Crise malienne : L’Union Européenne pose 4 conditions pour son aide

33 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

La reprise de la coopération européenne avec le Mali se fera, de façon conditionnée « dès l’adoption d’une feuille de route crédible » et graduelle — « en fonction des progrès de celle-ci ». Le gouvernement malien devra présenter une feuille de route à l’UE, pour le rétablissement de l’Etat de droit et surtout la reprise de contrôle des civils sur l’armée. 

Le Conseil des Ministres des affaires étrangères, réuni lundi (19 novembre) à Bruxelles a formellement déclaré son soutien financier et logistique à une opération de rétablissement de la paix dans le nord du Mali, et « son engagement aÌ soutenir le Mali et la CEDEAO en réponse aÌ leurs demandes respectives ». Mais les 27 ont aussi tenu à poser plusieurs conditions préalables.

Premièrement, le gouvernement malien devra présenter une feuille de route à l’UE, pour le rétablissement de l’Etat de droit et surtout la reprise de contrôle des civils sur l’armée. Document clé pour l’UE mais que le gouvernement malien tarde à rédiger. « Les actions dans le domaine de la sécuritéì doivent appuyer des objectifs politiques et venir en complément du processus politique malien » précisent les 27. La reprise de la coopération européenne avec le Mali se fera, de façon conditionnée « dès l’adoption d’une feuille de route crédible » et graduelle — « en fonction des progrès de celle-ci ».

Deuxièmement, le Conseil exige que des « élections soient organisées au plus tôt ». L’Union est d’ailleurs prête à apporter un soutien financier à celles-ci et à envoyer une mission d’observation électorale dès que le calendrier électoral sera fixé.

Troisièmement, l’UE demande  au  gouvernement malien « la mise en place dans les meilleurs délais » d’un cadre de dialogue national « ouvert » avec toutes les forces du pays, et notamment avec les « groupes armés, non terroristes, qui reconnaissent l’intégrité du territoire malien » (Nb : ce qui vise donc les mouvements touaregs Ansar Dine et du MNLA mais pas ceux d’Aqmi et du Mujao).

Enfin, l’UE demande aux autorités « de faire toute la lumière sur l’ensemble des exactions commises depuis le début de la crise, au nord comme au sud du pays, notamment sur les faits survenus aÌ Diabali les 8 septembre et 24 octobre » derniers.

A la Commission de trouver des crédits supplémentaires

Pour les « 27 », le point important est le caractère africain de la mission, « l’appropriation » par les Africains de l’opération. Ils ont ainsi approuvé les travaux de planification de l’Union africaine et de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et affirmé leur soutien qui sera financé de façon « adéquate » par l’Union européenne. La Commission est chargée par les ministres de « prévoir la mobilisation des ressources financières nécessaires de la Facilité de Paix Africaine ». Une facilité connaît en effet des jours difficiles.

Damien Kerlouet

 

SOURCE:  du   21 nov 2012.    

33 Réactions à Crise malienne : L’Union Européenne pose 4 conditions pour son aide

  1. Kassin

    Crise, nation et pouvoir: le Mali qui s’affaisse.

    Au moment où le combat de coq s’estompe entre le Mnla et le Mujao à Ménaka, Romano Prodi, l’envoyé spécial du secrétaire général de l’Onu pour le Sahel estime à septembre 2013 la date d’une éventuelle intervention militaire étrangère au Mali.

    Diversion ou réelle estimation?

    En tout cas, ce délai grand format contraste avec les accélérations des événements politiques, diplomatiques et militaires des dernières semaines qui se sont achevés à Abuja le 11 novembre 2012 par l’adoption d’un « concept d’opération » devant être défendu à l’Onu par les pays africains en faveur d’une action militaire étrangère au nord du Mali.

    Par ailleurs l’union européenne, en posant quatre conditions au Mali, pour reprendre la plénitude de sa coopération avec le Mali, emboîte le pas aux États-Unis d’Amérique pour ce qui est le respect de la légalité constitutionnelle au Mali.

    Elle posent comme conditions, entre autres, l’organisation des élections et la mise à l’écart des putschistes du 22 mars dans l’exercice du pouvoir transitoire pour bénéficier de la plénitude de l’aide européenne.

    Les maliens à travers CMD et ses gouvernements de copains familiaux, Dioncounda Traoré et les membres du Cnrdre ne cessent de défier américains et européens pour saboter chaque jour la légalité constitutionnelle au Mali et faire la promotion de l’illégalité militaire et civile à travers la carte blanche donnée à l’organisation illégale qu’est le Cnrdre, ses membres et ses partis et associations politiques supporteurs, dans la conduite des affaires de la transition politique au Mali.

    Leur dernière trouvaille, ce sont les « concertations nationales » ou sa mascarade qu’ils veulent substituer à notre constitution pour diriger le Mali dès le 26 novembre 2012, au moment même ou tout le monde s’active pour aider le Mali, malgré la panne de légalité constitutionnelle déjà inquiétante dans le pays.

    C’est un véritable pied de nez à tous ceux qui aspirent à voir un Mali démocratique.

    Du coup notre pays, avec les souffles du chaud et du froid des dirigeants de la transition politique, n’est plus crédible au yeux de nos partenaires européens et américains.

    C’est pour cela qu’ils nous la jouent eux aussi à l’envers, en nous imposant la négociation contre nature avec les criminels du Mnla, qu’ils savent non sérieux et non crédibles également.

    Mais entre nous quelle est la différence entre non crédible et non crédible?

    Franchement rien!

    Donc le Mnla requinqué par ces appels à négociation a commis l’erreur aussi arrogante que fatale de s’attaquer au Mujao, c’est à dire son grand frère et le résultat n’est pas du tout beau à voir: un véritable carnage à Ménaka, un peu comme Aguelhoc élevé à la puissance deux.

    Blaise Compaoré se prend trop au sérieux avec ces guignols du Mnla crime, qui deviennent du coup ses enfants adoptifs un peu trop gâtés.

    CMD le grand troubadour de la transition qui rêve de diriger le Mali comme président après l’avoir fait comme premier ministre « pleins pouvoirs nuls », multiplie les contradictions et les voyages inutiles pour finalement revenir à la cage négociation avec le Mnla et Ansardine (après tant de crimes abominables de ces deux organisations criminelles), c’est à dire exactement au même stade où se trouvaient ATT et son régime juste avant le coup d’état qui les ont balayés le 22 mars 2012.

    22 mars 2012, 22 novembre 2012, cela fait 8 mois jour pour jour que le Mali tourne en rond sans avoir ni une orientation claire sur la conduite de la transition politique incrédule (qu’on n’aurait j’aimais entammé simplement en refusant le coup d’état stupide, inutile et dangereux pour notre pays) ni une vision claire pour régler le problème du nord (guerre ou négociation même l’Onu ne le sait plus malgré l’activisme de François Hollande, car le Romano Prodi le prédit pour septembre 2012 si jamais guerre il y aura).

    Mais le Mali a perdu entre temps et bêtement, sa démocratie, sa stabilité politique, sa cohésion sociale et son dynamisme économique, le pays qui était à genou s’affaisse maintenant sur lui même comme un loup servier s’écroule sous les balles de chasseurs professionnels.

    Chaque jour que Dieu fait, les populations du nord du Mali souffrent en majuscule alors que Bamako et ses responsables politiques et militaires brillent en minuscule par une incrédule irresponsabilité qui me laisse pantois.

    Ainsi va le pays de Soundiata Keita et de Modibo Keita.
    Quel gâchis!

  2. L'homme des tenebres

    Les gens ne vont jamais vous aider tant que vous croiserez les bras en attendant qu’ ils viennent vous faire le boulot. Autre chose aussi importante: la lumière sur les differents crimes. Les maliens mettent toujours en avant les crimes des groupes armés dans le nord et semblent oublier les crimes commis dans le sud comme â bamako ou diabaly. On dirait que ceux qui les ont commis eux sont au dessus de la loi. La justice doit être aveugle et s’ appliquer â tous. Pour celà, on attendant que l’ on mette la main sur les criminels du nord pour qu’ ils rendent la gorge, les auteurs des crimes de bamako et de diabaly sont eux au sud et accessibles. Donc il faut qu’ils répondent de leurs actes.

  3. on a terre mais sa ne les soufi pas en plus on nous lies nos deux main dans le dos pour nous livres a nos agresser :evil: :evil: :evil:
    ci non on nous aide pas :oops: :oops: :oops: malheur a touts ce qui vons s enrichir dans notre dos en ce moment douloureuse dans l histoire du peuple malien vont payes dans leur tombes :evil: :evil:

  4. dinosaure

    Grande alerte de l’UE
    Ces quatre conditions sont du déjà vu.
    Mais c’est une façon de nous aider, de sorte que la montagne n’accouche d’une souris après la tenue de nos de prochaines assises.
    Trop divisés, énervés, passionnés par cette crise, nos conclusions dans ces assises ne seront pas pertinentes dans la précipitation.

    • Sans pisser

      … »Mais c’est une façon de nous aider, de sorte que la montagne n’accouche d’une souris après la tenue de nos de prochaines assises. »

      Pas con du tout! :wink: :wink: :wink: Enfin une perception positive des choses, trop inhabituelle sur ce site où tant d’esprits étroits et aigris passent leur temps à ne voir que des complots, des cabales, des machinations, et des intentions malsaines chez les partenaires étrangers!

      Pas mal, mon cher Tyranosaure: :wink: :-D

      • celui qui se tape blanche neige et sa coco sans pisser

        toi non seulement on a pissé sur ton cerveau, mais en plus on a chié sur ton cerveau aussi… :evil: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :evil:

        I lachiden fougariden :twisted: :twisted: :twisted: :twisted: :twisted: :twisted: :twisted: :lol:

  5. diabaly@gmail.com

    Pour une sortie de crise la tenue d’élections présidentielles et législatives est urgentissime. Le congrès américain l’a suggéré depuis Juillet 2012. Il est temps que les autorités de transition à Bamako comprennent la compléxité du problème du Nord. Et il temps que la communauté internationale et les protagonistes de la crise du nord impliquent les communautés du nord dans la recherche d’une solution durable à la crise

  6. SOUSOU

    Voilà un pays divisé à qui, on demande des élections.Ceux qui veulent comprendre qu’ils comprennent ce message sinon tanpis.Comme la communauté est soucieuse de la légalité et que celle-ci commence par le respect de la loi fondamentale qu’est la constitution.Et cette loi fondamentale est claire : tant qu’une partie du territoire reste occupée, point d’élection.Alors la question qui se pose est de savoir si la primauté est donnée à l’organisation d’un scrutin où une partie de la population sera privée de son droit ou à la liberation du territoire qui échappe au contrôle de l’autorité centrale. Voilà la contradiction centrale de la communauté internationale. Comme il n y a pas d’interlocuteur au MALI, donc elle se subtitue à lui et lui dicte la conduite à tenir. C’est la scène qui se passe présentement.Les decisions sont prises ailleurs et aux tenants du « pouvoir » de l’appliquer sans rechigner.Pauvre Mali.

  7. aldjouma diaby

    ça vous dit quoi de se voir en permanante et totale dépandance des autres?
    ils decident de comment tu dois manger, s’habiller, et même penser.
    QUE FAITES VOUS POUR QUITTER CE ETAT PRIMITIF?!!!????

  8. Sans pisser

    … »Deuxièmement, le Conseil exige que des « élections soient organisées au plus tôt ». L’Union est d’ailleurs prête à apporter un soutien financier à celles-ci et à envoyer une mission d’observation électorale »…

    Derrière ce discours purement diplomatique, il faut (selon moi) y lire 2 choses importantes: L’union européenne (et pile comme les américains cf leurs dernières déclarations!) craint de s’impliquer à fond et « mettre le paquet » sur un pays aux mains pour l’instant de dangereux comiques tels que cmd et sanogo! Et sa proposition spontanée d’envoyer une mission d’observation qu’on ne lui a pas demandée, confirme clairement le peu de confiance qu’ils ont sur d’éventuelles élections avec une girouette et un dangereux manipulateur comme cmd…

    … » « la mise en place dans les meilleurs délais » d’un cadre de dialogue national « ouvert » (…)et notamment avec les « groupes armés, non terroristes, « …

    Là, on ne peut s’attendre à autre chose! La CE se couvre d’avance pour qu’une institution internationale comme la CE ne puisse pas un jour se voir accuser d’avoir poussé à un conflit (qui sera forcément meurtrier) sans avoir « prôné » le dialogue! Elle ne pouvait pas tenir officiellement un autre langage!

    … »Enfin, l’UE demande aux autorités « de faire toute la lumière sur l’ensemble des exactions commises depuis le début de la crise, au nord comme au sud du pays, notamment sur les faits survenus aÌ Diabali les 8 septembre et 24 octobre » derniers. »

    Là encore, il y a 2 points à lire entre les lignes, et qui confirment une certaine réserve de leur part à mettre vraiment « le paquet » au mali; Exactions au nord … COMME AU SUD! Message très clair pour dire que la CE connaît parfaitement les exactions commises par sanogo et cow-boys (bérets rouges torturés, emprisonnés arbitrairement, 19 assassinés, etc), et qu’elle ne s’engagera jamais à fond aux côtés d’un alcoolique qui a du sang les mains; De même, la mention très précise de Diabali, meurtre collectif perpétré par une armée régulière mais pour lequel pourtant personne à ce jour n’entend plus parler de la moindre enquête, elle traduit toute la confiance en un gouvernement fantoche dont cmd/SanoGaulle tirent les ficelles! Fallait-il s’attendre à autre chose?

    Et enfin … »Pour les « 27 », le point important est le caractère africain de la mission, « l’appropriation » par les Africains de l’opération. »

    La CE a pu voir comme le monde entier le spectacle historique d’une armée capable d’abandonner ses propres armes et de fuir en courant; Et au vu des incessantes fanfaronnades des Maliens qui « exigent » un rôle prépondérant dans l’action, elle ne tient à se voir imputer ensuite la honte d’une possible défaite! Et le fait que ceux se sont fait aplatir 3 fois de suite par les les barbus, soient justement ceux qui ont suffi à faire détaler l’armée malienne comme des pintades, n’est surement pas fait pour rassurer et la motiver à s’engager « en 1ère ligne » au Mali aux côtés d’une armée pareille!

    Je peux me tromper, mais c’est l’analyse que j’ai des propos tenus. Et mieux, ils me paraissent compréhensibles de la part de la CE.

  9. Taba

    Je crois que certains de ces ministres ont ete mal briefes sur la crise qui frappe le Mali. Cette crise d’apres les journaux francais a ete fomentee a Paris par Sarkozi et les leaders du MNLA.
    Je ne sais pas qui a emis l’idee d’impliquer dans ce complot le MUJAO ANCAR DINE, et AQMI.En tout cas la premiere attaque a ete faite avec cette ooalition.
    L’intervention militaire est planifiee contre AQMI et MUJAO deux groupes terroristes et extremistes qui s’enrichissent avec les prises d’hotages europeens.Aux yeux de n’importe quels observateurs avises ces ramassis de criminels reputes venant de Pakistan , d’Afkhanistan ,du Yemen representent autant de dangers pour le Mali que pour la France, l’Allemagne, l’Italie etc…Le theatre est localise au Mali mais le danger concerne sinon plus les pays europeens que les pays Africains.
    La particularite pour le Mali c’est l’application de la charia au Mali et les souffrances endurees par nos populations.Notre souci premier ,c’est la violation de notre integrite territoriale par les deux mouvements baptises etrangement de non-terroristes par nos partenaires europeens.Imposer les negociations aux Maliens et faire la guerre aux terroristes represente une solution baclee a votre avantage.La logique veut que le MNLA et ANCAR DINE renoncent sans negociationa a leurs reclamations .Il n’y a rien a negocier,S’ils ne le font pas , c’est un cas de guerre.

  10. Pourtant , je soutiens le FDR , oui le FDR de part sa position democratique ,pluralists , et sa defense des institutions et de surcroit ANTI-PUCHISTS , car les pro-puchists se resument d’une maniere generale a des non democratiques , le plus souvent on arrive meme pas a faire une difference entre eux et les BADOTS qui ne sont au courent de rien de ce qui se passe .

    • tombouct

      Ah Goby

      Vous les gens du FDR vous nous fatiguez. Depuis que vos representant siege au gouvernement vous n avez rien d autre a critiquer. Ssnogo par la CMD par ci. Fatoumata Cire vient de declarer que vous etes contre la negociation. Etonnant non. Qui pendant les premieres heures de la fuite de votre president crie sur tous les toits. Laissez de grace les gens travailler et apres aprecier. Nous avons vu les 20 ans de votre gestion pitie.

  11. chichi

    oui notre Mali merite mieux mais est ce on a le choix, on arrete pas de clamer l’aide de l’occident pour sa on doit subir les consequences, sinon c’est vraiment deplorable que nous nous mettons aux exigences du monde sans avoir le droit de mot. on peut accepter leurs doleances mais à conditions que les actes ignobles causés par mnla et ansardine ne restera pas impuni.

  12. Vision2013

    Voila le resultat de ce que le FDR a imposé au Mali… Confier le sort du Mali a UE cest d’oublier que c’etait la France qui avait declenché la rebellion au Mali.
    Nous allons apprendre amerement qu’on ne doit pas laisser son destin dans la main des mondialistes en quette ardente de resources minerales. Le Mali ne s’en sortira pas avec sa politique actuelle (la politique du Negre sous climatiseur …qui appelle ses maitres a ses services)…. la seule raison pour laquelle que la moindre consideration a ete accordées au Mali cest grace a Al-Qaeda et alliés que nous devons d’ailleurs infiniment remercier. En plus le Mali doit aujourd’hui sa survie au meme Al-qaeda et alliés qui ont categoriquement rejetté sa partitition par le MNLA et alliés (Europeens).

    Le Mali doit revoir sa copie. Be careful what you wish for! Chasser Al-Qaeda du Mali est il un avantage pour le Mali ou un desavantage? Cest une question parfaitement logique et pertinente pour l’avenir du Mali. Tous ces retardements, conditions nonsens, junglages politiques et imposition de negociation avec des apatrides n’indiquent une seule chose: Le complot de recolonisation deguisée par les maitres du monde.

    • Sans pisser

      Absence de VISION 2013,

      … »Le Mali ne s’en sortira pas avec sa politique actuelle (la politique du Negre sous climatiseur …qui appelle ses maitres a ses services) »…

      Je ênse que le Mali s’en sortira encore moins en pratiquant la politique du nègre sous le climatiseur qui ne FOUT STRICTEMENT RIEN mais qui n’appelle pas ses maîtres; C’est ce que nous avons fait depuis att, et c’est ce qu’on continue à faire depuis le 22 Mars, et on voit on où ça nous a mené! :cry: :cry: :cry: :cry: :cry:

      Quand tu te noies dans le fleuve, refuser qu’un sauveteur vienne te secourir parce que tu es toi-même un excellent nageur, c’est une preuve de DIGNITE!
      Mais quand tu te noies dans le fleuve, refuser fièrement qu’on vienne te secourir alors que tu ne sais même pas faire un brasse, c’est une preuve de C.O.N.N.E.R.I.E!, et c’est de plus l’assurance de mourir noyé! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  13. bamanan N'tji

    vraiment,je suis très déçu par des réactions des grandes organisations internationales.D’après un adage »c’est à travers les moments difficiles que l’on connait ses vrais amis » les autorités maliennes doivent connaitre que le Mali n’a pas d’ami.Sinon les autorités ont fait leur travail d’information et sensibilisation, aucune de ces organisations n’a réagit dans l’interèt du Mali et elles ont toutes des conditions à poser.Nous,on s’en fou de leurs conditions!Il est temps que les maliens prennent conscience à gérer nous même d’abord notre situation et laisser les aides de ces traitres organisations qui nous imposent des conditions pour pouvoir nous aider.on s’en remet à Dieu le tout puissant, seul peut nous en sortir de cette situation et laisser ces organisations.Que Dieu benit et protège notre MALIBA!!! amen

  14. robert kone

    Dans tout ça je sais que dès demain SANOGO le DE Gaulle, le grand patriote ira au front car septembre 2013 est loin pour la libération lui qui est venu pour sauver le pays gare à lui si la CEDEAO et L’ONU auront à faire ce travail à sa place , j’ai été deçu de la fauuse clôture qu’il a eu à faire à Kati nous lui demandons pl^tôt d’aller au nord pour le sécuriser.

  15. :evil: Cest çà l’europe, qu’elle donne la leçon au vieux contient du berceau de l’etre humain……….si on se comporte en con, on sera traité en con……………. :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: Eternel asistés, eternel gros enfants des europeen………….

    • celui qui se tape blanche neige et sa coco sans pisser

      Bama, vous avez raison…

      Nous nous comportons en enfants et nous refusons de nous prendre en charge… ET les autres ne sont pas là pour nous aider..;

  16. bombey

    « Kana kolo yé woulouda ka fo ko a ka magan », où sont passés les discours au lendemain du 22 Mars 2012 et ces multiples associations de soutien puisque le régime incompétent a été chassé,place à la conquête du Nord!
    Ne nous faisons pas d’illusion, la guerre au Nord ne peut pas avoir lieu sans l’aval et la contribution des seuls habitants du Nord, puisque « l’ennemi » ou les « maliano-azawadiens armées » ont réussi grâce au concours de beaucoup.Donc la solution d’une maladie est l’injection des microbes atténués de cette maladie. Wa salam!

  17. doulwahidou

    CHERS MALIENS
    Ouvrons les yeux,cette guerre ne se fera pas.
    Tout le monde ment au peuple Malien,même nos autorités.
    Aujourd’hui,le Représentant spécial de L’ONU vient de déclarer qu’il n’y aura pas la guerre d’ici septembre 2013.
    Que tous les experts politiques et militaires sont d’accord sur ce point.
    Qui a entendu nos politiques et nos militaires qui ont en charge ce dossier parler vrai aux maliens.
    C’est décevant.
    Le peuple et surtout la jeunesse doit s’assumer.
    Ce pays est foutu,il n’y a plus d’espoir.
    Pendant 20 ans,on a fait que détruire le malien.

    • Sans pisser

      doulwahidou, je ne suis pas moi-même de nature optimiste, il paraît même que ça se lit dans mes posts, mais toi, tu fais fort!

      Après avoir lu ton post, j’ai une envie subite envie d’ouvrir à fond la bouteille de gaz, de m’avaler 3 boîtes de valium, et de me trancher les veines en même temps! :-P :-P :-P :-P

      Et en attendant les effets, s’il me reste un petit peu d’énergie, de tirer une balle de 22 long rifle dans la tempe! :-D :-D :-D :-D

  18. Dr ANASSER AG RHISSA

    LES MALIENS DOIVENT DÉPASSER LEURS ÉGOS, S’OUVRIR ET PRENDRE DE LA HAUTEUR POUR SE CONCERTER, DÉFINIR LE FUTUR SOUHAITÉ, NÉGOCIER ET S’ENTENDRE LIBREMENT SUR CE QU’ILS VEULENT DEVENIR

    Bonjour,
    Merci pour les nombreux internautes et Maliens qui échangent sur le devenir du Mali. Certains pensent que le fédéralisme sera imposé aux Maliens par des organisations et des pays étrangers.

    La bonne gouvernance passe par l’unité du commandement mais aussi par la fixation de règles claires entre commandements pouvant être différents, à condition que les parties prenantes s’y conforment.

    Ce dernier cas est semblable à celui qui est nécessaire pour l’élan harmonisé entre les différents contingents qui composeront la force de la CEDEAO/UA/ONU qui sera utilisée pour la restauration de l’intégrité territoriale du Mali.

    Donc, une parfaite harmonisation entre les différentes parties prenantes est nécessaire pour atteindre, sans surprise, un objectif.

    Comme pour la négociation qui exige qu’on sache qu’est ce qu’on doit négocier, avec qui et pourquoi en ayant défini au préalable des principes, conditions et des règles à respecter, d’où la proposition que j’ai faites d’un guide et d’une plateforme de concertations nationales, de négociation pour une sortie durable de la crise.

    Les propositions que font les Maliens ont pour but de retrouver leur souveraineté en s’entendant sur une solution consensuelle pour une sortie durable de la crise. Si les miennes coïncident avec celles de beaucoup de Maliens (politiciens ou membres de la société civile), tant mieux, c’est cela qu’on cherche.

    Mais s’étonner, comme certains le sont, qu’il y ait identité de vues avec des pays ou des organismes étrangers est surprenant.

    Chacun a sa façon de voir, ce qui n’empêche pas des points de vue identiques.

    Au contraire, nous devons apprécier le fait que plusieurs pays s’accordent, aujourd’hui, sur l’intérêt de la négociation pour éviter les méfaits et les effets collatéraux d’une guerre.

    Contrairement à ce que disent certains, je ne pense pas que tout soit déjà ficelé par l’ONU ou par certains pays.

    C’EST AUX MALIENS DE DÉFINIR LE FUTUR QU’ILS SOUHAITENT ET DE TRAVAILLER ENSEMBLE EN FIXANT DES PRINCIPES ET DES CONDITIONS A RESPECTER POUR Y PARVENIR.

    Le MNLA et Ansar Dine seront soumis à des principes (non impunité, respect des droits de l’homme, refus du terrorisme, coexistence pacifique) et des conditions (dépôt des armes, indivisibilité du Mali et laïcité) fixés par les Maliens d’un commun accord et non par des étrangers, comme certains le pensent.

    La condition d’indivisibilité est contraire au concept de fédéralisme. De ce fait, si ailleurs certains veulent imposer ce dernier, c’est aux Maliens de s’y opposer.

    C’est aux Maliens de s’entendre pour bâtir un Mali nouveau répondant à leurs souhaits et aux conditions et principes qu’ils définiront.

    C’est pourquoi, les Maliens doivent s’entendre sur un guide et une plate-forme de concertations nationales et de négociation pour une sortie durable de la crise.

    D’où l’intérêt de ma proposition en ligne sous forme de lettre ouverte au Président du Mali, au gouvernement, à la commission nationale d’organisation des concertations nationales et à tous les Maliens, mais aussi au médiateur.

    Souhaitons que tous les Maliens dépassent leurs différences pour s’accorder sur ce qu’ils veulent devenir sans qu’on le leur impose d’ailleurs.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    EXPERT TIC ET GOUVERNANCE
    E-mail : Webanassane@yahoo.com

  19. Il ne faut surtout pas que nous dormons en attendant l’aide extérieure, nos militaires doivent être formés et bien équipés. Au final personne ne fera cette guerre à notre place cette année ou en 2013 ou dans 10 ans.

  20. kouroukanfouga

    waramassa
    Posté le 20/11/2012 à 21H25
    l’UE pose une équation à plusieurs inconnus !
    Point deux : le Conseil exige que des « élections soient organisées au plus tôt »

    Organiser les élections avant la libérations des 2/3 du territoire qui échappent au contrôle de l’Etat et avant le retour des quelques 500.000 déplacés sur leur terre : c’est signer la partition du Mali.

    La libération du nord prime sur la tenue des élections.

    Point trois : mise en place d’un cadre de dialogue « ouvert » avec « les groupes armés, non terroristes, qui reconnaissent l’intégrité du territoire malien »

    (Nb : ce qui vise donc les mouvements touaregs Ansar Dine et du MNLA mais pas ceux d’Aqmi et du Mujao). d’après Damien Kerlouet

    Ni l’un ni l’autre de ces deux mouvement ne reconnaisse à ce jour l’intégrité territoriale du Mali, de plus ces deux groupes terroristes et criminels qui ont commis et continuent de commettre toutes sortes d’exactions sur les pauvres.

    Pour preuves :

    1/ Ansar-chéïtane dis avoir renoncé à l’application de la charia dans tout le Mali sauf à kidal (ce qui n’est pas du tout une concession car il n’avait ni les moyen ni la volonté de cette politique).
    Le Mali étant un pays « laïc » et « démocratique », cela revient à créer un Etat dans un Etat.

    Sans oublier que Ansar-chéïtane continue de flageller, lapider, couper les mains au nom de leur « charia » et malgré tout certains considèrent ces gens comme non-terroristes, en l’occurrence Damien Kerlouet !

    2/ Les porte-paroles du mnla ont plusieurs fois démenti les affirmations selon lesquelles « le mlna aurait renoncer à l’indépendance ». Et depuis la proclamation de l’indépendance de leur état chimérique de zazawad, ces dirigeants se présentent comme membres du conseil transitoire de l’état de l’azawa (ctea) !

    La plateforme de revendication qu’ils ont remis récemment au médiateur de la CEDEAO (M. Compaoré) est au nom du conseil transitoire de l’état de l’azawad (ctea).

    Où est le respect et la reconnaissance de l’unité et l’intégrité territoriale du Mali de la part d’ansardine et le mnla ? Certes c’est deux groupes maliens, mais deux groupes criminels, terroristes et séparatistes !

    Point quatre : « faire toute la lumière sur l’ensemble des exactions commises depuis le début de la crise, au nord comme au sud du pays, notamment sur les faits survenus à Diabali les 8 septembre et 24 octobre »

    Certains rapport sur les crimes et les exactions commis durant la crise ont été rendus à l’UE depuis des mois. Notamment le rapport sur le carnage d’Adjel-hoc (qui lui a été remis par le régime de ATT donc bien avant le CE) et le rapport de HRW sur les crimes commis par les différents groupes armés au nord y compris l’armée malienne.

    L’UE peut déjà commencer à examiner ces dossiers le temps de faire la lumière sur le reste.

    « Ce n’est pas seulement à l’Etat qu’il faut demander des comptes mais il faut demander des comptes à tout le monde. Parce que nous sommes convaincus que si c’était l’Etat on nous aurait tombé sur la tête rapidement avec toutes sortes de commissions d’enquêtes » d’après ATT concernant le carnage d’Adjel-hoc.

    Vous ne pouvez ni répondre ni participer aux forums

  21. bbacus

    la crise a au moins permis une belle chose: c’est que tout le monde accepte de voir les problèmes crées par les autres pour le mali en face. Ca été une belle opération de communication mais qui aura permis aux touaregs de savoir que la paix merite d’être sauvegarder a tout prix, que commencer une guerre est facile mais les conséquences sont incalculables pour tous. Négocier, négocier, prendre tout notre temps c’est la plus bonne stratégie, ces salauds vont faire le necessaire pour nous. Avant la fin de l’année, je parie que nous allons être debarasser des ces pourris sans coup férir. Ceux qui adorent la guerre et tout de suite, peuvent créer un mouvement armé à taoudenit et aller les térrorises et autres rebelles. A bon entendeur salut.

  22. cliclac

    Hummmmmmmm, après notre honte planetaire de l’abandon de nos terre, l’erreur la plus grave, fatale est de traiter notre problème à l’international :cry: :cry: :cry: :cry: apparament, nous avons rien vu encore et le nord n’est pas pour après demain :!: :!: :!: :!: :!: :!:

    • blanche neige

      clic clac ,comment voulez vous faire autrement que de voir traiter vos problèmes à l’international ??? seuls vous etes incapables de virer les islamistes ,et vos caisses sont archi vides pour essayer de redresser le pays !!!

      • Sans pisser

        Du simple bon sens!

      • cliclac

        Allo toi, ss à 2 pas de tire de ton pays :!: :!: :!: :!: mais je rentre très bientot chez moi. Je voulais dire qu’il y a eu trop d’erreur ds ce dossier. Et l’absence cruelle de leader politique faisant l’unamnité même après le 22 mars coutera très cher