Elections et crise du nord : L’avis d’un juriste

0
0

Ça ne souffre plus d’aucune ambiguïté : une lourde menace règne désormais sur  la tenue des élections générales de 2012. On en discute partout, devant les kiosques, dans la rue  et même devant  bureaux. C’est l’unique mot qui circule sur les lèvres : « le calendrier électoral ne peut plus être respecté ». Pourtant,  nombreux sont les candidats annoncés qui n’envisagent ni un report ni une transition. Mais ce monsieur de la robe pense autrement.

Son nom est Me Tidiani Guido. Il est juriste ; économiste, écrivain, et il est aussi politicien, car candidat à l’éventuelle élection  présidentielle  d’Avril prochain. Son parti  s’appelle « Mali Dambé »  (la dignité du Mali). Ce monsieur  ne  se mêle pas à la danse juste comme les autres, mais afin d’apporter de belles contributions. Il propose ce que les autres candidats  ne veulent pas du tout entendre : le report de la présidentielle d’Avril 2012.
C’est  le jeudi dernier 23 février dernier  à travers la cérémonie de déclaration de sa candidature que M. Guindo s’est ouvertement adressé  à la classe politique à propos de la menace qui règne sur la présidentielle d’Avril prochain suite à la situation du nord.
De son point de vue,  il serait mieux de reporter la présidentielle de 2102 à la date du 29 Avril compte tenu de la situation du nord. Ce afin de tenir des élections crédibles et transparentes. A ses yeux,  élire le président de la République est une affaire de  toute une  nation entière. Et l’on ne doit, par conséquent, jamais se faire élire par la  minorité tandis que la majorité est écartée. Et  vice-versa. En clair, aucune exclusion ne doit être tolérée. Du coup il tire la sonnette d’alarme et se veut critique : «  tout candidat patriotique  n’acceptera jamais être élu dans pareilles situations.»
Me Tidiane Guindo se veut « gardien » du temple ancestral, de nos valeurs d’antan. Il se dit également forgeron d u Mali d’hier à travers un climat  de  solidarité, de respect du bien public, de tolérance, et  bonne éducation. D’où le slogan du parti : « retrouvons nos dignités »
Tout comme les autres,  le candidat de Mali Dambé a un projet de société. Il est typiquement basé sur l’économie, en l’occurrence l’industrie, l’Agriculture et les mines. Son œuvre littéraire ainsi  intitulée « les investissements étrangers dans la production de l’or au Mali et le développement économique. » n’est point un fait de hasard.
Djibi

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.