Crise malienne: Bamako souhaite un engagement plus fort de la Mauritanie

3 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

NOUAKCHOTT – Le Mali souhaite que la Mauritanie s’engage encore plus fort pour la résolution de la crise malienne, a affirmé dimanche son Premier ministre Diango Cissoko à l’issue d’une audience à Nouakchott avec le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz.

Le Premier Ministre Django Cissoko et le Président Mauritanien

Je l’ai sollicité (pour) un engagement encore plus fort de la Mauritanie pour la résolution de l’ensemble des problèmes du nord du Mali, occupé par des groupes islamistes armés dont Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), a déclaré à des journalistes M. Cissoko, arrivé samedi en Mauritanie.

Selon lui, c’est un dossier que le président Aziz maîtrise très bien.

Il en a une vision lumineuse, nous voudrions en profiter, exploiter cette vision pour nous permettre de sortir rapidement de nos difficultés que le président mauritanien considère comme ses propres difficultés, a affirmé M. Cissoko.

Ancien général putschiste élu en 2009, le président mauritanien mène une politique très active contre Aqmi, et a ordonné des raids contre des bases d’Aqmi au Mali en 2010 et 2011.

Les préparatifs d’une intervention militaire internationale sont en cours pour déloger les groupes armés du Nord malien. Le 20 décembre, l’ONU a approuvé le déploiement d’une force internationale au Mali, sans préciser de calendrier mais en indiquant qu’il se fera par étapes tout en exhortant au dialogue avec ceux qui rejetteraient le terrorisme et la partition du Mali.

Diango Cissoko a aussi indiqué avoir remis dimanche à M. Aziz un message de fraternité et de remerciement de la part du président intérimaire malien Dioncounda Traoré, en rappelant que la Mauritanie abrite plus de 100.000 Maliens réfugiés depuis l’éclatement de la crise dans le nord du Mali, mi-janvier 2012.

Ces réfugiés se sentent comme chez eux, et le gouvernement mauritanien les traite avec une attention particulière, il était important que je vienne le remercier de cette marque d’attention, a-t-il conclu.

Samedi soir, il a reçu des représentants de la communauté malienne à Nouakchott, a indiqué l’un de ses conseillers, Bali Idrissa Sissoko. Il doit quitter la Mauritanie dimanche après-midi.

Diango Cissoko n’a pas souhaité répondre aux sollicitations de journalistes, particulièrement sur les dernières exigences d’Ansar Dine, faisant partie des groupes armés (incluant Aqmi et les rebelles touareg) qui ont pris ensemble le contrôle du nord du Mali entre fin mars et début avril après deux mois et demi d’offensive contre l’armée.

Les groupes jihadistes ont ensuite évincé fin juin de leurs zones d’influence leurs ex-alliés rebelles touareg du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), et ils y multiplient les exactions en prétendant imposer la charia (loi islamique) dont ils ont une interprétation rigoriste.

Dans un document remis le 1er janvier au président burkinabè Blaise Compaoré, médiateur de l’Afrique de l’Ouest dans la crise au Mali, Ansar Dine réclame l’autonomie et l’application de la charia pour le Nord au sein d’un Etat malien proclamé islamique.

Ce texte a été rendu public à quelques jours de la tenue, le 10 janvier à Ouagadougou, de discussions entre le gouvernement malien, Ansar Dine et le MNLA autour du président Compaoré. Il s’agira du second rendez-vous après les premières discussions à Ouagadougou du 4 décembre 2012.

(©AFP / 06 janvier 2013 14h37)

 

 
SOURCE:  du   6 jan 2013.    

3 Réactions à Crise malienne: Bamako souhaite un engagement plus fort de la Mauritanie

  1. nonalinertie

    Il suffirait que les barbus s’approchent d’une dizaine de km de Sévaré pour que nos sprinters détalent. En fait, ce sont les barbus qui ne veulent pas prendre Sévaré.
    Auraient-ils l’envie de se battre, nos sprinters, que les appuis aériens et financiers ne semblent pas suivre pour le moment, pour anéantir les colonnes de barbus…
    Ce qui est drôle en lisant le pamphlet d’âne sardine, c’est que l’on a la nette impression qu’il est écrit par un colon français : le vocabulaire, la référence aux archives coloniales vs le mépris aux traditions orales (même les écrits arabes ou touareg en Tifinagh ne sont pas affleurés). Ensuite les insultes, les copier/coller, la ferme volonté de présenter comme touareg ou arabe des revendications criminelles. Ces bandits de grand chemin sont décidés dans un effort gigantesque d’amalgame à présenter tous les touaregs, les arabes et surtout les musulmans comme des peuples de criminels et de pirates. Le Sud Mali est présenté en ‘’chienlit’’ et le nomade en saint, l’alcoolique et le coureur invétéré d’Iyad en prophète. Allant jusqu’à soutenir que les touaregs se sentent mieux dans les camps de réfugiés qu’au Mali. On se demande alors pourquoi ils tiennent tant à ces terres merdiques. L’Etat de poliomyélite et d’assassinat de civils de Zamfara au Nigéria est décrit en eldorado. Les investisseurs financiers occidentaux y afflueraient alors que l’Occident est décrit par ailleurs comme le Sud Mali en Sodome et Gomorrhe.
    Et la Oumma islamique en ne finançant pas la guerre contre les terroristes au Mali laisse entendre implicitement qu’elle soutient le terrorisme, au moins passivement, alors que ce SONT LES MUSULMANS QUI EN PAYENT LE PLUS LOURD TRIBUT, MEME AU NIGERIA, NE PARLONS PAS DE L’IRAK, DU PAKISTAN, DE L’AFGHANISTAN, DE L’INDONESIE, DU MAGHREB, ETC.
    D’autre par, hier 06 janvier 2013, en écoutant attentivement l’interview du Président de Droit Humanitaire International Islamique Qatari sur Africable, malgré ses dénégations sur le terrorisme et ses envolées en faveur de l’unité nationale du Mali, cet homme a nettement soutenu la Charia (ne citant jamais la laïcité comme élément constitutionnel non négociable du Mali). Espérons qu’Africable ne perdra pas son âme dans cette alliance commerciale…
    Espérons seulement que de sa virée, DJANGO SABATA TRINITA parviendra simplement à : i) trouver les 200 millions de dollars avec une diplomatie plus efficace ; ii) disposer des 3300 soldats de la CEDEAO, iii) obtenir les appuis aériens pour pourchasser les fuyards du désert ; iv) encadrer les brigades d’autodéfense déjà utilisées par le passé avec succès par l’armée malienne; v) préparer concomitamment les élections; vi) tenir les élections immédiatement après la libération des 3 capitales régionales du Nord; vii) après, s’atteler à donner de l’emploi aux jeunes du Sud et du Nord surtout pour qu’ils ne retombent pas dans les activités criminelles du MNLA/AQMI/ANE SARDINE/BOKO HARAM/ANESARU…

  2. VIVE LE CAPITAINE SANOGO! VIVE LE CNRDRE!

    La visite du PM Django LE PETIT SISSOKO a’ Nouakchott est tres sage!!! La Mauritanie est du cote’ du Mali!!!
    Continuons sur la voie de la sagesse!!!

  3. DANS CE MONDE ET CE MALI DU 21è SIÈCLE PLUS RIEN NE PEUT ETRE NÉGOCIE ET OBTENU SUR UNE BASE PUREMENT ETHNIQUE OU RACIALE ET C’EST CELA TOUTE LA BÊTISE ET LA STUPIDITE

    PEUPLE TOUAREGS, ARRÊTONS L’ESCALADE DES MAINTENANT, NE SOYONS PAS LES AUTEURS DE NOTRE PROPRE GÉNOCIDE.

    JE VEUX DIRE LES TOURISTES EUROPÉENS ENLEVÉ POUR LES VENDRE A AQMI EST BIEN LE TRAVAIL DE CERTAINS TOUAREG.

    CERTAINS TOUAREG = PRENEURS ET VENDEURS D’OCCIDENTAUX AUX ISLAMISTES QUI SONT EUX-MÊME CERTAINS TOUAREG. IL Y’A DONC PLUSIEURS TYPES DE TOUAREG :

    1/ LES TOUAREG RÉPUBLICAINS
    2/ LES TOUAREG ELEVEURS NOMADES
    3/ LES TOUAREG VOLEURS D’OCCIDENTAUX QUI VENDENT LEUR BUTIN AUX TERRORISTES
    4/ LES TOUAREG AVEC DES ARABES TERRORISTES (AQMI)
    5/ LES TOUAREG ISLAMISTES (Ansardine)
    6/ LES TOUAREG INDÉPENDANTISTES (mn,a)
    7/……………
    8/…………………………………….
    ……………………………………………COMPLÉTEZ LA LISTES S.V.P.……………