Des civils sont morts lors des combats au Mali, selon HRW

13

DAKAR – Des civils sont morts lors des combats à Konna (centre du Mali) entre l’armée malienne, appuyée par des militaires français, et des groupes islamistes, a affirmé samedi Human Rights Watch (HRW), citant des habitants de la zone.

Des habitants de Konna m’ont rapporté que dix civils sont morts pendant les combats, y compris trois enfants qui se sont noyés en essayant de franchir le fleuve Niger en quête de sécurité, a déclaré Corinne Dufka, une responsable à HRW, dans un message transmis à l’AFP à Dakar.

D’autres enfants, recrutés par les groupes islamistes (…), ont été blessés, et certains sont sans doute décédés au cours des combats, a ajouté Mme Dufka.

Selon elle, ces enfants soldats ont été recrutés à Gao, une des régions du Nord malien contrôlées depuis fin mars-début avril 2012 par des jihadistes dont Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

Au cours des derniers mois, les islamistes ont enrôlé des enfants maliens et nigériens, ils doivent immédiatement les relâcher, a dit Mme Dufka.

Des affrontements ont opposé cette semaine l’armée malienne, ayant reçu vendredi l’appui de forces françaises avec des moyens aériens, et des combattants d’une coalition de jihadistes, qui ont affirmé vouloir progresser du Nord vers le Sud, sous contrôle des forces gouvernementales.

D’après des témoins et des sources militaires, les islamistes ont pris jeudi Konna, qui a été récupérée vendredi par les forces maliennes et leurs alliés, après de violents combats. Les islamistes ont été stoppés dans leur progression vers le Sud, d’après les militaires.

Selon l’armée, une centaine de combattants islamistes ont été tués à Konna. Aucun bilan n’a été communiqué du côté des troupes maliennes, mais un responsable de l’armée avait fait état vendredi de pertes humaines dans les deux camps.

La reprise active des combats pose de graves risques pour les civils. (…) En outre, les menaces de représailles contre des civils français, y compris des otages, sont totalement condamnables et (de telles représailles) constitueraient des crimes de guerre, a déclaré Corinne Dufka.

Aqmi détient plusieurs otages français au Sahel et menace régulièrement leur vie ainsi que les intérêts français.

(©AFP / 12 janvier 2013 22h54)

PARTAGER

13 COMMENTAIRES

  1. tout le monde remercie la France et les soldats français , merci à vous !
    Cependant quand les soldats de la force Licorne on aidé Ouattara a virer Gbagbo vous insultiez les soldats français 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄

  2. merci la france que vous venue nous sauve dant cette guerre.dieu pardonn qui son predu la vie cette

  3. malheeureusement dans chaque guerre il y a des dommages collatéraux ,autremant dit des ciivils qui paient de leur vie le fait de se trouver au mauvais endroit au mauvais moment . C’est inévitable surtout lorsque des avions chasseurs bombardiers attaquent des convois de djihadistes ,et lorsque ces den rniers se servent des popultions civiles commes boucliers humains .

  4. “…combattants d’une coalition de jihadistes, qui ont affirmé vouloir progresser du Nord vers le Sud, sous contrôle des forces gouvernementales”

    Cette information est répétée en boucle par les journalistes. Que signifie une progression sous contrôle ? Qu’elle est autorisée ?

    “…En outre, les menaces de représailles contre des civils français, y compris des otages, sont totalement condamnables et (de telles représailles) constitueraient des crimes de guerre, a déclaré Corinne Dufka”

    Il n’y a pas crimes de guerre car les “islamistes” ne sont pas une armée. Donc, ce n’est pas une guerre au sens juridique du terme (ce qui n’empêche pas de vouloir les arrêter d’attaquer) donc il n’y a pas crimes de guerre. Ce seraient des assassinats au sens juridique du terme. Les “islamistes” sont des “partisans” et non des terroristes. Un terroriste utilise la terreur pour obtenir un gain politique. Eux appliquent la shariah. Dire que la sharia est du terrorisme est de l’islamophobie.

  5. Ou est Oumar Mariko? Pff…honte a ce fils de lache. J’espere qu’il ne fera plus la politique encore..

  6. bjr a tous on remerci le bon DIEU sinon il seraient venu a kati pour circonci une deuxieme fois MR SANOGO et sa bande et les ennemi de l’etat ceux du copam ils ferment leur gueles voila une fois de plus que la france nous sauve ,que pardonne nos brave guerrier tombés pour la patrie amen

  7. Honte à ceux qui ne voulaient pas de soldats étrangers vive la France qui nous sauve que dieu accueille dans son paradis nos valeureux soldats .Ibk tu est descendu au bas des pâquerettes naines les maliens ont honte tu agis sans mesurer les conséquences.Mara t’a battu dans ton fief.

  8. merice la FRANCE si ce n’etai ctte intervation rapide eficace,je me demande ou etai le choix ? la mort collective ou la soumition? LA HONTE à SANOGO ET SES COMPAGNOS DE MAUVAIS CHOIX le coup d’etat au moment de laguere!

  9. 😆 MERCI A LA FRANCE POUR CETTE INTERVENTION RAPIDE ET COURAGEUSE ❗

Comments are closed.