Coopération sécuritaire dans le sahel : Les travaux de du pré validation en cours à Bamako

G5-SagekLes experts du G5 Sahel sont réunis depuis hier à Bamako dans le cadre des travaux de pré validation du projet de la plateforme de Coopération de Sécurité et de Défense dans la région.  

 

Une importante réunion du G5 Sahel se tient à Bamako depuis hier. Il s’agit d’une rencontre des experts de la région, accompagnés par l’Office des nations unies contre la drogue et le crime (UNODC). A l’ordre du jour, les travaux le pré validation du projet de la plateforme de la Coopération en matière de sécurité et de défense des Etats du G5.

En effet, dans la convention portant création du G5 Sahel, les chefs d’Etas du Burkina Faso, du Mali, de la Mauritanie, du Niger et du Tchad ont exprimé leur détermination à conjuguer leurs efforts en vue de faire du Sahel un espace de paix, de prospérité et de concorde.

Ils ont ainsi fait figurer la lutte contre le terrorisme et la criminalité transnationale organisée dans les premières loges de leurs préoccupations, et réaffirmé leur volonté commune de coopérer entre eux pour trouver les solutions harmonieuses aux problèmes touchant la sécurité et au développement dans leurs Etats respectifs.

C’est dans cet objectif, explique le secrétaire permanent du G5 Sahel, Najim Elhadj Mohamed, que les ministres en charge de la Sécurité avaient décidé lors de leur première conférence tenue à Nouakchott le 21 mai 2014, de créer par anticipation une plateforme régionale de coopération en matière de sécurité afin « de permettre la mise en œuvre d’un réseau intégré d’échange d’informations à caractère opérationnel, et d’offrir un cadre adapté de formation dans les domaines de la sécurité et de la gestion des frontières» a été initié.

Selon M. Najim, cette rencontre dans la capitale malienne «consiste en l’examen de ces textes, et leurs pré validation avant de les soumettre pour adoption et signature aux autorités compétentes du G5 sahel».

En qualité du président de la séance, le ministre malien de l’Intégration africaine et de la Coopération internationale, Cheichna Seydi Ahmady Diawara, a estimé que les résultats de ces travaux répondront aux immenses attentes des décideurs politiques et feront faire des pas importants vers la maîtrise indispensable de notre environnement sécuritaire.

Maliki Diallo

 

PARTAGER