De bonnes et mauvaises nouvelles en provenance du Nord : Embuscade contre les FAMAS… 5 assaillants capturés – HCUA: La section de Nouakchott démissionne

2

Une bonne nouvelle pour Bamako : toute la section du HCUA à Nouakchott (Mauritanie) a démissionné. Voici l’essentiel du communiqué dont nous avons copie :

“Mesdames, Messieurs
Par la présente, nous portons à votre connaissance la démission effective de notre bureau (HCUA Nouakchott) et de tous ses militants audit mouvement cité ci-dessus.
A cet effet, nous sommes victimes d’une mauvaise organisation de la part de notre hiérarchie, concernant; les prises de décisions, la non-concertation et la mauvaise répartition des quotas dans les différentes commissions mises en place depuis la signature de l’accord d’Alger à Bamako à nos jours.
En conséquence, nous vous déclarons notre adhésion au mouvement la Coalition pour le Peuple de l’Azawad ce jour 28 octobre 2016. Dans l’espoir d’un changement fructueux.”
Nouakchott, le 28 octobre 2016
Khalid Ag Med Oumar
Président du Bureau du (HCUA) Haut Conseil pour l’unité de l’Azawad de Nouakchott».

Rappelons que la «Coalition pour le Peuple de l’Azawad» qui a récemment vu jour est pro-Bamako.

Et ceci n’est pas la seule bonne nouvelle du jour. On nous signale également la démission Mamadou Djeri Maïga Vice-président du MNLA. Une information pas encore confirmée par l’intéressé.

Et les bonnes nouvelles continuent. Hier dimanche en milieu de journée, des assaillants ont tendu une embuscade au GTIA el Farouk entre Goundam et Tombouctou. On ne déplore aucune victime côté malien. Par contre cinq assaillants ont été faits prisonniers.

La mauvaise nouvelle, c’est que les Kidalois favorables à l’intégrité territoriale du Mali sont très déçus. Ils n’expliquent pas l’absence de l’Etat malien malgré les conditions favorables, voire exceptionnelles. Et ce sentiment est en train de se propager dans toute la région. Ils invitent l’Etat malien à prendre incessamment ses responsabilités.

Pour sa part, la CMA a invité Bamako à envoyer sur place 50 éléments des FAMAS devant assurer la sécurité du Gouvernement et des services. Est-elle sincère ? L’on sait d’ores et déjà que la présence de groupes suspects a été signalée dans la même zone le week-end dernier. Il s’agit du clan des irréductibles d’Ançar-dine conduit par Bamoussa Diarra, un inconditionnel d’Iyad Ag Aghaly.

Et une nouvelle encore moins réjouissante : hier dimanche, les séparatistes ont peint toute la ville (Kidal) aux couleurs de l’Azawad en vue de célébrer la fête anniversaire du MNLA. Des couleurs de la République du Mali ? Point !

B.S. Diarra

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. C’est pas à ces zèbres de déterminer le nombre des militaires que l’état doit envoyer sur place , Kidal fait partie intégrante du territoire malien.

  2. C’est quoi, ces bâtardises encore? Ces gens-là n’aiment pas la paix, ce sont des enfants de Satan. Le seul langage qu’ils comprennent est celui des armes. C’est et bruit et les crépitements des balles de la kalachnikov qui est leur alphabet. Ce fils de traître de Djéry Maîga, qui fait honte aux Songhraî, qui aujourd’hui parle de démission? Ce nègre de service, n’avait-il pas proclamé haut et fort qu’il est à l’origine de la dernière rébellion? Celui qui a trahi les siens, pour se mettre au service des ennemis du Mali n’a rien à dire aux Maliens. Qu’il reste l’esclave de service et ne se hasarde pas à nous approcher sous peine qu’on lui crache dessus, ce fils de pute. Un esclave ne changera jamais, puisque 9 inversé fait 6 et reste impair quoi que vous fassiez. Alors il dit avoir créé la rébellion et veut quitter avec le sang des Maliens sur les mains, dans l’impunité totale? Ça ne se passera comme ça. Il va être niqué. Maintenant que les Touaregs ont fini de l’utiliser, et qu’ ils le jettent, il voudra retrouver les siens, ses anciens frères. Qu’il passe devant les juges d’abord, puisque même s’il démissionne, les crimes des rebelles sont encore pendants devant la justice, et il est un complice dans les deux sens, actif et passif. Il ne s’en tirera pas comme ça, ce serait trop facile. Qu’il reste sous la protection de ses criminels d’amis.

Comments are closed.