Fahad Ag Almahmoud, secrétaire général du Gatia : « Les groupes de la déclaration d’Alger n’avaient pas fait la restitution de leurs engagements à la société civile »

6
Fahad Ag Almahmoud, secrétaire général du Gatia
Fahad Ag Almahmoud, secrétaire général du Gatia

Le Groupe d’autodéfense touareg Imrad et alliés (Gatia) doit sa présence à Alger à son adhésion à la plateforme d’Alger, précédemment signée par le MAA (tendance modérée de Ahmed Sidi Mohamed), de la CPA et de la CM-FPR.

Le groupe n’a pas été invité officiellement à Alger, mais a été pris en compte par les signataires de la plateforme dans leur quota pour participer à la phase des négociations.

Ainsi les mouvements de la plateforme ont officiellement écrit au chef de file de la médiation pour l’informer de l’informer de cette adhésion. « Le Gatia existe sur le terrain, militairement et politiquement », selon son secrétaire général Fahat Ag Almahmoud.

Il ne s’explique pas qu’une certaine société civile reste encore suspendue à des revendications indépendantistes, alors que les mouvements de la Coordination  ont pris des engagements devant la communauté internationale.

De son avis, « les groupes de la déclarations d’Alger du 9 juin n’avaient pas fait la restitution de leurs engagements, à la société civile. Ils parlent d’indépendance, cela veut dire qu’ils ne sont pas imprégnés de l’accord de Ouagadougou, ni de la feuille de route ».

Est-ce que c’est fait intentionnellement ou pas ? Il faudrait corriger cela, se plaint-il. Le Secrétaire général du Gatia Fahad Ag Almahmoud s’est dit surpris par l’absence d’invitation concernant son mouvement.

Mais surpris aussi par la communauté internationale, qui a tant demandé de résoudre le problème par le dialogue et qui tente de nous désarmer par la force. « Pour nous c’est claire, on ne déposera pas les armes en vertu d’un accord qu’’on n’a pas signé. », conclut-il.

PARTAGER

6 COMMENTAIRES

  1. Je félicite l’initiative de Fahad .Le Mali a été victime de ses fils Vive vive Gatia…….. 😳 😳 😳

  2. Votre position au Gatia est consciente et réfléchie car ces gens parlent d’indépendance pour eux mêmes, pas au nom des populations dont ils parlent et a qui il colle un non fictif d’azawad. la société civile n’est au courant de rien de leurs intentions à eux. Gatia, on est derrière toi pour un mali un et indivisible. Ne laissez point les armes quand les apatrides laissent sinon avant la fin du mali, votre pays, c’est vous populations qui vont disparaitre par leurs armes

    • QUI “ON” ?

      Si vous êtes garçons, approchez les. Bande de fainéants. 👿

      Vive le GATIA!

Comments are closed.