Décret de nomination des autorités intérimaires-listes des combattants pour les patrouilles mixtes : La CPA, le MSA et la CMFPR2 dénoncent la duplicité du ministre et l’accuse de complicité avec le MNLA et le HCUA

11
La CPA, le MSA et la CMFPR2 dénoncent la duplicité du ministre et l’accuse de complicité avec le MNLA et le HCUA
Une vue des animateurs lors de la conférence de presse

Le vendredi 14 octobre 2016, juste avant de prendre son vol pour Lomé, le chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Keïta, a présidé un Conseil des ministres extraordinaire. Lequel conseil a adopté un projet de décret devenu aujourd’hui polémique. Il s’agit du projet de décret soumis par le ministre de l’administration territoriale et de la réforme de l’Etat et qui est relatif à la nomination des membres de l’Autorité intérimaire des régions de Tombouctou, de Gao et de Kidal, ainsi que du Collège transitoire des régions de Taoudénit et de Ménaka.

Maliweb.net -17-10-2016 – Ce décret est aujourd’hui vigoureusement dénoncé par une frange importante de la Coordination des mouvements de l’Azawad (Cma). Le lendemain de l’adoption du texte, trois mouvements membres de la Cma ont animé une conférence de presse dont les principaux intervenants sont : Mohamed Ousmane (CPA), Younoussa Touré (CMFPR2), Albachar Ahmadou (MSA). Les trois mouvements rejettent en bloc le décret qui, précisent-ils, vient en contradiction à ce qui a été convenu entre les acteurs. Selon les intervenants, ce décret n’a aucune justification dans la mesure où les différentes parties étaient sur le point de se rencontrer, dans seulement trois jours (le 17 octobre) pour accorder les violons sur la question des Autorités intérimaires, le processus du DDR et la finalisation des listes des combattants devant prendre part aux patrouilles mixtes. Au moment où les trois mouvements préparent cette réunion de haut niveau, le ministre de l’Administration territoriale et de la réforme de l’Etat décide de contourner ce qui a été prévue en procédant par la voie d’un décret qui risque de faire voler en éclat le calme précaire obtenue ’après la signature de l’accord pour la paix et la réconciliation. Sans avoir été préalablement consultés, les trois mouvements sont informés de ce qu’une liste de 200 combattants devant participer aux patrouilles mixtes, au niveau de Gao, a été dressée. Conséquence ? Les trois mouvements (la Cpa la Cmfpr2, le Msa) promettent l’échec des patrouilles mixtes, tant cette liste n’a pas été retirée et remplacée par une nouvelle élaborée sur la base d’un consensus entre tous les mouvements. «Ces listes (non consensuelles) sont le fait de la frange Kidaloise de la Cma laquelle ne regroupe que deux mouvements, à savoir le MNLA et le HCUA», a déclaré Mohamed Ousmane.

Pour les différents intervenants, cette attitude du ministre Mohamed Ag Erlaf cache une volonté délibérée de vouloir tout imposer aux autres mouvements, à partir de Kidal. «Personne ne nous mettra sous une tutelle et dans un agenda que nous ne maîtrisons pas» ; a martelé Mohamed Ag Ousmane. Qui dénonce une tentative du MNLA et du HCUA de s’imposer sur les autres membres de la Coordination. «Derrière ce décret se cachent le MNLA et le HCUA qui cherchent à remettre l‘accord en cause. Parce qu’en réalité, ils n’ont jamais renoncé à leur projet d’un Etat Arabo-Touareg au nord du Mali», a enfoncé Younoussa Touré, de la Cmfpr2. «Que ce soit par un décret ou pas, nous, nous rejetons cette façon de faire ; cette mascarade n’est qu’une énième façon de mentir aux Maliens», a ajouté Albachar Ahmadou. Qui a réitéré la volonté des trois mouvements à se battre pour le respect de l’inclusivité du processus. Pour le secrétaire général de la CPA, il s’agit fondamentalement d’un problème interne à la CMA. «Les 200 éléments qui ont été désignés pour Gao sont proches de nous, ils ne viendront pas ; il n’y en aura pas pour Tombouctou. Ces autorités intérimaires ne vont pas nous gérer ; on fera tout pour qu’on ne nous embarque pas dans un processus dangereux», a ajouté le responsable de la Coalition du Peuple de l’Azawad.

Dans ledit décret il est indiqué que «les membres des autorités intérimaires et des collèges transitoires sont désignés de façon consensuelle par le Gouvernement, la Plateforme et la Coordination parmi les agents des services déconcentrés de l’Etat, les membres de la Société civile et les conseillers sortants…».

Papa Sow/Maliweb.net

PARTAGER

11 COMMENTAIRES

  1. PATROUILLES mixtes impossible l’armée nationale avec ces terroristes comme la CMA HCUA et MNLA impossible avec ces criminels voyous ……

  2. la machine est bien en marche pour placer des bandits minoritaires sur la majorite.
    il se passera ainsi jusqu’au jour du genocide soit de cette minorite apres des exactions sur la majorite – rwanda, burundi, cambodge,ethiopie….mali pour un autre jour a venir?

  3. Qu’est ce que Magellan en a à foutre. Présider un conseil des ministres à la va-vite pour aller prendre son avion et aller se pavaner à Lomé. Toujours là à fuir ses responsabilités pour aller pleurnicher ensuite.

  4. Bonjour,
    Félicitations au Haut Représentant du Président de la République pour la mise en œuvre de l’accord de paix pour la réunion des acteurs, du 14 octobre 2016, afin de faire l’état d’avancement du processus de mise en œuvre de l’accord de paix et d’adopter le chronogramme du MOC (Mécanisme Opérationnel de Coordination) VIA LES PATROUILLES MIXTES, du DDR (Démobilisation, Désarmement et Réinsertion) ET DES AUTORITÉS INTÉRIMAIRES.

    Cette réunion, à laquelle ont participé des représentants de la médiation internationale, le ministre de la défense, les parties prenantes et les partenaires techniques et financiers, a impulsé la mise en œuvre de l’accord de paix.

    Après le conseil, de ministres, extraordinaire, du 14 octobre 2016, ayant adopté des projets de décret portant nomination des autorités intérimaires et conseillers spéciaux à GAO, Tombouctou, Kidal, Taoudéni et Ménaka, j’ai consulté la liste de la CMA pour les membres des autorités intérimaires et les conseillers spéciaux auprès des représentants de l’État pour Kidal, Gao et Tombouctou.

    Cette liste est signée du Président de la CMA, Bilal Ag Acharif, publiée sur facebook par Attaye Ag Mohamed, membre de la CMA.

    Je crois qu’il faut faire attention parce que le Président de la CMA se réfère à une réunion du 31 AOUT 2016 à Bamako FIXANT LA RÉPARTITION DES CONSEILLERS RÉGIONAUX ENTRE LES PARTIES SIGNATAIRES DE L’ACCORD DE PAIX.

    Il fournit, donc, la liste des MEMBRES de la CMA : liste des conseillers régionaux pour faire partie des autorités intérimaires et des conseillers spéciaux auprès du représentant de l’État à Kidal, Gao et Tombouctou.

    Conformément au protocole d’entente, on doit se poser la question suivante :

    CES MEMBRES SONT-ILS DE LA SOCIÉTÉ CIVILE OU DES CONSEILLERS SORTANTS OU TRAVAILLAIENT-ILS DANS DES SERVICES DÉCONCENTRÉS DE L’ÉTAT ?

    Si la réponse est OUI, alors pas de problème, la liste est recevable.

    DANS LE CAS CONTRAIRE, LE PRÉSIDENT DE LA CMA SE RÉFÈRE A L’ANCIENNE CONVENTION SUBSIDIAIRE QUI N’AVAIT PAS ÉTÉ VALIDÉE : ON LUI A PRÉFÉRÉ LE PROTOCOLE D’ENTENTE ET LE DÉCRET D’APPLICATION DE LA LOI SUR LA MISE EN PLACE DES AUTORITÉS INTÉRIMAIRES.

    Comme l’ont dit des membres des groupes CPA, MSA et CMFPR2 et, en plus, j’ai vérifié auprès de ISSOUF KEYSSOUM TOURE (un des conseillers spéciaux figurant sur la liste que le Président de la CMA a signé : il l’a délégué auprès du représentant de l’État à GAO), que j’ai appelé au téléphone, tous ceux qui sont sur la liste fournie par le Président de la CMA sont des membres de la coordination CMA et non des membres de la société civile, ni des conseillers sortants ni des membres des services déconcentrés de l’État.

    Le Président de la CMA doit, donc, reprendre sa liste, si on veut être conforme au protocole d’entente signé entre parties prenantes à l’accord de paix mais aussi au décret d’application de la loi sur la mise en place des autorités intérimaires.

    EN REPRENANT LA LISTE DE LA CMA, IL AURA L’OCCASION DE PRENDRE EN COMPTE LES AUTRES MEMBRES DE LA CMA QUI AVAIENT ÉTÉ OUBLIES, A SAVOIR CPA, MSA ET CMFPRII, COMME DIT MOHAMED OUSMANE AG MOHAMEDOUNE, SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE LA CPA ET COORDONNATEUR DE CES TROIS DERNIERS GROUPES QUI NE SONT PAS D’ACCORD POUR LA LISTE, DES MEMBRES DES AUTORITÉS INTÉRIMAIRES ET DES CONSEILLERS SPÉCIAUX, FOURNIE PAR LA CMA.

    Respectons ce sur quoi toutes les parties prenantes se sont entendues.

    Cdlt
    Dr ANASSER AG RHISSA
    Expert TIC, Gouvernance et Sécurité

      • Bonjour,
        Merci Goundo de votre question.

        Je ne serai plus visible sur Maliweb quand la crise Malienne s’estompera.

        Prenons-nous la main dans la main pour y arriver le plus vite possible.

        Bien cordialement
        Dr ANASSER AG RHISSA
        Expert TIC, Gouvernance et sécurité
        TEL 00223 95 58 48 97

  5. Nous disons et rappelons PAUVRE MALI MUTÉ CLOCHARDISÉ HUMILIÉ MENDIENT SOUMIS WC PUBLIC DE N’IMPORTE QUEL VOYOU DE N’IMPORTE QUEL SOIT DISANT AMI ENNEMI LES AUTRES ET ORGANISTIONS de par la faute de ses ENFANTS INGRATS ÉGOÏSTES MÉCHANTS IMPÉNITENTS de lettrés mutants politiques députés maires Hommes en armes sociétés civiles religieux des rebelles collabos de MNLA et consorts de Voyous de Fameux Terroristes Faux Djihadistes Faux Islamistes de Touaregs d’AnsarEdine de Peulhs FLM de ANSIPRJ et Consorts AVEC LEURS ACCORDS BIDONS ET DE FOUTAISE TOUJOURS CONSIDÉRÉS COMME LES MEILLEURS DU MOMENT Á RÉPITION AU NOM TOUJOURS DES RÉCONCILIATONS BIDONS ET DE FOUTAISE Á RÉPITION ET TOUJOURS SOUS L’ÉGIDE DE LEURS MÊMES SOIT DISANT AMIS ENNEMIS SOUS RÉGIONAUX ET TOUJOURS SOUS LA HAUTE SUPERVISION DE LEURS SOIT DISANT AMIS ENNEMIS LES AUTRES ANCIENS COLONISATEURS ET ORGANISATIONS LEURS MAITRES ET COMMANDITAIRES ainsi il y a eu

    *les soit disant accords bidons et de foutaise de Tamanrasset considérés toujours comme les meilleurs qui ont permis l’intégration des rebelles comme cheval de Troie au sein des forces de défense et de sécurité du Mali

    *les soit disant accords bidons et de foutaise considérés toujours comme les meilleurs avec 1impréssionnante flamme de la paix de Tombouctou qui marqua le début de non renouvellement des armes de combat des forces de défense et de sécurité du Mali

    *les soit disant accords bidons et de foutaise d’Alger en monnaie sonnante et trébuchante considérés toujours comme les meilleurs avec le retrait des forces de sécurité et de défense du Mali de toutes les frontières nord du Mali qui ont été confiées aux soldats rebelles cheval de Troie ce qui permis aux Voyous de Fameux Terroristes Faux Djihadistes Faux Islamistes d’Aqmi Al Mourabitoune et Consorts qui ont traversé les pays des soit disant ami ennemis les Autres Sous Régionaux des Frontières Nord du Mali d’entrer au Mali avec armes véhicules motos de combats

    *les soit disant accords bidons et de foutaise de Ouagadougou considérés toujours comme les meilleurs avec l’interposition des forces des soit disant amis les Anciens Colonisateurs et les forces sous mandats de renouvellements en renouvellements de mandats des soit disant amis les Autres Organisations dont les missions assignées sont d’1part d’empêcher par tous les moyens les forces de défenses et de sécurité du Mali d’accéder aux frontières nord du Mali se trouvant au Pays Kidal jusqu’à la Kidalisation l’Awazadisation effective du Mali de renouvellement en renouvellement de mandats comme ils l’ont fait avec la Balkanisation de la Yougoslavie la Soudanisation du Soudan etc de renouvellement en renouvellement de mandats Et d’autre part de créer 1chaos indescriptible au Mali tel en Afghanistan etc en ayant à leurs Bons Soins les Voyous de Fameux Terroristes Faux Djihadistes Faux Islamistes d’Aqmi Al Mourabitoune et Consorts qui du pays Kidal attaquent les autres parties du Mali puis s’y replient rapidement Et seuls ceux devenus incontrôlés sont éliminés au cours des soit disant opérations soit disant anti Terroristes

    *les soit disant Accords Bidons et de Foutaise d’Alger considérés toujours comme les meilleurs avec l’installation des Autorités Intérimaire en vue de la Partition définitive du Mali »

    Nous disons et rappelons AINSI VA LE PAUVRE MALI MUTÉ CLOCHARDISÉ HUMILIÉ MENDIENT SOUMIS EN VOIE DE KIDALISATION D’AWAZADISTION ’

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here