EN DIRECT SUR LE FRONT : Nouveau raid de l’aviation fran√ßaise contre les djihadistes

11

L’Otan a salu√© l’intervention militaire de la France pour arr√™ter les rebelles islamistes au Mali. Le Conseil de s√©curit√© de l’ONU se r√©unit ce lundi. Suivez les derniers d√©veloppements en direct.

19h48 :

L’Alg√©rie annonce qu’elle ferme ses fronti√®res avec le Mali.

 

19h25 :

D’apr√®s plusieurs t√©moins,¬†une colonne d’une trentaine d’engins militaires fran√ßais, escort√©e par un h√©licopt√®re, entre au Mali¬†depuis le poste fronti√®re ivoirien de P√īg√ī. La force fran√ßaise “Licorne” est d√©ploy√©e en C√īte d’Ivoire depuis septembre 2002.

19h16 :

Le ministre malien des Affaires √©trang√®res, Tieman Hubert Coulibaly, en visite en France, a soulign√© sur BFMTV qu’il ne faut pas simplement “faire reculer” les djihadistes, mais les “chasser” du Mali afin de les emp√™cher de se “r√©organiser”.

 

18h59 :

Jean-Marc¬†Ayrault doit tenir une r√©union √† 20h30¬†avec les responsables parlementaires. Le rendez-vous est √† Matignon avec les pr√©sidents de l’Assembl√©e nationale (Bartolone) et du S√©nat (Bel), ainsi que les pr√©sidents des groupes et des commissions des Affaires √©trang√®res et de la D√©fense des deux chambres. Il a promis de leur faire “un compte rendu complet” sur l’intervention militaire au Mali. Les ministres Valls et Le Drian sont convi√©s.

 

18h49 :

La chef de la diplomatie europ√©enne, Catherine¬†Ashton, confirme qu’elle organisera cette semaine une r√©union exceptionnelle¬†des ministres des Affaires √©trang√®res de l’Union europ√©enne sur le Mali.

 

18h34 :

L’arm√©e mauritanienne s’est red√©ploy√©e ce lundi¬†pour “boucler la fronti√®re” avec le Mali, o√Ļ les combattants djihadistes, qui contr√īlent le nord du pays, sont soumis √† une campagne de bombardement par les forces fran√ßaises.

“Notre arm√©e s’est red√©ploy√©e le long des zones limitrophes des combats, en vue de¬†mieux s√©curiser notre pays et de boucler ses fronti√®res“, a indiqu√© une source militaire √† Nouakchott, la capitale de la Mauritanie. “Des renforts ont √©galement √©t√© envoy√©s dans la zone comprise entre Bassikounou (sud-est) et Kobenni (plus √† l’ouest), tandis que¬†notre aviation multiplie les sorties de surveillance et de contr√īle“, a ajout√© cette m√™me source.

 

18h27¬†:Le Premier ministre¬†Jean-Marc Ayrault¬†a affirm√© ce lundi qu’il souhaitait “rapidement”¬†un d√©bat sans vote au Parlement¬†sur l’intervention fran√ßaise au Mali. “La Constitution dit qu’il peut √™tre organis√© un d√©bat sans vote au Parlement dans les prochains jours. Je souhaite qu’il ait lieu rapidement. Nous nous mettrons certainement rapidement d’accord” avec les responsables des deux assembl√©es re√ßus lundi soir, a-t-il d√©clar√© ce lundi.Le Premier ministre a rappel√©¬†l’article 35 de la Constitution, qui pr√©voit que, “quand des troupes interviennent √† l’√©tranger (…), le gouvernement informe imm√©diatement, dans les trois jours, le Parlement”. Une r√©union en pr√©sence des pr√©sidents de l’Assembl√©e nationale, du S√©nat, des pr√©sidents de groupes et des pr√©sidents des commissions des Affaires √©trang√®res et de la D√©fense des deux chambres est pr√©vue √† 20h30.

17h58 :Le point presse sur le Mali du ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, vient de prendre fin.
17h58 :

Depuis samedi,¬†l’intervention des troupes fran√ßaises au Mali fait les gros titres de la presse africaine francophone. Certains journaux saluent cette d√©cision de Fran√ßois Hollande, d’autres au contraire jugent s√©v√®rement l’initiative fran√ßaise.

Retrouvez notre analyse:¬†La presse africaine divis√©e sur l’intervention fran√ßaise au Mali

17h57 :

Avec mon homologue malien, nous avons fait le point sur le terrain, l’aspect psychologique, mais aussi sur l’apport des troupes africaines et la conf√©rence des donateurs. Enfin sur la n√©cessit√© de l’action militaire actuelle mais aussi, demain, d’aspects politiques, de d√©veloppement. Nous allons nous revoir rapidement, il pourrait se joindre √† notre r√©union √©voqu√©e plus t√īt.

Laurent Fabius

 

17h50 :

Une séance de questions-réponses débute avec les journalistes présents.

Je m’entretiens en fin d’apr√®s midi avec les autorit√©s alg√©riennes, elles sont pr√©occup√©es, c’est √† leur porte. Elles nous ont autoris√© √† survoler leur pays, nous sommes en contact √©troit.

Laurent Fabius

 

17h46 :

Le lyc√©e fran√ßais de Bamako est ferm√© cette semaine pour √©viter la prise de risques. Chacun comprend l’inqui√©tude des familles des otages. Je viens de recevoir la famille d’un otage √† qui j’ai redit l’engagement de la France. Ce n’est pas en laissant le Mali devenir un sanctuaire terroriste que nous d√©fendrons les otages.

Laurent Fabius

 

17h43 :

Nous n’avons pas vocation √† agir seuls. Le soutien politique international dont nous disposons est quasi-unanime […] Ce matin, j’ai re√ßu mon homologue au Mali qui m’a rendu visite pour faire le point. Il m’a demand√© de remettre √† Fran√ßois Hollande une lettre du pr√©sident malien le remerciant au nom du peuple du Mali […] Dans notre action, le Royaume-Uni nous fournit des avions de transports et tactiques, le Danemark et la Belgique nous fournissent des moyens de transport, les Etats-Unis des moyens de communication et de renseignement.

Laurent Fabius

 

17h39 :Le point presse du ministre des Affaires étrangères a débuté. Voici ses principales déclarations:

Notre premier objectif est de stopper la progression des islamistes arm√©s vers le sud et Bamako, l’op√©ration est en cours et est satisfaisante. Le second objectif est d’√©viter l’effondrement du Mali. Le troisi√®me, et notre principal, est la mise en oeuvre des r√©solutions internationales.

Laurent Fabius

17h29 :
Le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, doit tenir son point presse sous peu.

17h28¬†:Les rebelles touareg du¬†Mouvement national pour la lib√©ration de l’Azawad (MNLA)¬†ont d√©clar√© ce lundi √™tre pr√™ts √† aider la France √† lutter contre les groupes islamistes arm√©s qui contr√īlent le nord du Mali.Le MNLA a probablement¬†une revanche √† prendre sur les islamistes¬†qui contr√īlent le nord du Mali. En avril, les Touareg avaient pris le contr√īle de la r√©gion, qu’ils nomment Azawad. Quelques mois plus tard, les islamistes s’en emparaient √† leur tour.

Nous soutenons absolument l’intervention a√©rienne fran√ßaise. Bien s√Ľr nous sommes pr√™ts √† aider l’arm√©e fran√ßaise et √† faire le travail au sol. Nous sommes pr√™ts √† jouer notre r√īle d’autochtones qui combattent pour les droits de la population de l’Azawad. Notre r√īle pourrait √™tre principal. Par notre connaissance du terrain et des populations, nous sommes plus efficaces que la force de la Cedeao (Communaut√© √©conomique des Etats de l’Afrique de l’Ouest).

Moussa Ag Assarid, responsable du MNLA

17h10 :

Le Ghana va envoyer¬†120 experts techniques de l’arm√©e¬†au Mali, en soutien √† l’intervention militaire ouest-africaine contre les islamistes qui occupent le nord du pays, a d√©clar√© lundi un porte-parole de l’arm√©e ghan√©enne.

“Nous envoyons un escadron d’ing√©nierie qui sera charg√© de fournir des h√©bergements et aussi des syst√®mes de d√©fense, de l’√©lectricit√© et tout ce qui touche √† l’ing√©nierie de la construction”, a pr√©cis√© M’Bawine Atintande, le porte-parole des forces arm√©es ghan√©ennes.

17h07 :

BFMtv estime que l’intervention militaire au Mali¬†devrait co√Ľter environ 400 000 euros par jour¬†√† la France.¬†Le site de la cha√ģne¬†a list√© le co√Ľt des appareils engag√©s dans les op√©rations. Par exemple,¬†l’heure de vol d’un Rafale¬†est estim√©e √† pr√®s de¬†27 000 euros.

16h52¬†:Les¬†services de renseignement¬†“confirment l’importance du niveau de menace (en France), cette derni√®re √©tant r√©elle”, a assur√© ce lundi¬†le directeur g√©n√©ral de la police nationale (DGPN) Claude Baland. Ce dernier a envoy√© ses instructions concernant¬†le passage du plan Vigipirate au niveau rouge, apr√®s les menaces de repr√©sailles des groupes islamistes.”L’√©valuation de la menace”, √©crit Claude Baland, sera compl√©t√©e “au fur et √† mesure” et des “adaptations de posture ult√©rieures sont envisageables”.
16h22 :

M√™me s’ils approuvent¬†l’op√©ration d√©clench√©e au Mali, les pays europ√©ens s’appr√™tent √† laisser Paris seule en premi√®re ligne. Hormis la France, le Vieux Continent se contente d’une participation √† la mission de l’Union europ√©enne de formation de l’arm√©e malienne. Venues de Londres ou de Berlin, les d√©clarations de soutien politique n’ont pas tard√© apr√®s les premiers raids de l’arm√©e fran√ßaise, vendredi. Mais les alli√©s ont rapidement pris acte du fait qu’elle avait agi¬†sans “aucune participation d’autres forces”.

16h07 :

Une¬†c√©r√©monie d’hommage national¬†sera organis√©e mardi aux Invalides, pour c√©l√©brer la m√©moire du pilote fran√ßais Damien Boiteux, tu√© vendredi dernier au Mali. La c√©r√©monie sera pr√©sid√©e √† 16h30 par le ministre de la D√©fense Jean-Yves Le Drian.

15h56 :

Les obs√®ques de¬†Damien Boiteux, pilote fran√ßais de 41 ans mort au Mali, seront c√©l√©br√©es samedi¬†en l’√©glise du Russey, une ville du Doubs o√Ļ r√©sident ses parents, rapportent¬†France 3¬†et¬†lepoint.fr. “Toute la population du Russey et du canton s’associe √† la peine de la famille”, a tenu √† pr√©ciser la mairie de la commune.

Ce premier mort pour la France sur ce nouveau front¬†endeuille toute la communaut√© nationale, mais tout particuli√®rement notre d√©partement du Doubs dont il est issu”, a de son c√īt√© indiqu√© le pr√©sident du conseil g√©n√©ral du Doubs, Claude Jeannerot (PS).

15h47¬†:Bruno Le Roux, pr√©sident du groupe PS √† l’Assembl√©e nationale, a affirm√© ce lundi qu’il entendait que le Premier ministre l’informe, dans la soir√©e, des modalit√©s pr√©cises de l’intervention au Mali. Le d√©put√© de Seine-Saint-Denis a r√©clam√©¬†“information totale” et “clart√©”.Conform√©ment √† la Constitution, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault doit informer le Parlement. Il recevra, ce lundi soir, les pr√©sidents de l’Assembl√©e et du S√©nat, les chefs de file des groupes politiques ainsi que les pr√©sidents des Commissions des Affaires √©trang√®res et de la D√©fense des deux assembl√©es.

Je souhaite que le gouvernement nous donne tous les √©l√©ments sur l’intervention: la fa√ßon dont elle a √©t√© d√©cid√©e, pourquoi elle a √©t√© d√©clench√©e, dans quel cadre pr√©cis l’a-t-elle √©t√©, quels sont les moyens que nous avons engag√©s, et quelle est l’action que nous menons aujourd’hui en mati√®re militaire, l’action que nous menons en mati√®re diplomatique.

Bruno Le Roux, pr√©sident du groupe PS √† l’Assembl√©e nationale

15h31 :

Un¬†nouveau raid de l’aviation fran√ßaise¬†a eu lieu sur la ville de¬†Douentza, dans la r√©gion de Mopti. Les combattants islamistes¬†avaient abandonn√© la ville avant le bombardement, a-t-on appris de sources concordantes.

“Des avions ont bombard√© lundi, plusieurs fois, le quartier g√©n√©ral des islamistes de Douentza. Il a √©t√© d√©truit, mais les islamistes n’√©taient pas sur place”, a affirm√© un habitant dont le t√©moignage a √©t√© corrobor√© par d’autres t√©moins.

15h24¬†:Les¬†bombardements de l’aviation fran√ßaise¬†ont mis en d√©route les groupes islamistes arm√©s du Mali, mais ne les ont pas encore d√©faits, a affirm√© ce lundi un haut responsable de la s√©curit√© burkinab√©e, g√©n√©ralement bien inform√© sur¬†les groupes arm√©s islamistes¬†du voisin malien.”(Les islamistes) ont des difficult√©s pour se regrouper et lancer des offensives”, a d√©clar√© cette source. “Pour autant,¬†les djihadistes ne sont pas vaincus. Ils r√©sistent et ils vont r√©sister jusqu’au bout en tentant d’ouvrir des fronts par petits groupes”, a-t-il pr√©venu.

 

15h37 :

Le Quai d’Orsay a annonc√© dans un communiqu√© que le ministre des Affaires √©trang√®res¬†Laurent Fabius¬†tiendra¬†un point presse sur la situation au Mali, ce lundi √† 17h30.

 

15h31 :

Selon plusieurs t√©moins, un nouveau raid de l’aviation fran√ßaise aurait eu lieu sur la ville de¬†Douentza, dans la r√©gion de Mopti.

 

15h24 :

Les¬†bombardements de l’aviation fran√ßaise¬†ont mis en d√©route les groupes islamistes arm√©s du Mali, mais ne les ont pas encore d√©faits, a affirm√© ce lundi un haut responsable de la s√©curit√© burkinab√©e, g√©n√©ralement bien inform√© sur¬†les groupes arm√©s islamistes¬†du voisien malien.

“Les bombardements des Fran√ßais ont mis en d√©route les islamistes (…), ils ont des difficult√©s pour se regrouper et lancer des offensives”, a d√©clar√© cette source. “Pour autant, les djihadistes ne sont pas vaincus. Ils r√©sistent et ils vont r√©sister jusqu’au bout en tentant d’ouvrir des fronts par petits groupes”, a-t-il pr√©venu.

 

15h12 :

Les¬†rebelles touareg¬†seraient¬†“pr√™ts √† aider” la France au Mali, d’apr√®s un responsable du Mouvement national pour la lib√©ration de l’Azawad, un territoire d√©sertique situ√©e au nord du pays.

15h05 :

La¬†grande majorit√© des personnalit√©s politiques¬†se sont exprim√©es sur l’intervention de l’arm√©e fran√ßaise au Mali. Retour en images sur les derni√®res d√©clarations avec¬†le zapping des matinales

 

14h52 :

Faute de partir combattre¬†les forces djihadistes dans le Nord, des dizaines de Maliens, ainsi que quelques Fran√ßaises, faisaient la queue ce lundi √† Bamako pour¬†donner leur sang¬†“en soutien √† l’arm√©e”. A l’appel du Front uni pour la d√©fense de la R√©publique et de la d√©mocratie (FDR), coalition d’une quarantaine de partis politiques et d’organisations oppos√©s au coup d’Etat du 22 mars dernier, ils sont arriv√©s en d√©but de matin√©e √† la bourse du Travail. Une salle de prise de sang a √©t√© improvis√©e dans le b√Ętiment. Plusieurs infirmiers sont mobilis√©s pour¬†le premier jour d’une op√©ration qui devrait durer.


14h43¬†:France T√©l√©visions a mis en ligne ce lundi¬†sur son site Internet¬†les premi√®res images du r√©sultat des frappes fran√ßaises au Mali. Depuis le d√©but de l’intervention fran√ßaise dans le pays africian, rares sont les images √† avoir √©t√© diffus√©es.Lire l’article de Renaud Revel:¬†Mali, une guerre sans images

14h30¬†:Le pr√©sident du Niger,¬†Mahamadou Issoufou, a r√©uni ce lundi¬†un Conseil de s√©curit√© nationale¬†consacr√© au conflit au Mali voisin, o√Ļ des forces fran√ßaises et maliennes combattent des djihadistes. La r√©union, qui regroupe l’ensemble des chefs de l’Arm√©e et des forces de d√©fense et de s√©curit√© du pays, vise “la pr√©paration des d√©cisions” que le Niger va prendre sur la Mali, a indiqu√© Hassoumi Massaoudou, le directeur de cabinet du chef de l’Etat. Le Niger a annonc√© officiellement samedi l’envoi d’un bataillon de “500 soldats” au Mali, dans le cadre de la force ouest-africaine, pour chasser les groupes arm√©s qui occupent le nord du pays depuis pr√®s d’un an.

14h25¬†:L’Union europ√©enne¬†a r√©affirm√© lundi que¬†sa mission militaire de formation des troupes maliennes, dont la mise en place va √™tre acc√©l√©r√©e dans les prochaines semaines,¬†n’aura aucun r√īle de combat.

13h45¬†:La ville de¬†Diabali, √† 400 km au nord de Bamako,¬†est tomb√©e aux mains des djihadistes, en d√©pit de l’intervention fran√ßaise. “Les islamistes sont dans la ville de Diabali. Ils sont nombreux. Ce matin, ils ont √©chang√© des tirs avec les militaires maliens, puis les tirs ont cess√© et les islamistes sont entr√©s dans la ville”, a expliqu√© un √©lu, apr√®s avoir requis l’anonymat.

 

13h18 :

63 % des Fran√ßais se sont d√©clar√©s favorables¬†√† l’intervention militaire fran√ßaise au Mali, contre 37 % qui s’y sont d√©clar√©s hostiles, d’apr√®s une enqu√™te de l’Ifop pour¬†La lettre de l’opinion¬†publi√©e ce lundi. Selon l’institut de sondage, 77 % des sympathisants PS, 63 % de ceux de l’UMP, 68 % de ceux du Front de gauche et 53 % de ceux du Front national ont d√©clar√© accueillir favorablement¬†l’action de la France au Mali.

12h53 :

L’Otan¬†a salu√© ce lundi l’intervention militaire de la France¬†pour arr√™ter les rebelles islamistes au Mali. L’organisation pr√©cise qu’elle n’a re√ßu aucune demande d’assistance de la part de Paris.

Il n’y a eu aucune demande, aucune discussion (au sein de l’Otan) sur la situation au Mali, l’Alliance en tant que telle n’est pas impliqu√©e dans cette crise. Mais bien s√Ľr, nous sommes tous inquiets des menaces que peuvent poser les organisations terroristes au Mali, pas seulement dans le pays lui-m√™me, mais aussi dans toute la r√©gion. C’est pour cela que nous saluons les efforts de toute la communaut√© internationale pour appliquer les r√©solutions du Conseil de s√©curit√© des Nations unies (sur le Mali) et l’action tr√®s rapide de la France pour repousser l’offensive des organisations terroristes.

Oana Lungescu, porte-parole de l’Otan

 

12h39 :

La¬†presse alg√©rienne¬†se montre tr√®s critique envers la France et sa d√©cision d’intervenir militairement au Mali. De nombreux quotidiens alg√©riens, ainsi que certains journaux africains,¬†condamnent l’attitude de la France.

Lire l’article du Figaro.fr¬†ici

12h13 :

Les ministres des Affaires √©trang√®res et de la D√©fense¬†Laurent Fabius¬†et¬†Jean-Yves Le Drian¬†seront auditionn√©s mercredi sur¬†l’intervention de la France au Mali¬†par les commissions des Affaires √©trang√®res et de la D√©fense de l’Assembl√©e. Laurent Fabius et Jean-Yves Le Drian¬†seront auditionn√©s¬†√† 10h30 par les commissions pr√©sid√©es respectivement par les socialistes Elisabeth Guigou et Patricia Adam. Cette audition sera ouverte √† la presse.

 

12h00 :

L’Allemagne √©tudie un possible¬†soutien “logistique”, “m√©dical” ou “humanitaire”¬†√† l’intervention fran√ßaise au Mali, qui est “justifi√©e”, a d√©clar√© ce lundi un porte-parole du minist√®re allemand des Affaires √©trang√®res.”Pour le gouvernement f√©d√©ral et le ministre des Affaires √©trang√®res, Guido Westerwelle, il est clair que¬†l’Allemagne ne laissera pas seule la France dans cette situation difficile“, a d√©clar√© ce porte-parole, ajoutant que son soutien pourrait se faire dans les domaines “logistique”, “m√©dical” ou “humanitaire”.

 

11h45 :

La Chine n’a soutenu ce lundi que¬†du bout des l√®vres¬†l’intervention militaire fran√ßaise au Mali. P√©kin a pr√©f√©r√© insister sur le d√©ploiement “aussi vite que possible” de la¬†Force internationale de soutien au Mali¬†(Misma) approuv√©e par le Conseil de s√©curit√© de l’ONU. Alors que diff√©rents pays ont clairement d√©fendu la d√©cision fran√ßaise d’envoyer des militaires combattre les islamistes dans le nord du pays, P√©kin s’est born√© √† indiquer avoir “not√©” l’intervention fran√ßaise “√† la demande du gouvernement malien”.

 

11h26¬†:Apr√®s la r√©union, minist√©rielle de ce lundi matin, Jean-Yves Le Drian a exprim√© sa satisfaction sur la conduite des op√©rations au Mali. Le ministre de la D√©fense a confirm√© que des frappes avaient lieu actuellement, aux cot√©s des troupes maliennes. Il a par ailleurs indiqu√© qu’il existait “un point difficile √† l’Ouest”, o√Ļ “nous avons affaire √† des groupes extr√™mement arm√©s”.
11h21 :

Manuel Valls l’avait dit: l’intervention militaire au Mali¬†“peut¬†inciter des individus ou groupes √† commettre des attentats¬†aussi bien en France qu’√† l’√©tranger”. C’est d’ailleurs pour cette raison que¬†le plan Vigipirate est pass√© au¬†niveau “rouge renforc√©”¬†d√®s samedi soir. Depuis les attentats de Londres en 2005, la France se trouvait d√©j√† au niveau “rouge”. Que va changer le passage √† ce degr√© d’alerte sup√©rieur?

> Lire notre √©clairage:¬†Plan Vigipirate: ce qu’il faut savoir sur le niveau “rouge renforc√©”

 

11h15 :

La¬†r√©union interminist√©rielle¬†qui se d√©roulait ce lundi matin √† l’Elys√©e aura √† peine dur√© une petite heure. Cette rencontre devait permettre de faire le point sur¬†la situation et les op√©rations √† venir au Mali, ainsi que sur l’application du plan Vigipirate en France. D√®s ce soir, c’est le ministre de la D√©fense¬†Jean-Yves Le Drian¬†qui assurera la coordination des op√©rations depuis l’Elys√©e, puisque¬†Fran√ßois Hollande¬†doit s’envoler pour un d√©placement d’une journ√©e aux √Čmirats Arabes Unis.

11h08¬†:Des¬†combattants djihadistes¬†ont attaqu√© lundi la ville de¬†Diabaly, situ√©e √† environ 400 km au nord de Bamako, dans une zone sous le contr√īle des autorit√©s maliennes. “Les islamistes ont attaqu√© aujourd’hui (ce lundi) la localit√© de Diabaly (dans le centre du Mali). Ils sont venus de la fronti√®re mauritanienne, o√Ļ ils avaient √©t√© bombard√©s par l’arm√©e fran√ßaise”, a d√©clar√© un responsable malien de la s√©curit√©.

11h04¬†:Dans un communiqu√© de presse, le Quai d’Orsay annonce que le ministre des Affaires √©trang√®res¬†Laurent Fabius¬†s’appr√™te √† recevoir, ce lundi √† 12h15, son homologue malien Ti√©man Coulibaly.

11h00¬†:Jean-Luc M√©lenchon, copr√©sident du Parti de gauche, a de nouveau reproch√© ce lundi √† l’ex√©cutif l’intervention militaire au Mali, arguant que¬†la France agissait sans mandat de l’ONU.

Je signale que nous n’agissons pas dans le cadre d’un mandat de l’ONU. Le mandat de l’ONU, c’√©tait qu’une force africaine intervienne. Le mandat pr√©voyait express√©ment l’intervention des Africains. Puis-je poser la question : Il n’y a pas d’arm√©e qui soit au niveau dans cette zone? Il n’y a pas un pays frontalier qui s’appelle l’Alg√©rie, qui a une arm√©e qui est extr√™mement avanc√©e? C’est le r√īle des Africains, les Africains sont des adultes, ce ne sont pas des pays folkloriques, ce sont de vraies nations! Et je trouve que nous sommes en train de reprendre l’habitude d’intervenir par-ci, par-l√†.

Jean-Luc Mélenchon

10h47¬†:Pascal Boniface, le directeur de l’Institut des relations internationales et strat√©giques,¬†s’est exprim√© ce lundi matin sur France 2. Il r√©fute le caract√®re“n√©ocolonialiste”¬†de l’intervention militaire de la France au Mali.

10h41¬†:Le¬†Conseil de s√©curit√© de l’ONU¬†doit se r√©unir ce lundi apr√®s-midi. Cette rencontre est organis√©e¬†√† l’initiative de la France, qui souhaite informer ses partenaires sur la situation au Mali et son intervention militaire.

10h38¬†:Le Premier ministre¬†r√©unira ce lundi soir √† Matignon¬†le pr√©sident du S√©nat, le pr√©sident de l’Assembl√©e nationale, l’ensemble des pr√©sidents des groupes ainsi que les pr√©sidents des commissions des Affaires √©trang√®res et de la D√©fense des deux chambres. Cette entrevue aura pour but d’informer les parlementaires sur les op√©rations ext√©rieures de la France.

10h32¬†:L’ancien Premier ministre¬†Alain Jupp√©¬†a d√©fendu lundi sur France Info l’intervention militaire fran√ßaise au Mali, jugeant que¬†“c’est le terrorisme qui nous fait la guerre”.

Si les terroristes s’√©taient empar√©s du pays, les cons√©quences auraient √©t√© incalculables sur l’ensemble de la zone sah√©lienne. La menace qui s’aggravait sur Bamako et donc sur l’ensemble du Mali √©tait inacceptable. Les mouvements terroristes sont √† l’oeuvre un peu partout dans cette r√©gion, jusqu’au Nigeria d’ailleurs. On ne pouvait pas laisser faire cela. Ce n’est pas la France qui a pris l’initiative, ce sont les terroristes qui ont attaqu√©. Il fallait stopper cela.

Alain Juppé

10h21 :

Les premiers¬†vols d’avions de transport militaires britanniques¬†pour appuyer l’op√©ration des forces fran√ßaises au Mali devraient d√©buter ce lundi, √† partir de la base d’Evreux (Eure).La Royaume-Uni avait annonc√© samedi qu’elle fournirait une assistance militaire logistique √† la France pendant son intervention, mais qu’elle ne d√©ploierait pas de personnel en situation de combat.

10h18¬†:Les premiers vols d’avions de transport¬†militaires britanniques¬†pour appuyer l’op√©ration des forces fran√ßaises au Mali devraient d√©buter lundi √† partir de la base d’Evreux.

La¬†Grande-Bretagne¬†a annonc√© samedi qu’elle fournirait une assistance militaire logistique √† la France pendant son intervention, mais qu’elle ne d√©ploierait pas de personnel en situation de combat.

10h18¬†:Fran√ßois Hollande¬†a convoqu√© ce lundi matin une¬†r√©union minist√©rielle √† l’Elys√©e¬†afin de faire le point sur la¬†situation au Mali. La r√©union devait d√©buter √† 10h.

10h06¬†:Des djihadistes bas√©s dans le nord du Mali, dont les positions sont bombard√©es par les forces fran√ßaises, ont annonc√© lundi qu’ils allaient “frapper le coeur de la France”, selon un responsable du Mouvement pour l’unicit√© et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao). Interrog√© sur l’endroit o√Ļ ce “coeur” de la France serait frapp√©, Abou Dardar, l’un des responsables du Mujao, dont les propos √©taient traduits par un proche, a affirm√©:¬†“Partout. A Bamako, en Afrique et en Europe”.

10h01¬†:Contrairement √† sa fille, l’ancien pr√©sident du Front national¬†Jean-Marie Le Pena¬†d√©sapprouv√© dimanche l’intervention de la France au Mali.

“Nous avons soutenu, avec M. Sarkozy et le soutien du PS, des rebelles djihadistes en Libye, m√™me militairement, consid√©rablement. D’ailleurs, c’est le boomerang: nous retrouvons en face de nous l’armement qu’on a parachut√© aux djihadistes de Libye. Idem en Syrie, on souhaite la victoire des djihadistes de Syrie, et on la combat au Mali: comprenne qui pourra, c’est la d√©marche de la bonne femme sao√Ľle qui titube d’un bord √† l’autre de la route.”

Jean-Marie Le Pen

09h52¬†:Marine Le Pen¬†s’est exprim√©e ce lundi matin sur les ondes de RTL. La pr√©sidente du Front national a estim√© que¬†l’intervention fran√ßaise au Mali √©tait “l√©gitime”.

Il ne s’agit pas ici d’ing√©rence. Il s’agit d’intervenir au soutien d’une demande d’un gouvernement mod√©r√© avec lequel nous avons une coop√©ration de d√©fense, et qui se trouve aux prises avec l’avanc√©e de fondamentalistes islamiques. Mais encore une fois, il ne faut pas d√©douaner ni ce gouvernement, ni celui qui l’a pr√©c√©d√© de la responsabilit√© de cette situation.

Marine Le Pen

09h28 :Plus de soixante djihadistes ont été tués dimanche dans la seule ville deGao, dans le nord du Mali, et sa périphérie, au cours de bombardements intenses des forces françaises, ont déclaré lundi des habitants et responsable de la sécurité.

09h21¬†:Le¬†plan Vigipirate, au niveau rouge depuis 2005, a √©t√© renforc√© dimanche soir. Le ministre de l’Int√©rieur a expliqu√© que¬†les patrouilles ont √©t√© renforc√©es dans les transports et les lieux publics, les contr√īles et fouilles accrus √† l’entr√©e des b√Ętiments publics et dans les a√©roports notamment.

09h17¬†:Le ministre de l’Int√©rieur fran√ßais¬†Manuel Valls¬†a affirm√© que la situation au Mali “peut inciter des individus ou groupes √† commettre des attentats, aussi bien en France qu’√† l’√©tranger”, dans un¬†entretien publi√© lundi par le¬†Parisien.

Ce n’est pas en c√©dant aux terroristes que l’on diminue la menace qui, je le rappelle, n’est pas nouvelle.

Manuel Valls

09h13¬†:Comme tous les autres pr√©sidents fran√ßais avant lui,¬†Fran√ßois Hollande¬†se voit rattraper par l’Afrique…

09h09¬†:La France a donc d√©cid√© de “r√©pondre” √† la demande d’aide militaire desautorit√©s maliennes. “Elle le fera strictement dans le cadre des r√©solutions du Conseil de s√©curit√© des Nations unies et elle sera pr√™te √† arr√™ter l’offensive des terroristes si elle devait se poursuivre”, a¬†annonc√© vendredi le pr√©sident Fran√ßois Hollande¬†devant le corps diplomatique.

Mais¬†pourquoi Fran√ßois Hollande a-t-il d√©cid√© de s’engager au Mali?¬†La France ne pouvait pas rester inerte, explique notre journaliste Romain Rosso.

09h05¬†:L’arm√©e fran√ßaise¬†a bombard√© pour la premi√®re fois¬†dimanche des positions islamistes dans le nord du Mali, √† Gao et Kidal, au coeur des territoires jihadistes, entrant ainsi “en guerre contre le terrorisme”.

Par LEXPRESS.fr, publié le 14/01/2013

PARTAGER

11 COMMENTAIRES

  1. le probleme ce att et les politiquecien tous on ce voi de lesser les gente de gadafi san rien dir,aplus les poplacion on etai avec gadafi ce pour cela att il a asure de fair entre les gente san demende personne donc ce probleme de tous tous tous, les malien ne voi pa louen suelmen ce que quia fai gadafi dex maison et 200 professuer, donc on voi ensamble ce que on pardi dance probleme de pouis au debut jousca maintena et entre ce que a fai kagafi pour le mali , on na gagne ou on se perdit

  2. Dicko n’a toujours pas comment√© la situation lui qui √©tait si bavard il y a encore quelques semaines…pour son copain Iyad Ag Ghaly √ßa se comprend car il a pris une bombe sur la t√™te, fin d’un triste clown…

    • Il s’est finallement rendu compte que le mali n’etait vaiment pas partisant de sa secte extremiste wahabite. Ce voyoux de Dicko doit etre totalement ecarte’ de scene politique du Pays.

  3. Bonjour,
    Il convient de faire attention partout, dans toutes les régions du Mali et à toutes les frontières, car, comme vous le savez, les feux de brousse peuvent s’éteindre et se rallumer sous l’effet d’une simple brindille.

    Ressemblant à ces feux de brousse, les terroristes doivent être scrupuleusement surveillés de partout et partout.

    L’engagement et la participation de tous est nécessaire pour une surveillance sans faille et pour la contribution à une guerre COLLECTIVE de renseignements.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    EXPERT TIC ET GOUVERNANCE
    E-mail: Webanassane@yahoo.com

    • Oh les apatrides du MNLA!. Apr√®s avoir enfarin√© la CEDEAO de Blaise et la France de Sarko, ils veulent en faire de m√™me pour la France de hollande en oubliant que Hollande est plus intelligent que Sarko.
      Imaginez qu’ils se disent plus efficaces que la Force de la CEDEAO. Quel opportunisme!
      Ils oublient que l’arm√©e malienne rec√®le en son sein au moins 1000 nordistes s√©dentaires qui connaissent le Nord comme la paume de leurs mains, de bons guide.s
      La plus grosse erreur que la france risquera de faire dans ce combat au Mali est de prêter le flanc au MNLA.
      C’est ce mouvement qui a améné tout ce problème au Mali, et maintenant, il veut jouer au sauveur. Comment peut-on croire des gens (apatrides MNLA), qui ont été traqués partout à travers le pays par le MUJAO, prétendant combattre ces mêmes gens qui les ont bottés.
      Le MNLA pense que MUJAO est maintenat affaibli, mais gare à eux car un seul élément du MUJAO tient tête à 50 éléments du MNLA.
      MNLA = apatrides= bluffeurs = tonneau vide

      • Bonjour,
        Pourquoi parlez-vous du MNLA en donnant crédit à leur chimère ?

        Comme vous le dites, si le MNLA pouvait faire quelque chose contre le MUJOA, il l’aurait d√©j√† fait.

        Il a subi une déroute contre le MUJOA à Gao et à Tessalit.

        Le MNLA fait juste de la diversion pour qu’on entende parler de lui et veut montrer qu’il est le seul interlocuteur cr√©dible pour les n√©gociations.

        Or le MNLA ne respecte pas TOUTES les conditions (d√©p√īt des armes, indivisibilit√© du territoire et la√Įcit√©) et TOUS les principes (refus du terrorisme, non impunit√©, coexistence pacifique et respect des droits de l’homme) pos√©s par le Mali pour pouvoir n√©gocier.

        En plus, actuellement, le volet militaire de la r√©solution 2085 pr√©occupe le monde entier pas le volet politique: personne n’a du temps pour la n√©gociation.

        L’arm√©e Malienne et ses alli√©s p√©n√©treront et lib√©reront le Nord sans demander l’aval du MNLA.

        Bien cordialement
        Dr ANASSER AG RHISSA
        EXPERT TIC ET GOUVERNANCE
        E-mail: Webanassane@yahoo.com

  4. …Il n‚Äôy a pas un pays frontalier qui s‚Äôappelle l‚ÄôAlg√©rie, qui a une arm√©e qui est extr√™mement avanc√©e? C‚Äôest le r√īle des Africains, les Africains sont des adultes, ce ne sont pas des pays folkloriques, ce sont de vraies nations…

    ūüėČ pour la capacite de l’ ALGERIE aucun doute ūüėÜ
    ūüėČ pour ce qui ne sont pas des pays folkloriques… ILS LE SONT…il n’ y a que des pays folkloriques en AFRIQUE FRANCOPHONE AU SUD DU SAHARA, PAS DE GOUVERNEMENTS LEGITIMES ET EMANCIPES, PEUPLES DELAISSES ET TROMPES, ARMEES INEXISTANTES ‚Ěó

Comments are closed.