Dioncounda à Niamey : Le président malien sur son pied de guerre

14 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Intitulé sobre, -visite de travail et d’amitié- mais ce séjour de quarante-huit heures du président malien à Niamey avait des allures de visite, avec à l’accueil, Mahamadou Issoufou dans un boubou blanc richement brodé et des troupes folkloriques  illustrant la diversité mais surtout l’unité du Niger.

Dioncounda Traoré, président intérimaire au Niger

La communauté malienne était aussi de la partie avec, sur les rangs, le Colonel El Hadj Gamou auquel Dioncounda Traoré, veste noire et traditionnelle écharpe blanche adressera un bon mot. Le militaire était d’ailleurs l’hôte à diner du président plus tard dans la soirée, avant que celui-ci ne passe longuement en revue les troupes maliennes pré-positionnées au Niger sous le commandement de l’officier Imrad agressé par un islamiste tôt dimanche matin à sa résidence.

Programme maintenu malgré l’attentat contre Gamou

L’agresseur de peau noire a stoppé sa moto devant la maison du colonel et a ouvert le feu à la vue de celui-ci, criant Allah Akbar et tirant deux balles qui rateront leur cible, avant d’être maîtrisé par deux aides de Gamou. L’un d’eux blessé se soigne à l’hôpital. L’assaillant, lui est aux mains des autorités nigériennes. Sa pièce d’identité a été établie à Banibangou à la frontière Mali-Niger et pourrait bien être un faux, préviennent les hommes de Gamou pour lesquels le commanditaire de l’attentat pourrait bien être au Nord. Mnla, Aqmi, Mujao ? Tout est possible. Mais les regards convergent surtout vers Ansardine que dirige le redoutable Iyad Ag Ali qui ferait bien, semble t-il, la peau à l’Imrad qu’il connut sur les fronts de la légion Kadhafiste dans les années 1980 et qui fut son ami inséparable et plus tard son ennemi irréductible. Toute la matinée du dimanche, il s’était agi de savoir si Dioncounda Traoré devait maintenir sa visite des troupes du Colonel Gamou sur la route de Saye en raison de l’attentat. A 14h, à la table où il déjeunait avec le président du Niger, le président Traoré appelle Gamou et lui dit : « je vais aller saluer tes troupes ».

Entretiens avec les autorités nigériennes

Premier acte de la visite de Dioncounda Traoré : un tête à tête avec son hôte. Et si rien n’a filtré de cet entretien, il est aisé d’imaginer, au lendemain du rapport glaçant de Ban-Ki Moon, que les échanges ont porté sur la crise malienne. C’est ce que laisse deviner le communiqué final de la séance de travail qui a réuni, dimanche matin, les délégations nigérienne et malienne constatant l’identité de vue entre les deux pays et soulignant l’urgence d’une action radicale pour rétablir l’intégrité territoriale du Mali et enrayer la menace terroriste dans le Sahel. Ensuite, second tête à tête entre les présidents Issoufou et Traoré dans la mi-journée du même dimanche. Il aura duré trente minutes avant d’être élargi aux délégations. Le communiqué conjoint au sommet sanctionnant cette séance est bien la première que le Mali cosigne avec un autre pays depuis le 22 mars 2012.

La carotte mais plus sûrement le bâton

On y redit que le dialogue est une option mais que la guerre ne saurait être exclue.  Une position réaffirmée dans la conférence de presse des deux Chefs de l’Etat. Avant dernier point avant le diner offert dimanche soir à la délégation malienne, le président Traoré a rencontré la communauté malienne. S’il répète son offre de dialogue et sa préférence pour un règlement pacifique de la crise, Dioncounda Traoré  n’a pas mâché ses mots. Si la guerre est la seule issue, il la fera, rappelant cette constante de ses adresses successives. Un président sur le pied de guerre ?  Nul doute. D’ailleurs, il a été précédé  à Niamey où par une délégation d’officiers supérieurs auprès des forces maliennes dans la capitale nigérienne. Et comme lors de sa visite au Qatar,  Dioncounda Traoré a fait ce déplacement le ministre de la Défense,  le Général Yamoussa Camara. Egalement de la mission, le ministre des Affaires Etrangères, Tieman Coulibaly. Celui reprend ce lundi le chemin de Ouaga à la tête d’une mission de  prise de contact avec les mouvements rebelles du Nord Mali,  Mnla et Ansardine. Tiebilé Dramé, ancien ministre de la transition qui fut impliqué dans les négociations de 1992 pour le Pacte National fait partie de ce voyage burkinabé qui intervient après une sortie dépitée du Fdr, le front anti-putsch contre le rapport de Ban-Ki Moon au Conseil de Sécurité. Un rapport que le Fdr -dont sont membres les partis de Tiebilé Dramé et de Tiéman Coulibaly- juge déséquilibré et mal informé et que les Présidents malien et nigérien ont fustigé  dans leur communiqué conjoint.

Adam Thiam, à Niamey

 

SOURCE:  du   3 déc 2012.    

14 Réactions à Dioncounda à Niamey : Le président malien sur son pied de guerre

  1. Basky

    Ouvrez les yeux les maliens un dioncounda président quelqu’un qui n’a jamais pu gérer sa propre famille peut il gérer ce problème du nord? Non et non car il est irresponsable sans personnalité et dans sa vie il n’a jamais décider de quelque chose ne voit que sa personne le reste il n’ rien a foutre tant qu’il vivra aux frais de l’état le nord peut être indépendant il s’en fout que dieu sauva mon pays le Mali

  2. Djeden

    A Djuska

    Je comprend votre cri de coeur et je suis aussi triste que vous au vu de tout ce qui se passe depuis les évènements du 22 mars 2012.

    Maudits soient tous les opportunistes rêveurs de tout bord (CNRDE, Classe politique, Société civile)qui disent aimer ce pays et ne posent que des actes qui font durer la crise pour leurs intérêts personnels.

  3. Djuska

    Tellement simple. l’ennemi se rend a vous et vous etes imcapables de les prendre et les coffrer. Ces rencontres interminables a Ouaga avec ces mediateurs qui nous ris au nez, profitez d’une de ces rencontres a Ouaga pour mettre la main sur ces terroristes. Comme Koumba Sacko l’a si bien dit, on ne s’asseoit a la meme table que ces voyous. Mon Dieu vous vous imaginez les USA s’asseoir a la meme table de negociation que les terroristes du 11/09 ? mais ou va le monde au Mali ?

    Ban Ki Moon a son pays bien protege contre le Nord Koree pour eviter qu’on les envahisse. Le US a une base au nord koree et tout le long de la frontiere est minee pour eviter d’eventuel attaque du nord vers le sud. Tout le monde est securise sauf nous, le Mali. Il est temps de chasser les terroristes et de fermer la porte. La nation la plus petite et la plus vulnerable se protege contre le danger, pourquoi pas nous, pourquoi ne l’avons-nous pas fait avant l’invasion? pourquoi ?

    Ban-Ki Moon n’a qu’a nous dire la solution alors ! Pas de deployment de force et quoi alors ? il a donne un ultimatum au M23 au Congo et voila que ceux-ci se replient. Cette crise du M23 la semaine derniere n’a durée que qques jours et le Mali brule depuis presqu’1 an. Pourquoi? parce que nous ne representons rien sur le plan international? Nous sommes l’une des nations les plus pacifiques sur le globe, ce n’est pas ce qu’ils recherchent, la Paix ? et le Mali avait la Paix, alors pourquoi ne pas venir en aide a un pays qui est calme et qui tendait la main aux autres en besoin. Le Mali a reçu a bras ouvert les refugies des voisins en conflit et ils ont ete bien traites. On a pas ce que vous voulez, mais on a la Paix. Le conseil de securite est fait de pays developes et voila pourquoi Khadafi voulait que les pays en developpement s’y joignent pour faire justice. Dieu est Grand. qui vivra verra !

    Et voila nos autorites qui n’arrivent pas a danser au son de la musique, completment paumés. Il ne font que des va et vient a n’en plus finir pendant que nos femmes et nos filles sont violees tous les jours au nord.

    Une chose est sure, si Ban-Ki Moon ne veut de guerre, qu’il nous trouve la solution et cela jusqu’a la fin decembre (ultimatum) sinon on bouge avec nos moyens a bord et les amis du Mali.

  4. blanche neige

    Dioncounda me fait penser à Hollande en version « black » un mou :mrgreen: :mrgreen:

  5. babouya

    Tiébilen Dramé a créé la coalition pour le Mali pour exister. Il es totalement à la solde de l’occident pour légitimer le MNLA. Demandez lui d’où il sort tous les sous pour financer ses tables rondes. non est pas dupe

  6. MARCHONS AU COMBAT ET A LA GLOIRE,
    MARCHONS SUR LES PAS DE NOS VAILLANTS ANCÊTRES,
    PRENONS LES MAINS TENDUES DE NOS AMIS,
    PEUPLE DU MALI,
    VAILLANTE ARMEE MALIENNE,
    A COEUR VAILLANT,RIEN N’EST IMPOSSIBLE,
    ALLONS AU FRONT, NOUS VAINCRONS.
    LE BON DIEU NOUS ASSISTERA.

  7. Vision2013

    Il ne suffit pour un chef morose pas d’aller visiter les troupes s’il ne fait rien pour proteger ces troupes. Jai toujours su que Gamou est a risque…les autorite maliennes vont attendre qu’on le tue pour dire que cest un heros national. Cest gouvernment qui ne comprend pas du tout les enjeux de la situation…la mort d’un homme comme Gamou aux main du MNLA-Ansar dine ne serait-elle un coup de grace pour le Mali? Gamou doit desormais prendre ses propre dispositions securitaires et surtout exiger a l’etat le renforcement de sa securité sinon il risque d’etre victime. Il faut avoir ses agents de contre-renseignements qui peuvent dejouer les coups a l’avance. Il ne faut jamais se faire approcher par n’importe qui!!!

    Tieble Drame n’a pas honte…sinon ils sait qu’aucun malien ne veut le voir, vu qu’il fait partie de ceux qui ont toujours vite soldé le Mali a ses ennemis…imprudent qu’il est, cet affamé de media veut a chaque occasion etre au centre des cameras pour pretendre a un negociateur fiable….me fait chier ce mr. :evil: :evil:

  8. babouya

    Ne comptons que sur nous même. notre pays ne represente rien sur le plan international pour qu’on fasse vite. si non la libye est un exemple quand il faut agir.

  9. Keita78

    D’apres le premier ministre, certains pays comme le Nigeria, l’Afrique du Sud sont prêt à nous aidé militairement. Le Niger aussi est prés pour la guerre. Alors nous ne devons plus attendre l’ONU, ou je ne sais qui. Qu’ils aillent se faire entendres ailleur. Nous aurons jamais l’accord de tous ces soit disans pays voisin, en tout cas pas maintenant. Le Mali doit se battre avec les moyens dont il diposent.Oui se battre par tous les smoyens. L’armé doit réccrutée des volontaires et preparée tout le peuple pour la reconquette du nord. Vive le Mali un et indivisible.

    • Vision2013

      Keita78, tu parle d’un pays…cest un pays ou une nation ou un etat au sens reel qui se identifie en tant que tel en esprit et en corps qui peut defier les autres pour agir sur ses moyens disponible vers sa propre survie et par tous les moyens necessaires et sans aucune hesitation. OR nous ne sommes plus un pays….plutot une grosse collectivite de humains sans aucune guidance. Le Mali est aujourd’hui une zone internationale au meme titre que les eaux internationale…

  10. merci Adam Thiam…

  11. andre samake

    Il n’y a pas de solution miracle à cette crise sécuritaire du nord du Mali.Qui veut la paix prépare la guerre. Le continent africain fait face à cet autre grand défi du siècle que constitue la lutte contre le jihadisme au sahel ( un empire invisible des triades) en plus de ses multiples challenges politiques et économiques. Ce sera le debut d’une longue, douloureuse et coûteuse bataille.

  12. Koumba Sacko

    Nous disons et l’avions toujours dit qu’il est temps que cessent au Mali les comportements laxiste insouciant irresponsable cupide malhonnête etc et l’impunité hérités des divers gouvernements dignes des démocraties bananières ou des tropiques

    Nous disons l’1des 2raisons des rébellions à répétition est cette impunité au non d’1 soit disant réconciliation qui permet à 1individu ou 1groupe d’individus de quitter sa fonction dans l’administration ou dans l’armée de devenir 1rebelle et tuer violer voler handicaper à vie le citoyen lambda malien et revenir après reprendre tranquillement sa place avec souvent même 1promotion

    Nous disons partout dans le monde dans les vrais états démocratiques les gouvernants ne dialoguent jamais ne se réconcilient jamais avec des criminels qui violent tuent handicapent à vie froidement des citoyens lambda sur des bases raciale tribale et religieuse

    Nous disons dans les vraies démocraties ces criminels sont traqués partout ils sont pour les mettre hors d’état de nuire

    Nous disons que le Mali qui se veut 1vraie démocratie ne saurait donc se déroger de ce principe sacro-saint

    Nous disons partout dans le monde et dans toutes les vraies démocraties on ne dialogue pas avec les ennemis même fussent ils des compatriotes en service pour des pays autres que les leurs et qui plus ont volé violé handicapé tué des citoyens lambda leurs compatriotes aux fins que plus jamais il vient à l’idée d’1 personne ou groupe de personnes de refaire de tels actes

    Nous disons les exemples de la France et de l’Allemagne des USA d’Israёl etc. sont là

    Nous disons et l’avions dit que le gouvernement de la France libre n’a point hésité à faire passer de vie à trépas ou à condamner à mort ou à vie tous les françaises et français ayant collaboré avec l’ennemi nazi en tuant violant handicapant des citoyens lambda français Ainsi le Maréchal Pétain qui fut l’artisan et le héro de la victoire de la France contre l’Allemagne durant la 1ère guerre mondiale et son gouvernement n’ont pas été épargnés et furent condamnés à la peine capitale communié à la peine vie pour avoir dialogué collaboré avec l’ennemi nazi

    Nous disons l’Allemagne également n’a pas hésité à faire passer de vie à trépas ou à condamner à mort ou à vie les nazis allemands responsables de la mort du viol de l’handicape des citoyens lambda allemands

    Nous disons Israёl depuis la fin de la 2ème guerre mondiale traque partout dans le monde les criminels auteurs de tueries de viols d’handicapes à vie des citoyens lambda juifs durant l’occupation nazi

    Nous disons que les USA n’ont pas hésité à déclenché la guerre et poursuivre les criminels du 11 Septembre 2001 en dehors même des frontières des USA pour les faire passer de vie à trépas ou les mettre à la prison à vie

    Nous disons à Dioncounda au 1er ministre et gouvernement que le Mali ne saurait se déroger à ce principe sacro-saint de justice de protection des citoyens lambda aux fins que plus jamais il vient à l’idée d’1personne ou groupe de personnes à refaire de tels actes sur les populations

    Nous disons à Dioncounda au 1er ministre au gouvernement que le peuple ne les pardonnera jamais s’ils se soumettaient aux « dicta et imposé des Autres » au détriment du Mali car l’histoire montre que les « Autres » ne dialoguent jamais ne se réconcilient jamais avec l’ennemi et les collabos quand il s’agit de la sécurité et de la protection de leurs peuples

    • le scientifique

      merci à vous mme Koumba Sacko . je pense qu’en reflechissant vraiment pour ellaborer une vraie strategie militaire , nous pourront gagner cette guerre sans drone , sans androide , ni auoi que ce soi .
      no negociation .