Effort de guerre : Le secteur privé lance l’opération

4
1

Pour soutenir nos forces armées et de sécurité qui se battent au front au Nord-Mali et assister les victimes des attaques perpétrées par les rebelles et les apatrides, le secteur privé a décidé de rentrer dans la danse. Elle a lancé le 23 février 2012 l’opération « Effort de guerre». Une opération qui lui a permis de recueillir sur place 56 millions de nos francs.

Ils étaient tous là, les présidents des différentes institutions du secteur privé : Jeamille Bittar, Bakary Togola, Youssouf Traoré, Ousmane Babaly Dao, Mamadou Minkoro Traoré, Babalaye, Abdoulaye Pona…Cette cérémonie de collecte de fonds et de dons destinés aux militaires au front et aux victimes de la guerre, a débuté par une minute de silence en la mémoire des victimes des attaques rebelles.

Dans son discours de bienvenue, le porte-parole du Collectif des présidents du secteur privé, Bakary Togola, a campé le décor en déclarant que cette guerre a été imposée au Mali par des apatrides et il faut à tout prix que notre armée nationale puisse la remporter. «On n’a pas le droit d’échouer et le Mali ne cèdera pas un seul centime de son territoire. Le Mali est Un et Indivisible. Il faut donc que nous nous mobilisions tous pour barrer la route à l’ennemi. C’est ce qui explique la mobilisation et l’initiative du secteur privé», a expliqué M. Bakary Togola.

Dans une motion lue dans la salle, le secteur privé se dit plus que jamais résolu à soutenir le président dela République, le Gouvernement du Mali, nos forces armées et de sécurité ; présenter ses condoléances les plus attristées aux familles de nos vaillants soldats et aux victimes civiles tombés sur le champ de l’honneur ; souhaiter le retour rapide des refugiés qui ont fui les batailles pour s’exiler dans les pays voisins ; plaider pour le retour de la paix dans le septentrion.

Quant au président de l’Assemblée Permanente dela Chambredes Métiers du Mali (APCMM), Mamadou Minkoro Traoré, il estime que la situation qui prévaut au Nord touche particulièrement les hommes et les femmes de métiers, car constituant non seulement la frange la plus importante de nos villes, mais aussi la plus fragile. «C’est pourquoi nous nous sentons agressés dans notre chair et dans notre âme. C’est aussi pourquoi nous, les artisans du Mali, nous mettons comme un seul homme et nous nous engageons à mettre tout  mettre en œuvre pour aider notre chère patrie, le Mali. Il faut que le Mali relève le défi à mettre en échec les plans machiavéliques des aventuriers», martèle-t-il.

Des dons et des promesses de dons

Au cours de cette cérémonie, 56 millions de francs Cfa ont été collectés. Certaines bonnes volontés ont fait des promesses de dont en nature. C’est le cas par exemple de Jeamille Bittar qui a promis de mettre 20 cars Bittars Trans, carburant y compris, à la disposition de l’Etat pour faciliter le retour de nos compatriotes réfugiés dans les pays voisins. Bakary Togola aussi a promis des tonnes de céréales pour la ration des militaires au front.

A noter que cette cérémonie n’était que le lancement de la campagne «Effort de guerre» et que les contributions peuvent continuer à se faire jusqu’à la victoire finale du Mali sur les rebelles. Les bonnes volontés peuvent le faire au N° de compte BNDA : ML0430140040000123877. Intitulé du compte : Situation Nord Mali-Secteur privé.

Bruno LOMA

 

Encadré

Orange-Mali offre trente millions comme effort de guerre

Fidèle à sa tradition, l’entreprise citoyenne Orange-Mali est toujours aux côtés de nos plus hautes autorités sur tous les chantiers touchant à la vie de la Nation. Cette société de téléphonie mobile vient, une fois encore de le prouver en appuyant l’Etat malien dans la guerre  que lui ont imposé  les rebelles.

Elle a en effet donné comme contribution 30 millions de nos francs pour soutenir l’armée nationale et les victimes des attaques perpétrées au Nord-Mali. Cette contribution de taille d’Orange-Mali a été rendue publique le 23 février 2012 au Centre International de Conférence de Bamako par le biais de son Directeur de la Communication, Racine Thiam. C’était lors du lancement par le secteur privé de la campagne de soutien à l’armée nationale. Une contribution qui a été fort appréciée par les participants à cette rencontre.

Précisons que, soucieuse du développement socio-économique du Mali, Orange-Mali intervient dans tous les domaines : sportif, éducatif, culturel, sanitaire, économique…Avec comme objectif de changer la vie

B.L.

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
hmaliba<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 85</span>
Membre
4 années 6 mois plus tôt

Oui oui il serait bien d’avoir un compte bancaire a travers lequel les maliens de l’extérieur pourront envoyer leur participation.

gabriel_dj20<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 69</span>
Membre
gabriel_dj20 69
4 années 7 mois plus tôt

J´avais ratter le nr de compte en bas merci d´avance

gabriel_dj20<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 69</span>
Membre
gabriel_dj20 69
4 années 7 mois plus tôt

Salut a tous moi je souhaiterais que les Maliens de la diaspara fassent autant pour aider notre armee comment peut on rentrer en contact avec Le secteur privé pour verser de l´argent dans un compte banquaire
salut a tous le Mali vaincra les apatrides

maka52<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 227</span>
Membre
maka52 227
4 années 7 mois plus tôt

Nous sommes vraiment contents pour cette initiative et nous allons envoyer nos aides aussi pour notre patrie le Mali ! 😉 😉 😉

wpDiscuz