Forum de Gao : Le premier conférencier, Idrissa Hanakoukou, boude l’évènement

1 réaction [-] Texte [+] Email Imprimer

Le forum du cadre de concertation des jeunes de Gao a débuté hier dans cette ville, mais sans la présence Idrissa Hanakoukou, pourtant premier conférencier et non moins  grande personnalité. En raison du non sens dudit forum, dit-il, l’Imam de Sanèye (6è quartier de Gao) n’a pas daigné prendre part à cette rencontre dont le premier thème était consacré à la charia islamique. 

Comme on l’avait dénoncé, ce forum à Gao  n’a aucune raison valable de se tenir actuellement, surtout que  la communauté internationale et les autorités maliennes ont déjà décidé de bouter les envahisseurs hors des régions occupées à travers une intervention militaire. D’ailleurs, la CEDEAO s’est même prononcée favorablement sur l’envoi au Nord de 3 300 militaires dans le cadre de la libération des régions occupées. Malgré tout, de jeunes opportunistes n’ont trouvé d’autres moyens que d’organiser un forum de deux jours pour dégager des propositions et recommandations pour une sortie de crise. Une belle manière de préconiser et soutenir le dialogue tout en contredisant l’Etat malien. Pourtant, des sources résidantes à Gao ont confié que les organisateurs dudit forum sont très proches des occupants de la ville et que certains d’entre eux résident à Bamako.

En réalité, ces organisateurs veulent se faire connaître à travers ce forum afin de représenter la région de Gao dans les jours à venir par rapport à la prise de toute décision car les vrais acteurs, ceux qui ont mené les grandes révoltes contre les occupants, ont refusé de participer audit forum. Pour eux, l’heure n’est pas aux rencontres folkloriques et que le plus urgent serait d’intervenir militairement. Selon les jeunes patrouilleurs, les populations de Gao ont besoin de vivres et non de gaspiller de l’argent à un forum qui n’a pas de sens. Aussi, les jeunes patrouilleurs ont brillé par leur absence à la dite rencontre. Mieux, ils nous ont adressé une correspondance en précisant que ce forum n’est pas la volonté de la majorité de la jeunesse de Gao. « Nous, les jeunes patrouilleurs ou la brigade de vigilance de la ville de Gao et environnants, déclinons toute responsabilité dans l’organisation ou la participation à ce forum qui n’est pas le vouloir de la majorité de la jeunesse », a déclaré Hamil Boubacar Touré, porte-parole des jeunes patrouilleurs de Gao avant de dénoncer certains thèmes dudit forum qui indiquent des relations entre les organisateurs et le MUJAO.

En plus, les jeunes patrouilleurs ont mentionné la non participation des femmes audit forum qui est de nature à semer la discrimination. « Les différents thèmes de référence, à savoir la charia islamique, la solidarité islamique et la discrimination fondée sur la non participation des femmes au forum ne correspondent pas à nos aspirations laïques et démocratiques. A cet effet, les résolutions et recommandations issues de ce forum n’engagent nullement la jeunesse de Gao », a précisé le porte-parole. Cette position des jeunes patrouilleurs a été soutenue par l’Imam Idrissa Hanakoukou qui avait été choisi par les organisateurs du forum pour animer le premier  thème portant sur la charia islamique. Selon nos sources, l’Imam Idrissa a refusé de se rendre au forum à cause, dit-il, du non sens de l’événement.  Aussi, il a déclaré aux organisateurs que ce forum n’a pas d’importance sinon il allait recevoir une autorisation des plus hautes autorités du Mali. Par ailleurs, notons que dans l’annonce de son forum, le cadre de concertation des jeunes de Gao n’a pas déclaré à la télévision nationale les deux thèmes tendant en faveur du MUJAO : il s’agit de « la charia islamique » et « la solidarité islamique ».

Oumar Diakité

 

 
SOURCE:  du   15 nov 2012.