Face aux tensions dans le nord, la MINUSMA déterminée à protéger les civils

11

minusmaFace à l’escalade de tensions de ces deux dernières semaines dans le nord du Mali dans la région de Tombouctou (Ber, Léré, Dire), la région de Gao (Ménaka), et la région de Mopti (Tenenkou), la MINUSMA a intensifié ses efforts visant à assurer la protection des civils.

 

La MINUSMA a ainsi déployé sur la période plus de 5 missions multidisciplinaires composées de chargés des droits de l’homme, de la Police des Nations Unies, de la Force, les chefs de bureaux régionaux, ainsi que d’autres sections de la MINUSMA. Ces missions ont été effectuées les 3, 4 et 5 mai à Menaka, Tenenkou, Ber, Diré, Bintagoungou, Hamdalyé et Léré.

 

Elles ont permis d’évaluer la situation des droits de l’homme résultante des hostilités. La MINUSMA pu avoir accès lors de ces missions à des personnes détenues par les groupes engagés dans les récentes hostilités et a exigé leur libération. Elles ont également permis à la MINUSMA d’établir les faits à travers le recueil d’informations de première main auprès des autorités locales, leaders communautaires, parties au conflit, ainsi que d’identifier les besoins des populations affectées en termes de sécurité et d’assistance et en faire le suivi dans la limite de ses capacités.

 

Les Casques bleus de la MINUSMA ont intensifié leur action, dans la mesure des moyens de la Mission, dans le but de protéger les populations civiles contre d’éventuelles menaces.

 

Dans la région de Tombouctou, la MINUSMA a renforcé la surveillance aérienne et terrestre à Ber, Bintagoungou et Tombouctou, le long des principaux axes routiers. A Léré, une compagnie du bataillon Togolais est présente depuis le 2 mai 2015. Les contacts de la Mission, notamment avec le Gouverneur, ont permis d’apaiser les tensions. Les Casques bleus ont également intensifié leurs patrouilles terrestres à Bintagoungou. La MINUSMA a en outre déployé des troupes à Diabali et Tenenkou. Dans la région de Gao, les Casques bleus ont renforcé leur position à Ménaka et ont intensifié leurs patrouilles dans les villages environnants.

 

« La protection des civils est primordiale dans le mandat de la MINUSMA. Compte tenu de la vaste étendue du territoire des régions du nord, des capacités limitées de la Mission, ainsi que de la menace terroriste sévissant dans certaines zones, la MINUSMA ne peut être présente partout pour venir en aide aux populations. Cependant, nous faisons tout ce que nous pouvons pour assurer que les populations civiles soient protégées,» a déclaré M. Mongi Hamdi, le Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies et Chef de la MINUSMA. « Nous sommes déterminés à travailler de concert avec les autres partenaires internationaux et régionaux pour faire avancer le processus de paix inter-malien et mettre fin à l’insécurité et à l’instabilité dont les civils sont les premiers victimes », a ajouté M. Hamdi.

 

 

 

 

Olivier Salgado

 

PARTAGER

11 COMMENTAIRES

  1. Elle vient de se rendre compte que c esy ca sa mission principale! Rire c est vraiment du mépris pour le peuple malien. Il faut chasser cette force elle estdangereuse raciste et iimpartiale. L’histoire me donnera raison. Cette force d interposition sans nom est a l origine du pourrissement de la situation

  2. Oh homme de kurukanfuga je vous prie de ne pas vous insulter .

    Allah est sacrée , la mère est sacrée et le père aussi .

    Le prophète dit insulter la mère de quelqu’un sans injustice

    c’est maudire sa mère .

    On a une guerre au Mali cela nous suffit .

    Je vous remercie !!!!!!

  3. la mission a fait ce qu elle peut merci elle peut partir maintenant
    sinon ses visites apres les attaques ressemblent fort a des pieds de nez

  4. FAKOLI TOI LE BA TTAR FILS DE PUT VOUS QUI DUT FRANCE A AIDER LE MNLA ET KONNA ES-QUE LA FRANCE LA AIDER .ET SACHENT BIEN QUE CE QUI COMBATTENT AUJORDHUI SE TES NOBLES GATIA ET MAA.YA MEMLE PAS UN NEIGRE ENTRE EUX .

  5. VOUS QUI SABOTENT LA MUNISMA VOUS N AVIEZ MÊME PAS HONTE .SI C ÉTÉ PAS LA MUNISMA TU TROUVE QUE TOUS LES POPULATIONS SONT PARTI DU NORD PARCE QUE L ARMÉE NE PEUT PAS LEUR SÉCURISER ET MÊME A MENAKA ET TESSALIT L ARMER EST CACHER DANS LES CAMPS DE LA MUNISMA VIVE LA MUNISMA VIVE LE MALI A BAS LES ALLUMER DU FEUX QUI NE PEUT PAS L ETTEIDRE

  6. On sent vraiment en toi que tu es mal éduquer. La fois passer la France a aidé le MNLA pour combattre l’armée Malienne. Même là où on parle, il y a un renfort de la MUNUSMA et la France cantonné à Kidal.

  7. VIVE LA MUNISMA QUI ONT ÉTÉ TOUJOURS AU COTE DES POPULATIONS SANS PRENDRE POSITION CONTRE PERSONNE. VIVE LE NATION UNIS.VIVE LA FORCE DE LA PAIX AU MALI.

  8. Si la MINUSMA parvenait à se protéger simplement, cela serait un miracle…

  9. Il faut aussi être idiot pour se laisser massacrer par des jeunes en état d’ébriété alors qu’on a une arme en main!! Sans gueule de bois!!!Par contre l’idiot c’est celui là qui a pousé le bouchon jusqu’à la confrontation!! Faut être IDIOT comme la jeunesse de GAO pour vouloir TUER ce qui n’y était pour rien mais qui étaient là pour sauver le MALI????
    C’est CON M. Gnossou de dire toutes ses âneries !!

  10. La MINUSMA est vraiment au service de la protection des civils comme cela s’est passé a Gao. Il faut être un idiot pour croire que la MINUSMA estt au service de la population malienne. Barkhane + MNLA et Mujao= MINUSMA

Comments are closed.