En contrepartie de l’apport du MNLA dans la libération des otages français : Paris sert de médiateur entre Bamako et le MNLA

8 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Depuis l’arrivée des forces françaises à Kidal, Paris mise sur l’atout touareg pour libérer les otages français détenus au Sahel. Du coup, les touaregs du MNLA et le Quai d’Orsay auraient des intérêts convergents : la France sert de médiateur entre Bamako et le MNLA en échange de son aide dans la libération des otages.                                          

otage français

L’arrestation, le dimanche dernier, de deux djihadistes à la frontière algéro-malienne par le MNLA sera capitale pour que la France obtienne la libération de ces otages. Le premier terroriste, Mohammed Moussa Ag Mohammed, est le troisième homme du groupe islamiste armé Ançardine. C’est lui qui dirigeait les djihadistes qui ont occupé Tombouctou pendant plus de neuf mois et qui a donné l’ordre d’amputer des présumés voleurs. L’autre terroriste s’appelle Oumeïni Ould Baba Akhmed qui était le chef des éléments du MUJAO dans la ville de Gao jusqu’à la libération de la ville.                                                   Le MNLA  affirme qu’il acheminera à Kidal les deux terroristes devenus aussi des otages. Actuellement, les rebelles  touaregs et les militaires français sont positionnés dans cette ville : une  étrange cohabitation, peut-être même une collaboration, dont les termes sont pour le moment très flous. Mais la déclaration  du Chargé de relations extérieures du MNLA, Ibrahim Ag Mohammed Assaleh, est précieuse pour Paris : «Cette arrestation, c’est le hasard des évènements», déclare-t-il avant de préciser : «Les militaires français savaient que nous étions à Kidal lorsqu’ils sont arrivés. C’est comme ça que les choses ont avancé. Aucun accord officiel donc, mais je pense bien qu’il devrait y avoir des opérations communes, du partage de renseignements et d’informations».                                                                                     Les échanges pourraient commencer très vite puisque le MNLA semble disposer à remettre ces terroristes aux Français qui pourraient détenir des renseignements précieux pour Paris, notamment sur les otages retenus au Sahel. Lors de sa visite au Mali, le Président François Hollande, sur un ton qui sonnait comme une menace, a lancé aux ravisseurs d’otages que le moment est venu de les libérer et qu’il n’est pas question de négocier. C’est dire que les sept otages français enlevés par AQMI  et le MUJAO pourraient se trouver au Nord de Kidal, dans le massif des Ifoghas, fief des rebelles touaregs du MNLA. Selon Jean-Yves le Drian, ministre français de la Défense, C’est une hypothèse vraisemblable qui pourrait expliquer la présence et la discrétion des forces françaises dans la ville de Kidal. Au Sud du Mali, la présence des troupes françaises à Kidal sans l’armée malienne passe mal. Tout le monde croit à un accord entre Paris et le MNLA : la France servirait de médiateur entre Bamako et le groupe rebelle, en échange de son aide, pour obtenir la libération des otages. Mais pour l’instant, rien ne permet d’affirmer qu’un tel accord existe entre Paris et le MNLA.    Mais selon bien des Maliens, le Président français s’en défend sans convaincre : «La France n’a pas vocation à s’ingérer dans le processus politique malien et il ne nous appartient pas de faire des choix politiques pour le Mali», explique François Hollande. Il est désormais clair que même sans accord, la promptitude du MNLA à soutenir les efforts français dénote une volonté de se faire bien voir auprès de Paris. Depuis des mois, les indépendantistes touaregs demandent un nouveau «statut» pour le Nord. Aussi clament-ils leur disponibilité à combattre aux côtés des forces françaises pour «chasser les groupes armés du Nord». Une proposition qui n’a jamais reçu de réponse officielle, mais qui semble aujourd’hui prendre forme. Selon Paris, c’est autour de Kidal, dans le massif des Iforas, que sont détenus les sept otages français.

Cependant, lors des sa visite du samedi dernier au Mali, François Hollande a jugé que les preneurs d’otages doivent comprendre que le moment est venu de les libérer. Par ailleurs, le Président nigérien a informé (le dimanche) que les quatre Français enlevés au Niger en septembre 2010 sont vivants et probablement dans le Nord, dans les montagnes des Iforas, vers la frontière avec l’Algérie. Enfin, le lundi, le Général nigérian Shehu Abdulkadir, Commandant en chef de la MISMA, a évoqué une opération franco-africaine de libération des otages : «La MISMA est en train de préparer quelque chose. Nous y travaillons. Je ne veux pas vous révéler la teneur de nos plans. Pour l’instant, on garde ça pour nous».

C’est pour toutes ces raisons que la France privilégie l’atout touareg pour libérer les otages français détenus dans le Sahel.

Jean Pierre James

 
SOURCE:  du   6 fév 2013.    

8 Réactions à En contrepartie de l’apport du MNLA dans la libération des otages français : Paris sert de médiateur entre Bamako et le MNLA

  1. VOILA UN ARTICLE QUI RESSEMBLE A LA VERITE: l’nanalyse de Souleymane Drabo du QN l’Essor : http://www.essor.ml/analyse-mnla-le-rentier-de-la-violence.html

  2. mbè faso fè

    Ce qui reste du MNLA n’est que quelques hommes issus des rangs de Ansar Eddine et du MUJAO, dotés de quelques véhicules 4 X 4 qui leur ont été livrés via le BURKINA FASO au su et au vu de tout le monde, surtout des Maliens du Burkina impuissants devant une telle duplicité de BLAISE COMPAORE qui se veut médiateur dans ce conflit.
    Les Maliens ont intérêt à se réveiller et à dégager BLAISE COMPAORE de ce dossier. Même lors du sommet de l’U.A à ADDIS- ABEBA, il n’a pas pu s’empêcher de mentir sur le Mali et dévoiler encore une fois son vrai visage et sa vraie nature.
    Mais qu’attendent Dioncounda et Tieman Hubert pour demander que Blaise soit dégagé de ce dossier ? aucun Malien ne comprend cette attitude de nos dirigeants ! et il faut que ce soit le président du Niger qui se porte au secours de notre diplomatie. Quelle honte !

  3. Bayc

    MNLA = double face

  4. Walette

    MNLA ,MNLA. Parasite , les suppléments qui sont arrivés , tout le monde le sais c’est pour l’argent comme on commence à parler de négociation ,donc l »argent comme d’habitude des millions pour 5 ans de paix après ils reviennents pour l’indépendance .
    Laisser les:MNLA , la France après avoir eu ses otages va partir , on va les tuer tous nous population civile même les politiciens n veulent on sens fou .
    MNLA. Mais v ‘à l’école comme tout le monde , travail comme l monde fait le concours de la fonction publique comme le monde , mais non les parasites ne peuvent pas le faire donc tous les 5ans arme pour l’argent cette fois , c’est la fin pour toi mnla

  5. s coulibaly

    Il faut patienter jusqu’à la liberation des hotages,et après tout va se resoudre .Les soldats du MNLA deserteurs de l’armée maliènne formés par l’argent americain vont deserter de nouveau du MNLA en faveur de l’armée française,tchadiènne ou autre.Ils subiront une formation morale et mentale pour devenir stables et fidèles en fin de compte.

  6. vsion

    le MNLA vient de prouver sa bonne foi en commettant re l’érreur de reprendre Menaka selon France24 ce matin et annonce l’arrivée de centaines d’autres combattants du MLNA ou du MIA. Le drapeau de l »Azawad » flotte de nouveau sur Menaka! Il ne s’agit pas de liberer des villes pour les remettre au MNLA qui argumente que Manaka a été abandonnée a elle même!!! Le MNLA doit prouver sa bonne foi en evitant des actions pareilles!
    merci

  7. Horizon

    Evidemment que la tactique de la France est acceptable. Il faut composer avec ces diables pour avoir les hotages et ensuite on verra. Comme l’honorable Embercawane l’a souligne, le MNLA sait tres bien ou se cachent les terroristes.

  8. Guezo....

    Des que nous aurons les otages le Mlna n’existerai plus
    Je vs garanti ils déposeront. Les armes eux même
    Si non ils savent que sans Aqmi ils seront délogé en 3 h de temps
    par Armée mlienne uniquement
    Moralement la France ne créera aucun nouveau pays
    Sur des territoires dont ns connaissons tous l’histoire
    Paris sait qu ils sont caméléons et tiendra compte
    We just using them to get the hostages
    Wait and see