Conférence presse du collectif des partis politiques sur la crise du nord: « Si les élections d’avril 2012 ne se tenaient pas, tout peut arriver », dixit Dioncounda Traoré

1
0

En dépit de nombreuses attaques perpétrées dans les différentes villes du septentrion du pays, toutes les sensibilités de la société ne ménagent aucun effort pour arriver à bout de la crise. C’est également à ce sujet que se sont attelé les partis politiques réunis autour d’un collectif.

Cette déclaration a été faite hier par l’honorable Dioncounda Traoré lors de la  conférence de presse tenue à la Maison de la Presse en présence des partis membres du collectif et dont la liste n’a pas été communiquée. Le collectif propose un plan d’action qui selon lui ne compromet pas les élections. Il s’agit pour ce collectif d’œuvrer en sorte  à ce que la paix puisse revenir dans le nord du Mali.  Aussi, engager sans délai un dialogue avec toutes les parties prenantes, afin de trouver une solution durable. En terme clair, il faut tout mettre en œuvre pour faire taire les armes, sans quoi cet état de fait sera un coup dur pour la république, et pour notre démocratie. Et pour le président de l’Adema, Professeur Dioncounda Traoré, porte parole du collectif a été on ne peut plus clair : « si les élections d’avril 2012 ne se tenaient pas, tout peut arriver ». « Nous allons tout faire pour faire taire les armes », a-t-il martelé.

Benjamin Sangala

 

Voilà in extenso le texte de la déclaration

1.   Exposer le projet à l’ensemble de la classe politique,

2.   Organiser une conférence de presse pour exposer les grandes lignes du projet, obtenir un temps d’antenne sur les radios et les télévisions pour expliquer le projet

3.   Mettre au point un plan de communication interne et externe,

4.   Renforcer les leaders religieux, les syndicats, les organisations de la société civile, les &autorités coutumières de Bamako pour leur exposer le plan d’action

5.   Rencontrer des chefs de toutes les institutions  de la république,

6.   Renforcer la confiance au sein des forces armées et de sécurité

En renforçant leurs capacités

En renforçant leur motivation

7.   En les assurant du soutien de la nation tout entière pour établir la sécurité du territoire  national en vue de créer les conditions de cessez le feu,

8.   Contacter les personnalités qui ont quitté le mali et qui se trouvent dans les pays voisins

9.   Organiser une rencontre avec les députés et les conseillers nationaux

10.               Rencontrer à Bamako les leaders d’opinion et représentants des populations du nord

11.               Aller à la rencontre de nos compatriotes refugiés dans les pays voisins

12.               Prendre les contacts nécessaires en vue de l’instauration d’un cessez le feu

13.               Prendre attache avec les gouvernements susceptibles d’apporter les concours à l’ouverture  d’un dialogue avec les groupes rebelles

14.               Rencontrer à Bamako les ambassadeurs et représentants des pays et organisations susceptibles d’appuyer les initiatives de paix

15.               Tenir une réunion d’information avec l’ensemble du corps diplomatique et des représentants des organisations internationales

16.               Organiser le forum pour la paix et la stabilité dès que possible

 

 

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
abaslerebelles<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 16</span>
Membre
abaslerebelles 16
4 années 7 mois plus tôt

Y en a qui sont obsédés du pouvoir, d’autres par de paix.

wpDiscuz