers les frères et sœurs déplacés à Bamako. Elle a, aussi, servi de créneau pour le CORREK de dénoncer ce qu’il considère comme une marginalisation de la région dans les perspectives de l’organisation des concertations nationales  sur la crise du nord prévue en novembre prochain à Bamako.

Ordre du jour : restituer les résultats des travaux des assises sur l’occupation du nord-Mali organisée par la Coalition pour le Mali, informer les ressortissants de  l’Adrar des Iforas  sur les assises du Forum sur  «la gestion de la crise du Nord» du Coren  prévus en novembre 2012. Mais aussi et surtout donner  la position du CORREK sur les concertations nationales prévues les 5, 6 et 7 novembre 2012. Cette tribune a été une occasion pour le Président de l’Assemblée régionale de Kidal,  Nouhoum Belco Maïga dit Hominy de dénoncer ce qu’il considère comme une marginalisation de sa région dans les perspectives de l’organisation des assises nationales  sur la crise du nord prévue en novembre 2012. Selon Hominy Maïga: «Kidal est la seule région qui va être représentée par une seule personne à ces concertations nationales. Nous avons écrit au Premier ministre pour déplorer ce comportement. Notre région a des histoires. Celui qu’on a choisi n’est pas habilité à parler en notre nom. Nous vivons la même crise que les autres régions», s’est-il lamenté. «C’est un comportement absurde de la part des autorités qui n’ont pas invité le CORREK à ces assises», s’est-il scandalisé. La rencontre du jour a servi de cadre pour les ressortissants de Kidal d’échanger sur les aspects sécuritaires et faire des analyses pour la reconquête du Nord du Mali occupé par les bandits armés, mais aussi sur l’organisation des élections générales. Pour ce faire, les responsables du CORREK ont procédé à la mise en place de commissions. Ces différentes commissions sont, notamment,  chargées de dégager une  position commune à l’ensemble de la 7ème  région sur les deux questions ci-dessus citées. Une conférence de presse sera organisée pour restituer  les conclusions des travaux de ces différentes commissions avant l’ouverture des assises sur le forum de novembre prochain, expliquent les responsables du CORREK.

En cette veille de la fête de l’Aïd El Kébir, et mois de solidarité oblige, l’occasion était bonne pour le Collectif des cadres ressortissants de Kidal vivant à Bamako de témoigner leur solidarité en faveur de leurs frères et sœurs déplacés à Bamako à la suite de l’occupation de la région par des groupes armés. Cette association a remis aux femmes et aux jeunes déplacés de la région de Kidal la somme de cinq cent mille (500.000) FCFA, deux tonnes (2) de riz, quinze (15) cartons d’huile et six (6) sacs de sucre. Le Collectif Cri de cœur en a aussi profité pour remettre aux déplacés 90 kits scolaires. Ce geste à été salué à sa juste valeur par les bénéficiaires.

Abdoulaye Ouattara

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. Vraiment si on pouvait faire taire ce Homeny, les dĂ©placĂ©s de Kidal auront la paix. Il ne fait que collecter des fonds et dons au nom des dĂ©placĂ©s, mais Dieu seul sait ce qu’il en fait. Je suis un dĂ©placĂ© de Kidal et je ne connais mĂŞme pas un seul dĂ©placĂ© qui dit avoir reçu le moindre centime de sa part. Ce qu’il ne sait pas c’est que Dieu sait tout et voit tout.

  2. Vraiment souvent il faut profiter d’une situation telle qu’elle se prĂ©sente tantĂ´t on dit que homeny est prĂ©sident du conseil de cercle de KIDAL et souvent prĂ©sident de l’assemblĂ©e rĂ©gionale mais soyons sĂ©rieux il n’est rien de tout cela depuis quand il est dans une de ses structures? de grâce le ridicule ne tue pas mais il faut avoir de la personnalitĂ© au moins.MĂŞme dans une rencontre des dĂ©placĂ© de kidal un bureau de 8 personnes homeny sa sĹ“ur aicha et son neveu se retrouvent la dans et l’autre jour au palais de la culture les 200 000 francs de la jeunesse Aicha Belco remet cet argent Ă  son fils.Et pleins de dĂ©placĂ©s de kidal boudent ces rencontres Ă  causes de Aicha Belco et Homeny.Les gens savent la composition du bureau de l’assemblĂ©e rĂ©gionale de Kidal.

  3. Qui se sent morveux se mouche. Hominy Belco, President du Conseil Regional de Kidal (8eme rĂ©gion du Mali) avait affirmĂ©, il n’y a pas longtemps que “la charia n’est pas mal en soi” et avait mis en garde le gouvernement malien contre toute intervention armĂ©e au Nord du Mali. C’est cette mĂŞme personne qui vient se plaindre pour pouvoir avoir plus de reprĂ©sentants aux assises nationales ? Mon Ĺ“il ! Il veut avoir plus de reprĂ©sentants pour faire passer son point de vue sur la charia et vouloir l’imposer Ă  Kidal ou ailleurs ? Jamais de la vie. Monsieur Hominy Belco, vous ferez mieux de fermer votre gueule sinon… Le temps des opportunistes est rĂ©volu, si vous voulez faire plaisir Ă  Iyad Ag Gali, essayez autre chose. Le Mali n’a pas besoin de camĂ©lĂ©ons ni de girouettes. Allez voir ailleurs.

  4. D’abord Kidal n’est pas la 7ème rĂ©gion du Mali mais un ancien cercle de Gao qui compte jusqu’Ă  nos jours 34. 000 habitants moins peuplĂ© que la dernière commune urbaine du Nord. On nous casse toujours les oreilles pour des localitĂ©s qui n’existent que de Nom. De Anefis Ă  TĂ©ssalit ce n’est que des Ă©tendues sans vie humaine. Maintenant, Messieurs le PrĂ©sident, les partages s’est selon les proportions des habitants. C’est fini le favoritisme, nous citoyen du Nord, nous exigeons l’Ă©quitĂ©.

Comments are closed.