Crise du Nord-Mali : Affrontements MNLA et MUJAO

6 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Le MNLA veut à tout prix laver l’affront subit à Gao, d’où il a été chassé par le MUJAO. L’annonce d’une intervention militaire internationale qui a visiblement fait perdre au MUJAO son sommeil, est certainement une aubaine que le MNLA ne veut pas rater. Il est revenu pour une grande offensive contre le barbouze à la barbe au henné et ses hommes.

Depuis la défaite que le MNLA a essuyée à Gao, il y a quelques mois, le mouvementséparatiste a juré qu’il se vengerait et chasserait les islamistes du Nord-Mali. L’annonce de l’envoi d’une force internationale ayant créé la panique et la débandade au sein des islamistes, le MNLA y a vu une opportunité à ne pas rater et à décider de passer à l’offensive contre le MUJAO. Aujourd’hui beaucoup d’observateurs craignent que le vent ne tourne à l’avantage du MNLA, qui signe par là son grand retour sur le terrain, après y avoir été chassé par les islamistes. Le MNLA est-il entrain de prendre l’avantage ? L’intervention contre les islamistes ne favorise-t-il pasou ne conforte-t-il pas le MNLA ? Voilà bien nombre de questions qu’on se pose, au vu de cette nouvelle donne.

Les premiers faits qui nous ont alertés se passent dans l’après midi de la journée du Mercredi 14et du 15 Novembre 2012. Les combats ont continué dans la journée du 17 Novembre. Nous avons appris d’une source sûre et crédible qu’un affrontement était en cours entre le MNLA et le MUJAO dans la région de Gao, précisément sur la route qui relie Ménaka à Ansongo. Ménaka qui est devenu, depuis, le QG militaire du MNLA après s’être fait chasser de Gao. Après vérificationde l’information auprès de certains de nos contacts, un premier bilan (à prendre avec prudence) nous fait état de plusieurs islamistes tués, environ une dizaine, et plusieurs autres blessés, nous affirme une source proche du MNLA et confirmée par une source hospitalière à Gao.

Le premier affrontement, du 14 au 15, aurait eu lieu entre une unité du MNLA et un convoi de narcotrafiquants, soupçonné d’appartenir au MUJAO. Ce qu’un proche du MUJAO a formellement démenti sur une antenne internationale. Le convoi qui a été intercepté par le MNLA a irrité fortement le MUJAO, lequel a envoyé des combattants sur place. Mais cette fois-ci, les séparatistes ont tenu tête aux islamistes pour une première fois depuis le début de la crise. Plusieurs éléments du MUJAO ont été tués, environs une dizaine, et autres blessés ont été évacués à l’hôpital de Gao. Dans la journée du 17 novembre, plusieurs blessés sont arrivés à Gao, nous affirme une source hospitalière, et une partie de l’hôpital aurait été interdit au public durant la même journée nous affirme la même source. Des morts et blessés nous ont été rapportés du côté du MNLA, dont le puissant Colonel libyen Machkanani, grièvement blessé lors des combats. Mais les versions contradictoires fusent de partout sur ce qui s’est réellement passé. Les témoignages dont nous faisons état ici sont à prendre avec une extrême prudence.

Une autre source nous informe que le MNLA avait pour objectif de s’emparer de la ville d’Ansongo, mais sans succès. Car des renforts du MUJAO ayant quitté Gao ont déjoué le plan des séparatistes, qui, en déroute se sont repliés sur Ménaka.

Des tirs à l’arme lourde nous ont été rapportés par des témoins, dans les alentours de la ville de Gao, QG du MUJAO dans la journée du 18 Novembre. Ces tirs, disent-ils, sont une  manifestation de la victoire des Islamistes sur le MNLA.Ce qui est à souligner c’est l’audace dont a fait preuve le MNLA en osant s’attaquer et tenir tête aux islamistes du MUJAO.Ce qui laisse à croire que le mouvement s’est réellement préparé,durant ces derniers temps, à de telles opérations militaires.

Ce qui inquiète certains, c’est ce retour en force du MNLA sur le terrain. Quelles sont les causes directes et les raisons ? Qu’est-ce qui explique la débandade du MUJAO ?

Le MNLA, qui a été chassé depuis juin par les islamistes, préparait une offensive pour chasser les jihadistes du Nord. C’est la panique créée par l’éventuelle interventioninternationalequi a provoqué plusieurs défectionsau sein du MUJAO.Cet affolement noté au sein des islamistes a affaibli militairement ces derniers, car un de ses importants chefs militaires le Nigérien Bilal Hicham s’était enfui vers son pays une semaine plutôt.Le MUJAO, comme nous l’avons écrit précédemment est en proie à des dissensions internes et à des relations désormais tendues avec Ansar Dine.Lequel cherche à négocier pour se défaire de «l’extrémisme» et du «terrorisme». Une source nous a indiqué aussi que des combattants d’Ansar dine auraient été aperçus auprès de ceux du MNLA. Le rapprochement entre Ansar dine et le MNLA observé ces derniers jours à Kidal et à Ouagadougou joue fortement en défaveur du MUJAO orphelin d’un allié de taille : Ansar dine. Les populations de Gao ont, quant à elles,commencent à désavouer les islamistes du MUJAO.  Tout ceci affaiblit considérablement la force de frappe d’un MUJAO obligé d’opter pour une stratégie défensive.

Des informations confidentielles nous indiquent que le MNLA aurait reçu un appui logistique, technique et militaire de la part d’un pays voisindevenu depuis la capitale politique du mouvement et où vit pratiquement l’Etat major politique du MNLA.

 

Mohamed AG ASSORY

SOURCE:  du   21 nov 2012.    

6 Réactions à Crise du Nord-Mali : Affrontements MNLA et MUJAO

  1. le vrai patriote

    mr aldjouma diaby , nous attendons que ça , que l’armée nous donne la possibilité de nous engagés .
    que kati lance un appel qaux jeunes , et tu vas voir ce qui va se passer .

  2. bob_leponge

    Le MUJAO est un mouvement malien plus représentatif que le Mnla quand a sa composante ethnique car regroupant beaucoup d’ethnies du mali à la différence du Mnla qui est composé exclusivement de touaregs et qui est un mouvement de voyous et de racistes.Le Mujao à la différence du Mnla ne viole pas ,ne détruit pas par haine,ne tue pas par racisme,ne détruit pas les hôpitaux,ne brutalise pas les malades.De grâce soyons raisonnables,comment voulez-vous qu’on supporte un mouvement raciste et composé de voyous et d’opportunistes qui est à la base du malheur de milliers de personnes et qu’aujourdhui veut faire la victime?MON SOUHAIT est que le MUJAO BOTTE LE MNLA JUSQU’AU DERNIER BANDIT.jE VOUS FAIT SAVOIR QU’AU MOMENT VENU,LE MUJAO QUITTERA LES VILLES SANS COMBAT,REJOINDRA LES MONTAGNES ET RETOURNERA INVESTIR ENCORE AU MALI POUR LE BIEN DES POPULATIONS A LA DIFFÉRENCE DE CES PARASITES SOCIAUX DU MNLA.

  3. Timbuktu

    a cause d’une armée malienne composée de lâches on va définitivement perdre le Nord de notre pays le Mali :evil:

    • aldjouma diaby

      Engage toi dans l’armée monsieur « brave » pour qu’on ne perde pas le nord de notre pays.