Crise de’ Kidal : Le vent de la paix souffle à Tigharghar

0

Le 14 septembre dernier, le contrôleur général de police, Mahamadou DIAGOURAGA, était à Tigharghar, le bastion des rebelles touaregs qui ont attaqué, le 23 mai dernier, les camps militaires de Kidal et de Ménaka. Le président du Comité de suivi de l’Accord d’Alger y était accompagné du Groupe Technique de Sécurité fraîchement mis sur place le 11 septembre dernier à Kidal.

La délégation était accueillie aux environs de 10h, selon des sources proches des rebelles, après les salutations d’usage et les différentes présentations. M. DIAGOURAGA, indiquent-elles, a prononcé un bref discours dans lequel il fallait retenir la disponibilité de l’homme et des autorités à ne ménager aucun effort pour que la paix et la confiance soient retrouvées et aussi son souhait de voir un jour toute cette jeunesse retrouver ses droits et sa place au sein de la nation malienne. «Ce matin aussi aux environs de 11h30, nos représentants au sein du Comité de Suivi, depuis Kidal, nous ont fait part de la remise en liberté de nos deux éléments arrêtés suite aux événements du 23 mai, il s’agit de Aghaly AG HAY et de Alhassane AG SAGHDOUN », se sont réjouis les rebelles.

 Est-ce à dire que le processus est sur les rails pour de bon ? 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER