Enlevé courant 2011 au Nord du Mali : le Suédois Johan Gustafsson libéré par ses ravisseurs

4
Le Suédois Johan Gustafsson était détenu au Mali depuis 2011. Ici, sur une vidéo en 2012. © AL JAZEERA / AFP
Le Suédois Johan Gustafsson était détenu au Mali depuis 2011. Ici, sur une vidéo en 2012. © AL JAZEERA / AFP

Au terme d’un rapt qui aura duré 7 ans, le Suédois Johan Gustaffson a (enfin) été relâché par Aqmi,  qui l’avait enlevé, à Tombouctou, en 2011, le 25 novembre plus exactement.

L’information relative à la libération de Johan, a été rendue publique par un communiqué du gouvernement suédois qui ne donne aucun détail sur les modalités de cette libération. Johan avait été enlevé alors qu’il était en compagnie de Sjaak Rijke, un Néerlandais et d’un Sud Africain, Stephen Malcom Mc Govan. Un quatrième homme, un allemand, qui a tenté de résister aux ravisseurs, a été malheureusement abattu au cours du rapt.

Quatre ans après, en 2015, le Néerlandais est libéré par les forces françaises présentes au nord du Mali. «C’est avec joie que je peux annoncer que Johan Gustafsson a été libéré et peut rentrer en Suède”, a indiqué la chef de la diplomatie suédoise, Margot Wallström, dans son communiqué, qui ne donne aucune précisions concernant l’otage sud-africain. Aux dernières nouvelles, l’ex otage a pris un vol à destination de son pays, la Suède où l’attendent parents, amis et sympathisants.

Papa Sow / maliweb.net

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. !! IDENTIFIER SON ENEMI C EST UN COMBAT A MOITIE GAGNE!!!

    !! LES JUIFAUXFRANCAIS ET JUIFOARABIQUES SONT LES ENEMIS DE L AFRIQUE!!

  2. Pour l’otage restant, le Sud Africain, nous comptons sur Barkhane pour le retrouver et le faire libérer sain et sauf pour le bonheur des siens.
    Exit tous: Al Qaida, AQMI, Boko Haram, MUJAO!!!!!!!!

  3. Dites moi de quelle couleur est le sud africain; s’il est noir, prions pour lui; car son sort va très peu intéressé ces européens qui ont généraalement peu de considération pour nous les gens de couleurs (noire). On lui souhaite d’être toujours en vie et de bénéficier de la même chance que ses deux compagnons d’infortune, qui ont aujourd’hui tous été libérés.

  4. Qu’il dise alors Allhammdoulilahi. Car Dieu lui a donné une chance que beaucoup d’otages n’ont pas eu dans le bourbier du Sahel.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here