Le Coordonnateur de l’action humanitaire au Mali déplore la mort de deux travailleurs humanitaires dans le nord du pays

4
Le Coordonnateur de l’action humanitaire au Mali déplore la mort de deux travailleurs humanitaires dans le nord du pays
Le Coordonnateur de l’action humanitaire au Mali, M. David Gressly

Bamako, 30 mai 2014 –  Le Coordonnateur de l’action humanitaire au Mali, M. David Gressly, déplore la mort de deux travailleurs humanitaires du Conseil norvégien pour les réfugiés (NRC) survenue le 29 mai lors de l’explosion de leur véhicule sur un engin explosif improvisé sur la route de Goundam-Tombouctou dans le nord du Mali.   

 

« Je tiens à exprimer mes sincères condoléances à la famille et aux amis des victimes, ainsi qu’à toute la communauté humanitaire qui travaille sans relâche pour apporter une aide essentielle à des millions d’enfants, de femmes et d’hommes dans le pays», a déclaré M. Gressly. L’ONG NRC, à titre de partenaire opérationel de l’UNHCR, venait notamment de compléter une distribution d’articles de premières nécessité pour les réfugiés récemment  rentrés dans cette zone.

«Il est choquant que des travailleurs humanitaires perdent la vie alors qu’ils tentent de venir en aide aux personnes les plus vulnérables. J’exhorte toutes les parties impliquées dans le conflit dans le nord du pays à assurer la protection des civils et à protéger l’accès et l’espace humanitaire pour permettre aux organisations humanitaires de fournir l’assistance requise», a ajouté M. Gressly.

 

Une centaine d’organisations humanitaires nationales et internationales sont présentes au Mali et apportent une aide essentielle en eau, nourriture, soins de santé et abris à des millions de Maliens. L’action de ces organisations est guidée par les principes fondamentaux que sont la neutralité, l’indépendance, l’impartialité et l’humanité.

 

La multiplication des incidents sécuritaires liés au recours aux engins explosifs improvisés dans le nord du pays durant les derniers mois constitue une entrave majeure à l’accès de ces organisations aux personnes dans le besoin.

 

Contacts pour les médias : Anouk Desgroseilliers, Chargée d’affaires humanitaires, desgroseilliers@un.org, +223 7599 5761 Diakaridia Dembélé, Chargé de l’information publique, dembele@un.org,+223 7599 5581

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. c’est vrai qu’on ne peut pas empêcher la guerre, mais on peut l’humanisé. alors l’accès des humanistes dans des zones où les civiles sont dans les besoins doit être la priorité de tous les pays du monde entier.
    Et je tien surtout à dire que le monde n’est pas de nature un terrain d’hostilité. Alors pourquoi nous ne pouvons pas chercher à l’empêché?

  2. Et les préfets et autres civils tués ( quelqu’en soit la cause ) sont passent en perte et profit. Cette chienne de communauté Internationale

  3. C’est le MNLA groupe terrorriste qui a posé cet acte.
    La communauté internationnale ne doit plus faire confiance au groupe terrorriste MNLA.

Comments are closed.